Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Règles de base du brûleur à boule automatisé

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Règles de base du brûleur à boule automatisé

Message non lupar lejustemilieu » 03/11/09, 00:26

Bonjour,
Il n'est pas évident de parler de règles de bases dans ce domaine, tout simplement pcq il y a plusieurs conceptions de bruleurs.
Qu'importe, ça débouchera toujours sur de bonnes choses .
Je crois que la première règle, est la sécurité: ou les sécurités.
En cas d'extinction de flamme, le compresseur doit s'arrêter le plus vite possible (pour ne pas noyer la chaudière :cheesy: , et aussi pour ne pas enfumer le voisinage.
Pour cette sécurité, il y a divers moyens: cellule optique
Détecteur de bruit
Régulateur avec sonde thermique placée à la sortie de la chaudière, etc...
Ca serait bien aussi d'avoir un arrêt en cas de flamme trop grande (ces choses peuvent arriver sur un bruleur à boule)
Si la flamme devient trop grande pour une raison ou une autre, la carburation devient mauvaise, et entraine un tas de problèmes.
Quand on a ça, on peut commencer à jouer :D
En ce qui concerne la buse qui sert d'accroche flamme, je n'aime pas les buses épaisses, car elle peuvent rougir, et si la flamme s'éteint, il y a gros dégagement de fumées pendant longtemps, et en plus ça peut engendrer une explosion.
Beaucoup d'autres sécurités peuvent être installées, mais sont en général plus personnalisées, et adaptées à chaque type de bruleur.
Pour l'instant, je parle surtout des généralités.
La suite un autre jour, pour parler de la construction même du bruleur.
Si quelqu'un voit d'autres sécurités importantes dont il faut parler, c'est le moment
:D
0 x

boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 03/11/09, 10:42

bonjour lejuste


En cas d'extinction de flamme, le compresseur doit s'arrêter le plus vite possible (pour ne pas noyer la chaudière Cheesy Grin , et aussi pour ne pas enfumer le voisinage.

En ce qui concerne la buse qui sert d'accroche flamme, je n'aime pas les buses épaisses, car elle peuvent rougir, et si la flamme s'éteint, il y a gros dégagement de fumées pendant longtemps, et en plus ça peut engendrer une explosion.


il faut arreter l huile :!:

Si la flamme devient trop grande pour une raison ou une autre, la carburation devient mauvaise, et entraine un tas de problèmes.

pb inconu chez moi ...avec la ventil la flamme est en telle exes d air qu au moindre déréglage ca s eteint .
ca ne m arrive jamais a moins de le faire volontairement ...mais je compte mettre un pressostat sur le ventilo pour secu sup.


Si quelqu'un voit d'autres sécurités importantes dont il faut parler, c'est le moment
Very Happy

pas de reservoir d huile chauffé sous le bruleur sans couvercle avec petit event ,
éventuellement coupe feu sur le retour d huile et contrôle température couvercle (klixon) en cas de feu dans la "gamelle"
utiliser des bon raccords est éviter les colliers serflex (nid a fuite).
j ai egalement un deuxieme trou devant le retour d huile en cas de bouchage tres improbable(tube 1/2 ") du retour d huile...
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 03/11/09, 12:25

Citation:
En cas d'extinction de flamme, le compresseur doit s'arrêter le plus vite possible (pour ne pas noyer la chaudière Cheesy Grin , et aussi pour ne pas enfumer le voisinage.

Citation:
En ce qui concerne la buse qui sert d'accroche flamme, je n'aime pas les buses épaisses, car elle peuvent rougir, et si la flamme s'éteint, il y a gros dégagement de fumées pendant longtemps, et en plus ça peut engendrer une explosion.


il faut arreter l huile Exclamation

Et voilà, ça dépend du système exploité avec le bruleur.
Dans mon cas, l'huile coule en continu sur la boule, même à l'arrêt.
Donc, si il y a arret de flamme, la suppression d'air sur la boule stoppe instantanément la pulvérisation de l'huile. (c'est le plus simple dans ma configuration)
Maintenant, couper l'arrivée d'huile sur la boule devrait tout aussi bien fonctionner.
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 03/11/09, 19:18

Si quelqu'un voit d'autres sécurités importantes dont il faut parler, c'est le moment
Very Happy

pour envisager tous les cas de figure ...il se peut que...le feu prenne dans le bruleur c est la qu il faut impérativement couper l huile afin de ne pas l alimenté .
je compte mettre un klicxon 80 degrés (on en trouve dans plein d electro ménager)sur le corps de mon bruleur ( je pose la main dessus en fct)
une autre solution est de mettre un fil d etain ( en série avec les secu)dans le corps du bruleur, naturellement en tbt.

la secu de temperature de fumé me plait bien je vais donc l odopter en plus de la cellule.
je comptait de toute facon mettre une sonde pt 100 pour connaitre la températures des fumés . ma chaudière n étant pas idéale pour ce type de bruleur et en fct de la température je limiterais peut être le tirage

autre secu indispensable c est un thermostat ou klixon de secu sur la "gamelle" en cas de dysfonctionnement du thermostat de regul

une secu de manque d huile (tempo) peu etre mise sur le flotteur pour eviter de "cramer" la pompe de transfer

c est a peu prêt tous ce que je vois,ca devrait suffire ....mais on peu toujours en rajouter détecteur co , extinction auto, etc...
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 03/11/09, 23:39

:cheesy: pour la question de voir la temp de cheminée, j'ai une petite caméra sans fils, qui me transmet l'image de cette temp sur ma télé.
Image
0 x

lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 04/11/09, 10:32

Si il y a d’autres critères de sécurité dans le futur, on pourra toujours utiliser la fonction éditer. (Histoire de groupir toutes les infos)
Maintenant, parlons des bases pour avoir une flamme +- stable au démarrage, et en fonctionnement.
Là, il y aura matière à discussion, contradictions, et peut-être erreurs de jugement.( Pardon d’avance)
Il faut avoir eu plein de problèmes pour pouvoir juger d’un système, et encore..
Je vais essayer me borner à parler du principe à flux d’huile continu d’huile sur la boule, même à l’arrêt.
Il faut une boule (une forme ovoïde devrait fonctionner aussi) d’acier, de cuivre, laiton ou autre métal qui résiste à la température et qui transformera l’huile en un filme uniforme devant le trou de la boule.
Le devant de la boule aura un orifice qui permettra un jet d’air qui sert à pulvériser l’huile.
Cet orifice sera une fente (que je n’aime pas trop car elle peut s’encrasser en partie, et faire une flamme instable). Ou simplement un trou rond dont le diamètre tourne entre quelques dixièmes de mm , et 1 mm. (c’est le plus facile)
Au plus le trou sera petit, au plus la pression d’air devra être importante pour la pulvérisation.
L’avantage d’utiliser un trou inférieur à 1 mm sera expliqué par Bouka j’espère.
Dans le cas de mon brûleur, le trou fait 1mm de diamètre et permet l’utilisation d’un compresseur de frigos. (Faible consommation électrique, et peu de bruit)
Le diamètre de la boule tourne autour de 16- 17 mm en général mais finalement, je ne sais pas quelles sont les limites inférieurs et supérieures.
L’arrivée d’huile sur la boule se fait par un petit tuyau de +- 4mm intérieur ; trop petit, il risque de se boucher, trop grand, l’arrivée d’huile ne sera pas correcte sur la boule.
Le mieux pour une arrivée d’huile au niveau de la boule, est de pouvoir la régler d’avant en arrière et aussi transversalement.
Le débit d’huile doit être le plus stable possible
La température d’huile aussi, doit être la plus stable possible. (60 °c dans mon cas), avec de l’huile de colza.
On peut travailler à différentes températures, mais au plus la température sera élevée, au plus l’allumage sera facile.
Plus la température d’huile est élevée plus la consommation d’énergie sera grande
Plus la température d’huile est élevée, mieux sera la pulvérisation en fines gouttelettes (mais il y a matière à discussion dans ce cas)
Le débit d’huile (en litres heure) sur une boule de +- 16mm tourne autour de …. Bonne question.
En tout cas, la boule doit en permanence être mouillée par le flux d’huile, ce qui se vérifie visuellement sur la tête de la boule, et sur le retour d’huile, on doit voir un filet d’huile couler au bas de la boule.
Le retour d’huile après la boule se fait par un tuyau assez grand, pour éviter une éventuelle obstruction de celui-ci. (16mm de diamètre intérieur doit être suffisant)
Le débit d’air qui passe par le trou de boule doit être le plus stable possible
L’accroche flamme :
Très important aussi, dans la configuration de mon brûleur, le plus adapté est une réduction de cheminée en inox, placée à +-2cm de la boule (a voir)
Dimensions : grand diamètre 153 mm, petit diamètre 130mm, longueur, +- 200mm
Il faut essayer d’écarter la flamme le plus possible de la boule, cela peut se faire en écartant l’accroche flamme de celle-ci. Le but est de garder l’intérieur immédiat de la boule propre (carbonisation de l’huile sur l’arrivée d’huile ou sur les parois entourant la boule)
Un petit déflecteur conique de brûleur à mazout placé juste à la sortie de la boule peut aussi protéger l’habitacle de la boule (en cours de test chez moi)
Quelques photos suivent
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 04/11/09, 11:01

Habitacle boule encrassé, qui entraine des problèmes, on peut voir une petite crasse noire qui change le débit d'huile devant le trou de la boule:
Image
Petit déflecteur placé devant la boule pour éviter la carbonisation de l'habitacle de la boule, ça semble fonctionner, MAIS, il y a condensation de l'huile sur les parois du bas...pas bien..(je soupçonne le morceau de tole en avant de l'habitacle de la boule, de créer une mauvaise turbulence....problème, je ne peux pas le supprimer; mais je peux le diminuer.
En tout cas, l'habitacle de la boule ne semble plus s'encrasser.
Image
Photo de l'accroche flamme, + une pièce qui se place contre la porte de la chaudière, et qui sert à empècher la flamme de retourner ver la l'habitacle de la boule; en plus ce montage fait ventury.
Image
Voilà la pièce:
Image
Le déflecteur conique récupéré sur un bruleur à mazout
Vous remarquerez l'encrassement anormal; j'ai un problème à résoudre là.
Image
Malgré l'encrassement qui fait peur, j'ai une flamme très stable, et peu de bruit.
Par contre, de l'huile imbrulée se trouve dans le bas de la chaudière, le problème est sur les photos..
Mais bon, ça ne dérange pas le fonctionnement du système
Quand je vais au boulot, je coupe l'aquastat de la chaudière, et quand je rentre, je le met en route et au 1/4 de seconde, ça démarre.
Ma machine n'est pas parfaite, mais j'ai au moins le courage d'avouer ses défauts

:cheesy:
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 04/11/09, 13:32

bonjour lejuste
voici les photos apres une bonne centaine d heures de marche.
la buse: faible encrassement de particules dure blanchatre.
té , boule et electrodes nickel.
Image
par contre il y a de l huile au fond du foyer et ca ne me plait guere , je vais travailler la dessus ,je pense avoir la soluce
a suivre...
Image
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 04/11/09, 13:36

Bonjour Boubka,(j'aime ton bonjour :D )
En effet, tes photos sont une bonne preuve de bonne santé de ton bruleur
Tel, je dois quitter
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 04/11/09, 15:01

:shock: hèé ho!, c'est de l'huile, pas du gazoil :cheesy:
La complexité est bien plus grande.
merci de tes photos pour ceux qui nous lisent dans l'ombre, et qui ont un grand besoin de nos expériences.
Il y a beaucoup d'huile jettées dans les égouts (c'est vrai!)
Un resto chinois m'a dit , je cite" je préfère jeter mon huile dans le jardin, plutôt que de le verser dans tes bidons à la con"
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités