Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Chaudière Okofen - Suivi fonctionnement

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Victor33
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 27/10/09, 23:22
Localisation : Yvelines
x 1

Chaudière Okofen - Suivi fonctionnement

Message non lupar Victor33 » 28/10/09, 00:26

Bonjour,

Nous avons acquis une chaudière Okofen PES 20 kW depuis le printemps 2009 et avec les premiers froids, nous l'avons mis en marche. Les réglages de base sont ceux de l'installateur.
Pour l'instant, la chaudière passe son temps à s'arrêter et redémarrer juste après.
Je suspecte un mauvais réglage de la vanne 3 voies comme cela a été décrit par d'autres utilisateurs.

J'ai fait un enregistrement sur carte Compact Flash du fonctionnement de la chaudière, mais je n'ai pas obtenu les paramètres les plus parlants.
Il me manque en particulier la position de la vanne 3 voies, ainsi que les températures suivantes:
T° départ chauffage
T° sonde ambiance
T° sonde extérieur

Parmi les utilisateurs chevronnés de cette machine, quelqu'un sait-il comment obtenir ces paramètres sur la carte Compact Flash?
Merci d'avance!

PS:
La régulation est une Bmulus blanche 1224.
Si besoin, je peux fournir d'autres détails.
0 x

dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 28/10/09, 06:44

on ne peut pas enregistrer la position de la V3V
même la regul ne sait pas "ou" elle est.
c'est une regulation proportionnelle incrémentale et non absolue.
seule solution: passer 1 paire d'heures devant la chaudiere et relever la position de la V3V en même temps que les autres parametres.
decidement. les mauvais reglages continuent.
c'est d'autant plus dommage que dans bien des cas, une modif des reglages suffit a calmer ces oscillations
0 x
Image
cliquez ma signature
Victor33
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 27/10/09, 23:22
Localisation : Yvelines
x 1

Message non lupar Victor33 » 28/10/09, 20:21

Bon,
Ok pour la vanne 3 voies.
Mais qu'en est-il des températures: T° départ chauffage, sonde ambiance et extérieure?
Toutes ces données mesurées sont connues de la régulation. Il n'y aurait donc aucune contre-indication à ce que ces valeurs soient reportées sur la carte CF - et ça simplifierait quand même l'analyse...
A suggérer aux développeurs Okofen?
Bien à vous.
0 x
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 29/10/09, 09:20

non, les infos que tu cites sont des infos qui vont a la régulation du circuit de chauffage et non a la chaudiere.
il faut comprendre qu''il y a deux regulations independantes.
l'une que l'on appelle entre nous l'automate chaudiere qui est le grand circuit vertical sur le devant.
celui-ci comporte l'enregistrement sur carte dont tu parles.
il ne s'occupe que de reguler la combustion de la chaudiere sans gere le circuit de chauffage.
ensuite la regulation du circuit de chauffage est le petit boitier sur le dessus du tableau de bord. cette regulation gere la V3V, les circulateurs, l'ECS, le solaire, etc en fonction de differnets parametres dont les températures int/ext etc..
on a pas encore trouver le moyen d'enregistrer l'evolution de ces valeurs autrement qu'en manuel
0 x
Image

cliquez ma signature
Xian
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 04/01/09, 12:15

Message non lupar Xian » 29/10/09, 14:25

Mauvais réglages ou une fois de plus surdimensionnement?

Quelle surface de maison et quelle isolation?
0 x

Victor33
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 27/10/09, 23:22
Localisation : Yvelines
x 1

Message non lupar Victor33 » 29/10/09, 23:29

Bien, merci pour ces réponses détaillées.
Je comprends que je ne vais pas échapper à me planter devant cette machine pendant quelques heures...
Si j'arrive à des résultats convaincants, je les publierai le moment venu des fois qu'ils puissent aider d'autres personnes.

A Xian:
La maison date de 1981, bonne isolation de l'époque, c'est à dire moyenne pour maintenant.
Surface d'environ 250 m2 avec de grands volumes.
Puissance chaudière de 20 kW, l'installateur voulait mettre 25 kW.

A bientôt
0 x
Xian
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 04/01/09, 12:15

Message non lupar Xian » 30/10/09, 08:55

Tu es dans les Yvelines, moi dans la Marne. Je chauffe deux maisons (plus de 500m² au total) distantes d'un trentaine de mètres avec une chaudière de 24 kW... (la chaudières faisait 32 au départ, mais nous avons du la brider, et là, elle est au munimum)

Les deux chaudières fioul que la Pellematic a remplacé cumulaient une petite cinquantaine de KW, si ma mémoire est bonne.

Tu as donc de bonnes chances d'être surdimensionné...
0 x
Victor33
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 27/10/09, 23:22
Localisation : Yvelines
x 1

Message non lupar Victor33 » 12/01/10, 00:15

Bonsoir,

Quelques retours d'information après quelques semaines à essayer de régler la machine.

Notre réseau de chauffage est composé de radiateurs acier qui visiblement nécessitent une température élevée pour pouvoir chauffer efficacement.
J'ai donc réglé la loi d'eau pour que la température de départ chauffage soit assez élevée: pour les températures faiblement négatives actuelles (jusqu'à -5°C), la température de départ est proche de 80°C.

Avec les réglages d'usine de la chaudière, la chaudière tourne quasiment en permanence et la température de consigne d'ambiance n'est jamais atteinte, même si celle-ci est plutôt modeste (18,5°C).
J'ai donc relevé la température de modulation (P263 de 70°C à 75°C) ainsi que la température d'arrêt de la chaudière (P202 de 76°C à 80°C).

Mes questions:
- Existe-t-il un inconvénient à ce que la chaudière soit poussée jusqu'à ces températures?
- Rehausser encore plus ces paramètres est-il envisageable?

Cette situation ne m'inquiète pas trop car elle est provisoire: il est assez facile d'améliorer significativement l'isolation de certaines pièces de la maison, ce qui devrait permettre d'utiliser une température de départ chauffage moins élevée.

Enfin une petite dernière:
En mi-saison lors des températures extérieures plus clémentes, une température de modulation aussi élevée (75°C) va certainement engendrer des allumages-arrêts très fréquents, donc des cycles très courts.
Pendant ces périodes, j'envisage de revenir à un réglage de la chaudière plus classique, en abaissant la température de modulation (vers 70°C, voire moins). C'est un peu contraignant puisque cela obligerait à une intervention manuelle sur la chaudière mais cela produirait des cycles plus longs comme ce que nous avons obtenu avant la chute des températures.
Est-ce qu'une intervention de ce type sur la chaudière paraît réaliste (intervention régulière à mi saison, puis en hiver)?

Merci pour vos retours et à bientôt.
0 x
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 12/01/10, 08:20

Victor33 a écrit : pour les températures faiblement négatives actuelles (jusqu'à -5°C), la température de départ est proche de 80°C.


:shock: :shock:

arretes ça, tu as un autre probleme.
les seuls radiateurs que j'ai jamais vu fonctionner avec des températures aussi elevées etaient des convecteurs a ailettes dans les années 70. ça m'etonnerait que ce soit ce que tu as.

je suppose qu'avant la chaudiere granulé, il y avait une autre chaudiere; est-ce que la température de départ etait aussi élevée? j'en doute.

décidement, c'est incroyable que les chauffagistes ne fassent pas leur boulot. on change la chaudiere et basta. on regle rien, on vérifie pas si les débits sont corrects, si tous les radiateurs chauffent uniforméments.
ya des coup de pied au cul qui se perdent.
je suis un peu remonté.
déjà hier, caritan m'a exposé un probleme similaire.

bref, cherche le probleme (car il y en a un) mais ne laisse pas circuler de l'eau aussi chaude. ta vanne mélangeuse ne sert a rien dans ce cas: la chaudiere est en direct sur le circuit.
0 x
Image

cliquez ma signature
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16824
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7092

Message non lupar Did67 » 12/01/10, 09:05

Victor33 a écrit :
Avec les réglages d'usine de la chaudière, la chaudière tourne quasiment en permanence et la température de consigne d'ambiance n'est jamais atteinte, même si celle-ci est plutôt modeste (18,5°C).
J'ai donc relevé la température de modulation (P263 de 70°C à 75°C) ainsi que la température d'arrêt de la chaudière (P202 de 76°C à 80°C).

Mes questions:
- Existe-t-il un inconvénient à ce que la chaudière soit poussée jusqu'à ces températures?
- Rehausser encore plus ces paramètres est-il envisageable?

.


Attention !!!

La temp maxi (P202) est la température à laquelle la chaudière enclenche le processus d'arrêt, mais elle continue à fonctionner pour bruler les pellets qui viennent d'être injectés.

Donc si tu trouves dans une configuration où la vanne 3 voies vient de fermer (par exemple en mode préparation eau chaude), la température peut encore monter d'une dizaine de degrés au-delà de cette température maxi (P202) !

Donc tu approches les températures limites à partir de laquelle la sécurité se déclenche (le petit "disjoncteur" à coté du "bouton vert"). Je crois que c'est 95 ° C...

En revanche, le P263 joue sur la modulation, pas sur la température maxi. Donc ta chaudière va moduler beaucoup plus haut. En somme, avoir tendance à "être toujours à fond" et fonctionner par marche/arrêt...

Ne me semble pas pertinent...

Dernière chose : la longeur des cycles n'est pas directement liée à tes températures. C'est la "consommation" de l'eau chaude. Donc en saison "mitigée" : ou bien tu maintiens tes paramètres et ta maison risque d'être un four (et peut-être la chaudière maintiendra des cycles longs) ; ou bien tu modifies tes paramètres, ta temp d'ambiance est celle recherchée (et le chauffage consommera lentement les calories produites par la chaudière, qui sera obligée de s'arrêter). Cela est incontournable.

Donc, en première approximation, à ce stade, il faut distinguer :

- la temp de départ de ton circuit, qui est en lien avec la température des radiateurs donc la température dans ton logement ; c'est la régulation qui gère cela...

Pour l'instant, tu pousses au maxi pour avoir le moins froid. Il est fort probable que tes paramètres (pied et pente) sont trop importants, donc quan dil fera moins froid, tu auras trop chaud car la régul va calculer une temp de départ complètement fantaisiste.

Et c'est ça qu'il faudra régler (ou ouvrir les fenêtres).

- d'un autre coté, la chaudière produit des paquets de calories, utilisés plus ou moins vite ; les P263 et P202 visent à protéger ta chaudière contre la surchauffe (P202) et à optimiser la combustion des pellets / optimiser les cycles (P263) ; mise à part avoir "l'accélération" la plus faible possible de ta chauidère (par le P263), tu ne pourras échapper, en mi-saison, à une fonctionnement par marche-arrêt (sauf, bien sûr à surchauffer ta maison, ouvrir les fenêtres ou chauffer une piscine...)
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités