Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2470
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 696

Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par GuyGadeboisLeRetour » 15/03/21, 12:55

Le décryptage éco. Pourquoi Emmanuel Faber, le patron de Danone, est débarqué

Emmanuel Faber quitte Danone. Les actionnaires ont réussi à l’évincer du groupe. Un conseil d’administration dimanche 14 mars a entériné son départ immédiat.

Emmanuel Faber était sous pression de certains actionnaires, celle de fonds d’investissements étrangers : notamment un Britannique, Bluebell, et un Américain, Artisan Patners, qui détient 3% du capital de Danone. Tous deux réclamaient la tête de ce patron atypique, diplômé de HEC, entré 1997 chez Danone. Emmanuel Faber a fait presque toute sa carrière dans le groupe agroalimentaire, succédant à Franck Riboud, et avait modernisé l’entreprise. Mais il surprenait dans le monde classique des patrons. Il avait par exemple été un des premiers à baisser sa rémunération, à reverser une partie de ses revenus à des associations. Dans les années 90, il publiait un livre contre les abus de la finance, il ne cachait pas non plus ses convictions écologistes.

Emmanuel Faber était soutenu par les syndicats, malgré l’annonce d’un plan de restructuration qui prévoyait 2 000 suppressions de postes sur les 100 000 dans le monde. Ces dernières semaines, il avait donné des gages à ses actionnaires, notamment en acceptant de lâcher le poste de directeur général, mais cela n’a pas suffi.

Pas assez de bénéfices

On lui reproche de ne pas avoir fait suffisamment de bénéfices pour les actionnaires, d’avoir rogné sur leurs dividendes. Certes, Danone a prévu d’en verser cette année, mais pas assez pour ces fonds d’investissement. L’an dernier, le titre Danone a perdu 27% en bourse, mais le groupe reste bénéficiaire, et affiche 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Une rentabilité toutefois moins bonne que ses concurrents, Nestlé ou Unilever.

Emmanuel Faber se définit comme un patron social, responsable, au point d’inscrire noir sur blanc ses convictions dans les statuts de l’entreprises, puisqu’il avait fait de Danone la première entreprise à mission du CAC 40, c'est-à-dire que le groupe s’engage à ne pas considérer les seuls profits financiers pour définir sa stratégie.
Emmanuel Faber est remplacé par Gilles Schepp

L’ancien patron de Legrand, 62 ans, prend la présidence du conseil. Entré au conseil en Danone en décembre dernier, il est clairement à la main du fonds d’investissement américain, Artisan.
Mais au-delà des hommes, le départ d’Emmanuel Faber est un petit séisme dans le monde des affaires. C'est le signe que les fonds activistes étrangers ont pris le contrôle de ce fleuron français. Que le capitalisme traditionnel oppose finalement une vraie résistance à se réformer, à faire évoluer ses logiciels, même dans un monde traversé par le Covid-19.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radi ... 15341.html

Ah il est beau le système néo libéral... faisons-lui confiance pour changer le monde.............................. à son profit. :evil:
2 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6787
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 304

Re: Le parton à visées écologistes de chez Danone débarqué par des fonds de pension étrangers




par ABC2019 » 15/03/21, 13:09

je me demandais ce que les partons (qui sont des composants élémentaires de particules composites comme les protons : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parton ) venaient faire dans ce forum :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 58306
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2214

Re: Emmanuel Faber, partron à visées écologistes de chez Danone débarqué par des fonds de pension étrangers




par Christophe » 15/03/21, 13:18

Roooh ABC t'en fait jamais des erreur de frappe ?

Voilà c'est corrigé !
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6787
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 304

Re: Emmanuel Faber, partron à visées écologistes de chez Danone débarqué par des fonds de pension étrangers




par ABC2019 » 15/03/21, 13:33

vu le titre de ta réponse, ça a pas été facile :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 58306
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2214

Re: Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par Christophe » 15/03/21, 13:38

Si c'est bon !!

Rohh le fromage !

En citant on reprend le mauvais titre dans la réponse...c'est tout..
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 58306
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2214

Re: Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par Christophe » 15/03/21, 14:40

L'article Novethic : https://www.novethic.fr/actualite/entre ... 49624.html

Emmanuel Faber chez Danone, Paul Polman chez Unilever, deux dirigeants immolés sur l’autel de la rentabilité

Le renvoi brutal du PDG de Danone dans la nuit du 14 au 15 mars 2021 est l’épilogue d’un bras de fer devenu symbolique. Il va alimenter le débat des assemblées générales du printemps où les entreprises vont défendre des résultats 2020 en berne autour d’une question : les actionnaires peuvent-ils réclamer des dividendes et des cours de bourse toujours à la hausse au détriment de stratégies durables de long terme ?

Dans le secteur de l’agroalimentaire, défendre des stratégies durables contestées par vos actionnaires peut coûter cher. Paul Polman, Directeur Général d’Unilever en avait fait l’expérience deux ans avant Emmanuel Faber. Les deux hommes se ressemblent peu mais le Français et le Néerlandais ont été deux voix puissantes de la transition de leur secteur vers des modèles plus durables. Ils ont été ces dernières années, les stars des estrades dédiées à l’engagement des entreprises sur le développement durable.

Ils y ont expliqué les changements nécessaires dans l’agroalimentaire où les modèles dominants contribuent à accentuer le changement climatique et la dégradation de la biodiversité. Dans des styles différents, ils ont tenu des discours similaires qui consistaient à allier respect de l’environnement et amélioration des conditions sociales dans toute la chaîne de sous-traitance en s’interrogeant sur les excès de rémunérations des dirigeants. Emmanuel Faber avait décidé de renoncer à sa retraite chapeau en 2019, soit 28 millions d’euros, "pour des raisons personnelles".

Sacrifier les profits

Paul Polman avait refusé une augmentation de son package, en 2015 au motif que le montant de sa rémunération (10 millions d’euros) "le gênait" comparativement à bien d’autres qui travaillaient tout autant. Ces deux éléments ont sans doute contribué à "creuser leurs tombes" de dirigeants de multinationales de l’agroalimentaire. Emmanuel Faber et Paul Polman ont ainsi remis en cause les règles qui régissent le monde des grandes entreprises cotées dont les dirigeants doivent être toujours mieux payés pour rapporter toujours plus d’argent à leurs actionnaires.

Leur refus est interprété par ces derniers comme un risque de voir sacrifier les profits de court terme et donc les dividendes au bénéfice de stratégies durables, pourtant indispensables à la pérennité de l’activité même de ces industries. Les deux hommes étaient bien conscients de faire un travail d’équilibriste. Paul Polman a échoué à lancer un mouvement de suppression des sacro-saints rapports trimestriels qui alimentent la machine infernale des variations boursières de très court terme.

Le soutien des actionnaires

Dans une interview vidéo accordée à l’Expansion le 20 mars 2015, il disait : "Les PDG doivent expliquer à leurs actionnaires pourquoi une vision du business axée sur le développement durable est bonne et, si on l’explique bien, on trouve suffisamment d’actionnaires pour la soutenir. Ils veulent protéger ce qui a le plus de valeur pour des entreprises comme la nôtre, sa réputation". Trois ans plus tard, Paul Polman a été poussé dehors par des actionnaires hostiles à sa stratégie et inquiets de voir ce Directeur général plus préoccupé de développement durable que de rendements financiers. Il a abandonné les rênes du groupe début 2019 et se consacrent depuis aux causes environnementales et sociales qui lui sont chères.

Emmanuel Faber a été libéré de son rôle de dirigeant de Danone depuis moins de 24 heures. Il doit certainement méditer sur la rapidité de sa descente aux enfers. Il y a moins d’un an, il triomphait après avoir fait adopter par 99, 42 % des actionnaires le statut d’entreprise à mission, une première pour le CAC 40.
1 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3818
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 258

Re: Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par Macro » 15/03/21, 15:10

Et bien voila...Ce monsieur pourra certainement exprimer pleinement ses competences dans une société plus regardante au niveau developement durable....
.
1 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...
Avatar de l’utilisateur
thibr
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 612
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 209

Re: Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par thibr » 15/03/21, 20:20


il a l'air assez estimable surtout pour un patron :wink:
1 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 15605
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1116

Re: Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par Obamot » 15/03/21, 20:51

Merci pour la vidéo et pour ce fil. Le réalisme social — que certains dans les milieux patronaux taxent ‘d’idéologie’, parce qu’ils le confondent probablement avec idéalisme? — ne rejoint que rarement le réalisme économique. Bien qu’étant atypique et plutôt sympathique, je note quand même que Danone est une entreprise d’intoxication de masse avec de surcroit des produits addictifs.
C’est un ‘brave homme’ dans toute sa subjectivité.

Belle et méritée standing ovation à la fin du discours...!
0 x
Liste d’ignorés: SicetaitSimple

Liste des “je l’aurais un jour, un jour je l’aurais”: Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple.
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6787
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 304

Re: Emmanuel Faber, patron humaniste écolo de chez Danone, débarqué par des fonds de pension étrangers




par ABC2019 » 15/03/21, 22:38

C'est toujours compliqué à ajuster, les strategies qui n'ont pas d'optimum clair (ou plus précisément pas de fonction claire à optimiser)

Genre "on va faire de l'argent mais de manière sociale"

ou encore

"on va faire la guerre mais sans tuer trop de gens"

ou encore

"on va assurer un bon niveau de vie mais sans consommer trop de ressources"

ou encore

"on va lutter contre la covid mais en essayant de pas trop déranger les gens".
0 x


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités