Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6531
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 939

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar GuyGadebois » 14/10/19, 19:54

janic a écrit :
Quant à ton "holocauste alimentaire par goût du sang", je préfère m'abstenir de tout commentaire...
Ca vaut mieux,parce que là, ça ne te révulse pas! :evil:

Manifestement tu parles encore sans savoir.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6478
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 498

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar sen-no-sen » 14/10/19, 21:34

dede2002 a écrit :*A certains humains, d'où notre société inégalitaire...


Par définition une société de grande dimension tends à devenir naturellement inégalitaire.Cette tendance est à mettre en rapport avec la multiplications des outils technologiques et de leurs implications à maximiser la dissipation d'énergie(le profit quoi).
L'hyperspécialisation qui en résulte tends à compartimenter l'espace sociale en différentes catégories d'agents.Les agents les plus à mêmes de favoriser l'expansion économique sont rémunérés proportionnellement à leurs capacité à produire de la valeurs abstraites(1).
C'est d'ailleurs pour cette raison que la méritocratie est en berne,ça n'est plus l'excellence ou la prise de risque(2) qui est rémunéré mais l'aptitude à répliquer le processus dominant.
Il s'ensuit une stratification sociale,historiquement appelé classe sociale,catégorisant leurs agents par leurs capacité à dissiper l'énergie,ce que l'on nomme communément "pouvoir d'achat".
Le processus tends logiquement vers une condensation des richesses(3) vers les strates les plus élevés,il en résulte des tensions sociales mais également des comportements d'imitations à caractère ascendant(les moins aisés singeant les plus riches,permettant de fait à ceux qui détiennent la richesse...de devenir plus riche!).

(1)On comprends pourquoi les individus les plus riches œuvres dans les domaines de la finance,de l’énergie ou du high tech.
(2)Par excellence j'entends le degré de maitrise gestuel ou intellectuel.Par prise de risque j'entends le risque ou sens stricte:comme chez les pompiers ou les soldats,par contre la prise de risque chez les financiers est quant à elle très bien rémunéré!
(3) Le phénomène de condensation des richesses http://www.francois-roddier.fr/?p=945
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 197
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 58

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar écologie réaliste » 15/10/19, 09:03

sen-no-sen a écrit :
écologie réaliste a écrit :En ignorant les comportements innés qui sont l'une des causes importantes de ces phénomènes, on éloigne la possibilité de trouver des solutions.


J'ai assez largement étudié la bio-sociologie pour comprendre la question des caractère innés...merci.
Mais nos caractères innés ne sont pas modifiables sur des périodes aussi courtes et la tentation de les "bricoler "n'est pas possible actuellement, et si il devenait possible de le faire cela pourrait sonner le glas de notre espèce.

Je constate qu'on tourne en rond, avec une part de surinterprétation par rapport à ce qui est écrit.
Qui a l'intention de bricoler le génome humain ? Certainement pas moi.
Qui n'admet pas que les cultures pèsent aussi sur nos comportements ? Certainement pas moi.
c'est bien de contre mesures d'on nous avons besoin aujourd’hui,bien plus en tout cas que d'une pléthore de technologies envahissantes.

Nous avons besoin de "Contre mesures" en effet. Mais il ne suffit pas de les implorer pour que ça marche. Les mécanismes du réchauffement climatique sont décrits depuis des dizaines d'années, les alertes sont de plus en plus pressantes :
- 2008 : L'espoir d'échapper au réchauffement climatique n'était pas encore perdu :
« C’est bel et bien d’une révolution énergétique dont nous avons besoin. […]
les ménages, les entreprises et les automobilistes devront changer leur mode de consommation de l’énergie. […]
Une action résolue des pouvoirs publics pourrait permettre de mener à bien cette révolution. » (WEO 2008)
À cette époque, le problème était encore conditionnel : "les pouvoirs publics pourraient..."
Depuis, les rapports sur le climat se succèdent, le conditionnel a disparu, le réchauffement climatique est maintenant au présent de l'indicatif.
- 2011 : « Des mesures vont dans la bonne direction, mais les chances d’atteindre l’objectif de 2°C s’amenuisent à vue d’oeil. » (WEO 2011)
- 2012 : « Les éditions successives de ce rapport [WEO] ont montré qu'à mesure que les années passent, l'objectif de limiter le réchauffement climatique à 2°C devient de plus en plus onéreux et difficile à atteindre. » (WEO 2012)
- 2016, après la fameuse COP21 de 2015 qui a pourtant été vendue comme étant un succès pour le climat : "Les engagements actuels ne permettent pas de limiter l'augmentation de température à moins de 2°C" (WEO 2016 Presentation)

En dix ans toute la gamme des possibles a été descendue : "Il serait possible"... "Les possibilités diminuent"... "C'est de plus en plus difficile"... "Ce n'est plus possible".
Peut-on échapper au réchauffement climatique ?

Il est angoissant de constater tout cela, mais le nier nier la composante innée et espérer de miraculeuses contre - mesures ne résout pas le problème.
Les religions ont de l'influence, essentiellement en imposant des codes sociaux. Mais au delà de bonne intentions proclamées, elle n'ont pas eu d'effets massif et durable sur des tendances à forte proportion d'inné : violence, consommation, exclusion... elles n'ont pas eu grande influence sur les comportements dont on parle ici : avoir une assiette plus remplie, un champ plus grand, une maison plus grande une voiture plus luxueuse. Seuls quelques rares ermites ont été touchés dans ce domaine.
0 x
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 197
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 58

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar écologie réaliste » 15/10/19, 09:06

Ahmed a écrit :Cette tendance qui pousserait "à consommer "tout, tout de suite" ne s'observe pas chez les prédateurs dans un milieu naturel; .

Evidemment, il y a des limites physiologiques ; lorsque la panse est pleine a craquer et traîne par terre, il faut digérer.

Qu'il y ait quelques sociétés égalitaires, dans des conditions particulières n'annule pas le cas général que raconte l'histoire et que l'on observe presque partout aujourd'hui.

Et méfions-nous de nos fantasmes concernant les sociétés primitives. Une des dernières peuplades peut-être, celle des" hommes fleurs" (d'anciens coupeurs de tête), vit isolée dans la forêt de l'île de Siberut au large de Sumatra. Un livre leur a été consacré : Mentawai, l'île des hommes fleurs (Romain Pages éditions). Les auteurs, Hubert Forestier, archéologue et chercheur à l'IRD et Dominique Guillaud, géographe à l'IRD, qui ont observé ces sociétés pendant des années, ont commenté lors d'une émission radio :

« 
- Est-ce que vous avez perçu cette façon de vivre comme une société idéale possible, ou est-ce que ce n’est qu’un fantasme de citadin ?
- C’est un pur fantasme de citadin. Parce qu’il faut vraiment aller déjà passer une nuit à Siberut pour se rendre compte que c’est très difficile d’y vivre.
On voit certaines personnes de Siberut, certains membres de certains groupes, qui maintenant refusent le repli dans la forêt, qui vont vers la côte […] et qui sont dans le développement et dans la modernité, pour des raisons de modernité, et d’envie, tout simplement, et de bien vivre et de mieux vivre, parce qu’on n’y vit pas très bien, même si ce sont des gens bien adaptés à la forêt et même si ceux qui ont décidé d’y rester y sont relativement heureux, je dirais. »
0 x
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 197
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 58

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar écologie réaliste » 15/10/19, 09:14

sen-no-sen a écrit :Par définition une société de grande dimension tends à devenir naturellement inégalitaire.]

Il me semble qu'il y a toujours eu un chef de tribu, même dans les tribus les plus petites.
Comme dans une meute de loups de 20 individus.
Avec toujours ou presque l'inégalié homme - femme.
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 185

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar janic » 15/10/19, 09:48

Avec toujours ou presque l'inégalié homme - femme.
comme les tribus matriarcales. Sauf que, en général, ce sont les plus compétents qui sont élus pour préserver la meute, pas les plus opportunistes.

@ guygadebois
janic a écrit :
Quant à ton "holocauste alimentaire par goût du sang", je préfère m'abstenir de tout commentaire...
Ca vaut mieux, parce que là, ça ne te révulse pas! :evil:
Manifestement tu parles encore sans savoir.
C'est exact, pas plus que toi d'ailleurs à mon sujet. Je remarque juste le coté deux poids deux mesures, qui ne t'est pas spécifique, avec les défenseurs des petites bêbêtes, comme les plus grosses, contre leur holocauste planétaire, mais sauf quand elles sont dans leur assiette où se produit alors une sorte de perte de conscience, un trou noir, qui ne reprend qu'à leur sortie de table.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9311
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 955

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar Ahmed » 15/10/19, 10:48

écologie, tu écris:
Qu'il y ait quelques sociétés égalitaires, dans des conditions particulières n'annule pas le cas général que raconte l'histoire et que l'on observe presque partout aujourd'hui.

Justement! L'Histoire ne raconte que la période récente, c'est à dire une fraction dérisoire des tribulations humaines et lorsqu'on parle des dernières sociétés traditionnelles ce n'est qu'un reliquat de ce que la civilisation n'a pas encore totalement détruit (ce que confirme le témoignage que tu produis ensuite). Ton cas général ne constitue donc qu'une particularité...

Et;
Il me semble qu'il y a toujours eu un chef de tribu, même dans les tribus les plus petites.

Je n'en suis pas si sûr, mais de toute façon, ce qui importe c'est le statut de ce chef et sur ce dernier point,je te conseille de lire le premier* article de "La condition politique" de Marcel Gauchet qui décrit une société dont le chef ne dirige rien, mais se trouve complètement au service des autres (c'est assez amusant!). Plus généralement, si le chef est nécessaire au maintien de l'égalité des membres, où se trouve la contradiction?
Par ailleurs, je n'assimile pas nécessairement société primitive à société idéale. A contrario, une civilisation industrielle** est forcément à la fois inégalitaire et destructrice, donc non viable sur la durée...

* Ce livre est un recueil d'articles divers, assez hétérogène et c'est le premier qui me semble intéressant...
** Elles le furent toutes à des degrés divers, mais jamais comme la nôtre.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6478
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 498

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar sen-no-sen » 15/10/19, 11:01

écologie réaliste a écrit :Je constate qu'on tourne en rond, avec une part de surinterprétation par rapport à ce qui est écrit.
Qui a l'intention de bricoler le génome humain ? Certainement pas moi.
Qui n'admet pas que les cultures pèsent aussi sur nos comportements ? Certainement pas moi.


Oui mais vos propos sous entendent que nos caractères innés nous condamneraient à une certaine fatalité.Dès lors si comme vous le dite il n'est guère possible d'infléchir suffisamment nos comportements par la culture,que proposer vous???

écologie réaliste a écrit :Il me semble qu'il y a toujours eu un chef de tribu, même dans les tribus les plus petites.
Comme dans une meute de loups de 20 individus.


Attention au mythe du mâle alpha!Chez les loups il existe un "couple alpha" qui exerce sa domination sur sa progéniture,la meute est généralement une grande famille plutôt qu'un clan composé d'oppresseurs et d’oppressés.
Il se crée rapidement un ordre de préséance dans le groupe,mais c'est avant tout une hiérarchie à l'équilibre qui exclus les comportements trop violents qui mettrait en danger la structure sociale.
C'est sensiblement la même chose chez les singes,la plupart des thèses formulés sur la suprématie hiérarchique ont été réalisé sur des animaux en captivité.
Les comportements ultra-violents existent mais sont observés en zoo et sont induit par les conditions de détention.Bien évidemment on constate la même chose chez les humains en situation d'incarcération...ou de société.

Avec toujours ou presque l'inégalié homme - femme.

La encore attention à ne pas projeter notre conception actuelle sur le passé.
L'égalité est un terme centrale des démocraties dites libérales,mais que veut bien dire égalité homme femme dans le temps?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9311
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 955

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar Ahmed » 15/10/19, 11:19

C'est sensiblement la même chose chez les singes, la plupart des thèses formulées sur la suprématie hiérarchique ont été réalisées sur des animaux en captivité.
Les comportements ultra-violents existent, mais sont observés en zoo et sont induits par les conditions de détention. Bien évidemment, on constate la même chose chez les humains en situation d'incarcération... ou de société.

Je rebondis sur ce texte pour faire la liaison avec le paragraphe suivant: car c'est la question du genre qui est à l'origine de ces thèses. En effet, les scientifiques qui étudient le comportement des animaux étaient au départ des hommes et disposaient à ce titre de fonds suffisants pour réaliser leurs observations dans des lieux clos. Sont ensuite apparues des consœurs qui, ne bénéficiant pas des mêmes prérogatives, ont été obligées d'effectuer leurs recherches in situ, dans des conditions certes moins confortables, mais nettement plus conformes au comportement normal des espèces. Ce fut le cas notamment en ce qui concerne les loups et diverses espèces de singes. Et ce fut un vraie révolution dans le domaine.

Chez les loups il existe un "couple alpha" qui exerce sa domination sur sa progéniture, la meute est généralement une grande famille plutôt qu'un clan composé d'oppresseurs et d’oppressés.

Il faut souligner que la hiérarchie est avant tout fonctionnelle et répond à la survie du groupe dans des conditions de grande contrainte du milieu extérieur. D'autre part, les fonctions évoluent au cours de la vie d'un individu et de ses capacités (dans un "sens" * comme dans l'autre).

* Précisons que c'est notre subjectivité qui introduit un sens!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 985
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 135

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar dede2002 » 15/10/19, 15:31

sen-no-sen a écrit :
dede2002 a écrit :On remarque tout de même que tous les animaux fuient l'homme, qu'il ait faim ou pas.


Va dire ça à des morpions! :mrgreen:


Ah oui... :lol:
Je pensais aux gazelles qui paissent à proximité des lions, ou aux oiseaux qui nettoient les dents des crocodiles. Une fois je me suis trouvé nez à nez avec un crocodile, il a eu plus peur que moi!
Je reformule donc: on remarque que la plupart des vertébrés sauvages fuient l'humain, même les éléphants. Si c'est inscrit dans leurs gênes, ça fait penser qu'il y a longtemps que l'humain a tout le temps faim :?:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités