Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesLa sale guerre des Terres Rares en Chine

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 700

La sale guerre des Terres Rares en Chine

Message non lupar Christophe » 22/05/13, 21:10

Documentaire de 52 minutes sur les fameuses terres rares...

Les terres rares sont des métaux aux noms mystérieux : cerium, terbium, samarium, gadolinium... Peu connus, ils sont pourtant très présents autour de nous : dans nos écrans, nos téléphones et jusque dans nos billets de banque. Les terres rares sont le pétrole du XXIe siècle, le moteur des industries d'aujourd'hui. Avec la fermeture des mines aux USA, la Chine est actuellement le seul producteur de ces métaux. Le reste du monde s'est engagé dans une lutte sans merci contre ce monopole. La guerre des terres rares, c'est l'histoire d'un conflit économique aux conséquences dévastatrices pour les hommes et pour l'environnement : une sale guerre. Dans cinq ans, la Chine ne pourra plus répondre à ses propres besoins en terre. Les Chinois recherchent des partenaires et effectuent un retournement de stratégie. Ce pays qui avait tant oeuvré pour conserver ce monopole n'en veut plus : épuisement de la ressource et pollution l'obligent à chercher à l'étranger la réponse à ses besoins croissants. Le monde entier se lance dans la recherche des ces terres rares pas si rares que ça : il y aurait des gisements en Afrique du Sud, en Australie, au Canada, sur la Lune et au fond des mers. Des mines fermées rouvrent aux USA. Mais les peuples sont plus exigeants sur le plan environnemental ; c'est peut-être une occasion de repenser le monde !

Origine du media : France
Durée : 51mn 52s
Année de production : 2012
Réalisation : Serge Turquier, Guillaume Pitron
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4222
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: La sale guerre des Terres Rares en Chine

Message non lupar izentrop » 28/01/18, 20:11

La suite : Guillaume Pitron et à son ouvrage La guerre des métaux rares invité à 28 '


On a laissé le sale boulot aux chinois et on ne recycle presque rien.

Macron et ses projets miniers.
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4222
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: La sale guerre des Terres Rares en Chine

Message non lupar izentrop » 28/01/18, 23:13

Vouloir le dernier smartphone super concentré et performant a un prix écologique qu'il faudra prendre en compte https://www.techniques-ingenieur.fr/act ... ares-1296/

Les batteries des voitures électriques à forte concentration énergétique c'est aussi le cas, mais pour les éoliennes, moteurs électriques et panneaux solaires, on commence à trouver des parades aussi performantes, semble t'il : https://www.techniques-ingenieur.fr/act ... ires-1300/
https://www.enercon.de/fr/technologie/c ... eoliennes/
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3981
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: La sale guerre des Terres Rares en Chine

Message non lupar moinsdewatt » 02/04/19, 02:05

La Chine est devenue première importatrice de terres rares

Par Claire Fages RFI 29 mars 2019

Renversement total sur le marché mondial des terres rares, cette famille de métaux si utile dans les transports du futur et les énergies vertes : la Chine, premier producteur de terres rares, en importe aujourd'hui presque autant qu’elle n’en exporte.

La Chine reste le premier fournisseur mondial de terres rares. Mais elle en importe aussi de plus en plus. L’an dernier ses achats de terres rares à l’étranger ont quasiment triplé pour atteindre 41 000 tonnes, c’est presque autant que les 53000 qu’elle a exportées en 2018. Les importations chinoises dépassent même les exportations pour sept métaux-clés de la famille des terres rares, en particulier le praséodyme, que l’on retrouve dans les aimants permanents des éoliennes ou des véhicules électriques. La Chine devient dépendante en terres rares alors qu’elle était en capacité d’assécher le marché à elle toute seule au début des années 2010.

Fermetures de mines

La raison de cette mutation du commerce chinois ? Pékin a commencé à fermer les mines chinoises de terres rares, explique Gaétan Lefebvre du BRGM, « pour limiter leurs effets sur l’environnement, il y avait beaucoup de mines illégales et très polluantes, et pour limiter l’épuisement de la ressource ». Les quotas de production sont à la baisse depuis le deuxième semestre de l’an dernier.
« Il s’agit aussi d’empêcher les autres pays d’avoir accès à la matière première, puisque la Chine a développé sur son sol une industrie puissante de fabrication d’aimants permanents, 80 % de la production mondiale. Il y a donc une très forte demande intérieure chinoise en terres rares que la Chine essaie de satisfaire par les importations ». Même si parfois il s'agit de terres rares chinoises qui reviennent en Chine après être passées par la Birmanie.

Contrôler la ressource

A part la mine australienne de la compagnie Lynas dont les terres rares sont raffinées en Malaisie, toutes les mines existantes hors de Chine fournissent aujourd'hui la Chine. Y compris Mountain Pass, aux Etats-Unis ! Ce gisement qui avait rouvert en 2012 parce que la Chine avait imposé un embargo sur ses terres rares, avait ensuite fait faillite en 2015 après l'éclatement de la bulle. Il a rouvert l'an dernier grâce à des investissements... chinois.
C'est aussi un consortium chinois qui a mis en production en janvier dernier la mine de terres rares de Kvanefjeld au Groënland, le plus gros gisement hors de Chine.


http://www.rfi.fr/emission/20190329-chi ... rres-rares
0 x


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité