Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles1 français sur 2 s'estime être pauvre! Et vous?

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.

Et vous? Quelle est votre situation sociale personnelle, diriez-vous que vous êtes... ?

Le sondage a expiré le 10/09/15, 17:04

Pas pauvre et pas en voie de le devenir.
3
43%
En voie de devenir pauvre.
2
29%
Relativement pauvre.
0
Aucun vote
Pauvre.
1
14%
Ne sait pas.
1
14%
 
Nombre total de votes : 7
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

1 français sur 2 s'estime être pauvre! Et vous?

Message non lupar Obamot » 15/12/12, 15:59

Vous ne le saviez pas? Moi non-plus!

1 français sur 2 «s'estime être pauvre (ou en voie de le devenir)» !

Et vous?

Dites aussi pourquoi...?

Image

Image

Sondage CSA, commandé par «Les Echos» a écrit :Interrogés sur leur « situation sociale personnelle »,
11% des Français se considèrent aujourd’hui comme pauvres et
37% pensent qu’ils sont en train de le devenir.

Il ne s’agit pas ici de tester un sentiment de déclassement, ou bien un processus de paupérisation, mais bien un diagnostic sur son état social, actuel ou anticipé.

51% des Français considérant inversement ne pas être pauvre, ni se trouver en situation de le devenir, on constate donc une division à peu près égale sur le sujet.

De manière assez attendue, les cadres et professions libérales se sentent plus à l’abri (3% se voient pauvres et 17% en train de le devenir) que les ouvriers (12% et 39%) et surtout que les employés (12% et 48%). Les travailleurs indépendants ne sont pas épargnés : 19% se vivent comme pauvres et 39% pensent être en train de le devenir.

Le sentiment de pauvreté est par ailleurs autant élevé chez les 18-24 ans (14%) que chez les 25-34 ans (15%), et également important parmi les étudiants (17%). Cependant, si les plus jeunes considèrent relativement peu souvent être en train de devenir pauvre (15%), c’est beaucoup plus le cas chez leurs aînés immédiats (34% chez les 24-35 ans), qui perçoivent que le provisoire s’estompe, et que leur situation est durablement difficile.

Il existe aussi une forte corrélation entre le niveau de diplôme et le sentiment de pauvreté, actuelle ou anticipée. De manière moins prononcée, la part des femmes se disant pauvres ou en train de le devenir (49%) est un peu plus élevée que celle des hommes (45%).

Jérôme SAINTE-MARIE, Directeur du Pôle Opinion – Corporate


Source: Sondage CSA, commandé par «Les Echos»:
https://www.econologie.com/fichiers/partager3/1355583462yrBEnN.pdf

Source du lien (qui disparraîtra sûrement):
http://www.csa-fr.com/multimedia/data/s ... ancais.pdf
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Message non lupar janic » 15/12/12, 17:21

pauvre de nous! :|
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Message non lupar Christophe » 15/12/12, 20:53

1 français sur 2 est envieux et veut dépenser plus...

1 français sur 2 aurait mieux fait de naitre en Afrique...

1 français sur 2 devrait ouvrir les yeux ou virer la merde qu'il a devant...

1 français sur 2 ne sait pas ce qu'est la vraie pauvreté...

Après dire que 1 français sur 2 s'est déjà senti plus aisé, c'est pas pareil et je +1 absolument !

Oui il y a une paupérisation des classes basses et moyennes...au profit des plus aisés (et car il y a grosso modo toujours autant de richesses créé sur terre quotidiennement)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3491
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 29

Message non lupar gegyx » 15/12/12, 21:37

sur wiki:
En France, l'Insee calcule également, en plus du seuil à 60 %, un seuil relatif correspondant à la moitié du revenu médian.
En France, en 2010, pour une personne seule, le seuil de pauvreté relatif est de 803 euros (seuil à 50 %) ou de 964 euros (seuil à 60 %). Pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans, le seuil est de 1 687 euros (seuil 50 %) ou de 2 024 euros (seuil 60 %)5.
En France 6, 4,216 millions de personnes (7,1 % de la population) vivent en dessous du seuil de pauvreté relatif de 50 % en 2006, et 7,862 millions de personnes (13,2 % de la population) vivent sous le seuil de pauvreté de 60 %. Ce nombre monte à 13,4% de la population (8 millions) en 20077.


Cela en fait pas mal, des pauvres...

Et quelqu'un qui touche 1200 à 1400€, qui doit déjà payer pour sa maison hlm, 3000€ d’impôts locatifs, et 450€ de facture gaz pour les 2 derniers mois, ne voit pas l'avenir joyeusement, il me semble ?
Alors qu'il pouvait se sentir "bien", il y a encore 10 ans.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Message non lupar janic » 16/12/12, 08:20

lorsque j'étais gamin, l'hiver le froid cristalissait la buée de respirations sur les vitres de nos chambres, la température des pièces principales ne dépassaient pas 17/18, la toilette se faisait avec une casserolle d'eau chaude, il n'y avait pas de télé, pas de voiture, pas d'internet, ni de portable, nous étions 7 sur un petit salaire et personne ne se plaignait. Aujourd'hui nous voulons 23° dans toutes les pièces, des bains journaliers, de la télé, des portables, de l'informatique à profusion et ne pas les avoir est considéré comme un indice de pauvreté. Ce n'est donc pas la pauvreté qui est en question, mais les désirs de possession qui ont changé.
L'illusion a été et reste encore de faire croire aux serfs qu'ils pouvaient se croire être des petits bourgeois!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Message non lupar Christophe » 16/12/12, 10:47

janic a écrit :lorsque j'étais gamin, l'hiver le froid cristalissait la buée de respirations sur les vitres de nos chambres, la température des pièces principales ne dépassaient pas 17/18, la toilette se faisait avec une casserolle d'eau chaude, il n'y avait pas de télé, pas de voiture, pas d'internet, ni de portable, nous étions 7 sur un petit salaire et personne ne se plaignait. Aujourd'hui nous voulons 23° dans toutes les pièces, des bains journaliers, de la télé, des portables, de l'informatique à profusion et ne pas les avoir est considéré comme un indice de pauvreté. Ce n'est donc pas la pauvreté qui est en question, mais les désirs de possession qui ont changé.
L'illusion a été et reste encore de faire croire aux serfs qu'ils pouvaient se croire être des petits bourgeois!


Bien parlé !

Non nous ne voulons pas: on nous l'a imposé au nom de la sacro sainte consommation et PIB de sa mère ! Il y a une grosse nuance!

Ca me rappelle une image que j'ai vu y a quelques jours:

"je me chauffe plus, je fais les poubelle, je pars plus en vacance, grâce à la crise je suis devenu écolo..."
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3491
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 29

Message non lupar gegyx » 16/12/12, 15:02

Euh Janic, là tu extrapopol !

Température 17, 18°, que des douches rapides, une liaison internet pour économiser en téléphone (donc pas de portable payant) + internet (sur un vieux bouzin) qui permet de s'instruire, éviter des déplacements inutiles, et compenser le "besoin" de départs en weekend et congés d'été, voiture ordinaire de 1996.
Vive la vie !
Mais quand les taxes, les denrées continuent à grimper au contraire des revenus, il y a place au pessimisme...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5950

Message non lupar Did67 » 16/12/12, 15:20

Vaste sujet !!!!

La pauvreté n'est pas la misère.

J'aspire à une certaine pauvreté - pas à la misère, la souffrance, l'absence de soins, la rue...

En même temps, c'st difficile. J'ai la chance que le dernier imachin de chez la pomme ne me fait pas plus envie que ça, même si je suis "bluffé" par le design... Et que j'aime ça...

Je pense hélas, que nous pensons exister par ce que nous poddédons et non par ce que nous sommes. La pub et les médias, et même les rapports sociaux ("Oh, tu as vu... " Et de sortir le dernier imachin comme ségéla sort sa Rolex)...

Oui, il y a beaucoup de gens dont des besoins essentiels ne sont plus satisfaits.

Et il y en 5 fois plus qui sont simplement frustrés. ET qui n'ont toujours pas compris que le "consumérisme" est une addiction. Plus tu en as, plus il t'en faut, toujours plus vite, à peine tu as que déjà tu ne jouis plus... Et là, l'économie n'a pas de solution. C'est un psychiatre qu'il faut pour comprendre pourquoi autant de vide à combler avec autant de fatras...

Qu'il me soit permis de citer Coluche : "Quand je pense qu'il suffirait que les gens n 'achètent pas pour que cela ne se vende plus !"...
0 x
rpsantina
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 160
Inscription : 17/12/04, 16:11
Localisation : 81 - Tarn Sud

Message non lupar rpsantina » 16/12/12, 15:32

J'avoue me sentir plutôt favorisé car je bosse dur pour avoir suffisamment d'argent pour:
- me loger ( et améliorer mon logement )
- élever mes 2 gamins
- aider ma femme sur son exploitation agricole

J'ai fais le tri dans mes consommations et il m'arrive d'avoir des envies que je réprime.

Ma plus grande richesse : Mes enfants en train de jouer avec des bonnes de foins dans notre champs.

Conclusion : +1 avec la majorité d'entre vous concernant le consumérisme.
0 x
RPS ( Dpt 81 Tarn Sud )
i-Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais
ii-Tout est possible pour peu que l'on y consacre un peu de temps
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 17/12/12, 17:08

Ce qui ressort du sondage CSA, c'est que les gens ne sont pas pauvres.

Ils «se sentent» pauvre ou en voie de le devenir. C'est pas pareil. Du moins pas 88% de la population. Alors qu'on a l'impression qu'une personne sur deux est pauvre!

La vérité est que beaucoup de personnes, par une fierté bien naturelle, n'osent pas avouer qu'ils sont en difficulté!

Et ils ne sont pas heureux avec ce qu'ils ont, avant d'être malheureux de ce qu'ils n'ont pas (c'est quand même pas le Congo...).

Mais sincèrement je pense que la crise nous affecte beaucoup plus que ce que les autorités veulent bien en dire.

Quoi qu'on en dise, les restos du cœur sont là pour témoigner de la situation.

Et il parraît que l'Angleterre, pourtant pays ultra-libéral par excellence (même lorsque les travaillistes sont au pouvoir...) est l'un des pires! Comme quoi le libéralisme à échoué depuis l'ère Tatcher. Honte aux économistes.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu


Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité