Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Gulf Stream et vague de froid en Europe: mesures et études!

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47640
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 496
Contact :

Gulf Stream et vague de froid en Europe: mesures et études!

Message non lupar Christophe » 21/12/10, 16:53

On avait évoqué ici le problème du Gulf Stream et de la vague de froid actuelle sur l'Europe: https://www.econologie.com/forums/paris-sous ... 10248.html

Pierre Langlois a creusé le sujet et vous livre ses "découvertes", pas très réjouissant (vu les enjeux, ne comptons pas sur les mass médias pour nous informer à ce sujet)...

Bonjour à tous

Normalement j’hésite à diffuser le genre d’information que contient ce courriel, qui n’est pas confirmée officiellement. Surtout que le sujet ne touche pas directement au transport ou à l’énergie, sauf peut-être pour démontrer à quel point on joue à l’apprenti sorcier avec l’exploitation du pétrole en eau profonde.

Mais, dans ce cas-ci, la gravité des conséquences potentielles d’un ralentissement important du Gulf Stream et les évidences qui s’accumulent sur le refroidissement soudain et important de l’Europe, depuis plus d’un mois, font pencher la balance pour vous soumettre ce qui suit. Je garde cependant une réserve quant à la justesse et à l’impact réel de l’information, tant que des confirmations plus officielles ne seront pas disponibles. Mais, vous comprendrez que si l’information est juste, la gravité des conséquences potentielles a de quoi faire hésiter les autorités à divulguer l’information. Une panique généralisée pourrait s’en suivre et rendrait les choses plus difficile à gérer.

S’il fallait que que le Nord de la France et la Grande Betagne se retrouvent avec des hivers comme au Québec, en l’espace de quelques années ou même d’une génération, ça serait une situation catastrophique pour plusieurs raisons. Tout d’abord ces pays, aux températures normalement clémentes, ne sont pas équipés pour déblayer la neige si elle tombait en grande quantité pendant tout l’hiver. Deuxièmement, leurs canalisations d’eau ne sont pas enfouies à 6 pieds sous terre, comme ici, et sont plus près de la surface. On pourrait donc s’attendre à des bris un peu partout, et l’eau potable pourrait devenir difficilement accessible pour des millions de personnes. Par ailleurs, l’agriculture dans ces pays serait bouleversée et on pourrait s’attendre à des récoltes inférieures et à des pénuries de nourriture...

Mais qu’est-ce que le Gulf Stream?

Le Gulf Stream est un courant marin d’eau chaude circulant dans l’océan Atlantique Nord. Il emmène l’eau chaude tropicale des Caraïbes et du Golfe du Mexique vers le Nord de l’Europe. C’est grâce à ce courant que Paris, qui est plus au nord que la ville de Québec, n’a pratiquement pas de chute de neige en hiver (normalement). La grande Bretagne et les pays scandinaves profitent également d’un climat plus clément. Ce sont les vents dominants d’Ouest vers l’Est, aux latitudes du Nord de l’Europe, qui apportent la chaleur du Gulf Stream pour réchauffer le Nord Ouest de ce continent.

Le Gulf Stream se serait déjà arrêté à de multiples reprises dans le passé à la suite de réchauffement subits de la température, entraînant un froid sibérien en Grande Bretagne et dans le Nord de la France, sans parler des pays scandinaves. Les scientifiques comprennent de mieux en mieux le phénomène. Les réchauffements entraînent une fonte importante de la glace dans l’Arctique, rejetant ainsi à la mer plus d’eau douce, ce qui stoppe éventuellement le Gulf Stream, en empêchant l’eau de ce courant marin de plonger au fond de l’océan. En fait, tout au long de son parcours en surface de l’océan Atlantique, l’eau du Gulf Stream augmente sa salinité par évaporation et devient plus dense en se refroidissant dans l’Atlantique Nord, jusqu’à ce qu’elle cale au fond de l’océan et revienne vers le Sud, via le fond de l’océan. Or, l’eau douce, en diminuant la salinité de l’eau et donc sa densité, empêche graduellement l’eau du Gulf Stream de caler et ralentit ou bloque le mécanisme qui permet au Gulf Stream de fonctionner. Tout ça est bien expliqué dans le documentaire «L’Europe sans Gulf Stream !», réalisé en 2007, que vous pouvez visionner gratuitement à http://www.wat.tv/video/europe-sans-gul ... heu9_.html

Dans ce documentaire, on fait valoir que le réchauffement climatique, causé en bonne partie par nos émissions de gaz à effet de serre, pourrait bien faire arrêter le Gulf Stream d’ici la fin du siècle, via le mécanisme que je viens d’exposer. Par ailleurs, on y mentionne également que le Gulf Stream a ralenti de façon importante depuis les années 1990. Ce ralentissement a été mesuré par les chercheurs du National Oceanography Centre de Southampton, au Royaume-Uni, qui ont publié les résultats de leur recherche en 2005, attestant que le débit du Gulf Stream aurait diminué de 30 % depuis 1992. Voir l’article dans la revue «New Scientist» à http://www.newscientist.com/article/dn8 ... e-age.html

Le déversement de pétrole de l’été 2010 dans le Golfe du Mexique aurait altéré le Gulf Stream

Le Gulf Stream tire son nom du fait que le courant provient du Golfe du Mexique. En fait, le Gulf Stream n’est qu’une partie d’un réseau de courants océaniques qui font le tour du globe. Dans l’Océan Atlantique, le courant global longe la côte de l’Amérique du Sud, pour s’engouffrer dans le Golfe du Mexique, y faire une boucle où l’eau se réchauffe, et ressortir au sud de la Floride pour monter dans l’Atlantique Nord vers le Nord Ouest de l’Europe. La boucle dans le Golfe est pour ainsi dire une partie importante du système de chauffage de l’eau du Gulf Stream. Voici une illustration tirée du documentaire mentionné plus haut, qui illustre le trajet du Gulf Stream.

Image

Or, à la fin de juillet 2010, Gianluigi Zangari, un chercheur italien qui étudie, entre autres, le Gulf Stream, et travaille au National Institute of Nuclear Physics (INFN), réalise à partir de cartes satellites que la boucle du Gulf Stream dans le Golfe du Mexique s’est refermé sur elle-même, et contribue beaucoup moins à réchauffer le courant qui va normalement adoucir les hivers de l’Europe de l’Ouest. On peut visualiser cette situation inquiétante dans les cartes suivantes qu’il publie dans une note en ligne ( intitulée «RISK OF GLOBAL CLIMATE CHANGE BY BP OIL SPILL») sur le site de l’Association italienne de géophysique. Pour télécharger cette note, allez à la page

http://www.associazionegeofisica.it/Notiziario.html

dans la section AGI - NEWS

Image

Pour bien comprendre ce qui se passe, on peut aller chercher les cartes antérieures sur le site du Colorado Center for Astrodynamics Research (CCAR) à la page: http://argo.colorado.edu/~realtime/welcome/


Sur ces cartes, on voit bien que le trajet de l’eau du Gulf Stream dans le Golfe du Mexique était bien plus long, ce qui permet, en principe, d’accumuler plus de chaleur pour l’envoyer vers le Nord Ouest de l’Europe.

Image

Le chercheur italien, M. Zangari, fait le lien entre la perturbation de la circulation d’eau dans le Golfe et le gigantesque déversement de pétrole de l’été dernier. Car, 80 % du pétrole déversé a coulé dans le Golfe après qu’on ait déversé des millions de gallons de produits dispersants. Ce pétrole sous-marin qui se retrouve entre deux eaux pourrait, selon lui, avoir modifié la circulation du Gulf Stream dans le Golfe.

Il est difficile de dire si cette perturbation n’est que passagère, si elle risque de se répéter régulièrement, ou encore si elle pourrait persister pendant des décennies éventuellement, ou même s’agraver. Mais, une chose est sure, elle a fait baisser le transfert de chaleur tropicale vers le Nord de l’Atlantique, et a affecté également le Jet Stream, ce courant d’air en haute altitude qui influence de façon importante le climat.

Les scientifiques de l’Europe de l’Est, quant à eux, prédisent l’hiver le plus froid depuis 1000 ans en Europe, dû à une diminution de 50 % du Gulf Stream depuis quelques années. C’est du moins ce que rapportaient les journalistes de Russia Today (RT) le 4 octobre dernier. Cette chaîne d’information continue, lancée en décembre 2005, diffuse en anglais. Voir le reportage à http://rt.com/news/prime-time/coldest-w ... -measures/

En regardant le froid et les tempêtes de neige qui sévissent en Europe depuis un mois, on est en droit de se demander si effectivement il n’y a pas réellement quelque chose qui cloche avec le Gulf Stream.

Espérons que ce ne soit que passager, car je n’ose imaginer ce qui se passerait advenant un arrêt éventuel du Gulf Stream, comme c’est arrivé à de multiples reprises dans le passé.

Je vous demanderais de ne pas me poser de questions sur ce sujet épineux, car je ne suis pas un expert. Vous pouvez effectuer vos propres recherches, si vous voulez en savoir davantage, et tirez vos propres conclusions.

Bien cordialement

Pierre Langlois, Ph.D.
Physicien: consultant / auteur
Site Internet: www.planglois-pca.com


Désolé de vous avoir gaché la journée :| :| :| :|
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47640
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 496
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/12/10, 17:51

Petite estimation pour avoir une idée de la puissance du Gulf Stream: en été 1m² sous les tropiques recoit environ 2 kW d'irradiation solaire le jour et donc:

100 m² = 200 kW
1 ha = 10 000 m² = 20 000 kW = 20 MW
1 km² = 100 ha = 2000 MW = 2 fois la puissance électrique convertie en chaleur d'un réacteur nucléaire....

Sur 24h on a en moyenne au niveau des tropiques grosso modo la moitié de la puissance, soit 1000W/m² et donc 1 km² donne la même puissance électrique convertie en chaleur d'un réacteur nucléaire.

J'avais lu / calculé il y a quelques années que la puissance thermique du Gulf Stream était équivalente à 1 millions de réacteurs nucléaires.

Ce qui est parfaitement cohérent avec cette approche: il suffit d'une surface de captage solaire au niveau des tropiques d'un million de km² soit un carré de 1000 km de coté pour fournir cette puissance...

Or le golfe du Mexique fait plus que 1 million de km² de surface:

Image

Précisément: http://fr.wikipedia.org/wiki/Golfe_du_Mexique

Le golfe du Mexique est un golfe de l'océan Atlantique, situé au sud-est de l'Amérique du Nord. Il s'étend sur une superficie de 1 550 000 km².


Evidement le gulf stream ne pompe pas 100% de la puissance solaire irradiée mais il balaye aussi une bien plus large zone...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47640
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 496
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/12/10, 17:58

Voici une sauvegarde du document du site italien d'où sont tirées les cartes satellites: https://www.econologie.info/share/partag ... qAHZnb.pdf

As of today the situation has deteriorated up to the point in which the eddy has detached itself completely from the main stream therefore destroying completely the Loop Current, as in figure 2 below, dated June 12th 2010.


Franchement inquiétant... :| :| :|
Dernière édition par Christophe le 21/12/10, 18:05, édité 1 fois.
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8295
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 105
Contact :

Message non lupar Remundo » 21/12/10, 18:05

Merci Christophe pour tous ces liens...

Cela fait longtemps que l'on sait que le réchauffement climatique a forcément une influence sur la circulation thermohaline dont le Gulf Stream est l'une des manifestations...

Car le réchauffement climatique, que l'on devrait appeler plus rigoureusement le dérèglement climatique, agit à la fois
1) sur la salinité des eaux (via fonte de banquise, neige ou permafrost)
2) et bien sûr les températures.

Or ce sont les 2 moteurs des courants marins.

Ces courants sont des "homogénéisateurs" de température. S'ils viennent à faiblir, a fortiori disparaître, des zones entières seront surchauffées et d'autres complètement frigorifiées, notamment l'Europe de l'Ouest...

@+
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47640
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 496
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/12/10, 18:10

Oui Remundo mais on est plus à ce niveau d'analyse...là on parle de cassage de gulf stream!

Si effectivement, comme le montre le .pdf https://www.econologie.info/share/partag ... qAHZnb.pdf (regarde le c'est...vraiment troublant) "on" (la marée noire) a modifié la boucle dans le golfe du Mexique, il va manquer à la louche 50% de la puissance thermique du gulf stream...ben on va se les cailler pendant un moment...

J'aurais jamais pensé que la marée noire mexicaine pouvait avoir une conséquence si dramatique: le mois d'août bien pourris qu'on a eu, en même temps que la canicule russe font craindre le pire...et pas un météorologue pour le dire à la TV? C'est une blague...Pourquoi la TV n'en parle pas?

J'espère dramatiser pour rien...

Sinon pour revenir à la puissance thermique du GS, Remundo, entre 500 000 et 1 000 000 réacteurs nucléaires, tu valides ce chiffres?

ps: c'est combien le m² en zone subsaharienne? :mrgreen:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8295
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 105
Contact :

Message non lupar Remundo » 21/12/10, 18:31

J'ai bien vu tout ça, mais je ne pense pas que le pétrole de cette marée noire influence si fortement le gulf stream qui est un phénomène bien plus vaste géographiquement et temporellement.

Le problème central du gulf stream, c'est que l'arctique se mettent à fondre beaucoup : les eaux douces abaissent la salinité, et donc les eaux plongent moins au fond de l'océan.

Sur ce point, quand on observe les tendances lourdes des surfaces de banquises ou le dégel sans précédent du permafrost, on n'a pas de quoi être rassuré...

Après, localement, il peut y avoir des inversions et des fluctuations de trajectoires du gulf : nous sommes en face d'un phénomène de mécanique des fluides turbulent et semi-chaotique... d'ailleurs, c'est bien pour ça que quelques °C de plus peuvent changer radicalement son comportement, avec des oscillations violentes...
Dernière édition par Remundo le 21/12/10, 18:35, édité 1 fois.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8295
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 105
Contact :

Message non lupar Remundo » 21/12/10, 18:33

Pour la puissance solaire, en zone saharienne, c'est 300 W/m² en moyenne temporelle.

Voir en bas de cette page
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47640
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 496
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/12/10, 18:35

D'après les docs, c'est pas tant le pétrole que les dispersants chimiques...Maintenant, on peut penser (esperer) qu'ils ont altéré plus la perception des mesures satellites que le courant...

Pour la fonte c'est ce qui est dit dans l'étude de 2005: http://www.newscientist.com/article/dn8 ... e-age.html

Déjà 30% de moins depuis 1990 + le "truc" du golf du Mexique = ...combien de centaines de milliers de réacteurs nucléaires équivalent en moins?
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47640
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 496
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/12/10, 18:39

Remundo a écrit :Pour la puissance solaire, en zone saharienne, c'est 300 W/m² en moyenne temporelle.

Voir en bas de cette page


Euh ok mais quelle est la source et légende plus précise de l'image?

350W/m², cela me parrait faible étant donné que sous les tropiques le soleil est quasi tout le temps proche du Zenith et qu'il tombe très vite...mais bon si c'est noté jte crois :)
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 4
Contact :

Message non lupar dedeleco » 21/12/10, 18:53

Il faut que je vous retrouve un article très sérieux dans Nature qui montre que le gulf stream n'est qu'un tiers des courants d'air de l'atmosphère venant du sud-ouest et guidés par les rocheuses américaines !!!!
Le débat n'est pas fini jusqu'à la prochaine glaciation ou le gulstream tournait en sens inverse comme il y a 20000 ans !!!!! !!!

Quelques lectures sérieuses sur le passé climatique :
http://people.rses.anu.edu.au/roberts_a ... 202009.pdf
http://www.theoildrum.com/story/2006/2/3/0394/97545
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 120605.htm
http://wattsupwiththat.com/2010/12/01/s ... t-ice-age/
http://www.sciencedirect.com/science?_o ... archtype=a
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 120605.htm
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité