Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46906
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 392
Contact :

18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar Christophe » 15/05/18, 11:21

En voilà de l'éconologie appliquée! Yapluka! :cheesy:

Lutter contre le changement climatique créerait 18 millions d’emplois

La réduction des émissions de gaz à effet de serre pourrait générer quatre fois plus d’emplois dans le monde qu’elle n’en détruirait.


LE MONDE | 14.05.2018 à 18h06 • Mis à jour le 15.05.2018 à 09h49 | Par Rémi Barroux

La création de 2,5 millions de postes pour le renouvelable compenserait largement la destruction de 400 000 emplois dans le fossile.

Créer 18 millions d’emplois dans le monde, voilà ce que permettrait la lutte pour réduire les émissions de CO2 – afin de contenir le réchauffement climatique en dessous des 2 °C, tel que le préconise l’accord de Paris conclu le 12 décembre 2015.

Dans le rapport « Emploi et questions sociales dans le monde 2018 : une économie verte et créatrice d’emploi », rendu public lundi 14 mai au soir, l’Organisation internationale du travail (OIT) a réalisé une estimation des pertes et des créations d’emplois induites par cette évolution de l’économie, qu’elle juge inéluctable. Elle considère que celle-ci pourrait se solder par 24 millions de nouveaux postes tandis que 6 millions disparaîtraient; le solde induit par la généralisation de la transition verte serait donc de 18 millions d’ici à 2030.

L’unique agence tripartite des Nations unies – regroupant les représentants des gouvernements, des employeurs et des salariés de 187 Etats membres – avait déjà, dans le passé, travaillé sur la question des emplois verts et du travail décent. En 2013, lors de la Conférence internationale du travail, qui se tient chaque mois de juillet à Genève, elle avait produit un rapport indiquant « des gains nets en matière d’emplois supplémentaires, entre 2010 et 2030, de 0,5 % à 2 % ».

Catherine Saget, économiste à l’OIT et principale auteure du rapport publié lundi, prévient qu’« il ne s’agit pas ici de comptabiliser les emplois verts à venir, mais d’étudier les gains et pertes dans tous les secteurs touchés par la mutation de l’économie ». Ainsi l’OIT estime que « l’action visant à limiter le réchauffement climatique à 2 °C va se traduire par suffisamment de créations d’emplois pour compenser largement les six millions de suppressions d’emploi faites ailleurs ».

Bénéfice en Amérique, Asie et Europe, perte en Afrique

Le bénéfice net se concentre dans les Amériques, en Asie et dans la zone Pacifique, ainsi qu’en Europe, s’élevant respectivement à trois millions, à quatorze millions et à douze millions d’emplois. A contrario, le Moyen-Orient et l’Afrique en perdraient respectivement environ 300 000 et 350 000 (soit – 0,48 % et – 0,04 % du total dans chacune des deux régions du monde), « en raison de leur dépendance à l’égard, respectivement, des énergies fossiles et des mines », précise l’OIT.

Sur les 163 secteurs économiques étudiés, seuls quatorze vont subir des suppressions supérieures à dix mille postes à l’échelle mondiale. L’extraction pétrolière et le raffinage afficheraient des pertes supérieures à un million d’emplois. Dans le secteur de l’électricité, la création de 2,5 millions de postes pour les énergies renouvelables compenserait largement la destruction de 400 000 emplois dans la production basée sur les combustibles fossiles.

L’économie circulaire, avec les activités de recyclage, de tri, la réparation, la location et la réutilisation d’objets générerait six millions d’emplois. Dans ces domaines, l’OIT insiste aussi sur la nécessité d’assurer la qualité du travail, bien souvent précaire, dangereux et dénué de protection sociale dans des secteurs informels.

Renforcer les formations et les protections sociales

Plus difficile à quantifier, la montée en puissance de l’agriculture bio et de l’agriculture de conservation (qui permet de maintenir et d’augmenter le potentiel agronomique des sols en limitant les intrants, par exemple, et en organisant les rotations culturales) devrait aussi permettre d’embaucher davantage de monde. En Europe, l’emploi agricole a augmenté de 1,1 % avec les conversions en bio. « Le passage à des systèmes agricoles plus durables créerait des emplois dans des fermes bio de taille moyenne ou grande et permettrait aux petits exploitants de diversifier leurs sources de revenu, surtout si les fermiers disposent des compétences adéquates », écrivent les auteurs du rapport.

Pour limiter les impacts négatifs et les réductions de personnel à court terme induits par les mesures climatiques, il faut impérativement, insiste l’OIT, développer des « politiques appropriées », s’agissant notamment des revenus des travailleurs, d’une assurance sociale renforcée et des formations nécessaires pour accompagner la mutation de l’économie.

De nombreux exemples d’aides possibles sont présentés dans ce rapport, comme la mise en place, au Kenya, d’un système qui organise des transferts de cash, de l’ordre de 50 dollars (42 euros) tous les deux mois, versés à 25 % des familles en cas de sécheresse. Ou le programme Bolsa verde, créé au Brésil en 2011, qui encourage la préservation de l’environnement, en augmentant le niveau de revenu de familles en situation d’extrême pauvreté. Celles-ci doivent réaliser des activités comme l’utilisation durable des ressources naturelles ou l’entretien de l’extension forestière.

Solde positif dans la construction et les services

« Les pays à faible revenu et certains pays à revenu intermédiaire ont encore besoin d’aide pour développer la collecte des données, pour adopter et financer des stratégies en faveur d’une juste transition vers une économie durable sur le plan environnemental et une société qui inclut chacune et chacun, dans toutes les couches de la société », souligne Catherine Saget.

Les pays aux économies développées ne sont pas oubliés. En France, l’organisation internationale estime qu’environ 2,1 millions de postes (représentant 8 % de l’emploi total) « dépendent directement de la gestion efficace et de la durabilité d’un environnement sain ». Dans le domaine de l’énergie, les pertes pourraient atteindre quelque 42 000 emplois, compensées par la création de 155 000 autres. Les secteurs qui connaîtraient un solde positif sont la construction (86 500), le secteur manufacturier (33 400) et les services (32 000).

Au niveau mondial, l’agence des Nations unies étudie aussi les impacts négatifs du changement climatique sur l’économie. Dans le domaine de l’agriculture, le réchauffement se traduit par des épuisements et des pertes économiques sèches. Les auteurs du rapport estiment que « le stress thermique va provoquer une perte mondiale de 2 % des heures travaillées d’ici à 2030 pour cause de maladie ». Un argument supplémentaire pour l’OIT qui pousse les Etats à développer des modèles économiques conformes à l’ambition climatique affichée en 2015 et aux normes qu’elle prône pour un travail décent.


Source: http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6359
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar Ahmed » 15/05/18, 11:40

Les mots se laissent écrire... :roll:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5595
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 56

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar janic » 15/05/18, 12:35

c’est presque du mélanchonisme !
cette remise en question de notre type de société peut aussi avoir des effets induits par l’amélioration de certains secteurs. Ainsi l’AB n’est pas seulement facteur de recréation d’emplois, mais cela impacte aussi sur les fabricants d’intrants évidemment, mais aussi sur la santé globale des populations par suppression de nombreux produits toxiques générant des pathologies qui réclament des soins à long terme. Moins de maladies égal moins de professionnels de santé consacrés à ces pathologies : médecins, infirmières, pharmaciens, fabricants de médocs, chercheurs, etc… même s’il ne faut pas trop se faire d’illusions à ce sujet tant les possibilités de se détruire la santé est culturel aussi.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46906
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 392
Contact :

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar Christophe » 15/05/18, 12:38

Zut loupé! :cheesy: :cheesy: :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5595
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 56

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar janic » 15/05/18, 13:00

non pas vraiment loupé! C'est comme tout ce qui cherche à imaginer un futur proche ou lointain qui nous échappe tant de paramètres différents sont en causes. Généralement cela se traduit pas des courbes optimistes et d'autres pessimistes en supposant, espérant, que sa réalité se trouve sur cette moyenne. (jamais réalisée dans l'histoire malgré tout!)
Pour autant, j'aimerais bien que cette hypothèse se réalise (tout en en doutant) parce que nos sociétés devraient s'en porter mieux et pas seulement en termes de santé physique. C'est un peu comme le bio auquel peu croyaient et pourtant ce mode de culture explose parce que l'autre modèle devient obsolète, donc un certain espoir reste permis parce que moi aussi j'ai des enfants, des petits enfants et parce que" j'ai fait un rève" que notre monde aille mieux.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5451
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 195

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar sen-no-sen » 15/05/18, 13:30

Bénéfice en Amérique, Asie et Europe, perte en Afrique


Logique puisque les acteurs de la transition sont des puissances industrielles de l'hémisphère nord.
L'objectif de celles ci étant de maintenir la croissance économique via des modes de production plus "durable" afin d'éviter un effondrement systémique lié à la baisse des ressources fossiles.
Hors c'est la quantité de flux d'énergie disponible qui détermine en grande partie le nombre d'emplois distribué..à une pas si lointaine époque les enfants travaillaient.
La question de l'emploi est donc complexe car il faut qu'elles soient considéré dans une période ou la destruction(ici du travail) est devenu la norme,d'un fait d'une forte production d'énergie.
La question est donc la suivante:comment crée de l'emploi,si l'on s’emploie(sic!) à produire autant, sinon plus d'énergie? La question de l'origine de la production d'énergie étant subsidiaire*.
Qui plus est, compte tenu du cout astronomique de cette transition,il est fort à parier que beaucoup de ses projets ne voient pas le jours dans le cadre d'une économie en contraction.




*Par définnition le pétrole n'est pas un grand créateur d'emploi dans le sens ou cette substance est un concentré d'énergie,le renouvelable est donc plus vertueux de ce coté là...sauf qu'entre temps nous sommes rentrés dans une période ou l'informatique et la robotique permettent de remplacer des cerveaux et des muscles.
Au vu du cout important du renouvelable,l'optimisation des moyens de productions devrait donc être globalement neutre en terme d'emploi,idem en agriculture si l'on s'oriente vers des prix de l'alimentation stable ce qui induit du bio industriel et automatisé.
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6359
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar Ahmed » 15/05/18, 19:23

Il faut soigneusement éviter de confondre les objectifs affichés et ceux réellement poursuivis. Pour l'instant (cela n'invalide en rien l'analyse de Sen-no-sen), il s'agit surtout de développer de nouveaux secteurs d'activités pour trouver des débouchés à l'immense quantité de capital accumulé, ce qui ne signifie pas pour autant renoncer aux anciens (qui servent de supports aux nouveaux!).
Donc, l'idée essentielle est d'augmenter les flux de capitaux, ce qui ne va nullement dans le sens d'une diminution du CO², bien au contraire (il s'agit de réduire ce gaz dans certains lieux et sur certains produits, mais de l'augmenter ailleurs, ainsi que le nombre de produits...).
La disponibilité ultérieure de grandes quantités d'énergie substitutives qui est recherchée est évidemment en contradiction avec ce schéma idyllique, d'autant que le CO² n'est pas, de loin, le seul paramètre à prendre en compte.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5451
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 195

Re: 18 Millions d'emplois pour lutter contre le changement climatique...

Message non lupar sen-no-sen » 15/05/18, 20:44

Ahmed a écrit :(...) il s'agit surtout de développer de nouveaux secteurs d'activités pour trouver des débouchés à l'immense quantité de capital accumulé, ce qui ne signifie pas pour autant renoncer aux anciens (qui servent de supports aux nouveaux!).


C'est pour cette raison,entre autres que les entreprises du pétrole investissent dans le renouvelable et diversifie leurs activités.
A titre d'exemple l'opérateur en distribution d'électricité Direct Energie est en passe d'être racheté par le pétrolier Total.

Total va acheter Direct Energie et veut bousculer le marché de l’électricité

Le géant pétrolier a signé un accord pour acquérir 74 % du plus gros des fournisseurs alternatifs d’électricité, pour 1,4 milliard d’euros.

[url] http://www.lemonde.fr/energies/article/ ... 53054.html
[/url]
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires