Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Récupérer la chaleur de mon poele

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
tarakhammam
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 23/12/13, 19:48

Récupérer la chaleur de mon poele

Message non lupar tarakhammam » 23/12/13, 20:47

bonjour à tous
j'ai pas mal cherché sur le net pour tenter d'y comprendre quelque chose...
et j'en suis arrivé au résultat qui suit, pour lequel j'espère recevoir des critiques et/ou conseils, avant la réalisation :

Image

et en détail, avec une lucarne pour voir à l'intérieur :

Image

j'ai, depuis cet été, un poêle qui fonctionne pas mal, ma foi.
sauf qu'il chauffe beaucoup le salon et a un peu plus de mal pour les chambres au premier, et qui m'oblige à maintenir ouverte la porte qui mène à l'escalier.
donc, le truc c'est que je veux apporter directement la chaleur dans le couloir (court mais large) qui distribue les 4 chambres (2 de chaque côté).
j'imagine donc habiller mon poêle avec :
- sur les cotés et derrière des briques réfractaires
- que j'habille d'un isolant pour que la chaleur des briques n'aille pas dans le salon
- sur le dessus, une plaque de béton réfractaire réalisée par mes soins
- et pour finir le revêtement extérieur
du poêle à l'étage, il me faut environ 6m de gaine, que je ferais courir dans son caisson cheminant au plafond.
la bouche de sortie sera au ras du sol du 1er (couloir).
j'ajoute qu'un apport d'air extérieur est placé sous le poêle.
ah oui ! la plaque de métal devant (au-dessus du poêle) sert comme regard sur l'intérieur de la bête, au cas où...

ce que j'envisage tient-il la route ?
avez-vous des idées d'amélioration ?
est-ce que ça peut fonctionner par simple récupération naturelle, ou faut-il une récup. forcée avec un ventilo ?
bref, si des âmes charitables passent par là et veulent bien m'aider, je leur en serais très, très reconnaissant !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1917
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 54

Message non lupar Forhorse » 23/12/13, 21:55

Vu l'application les briques réfractaires sont totalement inutile. De la brique "normale" bien cuite sera largement suffisante.
(les briques réfractaires contiennent de l'alumine afin qu'elles puissent tenir à très haute température, 1000°C et plus. Une brique "normal" cuite à environ 800°C tient très bien à 400°C ou plus)

Vu la distance horizontale à parcourir je pense qu'il va falloir envisager une circulation forcée pour que le but soit atteint.
Sans il y aura certainement une circulation d'air chaud, mais avec un débit qui risque d'être faible.
0 x
tarakhammam
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 23/12/13, 19:48

Message non lupar tarakhammam » 23/12/13, 23:59

merci pour la réponse...

en fait, ce qui m'intéresse avec les briques (et celles dites réfractaires ne sont donc peut-être pas ce qu'il me faut), c'est :
- de concentrer la chaleur dans la chambre qui entoure le poêle (pour qu'elle ne s'échappe que dans la gaine de récupération),
- et de restituer la chaleur longtemps après l'arrêt du poêle

donc, des briques de terre cuite "ordinaires", cela suffit ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8586
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 781

Message non lupar Ahmed » 24/12/13, 12:03

Les briques réfractaires représenteraient un surcoût important, alors que je confirme qu'elles ne sont d'aucune utilité dans l'application envisagée.
Pour ce qui est de la nécessité ou non d'une ventilation artificielle, cela dépend de la perte en charge de ton circuit (et donc de la section, longueur et positionnement des gaines): difficile d'en juger a priori....
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1763
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 146

Message non lupar grelinette » 24/12/13, 15:10

Ahmed a écrit :...Pour ce qui est de la nécessité ou non d'une ventilation artificielle, cela dépend de la perte en charge de ton circuit (et donc de la section, longueur et positionnement des gaines): difficile d'en juger a priori....

D'un autre côté, si l'air chaud s'en va vers les chambres du haut, il se créera automatiquement flux d'air ascendant ! Faut voir...

De toutes façons, la pose ultérieure d'une ventilation, si tant est que le montage prévoit un espace pour la poser, pourra se faire facilement, soit pour forcer le flux d'air chaud, soit pour optimiser l'efficacité.

J'ai un insert avec une soufflerie qui s'allume manuellement ou automatiquement dès que la température de l'insert est très élevée. Dès que la soufflerie est marche, la montée en température dans la pièce est très rapide. C'est très confortable et pratique lorsqu'on rentre le soir et que la maison s'est refroidie.

En revanche, j'ai aussi posé une sorte de hotte au dessus de l'insert, autour du conduit de fumée en métal, afin de récupérer l'air chaud et le propulsé dans d'autres pièces.

Une question qui peut aussi intéresser tarakhammam :

J'hésite à mettre la ventilation,

- soit en aspiration de l'air chaud, donc au niveau de la ou des pièces à chauffer. C'est relativement simple et permet de choisir de chauffer telle ou telle pièce,

- soit en propulsion d'air ambiant dans la hotte à partir d'où partent les conduits vers les pièces. Pour choisir les pièces à chauffer, il faut alors avoir des systèmes de fermeture des conduits.

Quelle technique : Aspiration ou Propulsion de l'air de chauffage ?
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

Avatar de l’utilisateur
Lapin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 823
Inscription : 22/07/05, 23:50
x 1

Message non lupar Lapin » 24/12/13, 15:26

grelinette a écrit :D'un autre côté, si l'air chaud s'en va vers les chambres du haut, il se créera automatiquement flux d'air ascendant ! Faut voir...


Il y en a un autre descendant , il faut y penser. Autant pour la nappe
d air froid qui est franchement desagreable que de permettre a l air
refroidi de revenir au poele pour poursuivre le cycle.
Prendre des conduit lisse, eviter les conduits en accordeon ainsi que
les coudes trop serre. Une ventilation consomme beaucoup sur
le long terme autant prevoir la/les sondes et permettre la libre irculation
de l air chauffe pour reduite la puissance du moteur.
0 x
tarakhammam
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 23/12/13, 19:48

Message non lupar tarakhammam » 24/12/13, 17:28

tout d'abord, merci à tous les contributeurs à ce post !

effectivement, je verrai une fois en fonctionnement s'il est nécessaire d'avoir une ventilation forcée...

restent quelques interrogations :
- j'aurais en tout trois coudes : est-ce que le caisson - disons 20cmx20 ou 30x20 - qui courre au plafond (parois isolées ??) suffit pour que l'air chaud y circule bien, ou faut-il impérativement un chemin en tuyau (ronds et lisses) à l'intérieur ?
- pour la chambre elle-même : ok pour les briques normales, mais faut-il isoler entre les briques et le revêtement extérieur, l'idée étant de garder au mieux la chaleur autour du poêle, ne lui laissant d'autre échappatoire que le conduit de récup ?
- enfin, est-ce correct que de vouloir bien fermer autour du poêle, de manière à ne laisser passer l'air ambiant que par en dessous (qui irait donc "pousser" l'air chaud) ?

avez-vous quelques avis sur ces 3 questions (et autres si vous en voyez) ?

bon noël à tous !
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 25/12/13, 19:56

Oui un caisson de 20x20 est suffisant
Si ton insert est carrossé l'isolation n'est pas obligatoire mais conseillée et l'air qui va vers les chambres est pris dans la carrosserie, pas autour. Sinon, l'isolation est obligatoire.
Si on peut, on laisse un jeu ne serait-ce que pour les différences de dilatation.
0 x
tarakhammam
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 23/12/13, 19:48

Message non lupar tarakhammam » 25/12/13, 21:59

merci Philippe
mais ce n'est pas un insert, c'est un poêle fonte que j'ai.
et cette question de "carosserie", que veux-tu dire ?
je ne peux prendre l'air chaud qu'autour du poêle; c'est pour cela que je veux l'habiller d'une chambre (sur les cotés, derrière et au dessus).
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 25/12/13, 22:39

il y a 2 types d'inserts ou foyers:

simples, qui nécessitent une isolation:
http://www.invicta-sa.com/portail/images/stories/invicta/1_produits/Chauffage/foyers_et_inserts/foyer_628044.jpg

avec carrosserie ou manteau,
http://www.supra.fr/medias/Image/_img_dyn/img_produits/FR/med/FOYER_SUPRA_CLASSIQUE_162_C_BD_TR.png
l'air est maintenu contre les parois chaudes et sort par des trous où l'on peut raccorder les gaines. Ventiler le caisson suffit.

De construction les poêles entreraient dans la 2eme catégorie, mais on ne peut pas collecter la chaleur qui finit dans le caisson qu' il faut alors isoler.

Ventilateurs: c'est mieux coté froid, au moins pour les moteurs et les cables. Question budget aussi...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités