Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 197
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 58

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar écologie réaliste » 14/10/19, 00:04

Ahmed a écrit :D'ailleurs, pourquoi parler d'écologie si, par souci de "réalisme", il n'est question que de souscrire et de plébisciter l'existant?

C'est un contresens absolu de la thèse que je présente - je la présente peut-être mal. Je ne plébiscite pas l'existant. Je dis qu'il existe. Et j'ajoute que si on ne tient pas compte de ses racines profondes, notre hérédité vieille de centaines de milliers d'années difficiles, on va dans le mur.

"ce fameux gène n'expliquerait pas pourquoi tout ceux qui seraient en capacité de devenir obèses (ça fait du monde!) ne le sont pas... "

En effet, ce fameux gène [gène de gavage] n'explique pas tout, ce serait absurde de le soutenir. Ce n'est pas tout ou rien, noir ou blanc.
Mais l'augmentation de l'obésité résulte en partie de ce fameux "gène de gavage : consommer tout, tout de suite.

Le comportement inné à consommer "tout, tout de suite" a fait l'objet de diverses études : proposer à des enfants une friandise, avec le challenge que s'ils n'y touchent pas pendant quelques minutes, ils en auront le double. Ou encore, proposer à des adultes 20€ tout de suite, ou 30€ plus tard. Avec une analyse par scanner IRM de ce qui se passe dans le cerveau au moment de la prise de décision, du choix : on constate que de vieilles structures du cerveau, celles qui incitaient il y a des centaines de milliers d'années à consommer "tout, tout de suite", sont encore en service quand il s'agit de choisir entre 20€ tout de suite et 30€ plus tard. Ces mécanismes biologiques ont été utiles et ont été sélectionnés au cours de centaines de milliers d'années de conditions difficiles. Ce n'est pas parce que l'abondance existe maintenant qu'ils ont subitement disparu. Ils sont encore présents, et incitent encore à manger tout de suite le hamburger, même si cela finira plus tard en obésité.
Le mécanisme, dans les circuits de nos cerveaux, existait bien avant l'invention du hamburger.

Vous proposez une autre explication : ce serait le résultat de la publicité (pour les hamburgers par exemple) et du capitalisme. Ce qui n'explique pas la surconsommation de ceux qui en avaient les moyens, dans les cours princières, quand il n'existait ni publicité ni capitalisme.
Mais il existait alors - autre comportement inné - l'aspiration à être le plus fort, le plus remarqué, le chef de la meute. Ces comportements sont encore actuels : faire mieux que son beau-frère ou son voisin.
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6478
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 498

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar sen-no-sen » 14/10/19, 00:42

écologie réaliste a écrit :En ignorant les comportements innés qui sont l'une des causes importantes de ces phénomènes, on éloigne la possibilité de trouver des solutions.


J'ai assez largement étudié la bio-sociologie pour comprendre la question des caractère innés...merci.
Mais nos caractères innés ne sont pas modifiables sur des périodes aussi courtes et la tentation de les "bricoler "n'est pas possible actuellement, et si il devenait possible de le faire cela pourrait sonner le glas de notre espèce.
Par contre il est possible,et cela existe depuis longtemps(!) de mettre en œuvre des cultures à caractères auto-limitatifs.

Ce qui n'explique pas la surconsommation de ceux qui en avaient les moyens, dans les cours princières, quand il n'existait ni publicité ni capitalisme.
Mais il existait alors - autre comportement inné - l'aspiration à être le plus fort, le plus remarqué, le chef de la meute. Ces comportements sont encore actuels : faire mieux que son beau-frère ou son voisin.


Les comportements des être humains sont relatifs à une architecture donné.Vous semblez ne pas bien saisir ce point.
Si les pharaons se faisaient construire des pyramides géantes c'est parce qu'ils disposaient des capacités techniques issus d'un complexe d'idée ayant jaillit d'un ensemble de retro-actions ,ce fut la même chose pour les romains ou lors de la révolution industrielle.
Les retro-actions culturelles sont extrêmement rapides à contrario des évolutions biologiques.
C'est de l'incapacité biologique à contrer l'évolution culturelle que nous pouvons constater certaines pathologies comportementales.
Le phénomène de l'hyper violence humaine et de sont lot de meurtres,torture et génocide en est le plus terrible exemple;issu d'une lignée de primate au pouvoir de prédation limité(pas de griffes acérés,pas de canines puissantes),l'évolution ne nous à pas doté comme les grandes prédateurs de barrière mentale au meurtre intra-spécique....par contre l'évolution culturelle nous à fournis des capacité de prédation artificielle,via des stratégies ou des armes.La synergie des deux à fait de nous des hyper prédateurs sans limite.
Heureusement des complexes d'idées tels que les religions sont venues apporter des "contres mesures"(type 10 commandements,Tabou,Dharma etc...)
Hors c'est bien de contre mesures d'on nous avons besoin aujourd’hui,bien plus en tout cas que d'une pléthore de technologies envahissantes.
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9311
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 955

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar Ahmed » 14/10/19, 10:26

Cette tendance qui pousserait "à consommer "tout, tout de suite" ne s'observe pas chez les prédateurs dans un milieu naturel; ainsi, des antilopes peuvent paître ou s'abreuver à proximité de lions si ces derniers ne sont pas affamés (le sachant parfaitement, elles ne les craignent pas). De même, les dernières sociétés dites "primitives" ne manifestent aucunement ces penchants que tu qualifies de très anciens: ils chassent ou récoltent seulement le strict nécessaire* (non seulement elles n'ont pas les moyens de stocker, mais surtout elles n'en ont pas le désir, car ce sont des sociétés égalitaires).
Invoquer des expériences "scientifiques" mettant en évidence l'avidité dans une société fondée sur cet affect n'est tout simplement pas sérieux!**

* Le rituel du potlatch peut sembler infirmer cette observation, mais la destruction du superflu la confirme en réalité, car l'accumulation est une menace pour la stabilité des communautés, en tant qu'elle est la condition de l'inégalité, donc des conflits.
** Car, comme le dit Sen-no-sen, "Les comportements des être humains sont relatifs à une architecture donnée".
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 985
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 135

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar dede2002 » 14/10/19, 14:22

Ahmed a écrit :Cette tendance qui pousserait "à consommer "tout, tout de suite" ne s'observe pas chez les prédateurs dans un milieu naturel; ainsi, des antilopes peuvent paître ou s'abreuver à proximité de lions si ces derniers ne sont pas affamés (le sachant parfaitement, elles ne les craignent pas).


On remarque tout de même que tous les animaux fuient l'homme, qu'il ait faim ou pas.
0 x
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 985
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 135

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar dede2002 » 14/10/19, 14:29

Ahmed a écrit : De même, les dernières sociétés dites "primitives" ne manifestent aucunement ces penchants que tu qualifies de très anciens: ils chassent ou récoltent seulement le strict nécessaire* (non seulement elles n'ont pas les moyens de stocker, mais surtout elles n'en ont pas le désir, car ce sont des sociétés égalitaires).


Je me demande si ce n'est pas le fait de devoir passer l'hiver, dans nos contrées, qui a appris à l'humain* à faire des stocks. Et ensuite, celui qui a le plus gros stock devient le plus fort!

*A certains humains, d'où notre société inégalitaire...
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6478
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 498

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar sen-no-sen » 14/10/19, 15:47

dede2002 a écrit :On remarque tout de même que tous les animaux fuient l'homme, qu'il ait faim ou pas.


Va dire ça à des morpions! :mrgreen:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9311
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 955

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar Ahmed » 14/10/19, 16:18

Dédé2002, tu écris:
Je me demande si ce n'est pas le fait de devoir passer l'hiver, dans nos contrées, qui a appris à l'humain* à faire des stocks. Et ensuite, celui qui a le plus gros stock devient le plus fort!

*A certains humains, d'où notre société inégalitaire...

Les premières civilisations étant apparues dans des régions où l'influence d'une saison froide est peu pertinente, je renverserais plutôt la proposition: c'est plutôt l'abandon de l'égalité qui s'observe généralement dans les sociétés primitives qui a conduit à ce que nous appelons "civilisation": des sociétés nombreuses, très hiérarchisées et inégalitaires, d'où l'orientation vers des cultures visibles (difficiles à soustraire à l'autorité) et pouvant se stocker au profit des dominants. La culture des céréales est assez typique de ce processus qui ne s'explique guère par l'aspect technique (à comparer à d'autres cultures bien plus simples comme celle du taro ou de la patate douce et le type de sociétés que cela crée...).

Aussi:
On remarque tout de même que tous les animaux fuient l'homme, qu'il ait faim ou pas.

Dans la seule mesure où il est identifié comme prédateur "décomplexé" (allusion à la phrase célèbre de N. Sarkozy à propos de l'argent!).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 185

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar janic » 14/10/19, 17:54

l'humain a appris à aimer la mort, des autres évidemment, jusqu'à en faire un sport comme la chasse, la pêche, la tauromachie ou tout simplement l'holocauste alimentaire par goût du sang!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6531
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 939

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar GuyGadebois » 14/10/19, 18:10

janic a écrit :l'humain a appris à aimer la mort, des autres évidemment, jusqu'à en faire un sport comme la chasse, la pêche, la tauromachie ou tout simplement l'holocauste alimentaire par goût du sang!

Encore une fois tu dis n'importe quoi. S'il existe en effet des humains aimant la mort, il en existe aussi que cela révulse. Quant à ton "holocauste alimentaire par goût du sang", je préfère m'abstenir de tout commentaire...
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 185

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar janic » 14/10/19, 19:30

Encore une fois tu dis n'importe quoi. S'il existe en effet des humains aimant la mort, il en existe aussi que cela révulse.
j'ai mentionné celle des autres, tu n'as pas vu
Quant à ton "holocauste alimentaire par goût du sang", je préfère m'abstenir de tout commentaire...
Ca vaut mieux,parce que là, ça ne te révulse pas! :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités