Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11188
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1921

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par Ahmed » 28/10/18, 21:24

Pour faire suite à mon dernier message, il est un parallèle qui me semble frappant et qui pourtant n'a jamais, à ma connaissance, été relevé, c'est celui entre peak oil et peak profit*. On sait que le peak oil conventionnel a été atteint aux USA en 1970, mais que les nouvelles méthodes de fracturation hydraulique repoussent ce pic un plus loin, toutefois ce délai ne peut qu'être mince (Cf. les excellentes et récentes explications de Sen-no-sen), de même, le peak profit des industries conventionnelles se situe à peu près à la même période, plutôt début des années 80, et l'effondrement qui aurait dû survenir ne s'est pas produit car de nouvelles méthodes extractives de valeur abstraite ont vu le jour à cette époque (plus précisément, ont connu un essor très rapide: c'est surtout l'échelle qui constitue la nouveauté) reposant sur l'industrie financière. De même que la fracturation hydraulique, cette industrie qui a su générer une masse de valeur abstraite considérable, avec des dégâts humains ("fracturation sociale" :wink: ) et environnementaux encore plus considérable que les pétroles et gaz de schistes (ces derniers étant plus circonscrits géographiquement), ne fait que repousser d'assez peu l'échéance, d'autant que ce faisant, elle porte les contradictions systémiques à un degré jamais atteint.

* Comme on l'aura compris, le "peak profit" est le point d'inflexion de la courbe représentant les gains du capital, sa capacité à s'auto-valoriser.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

J-Pierre
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 16
Inscription : 13/02/17, 17:53
x 6

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par J-Pierre » 30/10/18, 09:20

Merci Christophe...
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 72611
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8063

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par Christophe » 10/10/22, 09:00

Bruno Latour nous a quitté il y a quelques jours, à à peine 75 ans, il ne verra donc pas la fin du monde...(ou pas ?) :

Les hommages qui ont suivi la mort de Bruno Latour, théoricien de l’écologie, montrent que sa pensée est bien vivante

Philosophe, anthropologue et sociologue des sciences et des techniques à la renommée internationale, Bruno Latour est mort dans la nuit du 8 au 9 octobre. Chercheur multiple, il avait 75 ans et ses idées inspirent très largement ceux et celles qui se réclament de l’écologie, mais pas seulement. Le régime climatique qu’il évoquait appelle d’autres politiques qui peinent à trouver une traduction électorale, malgré la montée des déséquilibres sur la terre qu’il appelait Gaïa. Il leur opposait des alternatives théoriques constructives, loin du catastrophisme stérile.

"Le contraste entre le calme avec lequel nous continuons à vivre tranquillement et ce qui nous arrive est vertigineux. D’autant que je ne crois pas aux vertus du cataclysme, et que les gens vont se mobiliser de plus en plus au fur et à mesure que les catastrophes vont se multiplier", disait Bruno Latour. Sa mort a déclenché une vague d’hommages destinés à mieux faire connaître sa pensée riche et complexe croisant techniques, sciences, philosophie et sociologie pour repenser les liens entre les humains, la nature et les machines. Il prônait une écologie constructive fondée sur une vision théorique qu’il avait résumée dans son livre sorti en 2021, "Mémo sur la nouvelle classe écologique. Comment faire émerger une classe écologique consciente et fière d’elle-même".

Pour lui, le nouveau régime climatique qui est déjà installé, suppose une mobilisation générale pour repenser toutes les dimensions de l’existence quotidienne, à toutes les échelles et sur tous les continents. Bruno Latour a dirigé le laboratoire de recherche de Sciences Po de 2007 à 2012 et en était resté professeur émérite associé. Il avait inspiré de nombreux programmes de recherche dont le point commun est la transversalité et le travail collectif et y avait créé le Medialab.

Ses anciens élèves comme la journaliste Paloma Moritz, témoignent de l’originalité de sa pensée et de sa capacité à bousculer intellectuellement ses élèves et à "gripper leur machine à penser automatique".

Bruno Latour en était conscient mais déplorait malgré tout, dans un entretien avec Mediapart d’avril 2022, les limites de ses capacités de "bifurcateur" : "Quand je pense qu’il y a parmi les consultants de McKinsey beaucoup de mes anciens élèves de Sciences Po, c’est terrible !"
"Une situation de guerre généralisée"

Dans ce même entretien postérieur au premier tour des Présidentielles où Yannick Jadot a obtenu 4,5 % des voix, Bruno Latour reconnaissait "qu’il est difficile pour quelqu’un qui a écrit sur l’hégémonie potentielle, au niveau national ou mondial, de la classe écologique de se retrouver à 4,5 %". Il ajoutait pour expliquer cette situation : "On se trouve aujourd’hui dans une multitude de guerres pour la terre, celle que mène Poutine en Ukraine, mais aussi l’extractivisme, les différentes formes de colonisation. On se trouve donc dans une situation de guerre généralisée, mais dont les fronts ne sont pas stabilisés. Ce qui fait que chacun de nous se trouve dans la situation paradoxale d’être mobilisé, au sens où nous sommes conscients des menaces, mais néanmoins immobilisés".

Pour éclairer le chemin dans ce monde si déstabilisant, il est urgent de lire, relire et écouter Bruno Latour dont la pensée lui survivra d’autant plus qu’elle aide à porter un autre récit de cette époque déliquescente au premier regard. C’est ce que propose Arte par exemple.

Opposé aux collapsologues, Bruno Latour prônait la prise de conscience d’une "apocalypse qui montre que face à une situation donnée, il faut abandonner les faux espoirs pour recommencer une histoire positive en constatant que les marges de manœuvre sont nombreuses, les innovations aussi, bref de dire : non la Terre ne va pas disparaître, les humains non plus. Il faut se mettre au boulot !"


https://www.novethic.fr/actualite/envir ... 51102.html
2 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
J-Pierre
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 16
Inscription : 13/02/17, 17:53
x 6

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par J-Pierre » 11/10/22, 14:54

En physique, tout travail produit de la chaleur. Or l'économie oblige l'humanité à travailler (parfois comme esclaves) pour gagner un revenu qui "doit permettre de vivre" et ce travail obligatoire réchauffe la planète. Cette exploitation de la terre, non pas pour le juste nécessaire, mais pour surtout goinfrer un capital qui ne cesse de croître, demande toujours plus, pour nourrir le toujours plus, tel l'obèse qui nourrit toujours plus sa sur-croissance corporelle (voir le lien "le juste nécessaire").
Le réchauffement climatique et la fièvre qui annonce des maux plus sévères à venir.
Le système économique est fondé sur la rémunération du capital, c'est le problème de la baignoire qui fuit (en dividendes et intérêts) et pour maintenir le niveau, on produit de la plus-value, sauf que la baignoire fuit de plus en plus et que l'eau qui doit baigner l'humanité diminue (croissance) et oblige à chercher de la plus-value verte (voiture électrique, ventilateur éolien, etc... économie d'énergie).
Tant que les gouvernements ne tueront pas le capitalisme au profit d'une économie "qui ne croît pas" et qui se recycle, le monde ira vers une implosion grâce à Poutine ou à un autre.
L'humanité doit imposer une véritable démocratie "sur toute la planète" si elle veut vivre et se perpétuer, car on voit qu'une dictature (non neutralisée) peut mettre en danger les conditions de vie de milliards d'humains. Tout pouvoir non démocratique, qu'il soit politique, religieux ou financier est un danger, proportionnel au poids de ce pouvoir, qui doit être stoppé, par respect pour ceux qui en sont victimes.
Les gouvernements ne sont pas prêts à changer cette économie, où le capitalisme ne veut rien céder malgré les grèves (et cela depuis des siècles), il faut stopper l'économie tant que les gouvernements (ou des écologistes) ne la repenseront mondialement, être plus fou que la folie de l'économie.
C'est un pari où l'humanité risque sa vie.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4764
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 434

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par Exnihiloest » 11/10/22, 19:04

J-Pierre a écrit :En physique, tout travail produit de la chaleur. Or l'économie oblige l'humanité à travailler (parfois comme esclaves) pour gagner un revenu qui "doit permettre de vivre" et ce travail obligatoire réchauffe la planète...

Combien l'énergie mondialement consommée, par rapport à l'énergie reçue du soleil ?!

Le réchauffement climatique n'a rien à voir avec l'équivalent chaleur de l'énergie consommée, mais avec l'effet de serre.

On ne prend pas prétexte d'une science manifestement incomprise, pour faire de la propagande idéologique et des prophéties à la Nostradamus.
De plus, c'est cool, le capitalisme, dans les faits y'a pas mieux.

L'humanité doit imposer une véritable démocratie...

Quand on impose, ce n'est plus une démocratie ! Les pires des écologistes ont d'ailleurs prévenu sans vergogne que les démocraties étant incapables selon eux de mettre en place les mesures qui s'imposent à leurs yeux, il faut à la place un pouvoir fort émanant de leur doctrine et de décisions d'"experts".
1 x

J-Pierre
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 16
Inscription : 13/02/17, 17:53
x 6

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par J-Pierre » 11/10/22, 20:30

"Exnihiloest" "En physique, tout travail produit de la chaleur" c'est une image que j'ai utilisé. Mais les 5km3 de pétrole qui sont brûlés chaque année depuis la fin du 20éme siècle produisent non seulement le CO2, mais aussi les 11.400 milliards de dollars de dividendes en 10 ans grâce ou à cause du travail (part du réchauffement climatique) et de la surconsommation entretenue par les entreprises et les états complices. La démocratie existe tant qu'elle ne contrarie pas l'économie, ne nuit pas au capital et permet aux pays de rester dans la compétition économique. Mais selon les pays de 10 à 50% des populations sont pauvres et sous la dictature de la faim, et attendent toujours un geste des démocraties.
Lorsque les ouvriers en grève des raffineries, pourront décider avec les actionnaires des revenus des salariés et des actionnaires, ils auront un aperçu de la démocratie.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4764
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 434

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par Exnihiloest » 11/10/22, 21:13

J-Pierre a écrit :"Exnihiloest" "En physique, tout travail produit de la chaleur" c'est une image que j'ai utilisé.

Une image fallacieuse, parce que sur terre c'est seulement 0,1% de l'énergie thermique reçue du soleil, c'est donc une chaleur négligeable.

Mais les 5km3 de pétrole qui sont brûlés chaque année depuis la fin du 20éme siècle produisent non seulement le CO2, mais aussi les 11.400 milliards de dollars de dividendes en 10 ans grâce ou à cause du travail (part du réchauffement climatique) et de la surconsommation entretenue par les entreprises et les états complices. La démocratie existe tant qu'elle ne contrarie pas l'économie, ne nuit pas au capital et permet aux pays de rester dans la compétition économique. Mais selon les pays de 10 à 50% des populations sont pauvres et sous la dictature de la faim, et attendent toujours un geste des démocraties.
Lorsque les ouvriers en grève des raffineries, pourront décider avec les actionnaires des revenus des salariés et des actionnaires, ils auront un aperçu de la démocratie.

D'abord les prévisions passées du GIEC sur 5 ans se sont révélées être surévaluées du double ou triple par rapport aux observations. Les modèles ne sont pas fiables, certainement incapables de prédire la température dans 20 ou 30 ans.
L'écologisme est une science, mais 99,99% de ceux qui s'en revendiquent sont des militants politiques, pas des scientifiques, il n'y connaissent rien et prennent prétexte de tout cet alarmisme car il sert leurs discours politiques.

D'autre part heureusement qu'on ne contrarie pas l'économie, c'est ce qui nous fait vivre, et y renoncer pour raisons climatiques c'est se suicider tout de suite par peur d'une très hypothétique apocalypse future, ça n'a aucun sens.

Ensuite ce n'est pas parce qu'il y a des populations pauvres, d'ailleurs de moins en moins, que saborder l'économie les nourrira. :roll: Il y a toujours eu des famines en Afrique avant le capitalisme, et aujourd'hui beaucoup moins.

Quand ce sont les caissières de supermarché qui sont en grève, il n'y a pas cet impact d'une grève dans les raffineries. L'effet d'une grève est inégalitaire, il y a des profiteurs, et là on voit moins s'exprimer les chantres de l'anticapitalisme. Les ouvriers en grève des raffineries profitent de leur situation, prenant en otage le reste des Français. C'est lamentable, comme si on n'avait déjà pas suffisamment de problèmes en ce moment. Chez les ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise Exxonmobile, "leur rémunération minimale annuelle garantie est de 25.000 € bruts par an, sans les primes; la moyenne est autour de 40.000 € brut toutes primes comprises", chez Total c'est kif-kif, pas de quoi se plaindre donc.

Les salariés font vivre le capitalisme, et en tirent profit. S'ils n'en étaient pas satisfaits ils iraient voir ailleurs, comme tous les migrants de pays moins favorisés le font. Et les consommateurs qui souvent sont aussi les salariés, en profitent aussi, personne ne leur met le pistolet sur la tempe pour acheter les produits du capitalisme, ils voudraient même pouvoir en acheter bien plus. Tu les encourages d'ailleurs à le faire en demandant qu'ils aient leur mot à dire sur leurs salaires, et on se doute bien qu'ils ne les reverraient pas à la baisse.
Tout le monde marche dans le capitalisme car c'est son intérêt, et c'est une chance de l'avoir puisqu'aucun autre système économique n'a montré qu'il était meilleur. Au contraire non seulement les alternatives étaient mauvaises et n'ont donc pas duré, mais il a fallu les imposer par la force, comme le communisme. Le capitalisme est l'organisation économique naturelle qui s'instaure quand on laisse les gens libres, donc dans les démocraties, qui seulement le régulent. Ce n'est pas un système politique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11828
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 3048

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par GuyGadeboisLeRetour » 11/10/22, 22:36

Exnihiloest a écrit :Une image fallacieuse, parce que sur terre c'est seulement 0,1% de l'énergie thermique reçue du soleil, c'est donc une chaleur négligeable.

En valeur absolue, c'est loin d'être "négligeable" et je te rappelle que sans ce 0,1%, il n'y aurait pas de vie sur terre.
0 x
Obamot a écrit: Présente tes excuses pour tout le mal que tu as fait ! Présente tes excuses ici tout de suite — surtout à Christophe — et que tu tacheras de ne plus recommencer. C’est pas un”gag”. C’est ta seule chance. Si tu attends trop tu le paieras très très cher plus tard, un prix que tu ne soupçonnes même pas.
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11084
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 983
Contact :

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par izentrop » 12/10/22, 01:38

J-Pierre a écrit :En physique, tout travail produit de la chaleur. Or l'économie oblige l'humanité à travailler (parfois comme esclaves) pour gagner un revenu qui "doit permettre de vivre" et ce travail obligatoire réchauffe la planète.
Le travail, jusqu'avant l'erre industrielle, sauf excès d'usage du feu, ne réchauffait pas la planète .
Ce qui la réchauffe, comme l'a justement indiqué Exni (ensuite il a complètement déraillé comme à son habitude), ce sont les gaz à effet de serre, mais il a oublié d'ajouter que c'est par la combustion excessive des "énergies fossiles" dégageant le CO2, gaz très stable dans l'atmosphère, qui comme l'a bien dit Janco, sera très long à se dissiper.
Il y a aussi le méthane, un gaz à effet de serre réchauffe la planète 300 fois plus que le CO2 , dont les rejets récents vont probablement avoir un impact non négligeable...
J-Pierre a écrit :goinfrer un capital qui ne cesse de croître, demande toujours plus, pour nourrir le toujours plus
vision simpliste, tout le monde possédant une bagnole, une maison est capitaliste, c'est plutôt la valeur de l'argent qui est de plus en plus fictive.
Exnihiloest a écrit :L'humanité doit imposer une véritable démocratie...
Quand on impose, ce n'est plus une démocratie !
Vrai, en même temps avec la montée des extrêmes et des nationalistes comme en Italie et partout dans le monde, on est loin d'en prendre le chemin.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4764
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 434

Re: Bruno Latour: l'économie actuelle mènera le Monde à sa perte...et il a raison!




par Exnihiloest » 13/10/22, 19:10

izentrop a écrit :...
Ce qui la réchauffe, comme l'a justement indiqué Exni (ensuite il a complètement déraillé comme à son habitude),

Dérailler, ça reste à démontrer, et je pense que tu n'es pas en mesure de le faire.

ce sont les gaz à effet de serre, mais il a oublié d'ajouter que c'est par la combustion excessive des "énergies fossiles" dégageant le CO2, gaz très stable dans l'atmosphère, qui comme l'a bien dit Janco, sera très long à se dissiper.
...

Je n'ai pas oublié ce qui est prétendu partout. J'évite seulement les lapalissades, s'en saisir fait plaisir au moins bien lotis intellectuellement. 8)
0 x


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 38 invités