Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburantElectrolyse améliorée

Astuces, conseils et trucs pour baisser votre consommation ainsi que des procédés ou inventions comme de moteurs non conventionnels: le moteur Stirling par exemple. Brevets améliorant la combustion: injection d'eau, traitement plasma, ionisation du carburant ou du comburant.
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 27/10/14, 00:11

Je te remercie d'avoir fait le calcul, et je vais corriger quelques inexactitudes et poncifs habituels largement relayés par la presse...
elephant a écrit :OK, admettons ( ce ne sont pas des "grandes routières " ) 12.000 km/ an pendant 10 ans ( pour faire un ordre de grandeur.
Je sens dans ton propos un "jugement de valeur" pour minimiser la valeur et l'intérêt de ces véhicules, pourtant ils sont achetés pour faire des économies et s'adressent à des gens qui roulent beaucoup, il nous est arrivé de parcourrir plus de 18.000km par an avec une seule 106 électrique (dont l'autonomie plafonnait à 70km), nous pensons rouler au moins autant avec la e-up. Aujourd'hui, nous avons fait avec 140km sur une seule charge et avons passé le cap des 5000km en 3 mois et demi.
elephant a écrit :5000 €/ 120.000 km = 4 cent/km, 4 euros /100 km, soit le prix de 2,6 litres de gasoil. + 15 KWh, soit 1,65 €/100 km.( tarif nuit , à suppose qu'on a pas de PV)
Les batteries sont données pour 2000 cycles soit si je table sur 120km par cycle un kilométrage envisageable de 240.000km soit le double de tes estimations.
Cela remet en cause tes calculs et l'idée même du coût des batteries qui devient sans objet car on peut alors considérer que leur longévité sera supérieure au reste de la voiture...
elephant a écrit :Donc, 2,6 + 1,65 = 4,25 €/100 km , soit le prix de 2,8 litre de gasoil/100 km. OK, c'est acceptable. Je suis content d'avoir fait le calcul ( approximatif, j'en conviens, je n'ai pas comptabilisé les intérêts de financement sur le surcoût de la batterie - facile 40 % de son prix en 4 ans - ) car les constructeurs semblent discret sur le prix de la batterie représente quand même, convenez en, plus de 50 % du prix d'une petite voiture neuve ( 8500 € ) et 40 % du prix du "carburant".

Vu l'autonomie réduite, ça reste quand même un transport inaccessibles aux pauvres.
L'éternel poncif de l'autonomie est une bêtise, comme celui du monospace 4x4 qui permet de tout faire, et principalement flatter l'égo de son propriétaire...
L'autonomie suffit à tous les trajets quotidiens de 80% des ménages. Depuis que nous avons la e-up, nous la chargeons un jour sur 2 en moyenne... Trop faible l'autonomie?
L'économie dégagée permet de louer un monospace ou un cabriolet pour les trajets exceptionnels...
Je ne suis pas riche, j'ai juste changé de mode de calcul, bien des pauvres dépensent plus que moi en transport pour parcourir moins de kilomètres...

J'ai 20m² de panneaux solaires. Ils produisent de quoi rouler 25.000km par an avec la e-up. Quand au coût des batteries, je pense qu'elle survivront à la voiture et pouvoir les recycler pour stocker ma production solaire. Renault et Nissan ont ainsi planifié la vie des batteries, je compte reprendre l'idée à mon profit.
C'est pour cela que j'expérimente leur gestion avec un BMS très évolué développé par un membre du forum... :mrgreen:
0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 27/10/14, 13:07

Il faut raison garder, Citro, tu n'as ni tout à fait tort, ni tout à fait raison.

10. à 15000 km c'est la moyenne en Belgique de " la voiture de Madame"
et certains ménages peuvent s'adapter: p.ex. quand Madame part en formation elle peut emprunter la voiture familiale à pétrole.

Mais, il y a encore beaucoup de familles qui n'ont pas la possibilité d'avoir des panneaux ( toit trop petit ou mal situé, appartement, etc ) et là aussi, il faut avoir des sous ou accès au crédit.

Et aussi le besoin de souplesse: on ne peut pas tout programmer. Aujourd'hui, j'ai prévu de faire 80 km, mais personne ne peut m'assurer que je ne devrait pas en plu faire une urgence sur Bruxellles ( 70 km X 2 ) ou Rochefort ( 100 km X2 )

Et de grâce, avant d'imposer des solutions, pensons plus loin que dans notre cercle restreint. Les revenus de 60 % des ménages ne le permettent pas.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 27/10/14, 23:11

Bien sûr, et tel n'est pas mon propos. :?
Je ne cherche pas à "imposer" ou déclarer que 80% des ménages doivent passer à l'électrique parce que leurs trajets quotidiens correspondent à l'autonomie d'un VE...

Pour passer sereinement à l'életricité, il faut que la majorité des critères de comptabilité soient réunis;
Le kilométrage quotidien, bien sûr, mais aussi,
disposer du lieu de stationnement et charge privatif qui ne soit pas sur la voie publique,
avoir des trajets routiniers avec peu d'imprévus...

Je sais bien que ton profil n'est pas du tout compatible
mais de nombreux fonctionnaires, bureaucrates, agriculteurs, ouvriers correspondent au profil.
Je veux parler de tous ceux qui prennent leur voiture individuelle parce qu'il n'y a pas de ligne de bus ou de tram qui correspond à leur trajet pendulaire, leur voiture joue le rôle de bus ou de tram...
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 28/10/14, 00:04

Nous sommes d'accord, alors.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 29/10/14, 16:54

elephant a écrit :Nous sommes d'accord, alors.
Depuis le début. :arrowu:
Le véhicule électrique n'est pas un mode de transport universel (pas encore... ). :mrgreen:
De même, le véhicule thermique va voir ses zones d'utilisation se réduire de plus en plus.
Les péages urbains qui se généralisent épargnent les électriques.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 22/12/14, 14:58

J'y crois pas il existe encore ce sujet :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 22/12/14, 15:32

Ouais Nlc, on y a trainé nos basques un moment Image

L'avenir messieurs, c'est le vélo bulle :D
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 22/12/14, 18:09

Content de voir que tu vis toujour, nlc. Mais pourquoi as tu déterré le sujet ?
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 22/12/14, 21:06

elephant a écrit :Content de voir que tu vis toujour, nlc. Mais pourquoi as tu déterré le sujet ?
Il l'a dit, parce qu'il n'en revient pas que ce sujet existe... Depuis 9 mois et 35.000km qu'il roule en voiture électrique, se rappeler qu'il a jadis essayé de faire des bulles pour faire rouler une voiture à pétrole le défrise...
:lol:

On se disait il y a peu que l'hydrogène est une hérésie mais de nouveaux lobbies sont en train de vouloir nous imposer ce vecteur énergétique envers et contre tous les motifs scientifiques et économiques qui condamnent de fait l'hydrogène...

Ce sujet l'a en quelque sorte démontré avec 20 ans d'avance... :?
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 23/12/14, 12:35

Est-ce vraiment si sûr que l'hydrogène serait un pis aller?

— D'abord il n'y a pas de production/stockage de masse d'hydrogène en l'état actuel (les constructeurs japonais qui ont déjà ou vont sortir un véhicule à base de pile à hydrogène créeront donc leur propre réseau avec connexion standardisée (quelqu'un ayant un véhicule Honda, pourra aller faire son "plein" chez Toyota, Mazda ou Mitsubishi et vice versa);

— ensuite, ceux-ci vont le proposer après son extraction tirée à partir de gaz naturel ou de méthane...);

— or les "gisements" de ce/s gaz sont potentiellement énormes, et comme c'est un gaz à effet de serre plus important encore que le Co2... en débarrasser la planète ne serait que bienfait...

— ensuite, il y a l'énergie solaire thermique encore inexploitée dont il serait grand temps de développer le potentiel (et dont l'un des vecteur pourrait précisément en être le stockage d'hydrogène sous forme d'acide formique ou que sais-je)

— ainsi l'extraction d'hydrogène à partir du gaz, ne serait qu'une alternative transitoire...

— tiré de cette logique, les piles à hydrogène auraient une voie royale toute tracée pour le futur, et le switch vers le "tout hydrogène non polluant", de la production à la transformation en vapeur d'eau, serait déjà en place le moment venu.

— à contrario, avec le pétrole, rien de semblable envisageable, la transition avec un jour l'explosion nouvelle et définitive du prix du baril, aurait des répercussions très douloureuses!

Et puis les pets des collaborateurs travaillant dans un immeubles équipé d'installation de récupération du méthane, ça ferait combien de mètres/cubes/an? Et ceux des élevages des exploitations agricoles? :mrgreen:

Si ça c'est pas écolo! Image Image
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité