Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesTempête Xynthia: 10 ans et 2 mois après Lothar

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
fplm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 306
Inscription : 04/02/10, 23:47

Message non lupar fplm » 02/03/10, 18:31

Pourquoi s'énerver? Ca fait du bien et ça brise l'impunité que certains responsables s'octroient.
Tiens, la preuve qu'il faut s'énerver :
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/566286/frederic-daerden-depose-plainte.html?gclid=CO-yzczEmqACFcs-3godygrrdw
Faites pareil en France. Dénoncez!
0 x
« Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs. »
Malcolm X

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49093
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 743

Message non lupar Christophe » 02/03/10, 20:20

Ca tourne au réglement de compte ce sujet...
Pour recentrer un peu:

L'heure des assurances

La tempête Xynthia qui a touché la France le 28 février a été dévastatrice, en particulier sur le littoral atlantique. Les arrêtés de catastrophe naturelle devraient être publiés rapidement. C'est dans ce cadre que les dégâts seront pris en charge pour l'essentiel par les assureurs. Le point sur les démarches qui incombent aux particuliers.

Xynthia est arrivée sur la France par l'ouest dans la nuit du dimanche 28 février au lundi 1er mars. Des vents soufflant à plus de 130 km combinés à de forts coefficients de marée (plus de 100) ont fait une cinquantaine de morts, privé temporairement d'électricité un million de foyers et causé des dégâts qui se chiffreront certainement en centaines de millions d'euros (ceux de la tempête Klaus de janvier 2009 viennent de faire l'objet d'une estimation définitive : elle est de 1,6 milliard d'euros). Les départements les plus touchés sont la Vendée et la Charente-Maritime. Voilà ce que vous devez savoir pour établir votre déclaration si vous êtes concerné par ce sinistre.


Quel est le délai légal pour envoyer la déclaration de sinistre ?

Il est en principe très court (5 jours ouvrés) mais, comme souvent dans ce genre d'événement, la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) va probablement le rallonger. Elle devait se réunir lundi pour adopter un dispositif de circonstance.

Que faut-il déclarer ?

Vous devez décrire aussi précisément que possible les dégâts subis et les pertes occasionnées, sans oublier la date. N'essayez pas d'évaluer le montant des dommages vous-même, c'est un expert envoyé par l'assureur qui s'en chargera, le cas échéant. Inutile également de faire faire des devis sur le moment. Si votre assureur le juge nécessaire, il vous les demandera plus tard. En revanche, rassemblez le plus grand nombre possible de justificatifs : photographies des biens après la tempête et avant si possible, garantie des appareils électroménagers, factures de réparation ou de travaux d'artisan, etc. Envoyez votre dossier en recommandé ou amenez-le en personne à votre assureur.

Peut-on démarrer les travaux sans attendre l'expert ?

Tout dépend de l'ampleur des dégâts. Compte tenu de la charge de travail qui s'annonce, il est fort probable que les experts ne se déplaceront pas pour évaluer les sinistres en dessous d'un certain montant. Si vous avez subi un gros dommage et qu'un expert doit passer, mieux vaut ne pas intervenir, sauf urgence liée à la sécurité, évidemment. Attention : des artisans pourraient profiter de la situation pour augmenter leurs tarifs en faisant valoir que « c'est l'assurance qui paye ». Oui, mais l'assureur peut aussi contester fermement une facture délirante...

Que signifie être en état de catastrophe naturelle ?

Le gouvernement devrait publier au « Journal officiel » avant le mercredi 3 mars un arrêté de catastrophe naturelle recensant les zones concernées, commune par commune. Le critère, en principe, est la force du vent, qui doit avoir dépassé 145 km/h en moyenne pendant 10 minutes. Cet état de catastrophe naturelle permet l'indemnisation des sinistrés via l'activation d'un fonds spécial financé par une cotisation de tous les assureurs. Sans ce fonds, les assureurs invoqueraient le cas de force majeure, qui les exonère de remboursement. Schématiquement, l'assurance catastrophe naturelle couvre les mêmes biens que l'assurance multirisques habitation, plus les inondations. Généralement mal couverts par les assureurs, les dégâts consécutifs à des inondations sont très importants en l'occurrence, la mer ayant envahi de vastes zones habitées. Point important : l'état de catastrophe naturelle fixe des seuils de franchise qui sont rehaussés si votre commune n'a pas de plan de prévention des risques naturels, et si elle a fait l'objet de plusieurs arrêtés de catastrophe naturelle ces dernières années. Plus de renseignements sur www.cat-nat.net.

Que couvre l'assurance multirisques habitation ?

Elle indemnise l'action directe du vent ou d'un corps renversé ou projeté par le vent (ce qu'on appelle la garantie tempête). L'assurance multirisques est obligatoire pour les locataires et très fortement recommandée pour les propriétaires et copropriétaires. Elle couvre l'immobilier, le mobilier et les objets de valeur. Il est impossible de résumer ici les franchises et exclusions des diverses polices existantes. Relisez votre contrat si vous l'avez, et, dans le cas contraire, appelez votre mutuelle ou votre assureur, en vous armant de patience : dans ce genre de circonstances, l'attente peut durer plusieurs dizaines de minutes. La « garantie tempête » de votre contrat multirisques jouera sans difficulté dans les zones directement frappées par Xynthia. En zone limitrophe, votre assureur vous demandera peut-être une attestation de l'antenne locale de Météo France confirmant que le vent a dépassé les 100 km/h.

Les dégâts causés par la pluie et les coupures d'électricité sont-ils couverts par la garantie tempête ?

La garantie tempête s'étend aux dommages causés par la pluie dans les 48 heures suivant le sinistre, à l'intérieur de bâtiments endommagés par le vent ou par ses conséquences (la chute d'un arbre sur un toit, par exemple). Elle couvre également un incendie causé par un court-circuit ou un autre effet secondaire de la tempête. En revanche, la plupart des polices ne couvrent pas les dégâts que peut occasionner une coupure d'électricité à un ordinateur ou à un congélateur. Si le contenu de ce dernier est perdu en raison d'une inondation, vous devriez être indemnisé. S'il s'agit d'une coupure du courant, vous ne le serez probablement pas.

Quelles sont les autres exclusions les plus fréquentes ?

Végétaux, abris de jardin, volets, gouttières, clôtures, vitres (sauf si votre contrat prévoit le bris de glace) sont des exclusions fréquentes. Les antennes de télé ne sont en principe pas couvertes. Dans le cas où un panneau de tôle ondulée arraché de votre abri de jardin a endommagé votre maison, la garantie tempête fonctionne pour la maison, pas pour l'abri. Si vous n'avez jamais déclaré la véranda que vous avez construite, elle non plus, évidemment, ne sera pas couverte.

Et les voitures ?

Pour être indemnisé, il faut que vous ayez souscrit une garantie dommages pour votre véhicule. L'assurance responsabilité civile obligatoire ne suffit pas, même avec un arrêté de catastrophe naturelle. Si vous êtes couvert, suivez la procédure ordinaire, en faisant appel à un garagiste agréé par votre assureur.

Quel délai d'indemnisation ?

En cas de catastrophe naturelle, les assureurs ont 3 mois maximum à compter de la déclaration pour indemniser les victimes.

Une remise sur les impôts locaux

Le ministre du budget, Éric Woerth, a annoncé que les victimes de Xynthia pourront bénéficier, sur demande, d'une « remise en totalité » de la taxe d'habitation et de la taxe foncière au titre de l'année 2010. Le gouvernement va également demander aux centres des impôts d'examiner avec « bienveillance » les demandes de remise ou de délais de paiement formulées par les sinistrés pour leurs impôts en général.

Erwan Seznec


http://www.quechoisir.org/pages/breves/ ... =nlh100302

Nous on a "perdu" 1 bout de feitière (enfin il s'est juste déplacé) et une serre (molle bâchée à 230 € mais c'est + ou - réparable) mais j'ai franchement pas envie de me faire chier avec les assurances...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 02/03/10, 20:20

Christophe a écrit :
Mais la plupart (28 ou 29 ce soir) sont dûes à une rupture de digue (cause double: tempête + grande marée) en Vendée...ce qui est la faute à "pas de chance"...

En tout cas c'est pas anodin comme tempête...

Au fait, j'aimerais bien savoir pkoi l'elysée parle-t-il de "catastrophe nationale" (expression sarkozienne vite relayée par les journaleux à la botte du gouvernement...) ?

Considérer cette tempête comme une "nationale", c'est mépriser les victimes des autres pays touché par la tempête...

C'est une catastrophe naturelle...point barre! La nation n'a rien à voir la dedans...et encore moins le nationalisme...

On est tous egaux face aux caprices de la nature...qui ne connait pas les frontière (m'enfin, n'oublions pas que sarko était un des responsables du mensonge du nuage de tcherno...)



Visiblement tu hais Sarkozy, moi c'est juste ses manières que je n'aime pas, pas son travail qui est globalement plutôt remarquable...quand à son "implication à l'époque de Tchernobil"...bof, il a été nommé aux responsabilités " au service lutte contre les risques chimiques et radiologiques" au ministère de l'intérieur 1 an après, donc ça ne tient pas debout...
Cette tempête est bien une catastrophe nationale du point de vue du PRESIDENT DE LA FRANCE, en rappelant que Sarkosy n'est pas l'empereur de l'Europe, contraîrement a ce qu'à été un illustre Corse qui n'était d'ailleurs pas plus grand en taille que Sarko...
Tempête pas anecdotique?, du point de vue mondial cette tempête c'était rien du tout: rien à voir par exemple avec un cyclone dont la marée de tempête aurait été du double avec des vents de 100km/h plus rapides (par ex:les atolls sont complètement submergés en cas de cyclone, seule protection, les "maisons communes" montées sur pilotis ou se refugie la population)...ou encore des tornades comme il y en a des centaines chaque années aux USA, capables de pulvériser une maison comme un fétu de paille avec des vents de 500km/h...
Quand à la "faute à pas de chance", c'est juste le résultat de la gabergie locale: quasiment pas d'entretient des digues contruites à grands frais par les anciens...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49093
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 743

Message non lupar Christophe » 02/03/10, 20:21

Ah ah ah à 1 seconde près on faisait un post jumeau!

Posté le: Mar 02 Mar 2010, 20:20:48
Posté le: Mar 02 Mar 2010, 20:20:49


:cheesy:

Non je hais pas Sarko, j'aime juste pas les menteurs...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
fplm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 306
Inscription : 04/02/10, 23:47

Message non lupar fplm » 02/03/10, 21:36

Désolé d'enfoncer le clou :?
oiseautempete a écrit :quasiment pas d'entretient des digues contruites à grands frais par les anciens...

Et surtout, l'urbanisme qui n'a jamais été reconsidéré sous le critère du changement climatique pourtant constaté depuis plus d'une décennie. Aucun plan n'a été prévu et le temps de reconstruction des dégâts risque d'être trop court pour résister à une deuxième catastrophe du genre l'année prochaine.
http://www.lesoir.be/actualite/france/2010-03-01/le-littoral-vendeen-victime-de-l-amenagement-du-littoral-756274.shtml
C'est ça l'inévitable polémique! La preuve en a déjà été faite maintes et maintes fois, mieux vaut prévenir que guérir! Les pouvoirs publics, pourtant sensé incarner la sagesse, étaient au courant, ils ont juste croisés les bras, préférant s'atteler à une tâche moins éconologique ou plus "financiocratique".
Certes, ce n'est pas le moment de les attaquer, qu'ils réparent d'abord. Mais les laisser filer en douce, fuyant leurs responsabilités, ça non!
Il y a des polémiques qui doivent être débattues sérieusement et des comptes qui doivent être réglés, surtout si des vies sont en danger.
Ces inondations, déclenchées par de fortes pluies ou des tempêtes, avaient le plus souvent un
caractère inévitable. Toutefois plusieurs facteurs, liés aux activités humaines, ont pu contribuer
à aggraver l'intensité de ces phénomènes, en particulier:
􀂡 l'urbanisation intensive notamment dans les zones à risques (développement des surfaces
urbaines et de la voirie, modifications du cours des rivières, occupation inconsidérée des
zones inondables). Le Ministère français de l’Écologie aurait ainsi recensé 4,5 Mio de
personnes en zone inondable dispersées dans près de 8 000 communes;
􀂡 la déforestation, en particulier les abattages qui ont été autorisés dans les vallées, en
Allemagne et en Autriche, pour permettre la construction de maisons de vacances, de zones
industrielles ou commerciales sur des bords jusque-là boisés des rivières de montagne;

issu d'un rapport européen de 2005. (source)
0 x
« Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs. »

Malcolm X

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 10/04/10, 15:16

A la télé ils ont présenté des réactions des sinistrés de Xynthia et c'est effarant d'apprendre que avant l'urbanisme avait interdit les vasistas, de construire avec un étage !!!!
L'urbanisme a été criminel (55morts) en plus d'autoriser de construire en zone inondable, il a interdit les moyens de se sauver à une inondation derrière des digues de 230ans, sans inondation sur cette période.
Ensuite l'état ne semble pas être capable de gérer les démolitions puisque elles sont décidées avec de belles erreurs, maison à démolir jamais inondée (surélévée avec 145 camions de terre!) et d'autre très inondées juste derrière la digue sont conservées alors que celles de l'autre côté de la rue sont à démolir !!!!
On a l'impression que les pressions et passes droits passés continuent en toute impunité !!!

En France il existe une armada de sites avec une risque de catastrophe quasi certain sur des périodes de 200 à 400 ans, comme pour Xynthia et d'autres passés.
En fait aucun endroit n'est à l'abri de tempêtes, inondations, tremblements de terre, nouveau Tchernobyl, tornade, tsunami, orage et foudre, et on devrait démolir partout avec la même logique!
Toute les maisons avec un arbre qui peut tomber dessus devraient être démolies, aussi bien que le risque de Tsunami en bord de mer (sous estimé avec certitude sur 400ans en considérant celui à Lisbonne en 1755!!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tremblemen ... e_Lisbonne
sur l'océan Atlantique risque non limité à Lisbonne !! )
qui détruirait toute la côte atlantique sur des centaines de kilomètres très supérieur à Xynthia, inondant et détruisant tout sur 5 à 10 mètres d'altitude et pas que derrière les digues de protection !!!
On envisage un risque qu'après la catastrophe alors que c'est trop tard!!!
Les autorités, même prétendument préparées, sont incapables de gérer ces catastrophes, comme pour Xynthia en pire proportionnellement à son ampleur !!
Le risque sismique et tsunami est plus faible de 10 à 50 fois en Europe qu'en d'autres régions comme Japon, Chine, Californie, Chili, (la fréquence aléatoire passe de 50ans typique à 500, 1000 ans au plus!), mais il est réel et certain autant que la dérive des continents !!!

Pour le nucléaire, on sous estime encore le risque et un nouveau Tchernobyl est une certitude tôt ou tard comme pour un tremblement de terre, un tsunami ou une tempête.
On sera obligé d'évacuer en moins de un jour toute une région (radioactivée !) et contrairement aux autre catastrophes, il sera impossible d'y revenir, d'y cultiver, pendant des siècles, car contaminée pour 30000ans plutonium, etc... !!
Imaginez Lisbonne détruit en 1755 encore interdit car radioactif, s'il y avait eu des centrales nucléaires comme dans la gironde actuellement !!!

Le désastre économique serait pire que tout puisque perpétué sur des siècles.
Lorsqu'on voit la difficulté à gérer Xynthia correctement, à mesurer l'altitude réelle pour inondation, la radioactivité bien plus difficile, serait mesurée avec plein d'erreurs sur le risque réel !!!

La France avec les centrales nucléaires prend un risque démesuré et sous estimé systématiquement!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Message non lupar sen-no-sen » 10/04/10, 17:24

Dedelco, si on suivait tes recommandations il n'y aurait pas beaucoup d'endroits habitables dans ce pays...

Exemple avec la ville de LYON: 3 centrales nucléaire St Alban 50km, Bugey 30km,Super phénix à 70KM, un laboratoire P4 (il y en a deux civil au monde , l'autre est à Atlanta)a 3 km du centre ville, 3 sites pétrochimiques( Feyzin10km, Roussillon30km, Collonge au Mont D'or 20km) et une base stratégique (Mont Verdun,12km,d'où part l'ordre de déclenchement de toutes le sirènes de France lors des exercices tout les mercredi).
L'agglomération Lyonnaise est la deuxième de France...elle est potentiellement inondable.
Sur le point de vue technologique c'est la ville la plus "riche" en risques technologique!
Ah au faite Paris est une ville inondable aussi.

Il faut différencier risque Hypothétique et risque courant.
De même,pour les crues, différencier les crues lente,qui laissent le temps de partir(la plupart des villes Française sont potentiellement concernées) des crues éclair.

Pour le nucléaire je suis tout a fait d'accord avec ton raisonnement, mais majoritairement,la classe politique, ne l'a pas compris.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 10/04/10, 19:12

Dedelco, si on suivait tes recommandations il n'y aurait pas beaucoup d'endroits habitables dans ce pays...

Exact, mais ce ne sont pas mes recommandations, mais une analyse scientifique simple de risque sur une période un peu plus grande que la vie humaine, et vu la multiplication des sources de risques, il est quasiment sur d'en avoir une des catastrophes possibles !!
Merci de donner la liste pour Lyon que je n'avais pas dressée, et il faut ajouter le risque sismique et éboulements, pas nul avec les Alpes qui témoignent de sa réalité. Elle est plus qu'inquiétante et donc une catastrophe se produira d'autant plus qu'on multiplie les facteurs de risques.
D'accord sur risque courant ou lent qui laisse le temps de s'échapper mais la crue éclair Xynthia prévisible aurait pu être anticipée avec évacuation et maisons avec évacuations dans les plafonds.
Tous les endroits inondables avec digues de protection qui diminuent les inondations fortement sont devenus à risque de crue éclair par submersion des digues imprévisible, suivant une analyse scientifique évidente !! Il faut mettre des sorties par les plafonds partout en France au lieu de démolir en un seul endroit qui n'a pas eu de chance mais pas plus de risque qu'ailleurs !!!
Sans digues, en 230ans on ne compterait plus les inondations à la Faute sur mer, mais la crue éclair Xynthia n'aurait pas eu lieu, laissant le temps de partir !!
La classe politique ne l'a pas compris, comme les Français en moyenne, mais il sera trop tard, après une catastrophe type Tchernobyl, ou Bhopal, qui avec des morts nombreux, sera un désastre économique et humain pour des siècles !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Message non lupar sen-no-sen » 10/04/10, 20:42

Salut Dedelco, la classe politique est atteinte du "syndrome de la carie dentaire", en gros: t'en qu'on à pas mal on ne va pas chez le dentiste!
La c'est pareil, sauf que des vies en dépendent!
Il n'y a qu'a voir l'historique de la réglementation en matière de sécurité incendie, (survenue suite à des incendies meurtriers, ou plus récemment encore,l'incendie sous le tunnel du mont Blanc) pour comprendre que la classe politique n'agit qu'en derniers recours!
Concernant les digues, il faut bien comprendre ses sages paroles:
"chassez la nature, elle revient au galop".
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49093
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 743

Message non lupar Christophe » 08/07/10, 12:34

Un rapport gouvernemantal de 191 pages qui vient de sortir:
https://www.econologie.com/tempete-xynth ... -4296.html


TEMPÊTE XYNTHIA RETOUR D’EXPERIENCE, EVALUATION ET PROPOSITIONS D’ACTION

TOME I : RAPPORT


A regarder par ceux qui ont été touché de près ou de loin par Xynthia...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité