Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
DC
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 01/07/11, 23:58
x 1

Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar DC » 14/08/18, 17:20

Bonjour à tous,

Je dois faire un choix d'utilisation du matériel d'isolation déjà acquis et de ce qu'il reste à acquérir et ce pour l'isolation de la toiture à différents endroits de la maison. Quels critères pour ce faire ?

1. Cuisine (à l'arrière de la maison, côté sud-ouest) + Salle de bain (idem côté sud-est)

Cuisine - Murs Sud Ouest & garage1.JPG
Cuisine - Murs Sud Ouest & garage1.JPG (70.16 Kio) Consulté 2328 fois

La toiture est en fait la superposition d'un toit de tuiles rehaussant la plateforme de zinc initialement présente (cf. photos).

De l'intérieur vers l'extérieur càd de bas en haut, ce qui suit est en place :

- 4 cm de Frigolite (PSE) coincé hermétiquement entre les chevrons de l'ossature bois soutenant la plateforme
Ossature faux-plafond Cuisine1.JPG
Ossature faux-plafond Cuisine1.JPG (325.73 Kio) Consulté 2328 fois

- le plancher de la plateforme elle-même (planches +/- jointives), environ 2 cm d'épaisseur
- la vieille tôle de zinc (bitumée à sa face inférieure) constituant le bac original de la plateforme
- la nouvelle tôle de zinc constituant le bac (en 2 parties) rajouté par dessus la plateforme originale
Sous-pente toit Cuisine-Sdb.JPG
Sous-pente toit Cuisine-Sdb.JPG (451.65 Kio) Consulté 2328 fois

- la sous-pente du toit de tuiles (1 m au point le plus haut cf. photo Image)
- une fine bâche plastique vert et bleu du type protection bois de chauffage servant de pare-pluie agrafée et coincée entre les chevrons et le lattis supportant les tuiles
- les tuiles

Problèmes

1. une paroi complètement étanche métallique (double épaisseur de zinc) interposée entre le toit de tuiles extérieur et le faux plafond intérieur (lambris PVC pas encore placé)

2. une sous-pente quasi pas isolée (parois latérales en ardoises Eternit) qui fait espace tampon froid en hiver et chaud en été

3. Risque de condensation en hiver dans le plafond au voisinage de cette paroi de zinc ? Piège à chaleur en été

Questions

1. Utile d'isoler la sous-pente en dessous de la fine bâche plastique bleu/vert pour limiter le gradient de température ?
Les murs sont peu épais (1 bloc de béton 22cm à l'ouest et au sud), l'embrasure de la porte pas étanche et seule la fenêtre exposée à la pluie (côté ouest) est en double vitrage (simple vitrage côté sud).
En été c'est la fournaise, d'autant que le bac de la plateforme de zinc dépasse latéralement de chaque côté du toit et communique une partie de la chaleur du métal au reste du zinc sous le toit de tuiles.
Je pense placer un isolant bio-sourcé présentant un bon déphasage thermique mais c'est peut être aussi par les murs que la chaleur s'accumule et pénètre en été (et s'échappe en hiver...) ? A isoler aussi de l'intérieur ?
Le local est assez exigu et je n'envisage pas pour l'instant d'isolation par l'extérieur faute de moyens financiers.

2. Utile de doubler l'épaisseur de Frigolite entre les chevrons du plancher ou de placer une couche d'un autre isolant (épaisseur ?)

3. Pour faire office de pare-vapeur, j'ai le projet d'interposer un isolant fin multicouches aluminé (acquis, cf. photo)
Isolant réflectif multicouches.jpg
Isolant réflectif multicouches.jpg (54.28 Kio) Consulté 2328 fois

à la face supérieure du quadrillage de lattis (cf. photo)
Ossature faux-plafond Cuisine2.JPG
Ossature faux-plafond Cuisine2.JPG (194.12 Kio) Consulté 2328 fois

qui servira de fixation (colle MS polymère) pour les lambris PVC constituant le faux plafond. Il subsistera ainsi une couche d'air immobile de quelques cm au dessus et en dessous cet isolant.

Votre avis :?:

2. Garage (côté sud en contrebas de la cuisine/sdb) et passage latéral dans le prolongement latéral côté Est

Passage latéral est2.JPG
Passage latéral est2.JPG (87.62 Kio) Consulté 2328 fois
Sous-pente garage1.jpg
Sous-pente garage1.jpg (226.13 Kio) Consulté 2328 fois

Espace non habité/chauffé mais que je tiens à isoler afin de faire volume tampon à l'arrière de la maison.
Je dispose pour ce faire de rouleaux de laine verre (restes + des rouleaux Knauf Multifit 035 1,20m x 4,10m x 18 cm) à insérer entre les chevrons sous la bâche plastique bleu/vert faisant +/- office de pare-pluie-vent ou de 35 panneaux de PU (1,20m x 4,10m x 7 cm). Un faux plafond en parquet lamellé-collé 6 mm complètera l'isolation à clouer sur les chevrons.

Je ne compte pas placer de frein ou pare vapeur au niveau de cette toiture (bâche vert/bleu "pare pluie" présente sur une partie) et j'hésite à utiliser le PU que réserverai peut-être plutôt pour la toiture au grenier mansardé.

Votre avis :?:

3. Grenier mansardé servant de bureau chauffé

Sous-pente Sud Grenier mansardé.jpg
Sous-pente Sud Grenier mansardé.jpg (184.6 Kio) Consulté 2328 fois
Sous-pente Nord Grenier mansardé.jpg
Sous-pente Nord Grenier mansardé.jpg (159.32 Kio) Consulté 2328 fois

Sous le toit de tuiles (années '30 !), pas de pare-pluie-vent ni de frein vapeur, uniquement de la laine de verre en rouleaux agrafés entre les chevrons. Il ne reste pas de profondeur libre entre ceux-ci pour y loger une couche supplémentaire d'isolant. Deux fenêtres dans cette pièce : un Velux double vitrage côté sud et une simple vitrage côté Est.
Le pignon côté ouest est protégé sur toute sa hauteur à l'extérieur par des ardoises Eternit

Le volume habité/chauffé est isolé des deux sous-pentes (accessibles courbé au Nord, en rampant au sud), par des cloisons en agglo/contreplaqué verticales sur les 4 côtés et obliques en hauteur parallèlement aux pentes du toit.

Même problème en été qu'à la cuisine/sdb, il fait étouffant !

Questions - Que faire ?

1. Laisser la laine de verre (état correct globalement) ou la remplacer par 7 cm de PU (pas assez de PU pour 14 cm) ?

2. Prolonger en profondeur les entre-chevrons ou recouvrir leur face inférieure par 2 assises de panneaux rigides entre lesquels placer en sandwich 14 à 20 cm de panneaux de laine de bois ?

3. La technique d'insufflation de flocons d'isolant bio-sourcé, bien que pratique, n'est pas à ma portée si je compte faire tout moi-même sans location de machine dédiée. Si ?

4. Faut-il prévoir un frein-vapeur du côté intérieur de cet isolant en ménageant un espace libre ou pas ?
L'isolant multicouches aluminé est-il aussi à conseiller à ce niveau ou trop imperméable à la vapeur d'eau ?


Merci déjà pour le partage de votre expérience et vos conseils avisés :wink:
1 x

Avatar de l’utilisateur
DC
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 01/07/11, 23:58
x 1

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar DC » 29/08/18, 16:44

Bonjour,
Quelques ajouts personnels avec l'espoir que d'autres arrivent ... :(

Pour ce qui est de la cuisine/sdb (point 1), on m'a proposé ailleurs :

d'isoler par le dessus càd pas directement sous la toiture mais sur la plateforme de zinc (qui repose sur un plancher et lui-même sur des chevrons accessibles de l'intérieur) avec l'avantage par rapport à l'isolation par le faux plafond comme j'ai commencé à le faire (frigolite) d'éviter j'imagine la condensation dans l'ossature et le plancher en bois sous le double bac de zinc de la plateforme. En effet, pour réduire la différence de température entre le zinc et l'air ambiant dans le haut de la cuisine et la sdb (beaucoup de vapeur d'eau), il faut sans doute "garder le zinc au chaud" et pour cela le recouvrir directement d'un isolant.

Isoler entre le chevrons du toit par dessus la plateforme n'a pas d'intérêt tant que la sous-pente du toit n'est pas elle-même bien isolée (c'est le cas latéralement, simples ardoises Eternit se chevauchant verticalement sur une ossature bois, autrement dit l'air y circule quasi librement entre elles dans les deux sens). Exact selon vous ?

Quelqu'un a un avis ?

Pour ce qui est du grenier mansardé (bureau chauffé, point 3) :
n'est-ce pas là qu'il conviendrait d'utiliser en priorité les plaques de PU (7 cm) achetées d'occasion en les découpant à mesure pour les coincer hermétiquement entre les chevrons ? C'est parait-il un bon isolant (qui servait à stocker des vaccins et qui sera détourné de son usage initial :roll: ...) mais je ne parviens pas à me décider à le placer en combinaison avec quoi :?:
- sous la laine de verre déjà en place depuis plus de 30 ans et plaquée directement sous les tuiles ?
- En enlevant celle-ci et en rajoutant sous les découpes de PU serties entre les chevrons, des panneaux de laine de bois pour assurer un déphasage de transfert de chaleur profitable en été ? 7 cm de PU + combien de cm de laine de bois ?

Comment procéder ?
La profondeur des inter-chevrons est d'à peine 6 cm et du côté sud en bas, il y a juste la place pour ramper entre la toiture et les panneaux "d'enceinte" du bureau (agglo tapissé qu'il faudra de toute façon désosser, certes), de plus l'espace est compartimenté par les 2 pannes intermédiaires (la poutre faitière est de plus cachée par le faux plafond).

Quelqu'un a un avis ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar Capt_Maloche » 30/08/18, 16:38

Bonjour,

Je viens de lire en diagonale, et je répond rapidement sur une généralité
Tout ce qui est sous toiture tuile ou zinc doit être isolé avec l'équivalent de 20cm de laine de verre, du fait aussi des fortes températures de surface en été.
Ce peut être aussi un isolant multicouche avec surface réfléchissante (Infra rouges) placé sous la toiture + isolant complémentaire si manque de place

Pour la "façon", il faut adapter la technique à chaque cas
Le pare vapeur doit être placé côté intérieur, celà règle tous les problèmes de condensation

PS; l'idéal est de traiter chaque sujet indépendamment, le courriel est un peu long.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4225
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar izentrop » 30/08/18, 17:21

Aucun isolant mince n'a de certification du CSTB et même avec 2 lames d'air non ventilée, il est loin de valoir 20 cm de laine de verre, sans compter l'absence de perméabilité à la vapeur d’eau en sous toiture https://www.vd.ch/fileadmin/user_upload ... 0_note.pdf
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8458
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 134

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar Remundo » 01/09/18, 08:52

les toits en "mille-feuilles" sont difficile à isoler.

pour bien isoler, il faut
1) avoir une lame d'air de grande épaisseur et non convective : par ex 20 cm de laine de verre (ou plus) bien posée entre du bois et des plaques d'agglo (par ex)
2) avoir un isolant mince avec des feuilles d'aluminium afin de bloquer les infrarouges dans les 2 sens.

tu peux faire ça à l'intérieur du toit et laisser le "bric à brac" au dessus respirer.
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
DC
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 01/07/11, 23:58
x 1

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar DC » 01/09/18, 16:04

Capt_Maloche a écrit :Bonjour,
Tout ce qui est sous toiture tuile ou zinc doit être isolé avec l'équivalent de 20cm de laine de verre, du fait aussi des fortes températures de surface en été. Ce peut être aussi un isolant multicouche avec surface réfléchissante (Infra rouges) placé sous la toiture + isolant complémentaire si manque de place Le pare vapeur doit être placé côté intérieur, celà règle tous les problèmes de condensation

Bonjour et merci pour votre brève intervention,
Pour traiter chaque sujet indépendamment, commençons d'abord par exemple par :
1. Cuisine/sdb
1.1 Placer l'isolant SOUS LA TOITURE :?:
Cela va dans le sens contraire de mon dernier ajout suite à l'observation qu'on m'a fait par ailleurs :roll:
Cela n'a pas de sens d'isoler sous la toiture (tuiles + bâche pseudo pare-pluie) si la soupente du toit n'est pas elle aussi isolée latéralement (ardoises d'Eternit se chevauchant verticalement fixées sur une ossature bois rudimentaire sans aucune isolation).

1.2 Pare vapeur placé côté intérieur Càd :?:
Dans le faux plafond alors que le double bac de zinc de la plateforme (recouverte d'un toit ensuite car elle fuitait) bloque tout issue à la vapeur d'eau quelques cm plus haut ?!
Dans la sous-pente du toit au dessus de la plateforme alors que le taux d'humidité s'y égalise librement avec celui de l'air extérieur vu l'absence d'isolation latéralement ?!

1.3 Équivalent de 20cm de laine de verre
La laine de verre placée sous la couverture tuilée n’empêchera pas la chaleur de se communiquer de proche en proche à tout le double bac de zinc puisqu'il déborde latéralement des deux côtés du toit (cf. photo) et de créer un volume tampon surchauffé en été et l'inverse, froid en hiver.
D'où la suggestion qu'on m'a faite d'isoler le double bac de zinc DIRECTEMENT par le dessus (seul côté accessible depuis la sous-pente du toit) dans un 1er temps. Dans cette hypothèse, l'isolant appliqué sur le zinc doit être imputrescible car l'humidité de l'air atmosphérique risque de s'y accumuler ne fut-ce que la rosée du matin ou du soir. Non ?

1.4 Que placer comme équivalent isolant ?
- dans le faux plafond en plus de la frigolite (uniquement l'isolant réflecteur multicouches, lés bien jointifs coincés entre le lattis et le contre lattis càd en ménageant un volume d'air emprisonné au dessus par la frigolite, en dessous par les lambris PVC du faux-plafond (à faire encore) ?
- dans la sous-pente sur le zinc ?
- dans la sous-pente latéralement et verticalement entre les bois d'ossature contre les ardoises d'Eternit ?
- dans la sous-pente entre les chevrons, sous la bâche pare-pluie et la couverture tuilée ?

Il s'agit en effet d'une couverture mille-feuilles, il m'est difficile matériellement et humainement de faire marche arrière :(
Eu égard à la conformation des lieux et au temps passé pour commencer à isoler de l'intérieur (cf. photo de l'ossature bois du faux-plafond et des plaques de frigolite coincées entre les chevrons) et surtout pour fabriquer et placer le sur-bac de zinc puis le toit tuilé au dessus de la plateforme (qui était partiellement ouverte initialement par ailleurs :roll: )
0 x
Avatar de l’utilisateur
DC
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 01/07/11, 23:58
x 1

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar DC » 01/09/18, 16:13

Remundo a écrit :tu peux faire ça à l'intérieur du toit et laisser le "bric à brac" au dessus respirer.

Bonjour,
merci pour votre brève intervention :)

L'intérieur du toit càd sous la couverture tuilée dans la sous-pente donc par dessus le double bac de zinc de la plateforme ?
Ou bien dans le faux-plafond donc par l'intérieur des pièces ?

Quid dans ce dernier cas du risque de condensation dans le plancher de la plateforme directement sous le zinc à l'approche du zinc froid en hiver (cf. réponse à Capt-Maloche) ?
J'ai déjà dû remplacer des planches (et des chevrons) avant de tout refermer et tenter d'étanchéifier...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8458
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 134

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar Remundo » 01/09/18, 18:26

oui par l'intérieur dans la pièce,

par rapport aux condensations au-dessus, il faut laisser respirer, plus vous tenterez "d'étanchéifier", plus ça sera humide et malsain, car vous ne serez pas assez étanche pour bloquer toute l'eau, mais suffisamment pour garder l'humidité qui s'y sera introduite.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
DC
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 01/07/11, 23:58
x 1

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar DC » 03/09/18, 12:31

Remundo a écrit :...par l'intérieur dans la pièce, ... il faut laisser respirer...

Bonjour,

Si je vous comprends bien, par rapport à ce qui est déjà en place, vous me suggérez pour la cuisisne/sdb, d'interposer entre l'ossature bois (et la Frigolite qui y est coincée) et les lambris PVC du faux-plafond (pas encore placé):
- 20 cm de laine de verre (ou équivalent)
- l'isolant réflecteur multicouches
Ceci respectivement de haut en bas ?

Sous la sous-pente du toit càd au-dessus du double bac de zinc de la plateforme, tout continuera à respirer librement et créera un appel de vapeur d'eau depuis l'air de la cuisine/sdb (vraisemblablement saturé en eau)vers l'extérieur à travers la Frigolite, le plancher en bois de la plateforme et sa double paroi en zinc car cette triple épaisseur n'est PAS rigoureusement étanche à la vapeur d'eau.
C'est ça votre raisonnement/hypothèse ?

L'air emprisonné dans les 20 cm de laine de verre constituera un isolant efficace à l'intérieur de la pièce car le peu de vapeur d'eau qui franchira l'isolant multicouche réflecteur bien jointif (pare-vapeur) placé en dessous ne stagnera pas dans la laine de verre mais gagnera l'air de la sous-pente à travers la Frigolite, le plancher en bois de la plateforme et son double bac en zinc.
C'est ça votre raisonnement/hypothèse ?

Dans l'affirmative, ne convient-il pas de placer autre chose que de la laine minérale qui "régule" très mal l'humidité locale et envisager un isolant bio-sourcé présentant l'avantage aussi d'un meilleur déphasage thermique ?

Merci encore de m'éclairer :wink:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8458
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 134

Re: Choix & Mise en oeuvre isolants selon toitures et pièces

Message non lupar Remundo » 03/09/18, 20:33

pour ce qui est de la laine de verre ou autre (roche, fibre végétale...), je suis presque mitigé ; j'ai constaté qu'en mettant de l'isolant mince plus ou moins bien replié sur lui-même, on avait une lame d'air très épaisse et peu convective, plutôt meilleure que de bourrer à la laine de roche. Cet isolant mince contenant lui-même un peu de mousse / ouate, et de nombreuses couches d'alu réfléchissant, l'isolation devient plutôt redoutable, tant pour la conduction thermique que pour l'infrarouge.

Cet isolant mince, plus métallo-minéral et généralement tissé en partie, a en plus l'avantage d'être moins sensible à l'eau ou à la "mise en poudre" que les laines-mousses de tout type connaissent avec les années.

Il y a aussi la solution des plaques en polystyrène, faciles à découper-coller, qui résistent bien au temps.

donc je redis, dans les grandes lignes, il faut que tu isoles par l'intérieur, avec un faux plafond en bois (lame d'air non convective + film alu) et que tu laisse bien respirer tout ce qui peut être à l'air et aux intempéries au dehors.
0 x
ImageImageImage


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités