Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48333
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 602

Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar Christophe » 18/12/18, 09:42

Encore une bonne nouvelle...

CO2 et virus oubliés : le permafrost est "une boîte de Pandore

Tandis que les règles d'application de l'accord de Paris ont été adoptées lors de la COP24 en Pologne, en Sibérie ou au Canada le pergélisol (permafrost en anglais) poursuit son dégel. Cette couche de sol renferme d'énormes quantités de carbone et des virus potentiellement dangereux pour l'Homme.

Les effets du réchauffement climatique sont multiples : hausse des températures, fontes des glaciers, hausse du niveau des mers, sécheresse, changements de la biodiversité, migrations humaines, etc. Parmi toutes ces catastrophes en cours ou à venir, il en est une majeure, qui se déroule en ce moment en Alaska, au Canada et en Russie. Selon les scénarios les plus optimistes, d'ici 2100, 30% du pergélisol pourraient disparaître. Entamé depuis plusieurs années, le dégel de cette couche géologique, composée de glace et de matières organiques, menace de libérer des quantités astronomiques de CO2, entraînant potentiellement un réchauffement climatique encore plus important et rapide que prévu. Le pergélisol préserve également de nombreux virus, oubliés ou inconnus. En 2016, un enfant a ainsi été tué par de l'anthrax. Le virus de la maladie du charbon avait été libéré suite au dégel d'un cadavre de renne vieux de 70 ans !

Pour étudier les risques liés au dégel du pergélisol, nous avons sollicité l'éclairage de deux spécialistes. Florent Dominé, d'une part, est chercheur, directeur de recherche au CNRS. Il travaille à l’Unité Mixte Internationale Takuvik, issue d'un partenariat entre l'Université Laval à Québec (Canada) et le Centre National de la Recherche Scientifique. Ses activités se concentrent essentiellement dans l’Arctique canadien où il travaille sur les problématiques climatiques et en particulier sur la transformation et le dégel du pergélisol. Sur place, il étudie également l’évolution de la végétation et de la biodiversité. Par ailleurs, concernant la question des virus, nous avons fait appel à Jean-Michel Claverie, professeur de médecine de l’Université Aix-Marseille, directeur de l’institut de Microbiologie de la Méditerranée et du laboratoire Information Génomique et Structurale. En 2014, lui et son équipe ont découvert deux nouveaux virus, des virus géants, datés de 30 000 ans, dans le pergélisol sibérien.

permafrost.jpg
permafrost.jpg (105.68 Kio) Consulté 256 fois


Un réservoir de gaz à effet de serre
Le pergélisol est un vaste territoire. Sa superficie est estimée entre 10 et 15 millions de mètres carrés (entre 20 et 30 fois la superficie de la France). On trouve du pergélisol au nord du Canada et de l'Alaska, ainsi qu'au nord de la Sibérie. Selon les zones, la profondeur de cette couche varie : de quelques mètres à environ un kilomètre dans certains points de la Sibérie où le pergélisol se maintient alors depuis des millions d'années. Selon certaines études, ces couches du sol renfermeraient des milliards de tonnes de carbone. Une analyse confirmée par le chercheur Florent Dominé :

Le pergélisol contient de la glace et de la matière organique issue essentiellement de la décomposition partielle des végétaux. Cette matière organique est formée en grande partie de carbone. Il y a environ deux fois plus de carbone dans le pergélisol que dans l’atmosphère. Ce carbone, quand il est gelé, est peu accessible à la minéralisation bactérienne. Les bactéries peuvent se nourrir de cette matière organique dès lors qu’elle est dégelée. Et là, les bactéries vont pouvoir la métaboliser et la transformer en CO2. Ce dioxyde de carbone va alors s’échapper dans l’atmosphère et potentiellement faire augmenter les teneurs de ce gaz à effet de serre.

(...)


Suite: https://www.franceculture.fr/ecologie-e ... de-pandore
1 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3650
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 234
Contact :

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar izentrop » 18/12/18, 10:02

Pas forcément mauvais :
Florent Dominé : "La fourchette serait comprise entre 50 et 250 milliards de tonnes de CO2. Mais il y a tellement de rétroactions qui n'ont pas encore été découvertes et qui n’ont pas été incluses dans les modèles, que toutes ces projections sont soumises à d’énormes incertitudes. Et puis il y a des incertitudes sur le processus inverse qui est celui de la fixation de matière organique, de carbone, par la végétation. Imaginons : si il fait plus chaud, la végétation pousse. La toundra herbacée est remplacée par de la toundra arbustive. Il y a plus de biomasse dans les arbustes que dans les herbes. Donc les sols arctiques vont servir de puits de carbone quand le pergélisol servira de source de carbone. Bref, il y a encore trop d’incertitudes.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6441
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar janic » 18/12/18, 10:54

Pas forcément mauvais :

Florent Dominé : "La fourchette serait comprise entre 50 et 250 milliards de tonnes de CO2. Mais il y a tellement de rétroactions qui n'ont pas encore été découvertes et qui n’ont pas été incluses dans les modèles, que toutes ces projections sont soumises à d’énormes incertitudes. Et puis il y a des incertitudes sur le processus inverse qui est celui de la fixation de matière organique, de carbone, par la végétation. Imaginons : si il fait plus chaud, la végétation pousse. La toundra herbacée est remplacée par de la toundra arbustive. Il y a plus de biomasse dans les arbustes que dans les herbes. Donc les sols arctiques vont servir de puits de carbone quand le pergélisol servira de source de carbone. Bref, il y a encore trop d’incertitudes.

Pas forcément bon pour autant!
Certes un changement de climat provoque un changement des milieux de vie. Mais, car il y a un mais, la libération de CO2 sera-t-elle absorbée par une végétation qui va demander des décennies à se mettre en place, si la libération est, elle, brutale :mrgreen: :?:
L'autre aspect, peut aussi concerner le coté sanitaire si, effectivement, des virus, en sommeil, se réveillent dans un milieu qui peut se révéler favorable à une prolifération ou bien la disparition de ces virus en question.. :?: et pas de bol, pas de vaccins dispo, ça la foutrait mal pour les hypocondriaques.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3650
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 234
Contact :

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar izentrop » 18/12/18, 14:01

janic a écrit :L'autre aspect, peut aussi concerner le coté sanitaire si, effectivement, des virus, en sommeil, se réveillent dans un milieu qui peut se révéler favorable à une prolifération ou bien la disparition de ces virus en question.. :?: et pas de bol, pas de vaccins dispo, ça la foutrait mal pour les hypocondriaques.
C'est encore l’appât du gain qui est le risque...Un peu plus loin dans le texte :
....les virus libérés par le réchauffement climatique sont ceux présents dans les couches superficielles du pergélisol. Ces agents infectieux sont donc les plus récents et ils sont par conséquence connus de la médecine moderne. C'est ce qui fait dire au Pr Claverie qu'en matière de virologie, ce dégel lent des couches superficielles n'est pas le danger le plus imminent : "A cause du réchauffement climatique, des routes maritimes sont désormais ouvertes six mois par an. Vous pouvez donc accéder assez facilement en bateau jusqu’à la Sibérie. Ces côtes et ces régions, auparavant désertiques, sont connus pour receler d’importants gisements de gaz et de pétrole ; il y a également beaucoup de métaux précieux comme l'or ou les diamants. Désormais ces zones peuvent être exploitées. Là est le danger ! Prenons les Russes. Ils installent des mines à ciel ouvert. Et ils retirent le pergélisol, parce que les minerais ne sont pas dans cette couche d’humus. Ces mines font 3 à 4 kilomètres de diamètre et jusqu’à un kilomètre de profondeur. On exhume alors du permafrost qui peut être âgé d’un million d’années. Et là on tripote des choses avec lesquelles on n’a jamais été mis en contact.C’est un peu la boîte de pandore.Et connaissant les Russes, ils ne prennent aucune précaution bactériologique, il n'y a aucun encadrement pour sécuriser au mieux ces mines. Les industriels n’extraient pas des minerais en situation de confinement biologique."
Comme on sait maintenant qu'un virus peut survivre 30 000 ans, ils devrait y avoir des règles internationales d'imposées pour les forages dans cette région.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6441
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar janic » 18/12/18, 14:49

https://www.maxisciences.com/virus/un-v ... 32103.html"Il existe maintenant une probabilité non nulle que des microbes pathogènes qui ont infecté d'anciennes populations humaines puissent revivre, et probablement nous infecter également", ajoute le scientifique du laboratoire "Information Génomique et Structurale" (CNRS/AMU) dans un courriel adressé à LiveScience. "Ces pathogènes pourraient être des bactéries banales (sensibles aux antibiotiques), des bactéries résistantes ou des virus sournois".

Or, si ces organismes ont disparu durant des millions d'années, notre système immunitaire n'est certainement plus préparé à les combattre efficacement. Dans son communiqué, le CNRS évoque notamment le cas du virus de la variole "dont le processus de réplication est similaire à celui des Pithovirus". Bien que ce dernier soit aujourd'hui considéré comme éradiqué, sa résurgence "n'est désormais plus du domaine de la science-fiction".
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3650
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 234
Contact :

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar izentrop » 18/12/18, 16:40

janic a écrit :le CNRS évoque notamment le cas du virus de la variole "dont le processus de réplication est similaire à celui des Pithovirus". Bien que ce dernier soit aujourd'hui considéré comme éradiqué, sa résurgence "n'est désormais plus du domaine de la science-fiction".[/i]
C'est pour cette raison que 2 labos dans le monde ont eux l'autorisation de conserver le vaccin.

Tu évoquais les hypocondriaques un peu plus haut et tu sembles bien obsédé par le sujet. :mrgreen:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6441
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar janic » 18/12/18, 17:54

janic a écrit :le CNRS évoque notamment le cas du virus de la variole "dont le processus de réplication est similaire à celui des Pithovirus". Bien que ce dernier soit aujourd'hui considéré comme éradiqué, sa résurgence "n'est désormais plus du domaine de la science-fiction".[/i]

C'est pour cette raison que 2 labos dans le monde ont eux l'autorisation de conserver le vaccin.
L’article parle de similaire, pas de variole elle-même et donc les virus stockés ne seraient probablement d’aucune utilité. C’est donc le mystère le plus complet et effectivement le risque peut être de libérer ce qui aurait pû être à l’origine d’extinction d’espèces, par exemple.
Tu évoquais les hypocondriaques un peu plus haut et tu sembles bien obsédé par le sujet.

− PATHOLOGIE
1. Qui se rapporte à l'hypocondrie; qui se manifeste dans l'hypocondrie. Imagination, idées hypocondriaque(s). L'affection mélancolique ou hypocondriaque, qui semble être une réunion de tous les maux imaginables, où toutes les parties du corps sont dans un état de souffrance sans lésion manifeste, ni évidente (Geoffroy, Méd. pratique,1800, p. 484).Des préoccupations qui ont rapport à leur propre santé ou à leur propre vie (...), ce sont des préoccupations hypocondriaques (Janet, Obsess. et psychasth.,1903, p. 50).


Tu es très observateur, dis donc ! Ce qui m’intéresse chez les hypocondriaques, qui est une pathologie mentale, (comme toutes les phobies) c’est leur obsession maladive des microbes en tous genres ce qui les conduit à faire ou demander n’importe quoi pour SE protéger, c’est pourquoi le mythe vaccinal leurs convient tout à fait et leurs fait croire que si tous ceux qui les entoure sont vaccinés, antibiotisés, désinfectés, alors ils ne courront plus aucun risque ce qui est totalement illusoire.
Cette phobie fait donc la joie de tous ceux qui vivent de cette obsession, donc BP.
Personnellement je me suis intéressé à la vraie santé depuis un demi siècle (pas de la maladie qui est l’affaire des toubibs) et mes « peurs », instillées par le marketing des labos, ont disparues de ce fait, non pas sur des théories, mais sur l’expérimentation personnelle et d’autrui suivant aussi cette voie là.
Mais comme je ne suis pas totalitaire, je suis pour la liberté de choix[*] et d’action de chaque individu, concernant ce sujet en particulier, en conscience de ceux-ci, et si certains croient aux vaccins, aux produits chimiques en tous genres, c’est aussi leur choix. Mais vouloir que les autres se soumettent, eux aussi, à leurs peurs obsessionnelles, pour les protéger EUX ET EUX SEULS, c’est un totalitarisme auquel la conscience ne peut adhérer par contrainte. Donc je le répète pour la nième fois, nous les défenseurs de la liberté, sous toutes ses formes, nous ne sommes pas anti-vaxx, anti-tabac, anti-alcool, considérant qu’il s’agit, là comme ailleurs, que fumer, picoler ou se faire injecter du pus dans le sang, c’est leur droit, pas le notre de partager leurs choix de vie ou de mort[*][*]

[*] liberté garantie par la constitution, par les droits de l'homme, par le serment d'Hippocrate et par des conventions sur l'éthique comme le code de Nuremberg, la convention d'Oviedo dont les principes sont régulièrement bafoués par ceux qui devraient les défendre, comme pour les obligations sans aucune preuve d'efficacité, qu'aucun gouvernement n'a jamais pu apporter (c'est aussi pourquoi tu n'en as pas trouvé à citer)
nouvelles
[*][*] la mort des victimes des vaccins ou plus généralement les gosses de ceux qui y ont cru,, et que les hypocondriaques considèrent comme le prix à payer pour les protéger, eux, ce qui ne leur tire pas la moindre larme de compassion comme les ministres successifs, ni tes sources habituelles car pour eux il ne s'agit que d'un pourcentage sur un papier, pas de vrais gens laissés pour compte avec leurs chagrins et difficultés de vie des handicapés à vie par cet empoisonnement.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1190
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar Exnihiloest » 18/12/18, 18:42

Et connaissant les Russes, ils ne prennent aucune précaution bactériologique


Quelle bonne nouvelle !
Enfin un pays où n'a pas cours le principe de précaution, qui rend aujourd'hui les esprits occidentaux complètement timorés !
Je reprends espoir, il y a encore des hommes qui avancent, l'humanité n'est peut-être pas foutue.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3650
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 234
Contact :

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar izentrop » 19/12/18, 15:13

Exnihiloest a écrit :
Et connaissant les Russes, ils ne prennent aucune précaution bactériologique
Quelle bonne nouvelle !
Des virus de 30 000 ans ont bien étés réveillés par des chercheurs du CNRS.
Pourquoi penses tu qu'exhumer les profondeurs du permafrost sans précaution ne poseraient pas de problème ?
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48333
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 602

Re: Réchauffement: les Maladies du Permafrost arrivent...

Message non lupar Christophe » 19/12/18, 16:25

Exnihiloest a écrit :Quelle bonne nouvelle !
Enfin un pays où n'a pas cours le principe de précaution, qui rend aujourd'hui les esprits occidentaux complètement timorés !
Je reprends espoir, il y a encore des hommes qui avancent, l'humanité n'est peut-être pas foutue.


Toi, tu aurais dû être liquidateur à Tchernobyl pour oser avoir dit une telle monstrueuse débilité! :shock:
1 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités