Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesCrise de la dette: retour sur la loi Pompidou Giscard (1973)

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
BobFuck
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 534
Inscription : 04/10/12, 16:12
x 1

Message non lupar BobFuck » 06/11/12, 16:49

Ces journalistes sont stupides.

Si on avait continué d'emprunter à la Banque de France sans intérêt (c'est-à-dire de faire de la création monétaire ex nihilo pour financer nos déficits), les politicards auraient continué tranquillement à dépenser en finançant tout ça par l'inflation (c'est-à-dire in fine l'appauvrissement de tous).

Mais l'avantage de l'inflation, c'est qu'elle est visible, et que le gouvernement resopnsable saute. La dette est invisible, jusqu'au moment où il est trop tard (ie, maintenant).
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48647
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Message non lupar Christophe » 06/11/12, 18:23

Autant je suis pas d'accord avec ton 1er paragraphe (parce que l'appauvrissement, ou paupérisation, est bien d'actualité et qu'avance cette loi cela ne marchait pas si mal...) autant je le suis avec le second... :mrgreen: :mrgreen:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8399
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 129

Message non lupar Remundo » 06/11/12, 19:37

C'est bien de rappeler la loi Pompidou-Giscard, cependant, il ne faut pas la brocarder totalement.

Il apparaissait que la création monétaire confiée aux Etats, à travers leur banque "centrale", partiellement ou en totalité conduisait à des politiques inflationnistes (créer de la monnaie de singe pour boucher les déficits), comme le dit Bobfuck, ainsi qu'à certaines pratiques économiques déloyales entre les Etats sous la forme de dévaluations compétititives (d'où la construction progressive de l'€uro, héritier du serpent monétaire européen).

C'est ainsi que, pour résumer, l'on a retiré le droit de création monétaire aux Etats, qui se faisait souvent sans intérêts, pour le confier à des banques privées avec intérêts, dans l'espoir que les intérêts à payer freinent le recours aux emprunts et conduisent les Etats à une gestion plus honorable avec une meilleure stabilité économique en atténuant la volatilité des monnaies.

Il y avait du danger car si les Etats ne devenaient pas vertueux, ils s'engageaient dans une spirale du surendettement tout en donnant un pouvoir bien trop important à des organisations privées et non démocratiques...

Et force est de constater que cela s'est produit (les Etats ont continué à boucler des budgets en déficit structurel sur des décennies) et les banques privées ont trouvé là une excellente affaire puisqu'elle y ont acquis un triple pouvoir politique, économique et financier sans aucune mise ou contrainte initiale.

Le système touche même ses limites car l'endettement, même limité au seul paiement des intérêts est à peu près insoutenable pour une majorité de pays.

Actuellement, la BCE et la FED fabriquent de la monnaie à des rythmes ahurissants et la machine s'auto-emballe chaque jour davantage. Mathématiquement, c'est une grosse exponentielle.
0 x
ImageImageImage
BobFuck
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 534
Inscription : 04/10/12, 16:12
x 1

Message non lupar BobFuck » 06/11/12, 20:54

Christophe a écrit :Autant je suis pas d'accord avec ton 1er paragraphe


L'inflation est un impôt sur toute la société...

> d'où la construction progressive de l'€uro

C'est la plus grosse erreur de toutes : jamais aucun système de changes fixe entre pays différents n'a fonctionné. L'euro a permis à tous les pays en question d'emprunter à des taux très bas, grosso modo au taux de l'Allemagne, sans prime de risque, et les politicards se sont gavés d'où endettement public massif. Les politiques déficitaires ayant eu cours dans divers pays (Grèce, Espagne, France, etc) auraient dû normalement conduire soit à de l'inflation/dévaluation (ce qui dégage les socialistes du pouvoir), soit à une hausse des taux d'intérêts (ce qui calme les ardeurs). Ce ne fut pas le cas, et maintenant, on voit le résultat...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48647
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Message non lupar Christophe » 06/11/12, 22:56

Euh cela serait bien de pas tout mélanger...

Le problème de l'euro et parité fixe n'a pas grand chose à voir avec celui de la dette qui courrait bien avant la mise en place de l'euro...

L'euro a peut être aggravé la crise mais ce n'est certainement pas lui qui est à l'origine. Les économistes qui prétendent ceci sont des clowns...

Aussi le dollars fonctionne aux USA depuis "toujours" alors qu'il y a de forte disparités économiques entre les 51 états...donc?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8399
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 129

Message non lupar Remundo » 06/11/12, 23:17

en fait, vous avez tous les deux raison.

La dette est un mécanisme qui s'est mise en place bien avant l'euro.

Et l'euro a donné l'accès à des masses monétaires prêtées à taux bas à des Etats qui ont en abusé. Si l'€uro n'est pas la cause du surendettement, l'on peut dire qu'il l'a amplifié.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48647
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Message non lupar Christophe » 06/11/12, 23:21

Remundo a écrit : Si l'€uro n'est pas la cause du surendettement, l'on peut dire qu'il l'a amplifié.


Ben c'est exactement ce que je viens de dire non?

C'est moi qu'ai raison! Non mais! :mrgreen: :mrgreen:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8399
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 129

Message non lupar Remundo » 06/11/12, 23:29

ou l'art de la contradiction consensuelle :P
0 x
ImageImageImage
BobFuck
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 534
Inscription : 04/10/12, 16:12
x 1

Message non lupar BobFuck » 06/11/12, 23:41

Christophe a écrit :L'euro a peut être aggravé la crise mais ce n'est certainement pas lui qui est à l'origine.


Voir le graphique suivant :

http://www.economiematin.fr/images/grap ... mprunt.png

L'introduction de l'€ a égalisé les taux d'intérêts entre les différents pays.

Cela n'a pas créé le concept de dette, mais a nettement aggravé le problème en permettant à certains pays d'emprunter beaucoup plus qu'ils n'auraient dû. Donc, oui :

> l'€uro n'est pas la cause du surendettement, l'on peut dire qu'il l'a amplifié.

J'ajouterais : fortement amplifié. La cause est l'incompétence des gouvernements.

Christophe a écrit :Aussi le dollars fonctionne aux USA depuis "toujours" alors qu'il y a de forte disparités économiques entre les 51 états...donc?


Les US sont un pays (pas une réunion hétéroclite de pays), avec un gouvernement fédéral et une politique fiscale unique, et avec la possibilité pour les citoyens de se déplacer facilement entre états pour aller bosser là où ça marche, donc très différent de l'Europe. C'est pour cela que chez eux, ça fonctionne...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8399
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 129

Message non lupar Remundo » 04/01/13, 11:53

Après un rappel de la crise des dettes souveraines engendrée par les faillites bancaires dues aux subprimes, Michel ROCARD revient sur la loi Pompidou Giscard, ses tenants et aboutissants...



Très intéressant et synthétique :idea:
0 x
ImageImageImage


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités