Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Brûleur chaudière à huile végétale à boule

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Brûleur chaudière à huile végétale à boule

Message non lupar Andre » 25/09/06, 05:17

Bonjour

Description du bruleur a boule que j'avais mis sur le forum PMC évolution l'année derniere Fabien a fait la mise en texte, l'original est ecris a la main (pas d'ordinateur en 1970 lorsque j'ai concut ce brûleur , qui ma demandé quelques années de mise au point
bien que au départ j'avais mis mon energie a vouloir pulveriser un film d'huile sur deux disques en friction ,vue la complexité de réalisation je suis orienté vers quelque chose de plus simple, et qui tolere des huiles non filtré, non épuré, la temperature atteinte dans ce bruleur est limité au point de fusion du cuivre , j'ai arrivée plus haut, avec des montages a réchauffe d'air pulser, mais dans ce montage j'ai recherché la simplicité et l'endurance des pieces,
ainsi que de simple bout de tuyau le bout de la buse un simple reduit en fonte resiste une dizainne d,années
une haute température demande des buses en materiel refractaire et pour un chauffage domestique il n'est pas necessaire d'aller plus haut que 1200c , bien que la haute température nous assure une meilleur combustion..
Vous remarquerez sur la photo la couleur grise dans la buse du bruleur qui ressemble a un échappement automobile qui marche au bon ratio et en charge.

Voici en détail de quoi réaliser un chauffage simple, économique est sans fummée, fonctionnant aux oléagineux. On peut l'alimenter avec toutes sortes d'huiles végétale est même au graisse une fois liquéfiées. L’huile n’a pas besoin d’etre filtré Ce qui peut demander certaine adaptation du système. Mais je vous fais confiance quand aux modifications et adaptations.

Principe de marche

On laisse couler l'huile lentement par gravité sur le dessus de la boule, le film d'huile s'étire est devient de plus en plus mince pour atteindre son épaisseur minimum au milieu de la sphère. (c'est en observant la peinture s'ammincire sur un boule que je suis arriver a ce principe)
L'huile qui passe devant la fente est pulvérisé par un jet d'air, le trop plein d'huile s'écoulant quand à lui dans le système de retour qui a en plus pour action de protéger la sphère contre le rayonnement de la flamme. Les impuretés passent sur la boule et retournent dans le reservoir c’est sans inconvenéants pour le brûleur.

Les pressions idéales d'utilisation sont de 1.3 à 1.5 kg. Le système fonctionne idéalement lorsque l'huile a atteint 60 à 80° C. Quand on dépasse les 100°C, il y a du mal à maintenir le film d'huile entier.
A cause des trace d’eau en suspension dans certaine huiles
Avec cet appareil, on peut se chauffer avec toutes les huiles. L'inconvénient , c'est un peu bruyant comme un gros chalumeau.

Le réglage du débit d'huile se fait grâce à la vis pointeau. Un petit morceau de grillage grossier, avant le pointeau dans le conduit, pour empêcher d’obstruer ce passage étroit. Si on appauvri de trop, la flamme se raccourcie, entre en résonance et génère plus de bruit. La puissance de chauffe se règle quand à elle grâce a la valve pointeau et la pression d'air d’atomisation.

On peut faire fonctionner le brûleur dans un garage sans cheminé direct, il n'y a pas de fumée quand le débit est bien ajusté, mais attention tout de même à laisser une petite aération aux portes ou fenêtres, on ne sait jamais (principe du poele à pétrole)

Pour l'arrêt, il suffit simplement de couper l'air, on peut laisser couler un peu l'huile qui refroidira la sphère.

Pour rester dans un montage simple on n'envoi pas d'air de combustion par un ventilateur, seulement par siphon. Si on y ajoute un ventilateur cela devenait encore plus chaud et il faut changer souvent le tube d'acier du brûleur il ne résiste pas longtemps, et pour un chauffage domestique une flamme à 1100°C c'est amplement suffisant.

La puissance de chauffe est telle que l'on arrive à faire fondre de l'aluminium et du cuivre. On peut même couler des petites pièces, ou s’en servire comme chauffage de forge

Fabrication


La partie la plus complexe à réaliser est la boule creuse. Le plus simple c'est de la fabriquer en laiton qui est plus façile à usiner et à souder.
On se procure une tige de diamètre 12 à 18 (la sphère doit faire de 12 à 18 mm de diamètre. Plus gros on chauffe un immeuble complet !!), on fait un trou au centre diamètre 4mm ou plus pour permettre le passage de l'air et un bon coup de lime pour réaliser la "fente de sortie". Cette dernière doit avoir une largeur de 5 à 6 mm, et une profondeur de 2/10eme de mm Il faut savoir qu'une fente trop mince se bouches avec les impuretées de l'air et qu'une trop large consomme une trop grande quantité d'air et nécessite un plus gros compresseur. Le plus simple c'est un ancien compresseur de frigo avec un régulateur pour ajuster la pression d’air. (prévoir un rajout d’huile pour le compresseur , car en circuit ouvert il en consomme)
Une fois la fente usinée on met dedans un morceau de clinquant d'acier oxydé pour boucher le trou, on place le chapeau et on le soude à l'argent (brasure). Et on ôte le clinquant (en espérant que la soudure ne l'ai pas collé). Ensuite, il ne reste plus qu'à usiner le tout aux côtes données soit au tour ou à la perceuse avec une bonne lime. La boule doit être bien polie au papier à l'eau puis à la pâte à polir (la boule doit avoir un aspect chromé).
La fente doit se situer légèrement au dessus du milieu, mais jamais en dessous du milieu car le film d'huile commence à grossir dans la descente.
Le tuyau qui amene l'huile sur la boule ne la touche pas, mais doit être proche de quelques millimètres, et bien centré sur la boule, la boule doit être en position bien vertical.

Surtout n'essayer pas de faire un brûleur trop gros. Les dimensions données sur les plans fournis chauffe une maison ou un garage quand la température extérieurs avoisine -20 voir - 30°C. Et ce avec une faible consommation (1,8 litre à l'heure)

Pour les premiers essais je vous conseille de prendre un récipient réserve d'un litre environ, place au dessus de la boule, et un autre en dessous car en quelques minutes de marche la température de l'huile augmente assez vite et les réglages de débit sont à ajuster. La plupart de l’huile qui passe sur la boule vas au retour seulement la partie qui passe devant la fente est brûlé.
Au départ on allume avec une petite lampe à souder au propane, il n'est pas nécessaire d'installer un système d'allumage électrique, détecteur de flamme et solénoïde sur l'aire a moins de vouloir faire un système sans surveillance et automatique.
L’huile pulvérisé avant combustion a l’aspect de la fumée de cigarette.
Le brûleur fonctionne mieux avec des huiles lourdes, en consomme moins et donne plus de chaleur que avec du mazout .


NOTES
La fente dans la boule c’est entre 6 a 8 milliemmes de pouce cela doit donner 2 a 3 diziemmes de mm
la fente est a peine visible a l’eoil


Image

Image

Image

Image

Image

André
Dernière édition par Andre le 11/10/06, 03:05, édité 1 fois.
0 x

Avatar de l’utilisateur
sam17
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 252
Inscription : 14/02/06, 13:57
Localisation : la rochelle

Message non lupar sam17 » 25/09/06, 09:07

Super interessant ton systeme de bruleur !

Deja parceque ca a l'air hyper simple a réaliser, mais aussi parceque ca va peut etre me permettre de chauffer mon atelier cet hiver avec de l'huile recuperée a la decheterie :)

Je me demande deja ou est ce que je vais me trouver de la barre de laiton pleine :)
0 x
--
La patience est un arbre dont la racine est amère, et dont les fruits sont très doux.
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 04/10/06, 03:16

Bonjour

Suite a un MP pour avoir quelques explications sur la boule
comment la réaliser.
Le cliquant et une tole mince oxidé que l'on enfile dans l'assemblage avant de souder les deux parties en faisant bien attention de ne pas le coller , de la poussier de graphite dans la fente peut aussi faire l,affaire ,une fois la boule usiné il faut passser un clinquant plus fin pour nettoyer ensuite un jet d'air
j'ai bien d'autre photos mais je ne veut pas trop loader le post..
j'en metterez au fur et a mesure des questions. Faire quelque chose et expliquer quelque chose c'est deux mondes..
c'est une boule creuse avec une fente en avant on souflle de l'air dans la boule et le jet deroule le film d'huile qui coule sur la boule
pour avoir le meilleur rendement il faut que le film d'huile soit le plus mince posible et que la pression d'air ne soit pas trop forte pour trop éparpiller la pelicule d'huile ,cela doit faire une fummée d'huile ,la flamme est bleu a quelque cm de la boule c'est la partie volatil de l'huile qui brule en premier ensuite elle devient plus jaune et transparente c'est la partie lourde de l'huile ,c'est au bout de la flamme jaune que la plus haute température est atteinte il faut que la flamme soit sortie du bruleur sans quoi les buses ne font pas de vieux os
l'acier inoxydable se désagrer en couche verte et fini par se cristalliser, une buse en fonte et celle qui resiste le plus longtemps.
André

Image

Image

Image

Image

Image
0 x
denis
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 944
Inscription : 15/12/05, 17:26
Localisation : rhone alpes
x 1

Message non lupar denis » 04/10/06, 12:58

bonjour, je n'est pas trouvé , les photos , dans quel catégorie?
0 x
le blanc n'existerait pas sans le noir , mais quand meme!


http://maison-en-paille.blogspot.fr/
FRANCK(49)
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 15/02/06, 01:06
Localisation : angers,maine et loire,(49)

Message non lupar FRANCK(49) » 08/10/06, 22:56

vivement la retraite que je me fabrique ce brulleur maboule!! 8)
0 x
tout est pollué,tout est possible à dépolluer

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49283
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 09/10/06, 09:15

FRANCK(49) a écrit :vivement la retraite que je me fabrique ce brulleur maboule!! 8)


Franck tu veux dire repomper le bruleur à boule comme tous les gens de ta mentalité qui ne savent qu'exploiter le travail des autres ? Vous me dégoutez !

Alors qu'une chose soit claire : toi et tes comparses aller vous calmer à repomper sans l'accord des membres et sans les CITER LA SOURCE (bande de petits malins) les propos du forum econologie (comme vous le faite sur Olio) et essayer de faire rentrer dans votre forum de sectaire les membres d'ici ?

Tu vois pas de quoi je parle ? Alors clic ici
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
denis
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 944
Inscription : 15/12/05, 17:26
Localisation : rhone alpes
x 1

Message non lupar denis » 09/10/06, 09:37

:shock: :shock:
oui.... c'est limite!
mais faut pas faire une guerre virtuel des forums :cheesy:
Il y a queque regles à suivre.
en esperant que les polemiques s'en arretent là . Au moins ton point de vue est clair , christophe! :D

pour ton bruleur andré bravo! avec les photos ( maitenant je les voient , :?: ) c'est clair,
0 x
le blanc n'existerait pas sans le noir , mais quand meme!





http://maison-en-paille.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3491
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 29

Message non lupar gegyx » 09/10/06, 11:27

Christophe, tu as raison de rappeler qu’il faut au moins citer les sources.
Et la tentative de racolage n’est pas sympa de la part de Franck
-------------
J’ai un peu lu dans ce forum et y ai vu un sujet interressant :
Les 6 pages de Macroma dans son sujet
Distillation et point éclair
http://www.freeforum101.com/z650/viewto ... forum=z650

Test de distillation d’huile végétale usagée, transformée aux 2/3, en 30% essence verte (point éclair 20) et 60 à 70% gasoil (point éclair 65) et du gaz explosif. Reste un résidu figé.

Distillation possible à partir de résidus de mélasses. Ce qui valoriserait encore la filière éthanol, en utilisant les résidus qui sont généralement brûlés.

Cette expérience simple pour des chimistes serait mise sous le coude, par les pétroliers, en attendant que le pétrole se raréfie.
Macroma veut communiquer cette nouvelle :
Posté le: Sam Oct 07, 2006 11:21 pm "Il faut diffuser sauf qu'il y a mon nom sur le lien de ma vidéo et on doit pouvoir lire la plaque de cette pauvre fiat"
---------
"Je ne comprend pas pourquoi nous sommes les premiers a penser à ce truc cette opération de distillation tous les gens qui bossent dans le pétrole (et oui j'en suis) la connaisse elle sert a déterminer un mélange essence gazole .. Soit nous sommes dans un monde de gros fainéants qui n'ont jamais passé autre chose dans leur alambics que de la gnole ou ce qu'on leur demandait soit la chose est trop belle pour être honnête. Quand la tondeuse a démarré au 3ème coup les bras me sont tombés j'ai échappé l'appareil numérique perdant ainsi le film de la préparation... Un môme le soir de noël... Avec nos pauvres compétences arriver a fabriquer de l'essence a partir d'un pauvre déchet ultime... Comme quoi il y en a qui savent j'en suis certain et qui attendent patiemment la dernière goutte . Ou alors il ont un bloc de béton autour des pieds..."

:arrow:
Franck n’a qu’à ouvrir un sujet sur Econologie sur ce sujet avec la collaboration de Macroma
----------
30/70: cela respecte la proportion du parc automobile français...
Habitant contre une grande station essence, j'espérais des carburants verts, moins toxiques et plus odorants. Là, je suis servi : les sous produits puent. :evil:
-----------
Excuse moi André pour ce hors sujet.
Mais, peut-être que dans ton brûleur à boule, l'huile soufflée, une fois en température, se « craque » en ces produits volatils qui aident à la montée en température.
As-tu remarqué une flamme passant au vert ?
0 x
FRANCK(49)
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 15/02/06, 01:06
Localisation : angers,maine et loire,(49)

Message non lupar FRANCK(49) » 09/10/06, 12:30

+1 j'ai pas citer la source , je part corriger!
0 x
tout est pollué,tout est possible à dépolluer
bernados
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 09/10/06, 13:01

bravo a André!!

Message non lupar bernados » 09/10/06, 13:14

moi! je suis retraité et avec émerveillement que je m'intéresse a son projet.
André , simple question ,ou n'ai je pas tout compris : entre la boule et le bruleur ya t'il un autre tube ?
merçi pour la réponse!
0 x
l'union fait la force


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités