Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Comment ne pas se ruiner en chauffage ?

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
a84
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 08/03/10, 14:11

Comment ne pas se ruiner en chauffage ?

Message non lupar a84 » 12/08/10, 23:28

Bonjour,

J'ai une maison de 140 m 2 à Avignon, pas isolée du tout (sauf le toit : 5 cm !), avec gros murs de pierre de 55 cm et hauteur sous plafond de 305 cm. Les ouvertures sont à simple vitrage. La maison est sur quatre niveau (rdc, 2 étages, combles aménagées).

Cerise sur le gâteau : la chaudière. Une vieille chaudière à bois reconvertie en chaudière fuel (avec toutefois un excellent brûleur : weishaupt). Je vous dis pas le rendement... Gros radiateurs en fonte équipés récemment de robinets thermostatiques.

Ecologiquement et économiquement, ma maison est une catastrophe : entre 2000 euros et 3000 euros de fuel par an et des émissions de gaz hymalayesques (le diagnostique thermique au moment de l'achat classait la maison en catégorie "G"). Que dire aussi des ouvertures qui, les jours de mistral (ah! si j'avais su pour ce f... mistral, j'y aurai regardé à deux fois avant de vivre à Avignon), laissent passer des m3 d'air glacé.


Dernière précision utile, nous sommes cinq à la maison (3 enfants) et je suis le seul à travailler (because 2 petites jumelles surprises arrivées il y a deux ans!), 3500 euros mensuels, CAF comprise.


J'ai donc un problème crucial : faire des économies de chauffage sans trop investir.

J'ai réfléchi dans toutes les directions :

1. Isolation par l'extérieur : sur ses façades est et nord ma maison donne sur le domaine public. Donc niet.
2. Isolation par l'intérieur : assez complexe à réaliser pour cette maison mais surtout problème du choix du matériau. Les laines minérales sont sur le papier les plus performantes mais je lis partout que ce n'est pas adapté aux murs en pierre (pb de respiration, de condensation). Mais quand je vois le prix des isolants écolo, je laisse tomber. Résultat : le chantier isolation n'a pas avancé.
Cas spécifique des combles : ils sont habitables, donc j'ai un problème de hauteur sous plafond : à part l'isolation par l'extérieur, je ne vois pas d'autres solutions.
3. Le chauffage. J'ai écarté rapidement les PAC, car mon installation nécessiterait une PAC haute température, donc très énergivore (en P.S., je vous livrerai les mésaventures de 2 potes passés récemment à la PAC). Pour le bois, j'ai pensé au pellet, mais je n'ai pas la place dans ma chaufferie pour installer le silo ; quant à la corvée de bûche, no way. J'ai pensé un temps à installer sur ma chaudière un brûleur à huile, mais impossible de trouver de l'huile de recup en quantité suffisante, sans parler de la maintenance. Reste le gaz, pour lequel j'ai fait des devis... effarants : entre 7 et 1000 euros.
4. Les fenêtres : les devis que j'ai fait tournent tous autour de 1000 euros par ouverture (mes fenêtres ont presque toutes la dimension 210*100).


C'est là que je vais en énerver plus d'un : j'ai le sentiment que faire des économies d'énergie, c'est un luxe réservé à une minorité. Mon problème - j'espère que vous l'avez compris- est avant tout un problème de sous :
a. si je dois mettre 1000 euros dans une fenêtre (soit la moitié ou le tiers de ma facture de fuel), combien de temps va-t-il falloir pour rentrer dans mes frais ? 25 ans, 30 ans ? J'aurai peut-être revendu la maison d'ici là...
b. si je dois mettre 7000 euros (soit entre 3 et 5 ans de facture fuel) dans une chaudière condensation tip top, combien de temps vais-mettre pour rentrer dans mes frais ?

J'en viens à mes positions actuelles et je vous les livre pour avoir votre opinion :

. je remets à plus tard l'isolation des murs
. j'envisage de changer moi-même les fenêtres par le biais du "Réno facile" de Lapeyre où le bâti ancien est conservé.
. je cherche une chaudière gaz récente d'occasion avec contrats d'entretien ; j'ai trouvé un chauffagiste à la retraite qui me l'installe au black pour environ 500-1000 euros (il faut aussi déposer l'ancienne chaudière qui est titanesque).

Plus philosophiquement, pensez-vous qu'il est juste de faire reposer sur les simples gens tout le poids (financier et moral) des choix fais depuis les débuts de la révolution industrielle et de la société de consommation ?


En vous remerciant de vos réponses éclairées.

P.S. :
1er pote : grande maison de 250 m2 ; chaudière fuel vétuste ; radiateur fonte ; remplacement par PAc Haute température (13 000 euros). Résultat : 2000 euros d'électricité entre octobre et janvier. Sa femme veut divorcer + procès à l'installateur.
2eme pote : même type de maison un peu mieux isolée ; PAC basse température pour 14 000 euros. Je passe un jour de mistral chez lui ; la pac était à la ramasse, résultat : poele pétrole dans le salon. J'étais hilare.
0 x

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 13/08/10, 01:28

Quelques réactions :
changer les fenêtres absurde et coûteux pour un gain très faible sur une maison sans isolation.
Avignon n'est pas froid.
Les murs épais isolent pas si mal.
Le mistral oblige à diminuer les fuites en calfeutrant les fenêtres avec des bandes collées dans les bordures de fenêtres, voire à condamner une partie des fenêtres, pour mieux bloquer les fuites excessives.
Il faut isoler mieux les combles ou toit soi même pour pas cher, sauf le travail de pose.
A mon avis la facture devrait diminuer fortement, de moitié, en calfeutrant les bordures de fenêtres avec des bandes adéquates de caoutchouc !!

Enfin sans argent, je remettrais la chaudière au bois, venant de la déchetterie à végétaux, où tous nous abandonnons des élagages et tailles de haie qui demandent qu'à bruler séchés vite avec le mistral. !
Pour pas cher il faut accepter de faire le travail d'y mettre le bois pas cher et de ramoner souvent !
La chaudière peut facilement augmenter son rendement réel en diminuant sa puissance max et sa régulation pour diminuer la cadence de démarrage et arrêts!!
Mesurer la température des gaz partant dans la cheminée en fonctionnement continu, elle détermine le rendement, elle ne doit pas dépasser 130 à150°C, sinon ces gaz chauds emportent toute la chaleur dehors !!!
En diminuant la puissance de la chaudière pour avoir cette température, on augmente le rendement, en chauffant tout aussi bien, puisque l'excès de chaleur part direct dans la cheminée !!!!
On évite ainsi de changer de chaudière en la réglant simplement mieux !!
On peut gagner un facteur 2, si pas de chance au départ, sur une chaudière puissante, mais avec échangeur sous dimensionné, cas des vieilles chaudières. !!!
Le cas m'est arrivé avec une chaudière à gaz de ce genre il y a 30 ans, réduire le robinet à gaz à moitié a doublé le rendement !!
Après un tel réglage de bon sens, changer de chaudière ne fera gagner que 20%.

Se méfier de beaucoup de professionnels qui visent à pomper le maximum d'argent, profitant de l'absence de compétence des clients.
courants d'air changer de fenêtres alors que calfeutrer à l'ancienne coûte presque rien.
chaudière à rendement déplorable à changer alors qu'il suffit de diminuer de moitié la vitesse de combustion !!

Isoler par l'extérieur 200€ par m2, sauf fait soi même.

Il existe des chaudières au bois brulant de tout automatiques, proche de 20000€, mais efficace car tout le petit bois jetés sortant d'un broyeur brule automatiquement.


Enfin, les plus pauvres se font rouler plus que les riches, et c'est injuste, difficile à changer, même avec des révolutions qui donnent des dictateurs.

Ces maisons anciennes à mur épais n'étaient pas chauffées l'hiver avant 1930, mais avaient la température du sol qui remontait par les murs, 10 à 15°C ( sans fuites des fenêtres calfeutrèes) et les gens, comme dans les châteaux, dormaient avec pleins de pyjamas, bonnets et bouillottes !! Les cheminée anciennes chauffaient presque rien, vrai même pour le château de Versailles..
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 13/08/10, 02:07

Enfin, la grosse chaudière doit être isolée avec de la laine de verre autour pour diminuer les pertes à moins qu'elle chauffe une pièce !!
Aussi chercher à ce qu'elle démarre très rarement, car on perd beaucoup à rechauffer toute la chaudière.
Pour cela mettre un thermostat trafiqué pour avoir une grande hystérésis entre la température haute (qui arrête) et basse (qui démarre) de plusieurs degrés !!

Enfin si vous mettez la chaudière à gaz, je garderais le plus possible la grosse chaudière en la mettant au bois, si nécessaire, au cas où le prix du gaz explose.
0 x
a84
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 08/03/10, 14:11

Message non lupar a84 » 13/08/10, 02:09

Merci pour ta réponse... substantielle. J'ai déjà calfeutré les fenêtres avec un joint silicone : on a bcp gagné en confort, difficile de chiffrer les économies...

Je ne comprends pas cette partie là de ton message : "On peut gagner un facteur 2, si pas de chance au départ, sur une chaudière puissante, mais avec échangeur sous dimensionné, cas des vieilles chaudières. !!! "
C'est peut être parce qu'il est tard...
0 x
a84
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 08/03/10, 14:11

Message non lupar a84 » 13/08/10, 02:11

J'oubliais : tu parles de mettre du bois dans a chaudière. Sur ladite chaudière, j'ai en bas du corps de chauffe le brûleur, et 50 cm au dessus une sorte de trappe qui ouvre sur l'intérieur du corps de chauffe. Est-ce à dire que je peux mettre directement le bois par cette trappe. Comment évacuer les cendres ?
0 x

bobono
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 355
Inscription : 08/09/07, 16:58
Localisation : bretagne
x 1

comment pas se ruiné en chauufage

Message non lupar bobono » 13/08/10, 09:28

Moi je dit poel à granulé ou éventuelement bruleur à granulé .

Bien entendu il faux que se conbustible soit disponible dans ta région.
0 x
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 13/08/10, 09:53

je comprends tres bien ta position pour avoir vecu quelque chose de similaire.
mon choix s'est porté sur une chaudiere granulé + isolation par l'interieur complete avant entrée dans les locaux. je sais que c'est plus difficile a faire apres coup. quand a la place pour le silo, je ne l'avais pas non plus, j'ai fait un appenti de 5m2 contre le mur de la maison.
la solution pellet est chere, encore plus maintenant que lorsque je l'ai faite car il y avait alors de fortes subventions.
elle me semble toujours valable sur le long terme.
par contre je ne crois pas trop a l'interet de changer pour du gaz. le delta sera faible par rapport au prix de l'installation.

la solution a moindre cout que je te suggererais serait de remplacer ta chaudiere "bois modifiée fioul" ancienne par une chaudiere fioul récente d'occasion en gardant ton bruleur (corps de chauffe en fonte de preference). en effet le rendement du corps de chauffe d'une ancienne chaudiere bois transformée est absolument minable! en plus, il y a de fortes chances qu'elle soit surdimensionnée. ne pas prendre une chaudiere 50kw si la moitié suffisent. plus la chaudiere est grosse, plus elle a de pertes. il vaut mieux une chaudiere de puissance plus faible qui fonctionne longtemps qu'une chaudiere tres puissante qui s'arrete au bout de 3min de fonctionnement.
une chaudiere qui fonctionne moins de 1000 heures par saison de chauffe est considérée comme tres surdimensionnée, la moyenne se situant entre 1500 et 2000 heures de fonctionnement.
si ton bruleur actuel a un volet de fermeture d'admission lors des phases d'arret, garde le , sinon revends le et achete en un qui a cette fonction. c'est tres efficace pour eviter les pertes par balayage d'air de la chaudiere.
le graphe ci-dessous montre que plus la chaudiere marche souvent (facteur de charge) plus le rendement s'approche de son maxi.
on voit que c'est d'autant plus vrai lorsque les pertes a l'arret sont grandes (d'ou la suggestion pour le bruleur a volet)
avec une vieille chaudiere dont les pertes a l'arret sont grandes et en plus surdimensionnée, tu cumules les pertes.
Image
deuxiemement,et point important: investit pour pas tres cher dans une régulation efficace: vanne trois voie pilotée et sonde exterieure. ça fait vraiment la différence. cela n'a rien a voir avec des thermostatiques sur les radiateurs. petite explication:
le rendement du chauffage sera d'autant moins bon que la température d'eau des radiateurs est élevée. ceci est dû aux pertes dans la chaudiere et les canalisations.
il ne sert donc a rien de chauffer de l'eau a 70° que l'on envoie dans tous les tuyaux pour qu'une fois arrivée aux radiateurs, les thermostatiques n'en prelevent qu'une petite partie car ils sont a moitié fermés.
le rendement est optimal lorsque les radiateurs sont grand ouverts et l'eau qui y arrive a la température "juste" necessaire mais pas plus. c'est le role du regulateur qui calcule la température de l'eau en fonction de la différence de t° int/ext.
je t'assure que celà fait d'enormes economies surtout si tu le regle correctement et joue sur les heures confort et reduit.
si tu peux, isole egalement les tuyaux qui passent dans des zones non chauffées.
avec une maison a plusieurs etages, l'ideal serait aussi d'avoir des circuits séparés par etage mais si ça n'est pas prévu, difficile a modifié. a regarder quand même car suivant l'implantion, un tuyau de plus bien placé qui descends au sous-sol et ça permet la aussi de bien mieux gérer la tendance naturelle de la chaleur a monter.
Je n'ai pas parler de l'isolation: je suis moins specialiste mais evidement, tout ce que tu peux faire a moindre frais dans ce domaine, notamment au niveau des combles sera efficace.
0 x
Image
cliquez ma signature
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 13/08/10, 10:01

Si cette maison se situe à Avignon, il vaut largement investir dans du solaire thermique que changer la chaudière ou mettre de l'isolation, vu le faible nombre de jours froids et la quantité de soleil en hiver.
0 x
A bientôt !
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 13/08/10, 10:47

bernardd a écrit :Si cette maison se situe à Avignon, il vaut largement investir dans du solaire thermique que changer la chaudière ou mettre de l'isolation, vu le faible nombre de jours froids et la quantité de soleil en hiver.


a84 cherche une solution a moindre cout.
le solaire thermique ne sera pas dans ce creneau.
de plus, le chauffage par radiateurs (existants) avec du solaire thermique??? pas adapté.
refaire des planchers chauffant en rénovation? quasi impossible surtout sur une maison a etages.
0 x
Image

cliquez ma signature
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 13/08/10, 11:19

dirk pitt a écrit :a84 cherche une solution a moindre cout.
le solaire thermique ne sera pas dans ce creneau.
de plus, le chauffage par radiateurs (existants) avec du solaire thermique??? pas adapté.


Tu dates un peu... Il y a longtemps que les capteurs solaires thermiques montent l'eau entre 60°C et 80°C sans problème, surtout à Avignon, même en hiver.

quand au prix, regarde le prix des capteurs par rapport au prix du fuel ou d'une isolation, qui ne sert de toute façon à rien à Avignon avec combien de jours froids et non ensoleillés par an ?

http://www.bysun.fr/__Capteur_Solaire_A ... t_146.html

ou

http://www.bricodepot.fr/avignon/chauff ... au-solaire

Et ils sont accessibles en bricolage, surtout si installés en terrasse. On peut les installer progressivement pour constater l'intérêt in situ : plus de frais d'eau chaude, et à Avignon, plus de dépenses de chauffage...
0 x
A bientôt !


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités