Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Recyclage du CO2 en carburant synthétique?

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48686
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 661

Recyclage du CO2 en carburant synthétique?

Message non lupar Christophe » 09/02/10, 17:49

Si ca se confirme c'est "énorme" et ca enterre tous les "pipoprotoype" d'enfouissement du CO2...qui sont rien d'autre que des "gouffres" à pognon et énergie...

https://www.econologie.com/carburant-par ... -4234.html

Du CO2 bientôt recyclé en carburant grâce à un biocatalyseur?

Le dioxyde de carbone, depuis longtemps identifié comme le principal coupable du réchauffement de la planète, pourrait se faire une nouvelle vertu si une petite société américaine réussissait son pari de le transformer en essence.

A première vue, l'entreprise semble aussi folle que celle de l'alchimiste médiéval Nicolas Flamel, à ceci près qu'il ne s'agit plus de transformer le plomb en or, mais l'agent polluant en énergie propre.

Alors que l'administration Obama a fait de la lutte contre le réchauffement climatique et de la recherche d'énergies propres une priorité, la société Carbon Sciences, qui a breveté ses découvertes, espère surfer sur la mobilisation des politiques et de l'opinion pour devenir la première à réussir ce pari.

Cette petite entreprise de Santa Barbara, Californie, se dit prête à construire une première usine pilote à l'échelle opérationnelle, qui pourrait commencer à produire un biocarburant de nouvelle génération dès la fin 2010.

Son directeur opérationnel Byron Elton a expliqué qu'il ne lui restait plus qu'à trouver un partenaire pour lancer le projet.

"Notre partenaire peut être quiconque qui produit beaucoup de CO2: une centrale à charbon, une cimenterie, une raffinerie..." a-t-il dit lors d'une rencontre à New York.

Si un partenariat était scellé dans les neuf mois, ce nouveau type de biocarburant pourrait commencer à être produit dès la fin 2010, affirme M. Elton, tout en reconnaissant que l'échéancier "pourrait être un peu ambitieux". La technologie développée par carbon Sciences recourt à des micro-organismes, qu'elle appelle "bio-catalyseurs". (Note d'econologie.com: serait-ce des micro algues?)

Dans un premier temps il faut "déstabiliser" le dioxyde de carbone en le mélageant avec de l'eau. Puis les micro-organismes, protégés par des coquilles de polymère spécialement mises au point, se chargent de recomposer hydrogène et carbone pour produire des hydrocarbures.

Le mécanisme est le même que celui mis en oeuvre dans la nature, lors de la genèse des hydrocarbures. Mais dans le procédé de Carbon Sciences, "les biocatalyseurs sont protégés et réutilisés, si bien que l'essence peut être produite avec un prix de revient "très, très compétitif".

D'autres entreprises sont sur ce terrain

Carbon Sciences, une société cotée employant 8 personnes seulement, affirme être la plus avancée dans cette recherche, mais elle n'est pas la seule à explorer cette piste.

L'investisseur-chercheur Craig Venter, dont l'équipe avait été la première à annoncer avoir réussi à décoder le génome humain en 2000, avait annoncé dès février 2008 qu'il pensait réussir en l'espace de 18 mois à produire du biocarburant "de quatrième génération", c'est-à-dire non pas sur une base agricole comme l'éthanol, mais à base de dioxyde de carbone.

Aujourd'hui le J. Craig Venter Institute vante surtout des avancées utilisant des algues pour décomposer et recomposer le CO2 en hydrocarbures.

Ces initiatives suscitent un grand intérêt parmi les responsables américains. Elles sont d'autant plus prisées aux Etats-Unis que le pays tire la moitié de son électricité de centrales à charbon, énormes émettrices de gaz carbonique, dont le coût écologique est à ce titre décrié.

"La question n'est pas de savoir si nous utilisons le charbon, mais comment nous l'utilisons", a déclaré au début du mois l'influent sénateur démocrate Byron Dorgan.

Il avait précisé que 3,4 milliards de dollars avaient été budgétés à cette fin dans le plan de relance économique voté en début d'année. Une manne dont Carbon Sciences voudrait bien profiter, selon Byron Elton.


Source: http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSe ... d=10727079

Site officiel: http://www.carbonsciences.com/
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 09/02/10, 17:55

Oui, avec de l'eau, une grande probabilité que ce soient des algues.

L'idée avance de capsules fermées, avec oxygène et carburant, bois par exemple, dont le résultat (eau+CO2) est ensuite recyclé...
0 x
A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48686
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 661

Message non lupar Christophe » 09/02/10, 17:57

A priori oui mais finalement je pense que non.

Si c'était des micro algues alors le terme employé ne serait pas de "catalyseur"...

Un catalyseur n'est, par définition, pas "consommé" par la réaction même si il peut se retrouver (en faible quantité) dans les produits d'une réaction.

Lire: http://www.carbonsciences.com/01/technology.html

En savoir plus sur les micro algues
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14435
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4906

Message non lupar Did67 » 09/02/10, 18:40

J'enrage ue fois de plus :

- pourquoi "inventer" un concept confus : le "bio-catalyseurs" ???

- un catalyseur accélère une réaction mais n'injecte pas d'énergie

- il n'est pas un des éléments de la réaction (qui disparait)

Pour transformé le CO² en chaine carbonée, pas d'autre solution que d'injecter de l'énergie (le cas échéant la lumière, comme le fait la chlorophylle).

Donc ce n'est en aucun cas une simple catalyse !

Je connais des bio-catalysuers : ce sont des enzymes. Mais ils ne "remontent" pas non plus les pentes "énergétiques"...

Si ce sont des organismes vivants, capables effectivement de transformer le CO² et chaines hydro-carbonées, pourquoi être nul au point d'appeler ça des catalyseurs (mêê avec bio devant).

Et si ce sont des catalysuers, même des enzymes, cela ne marchera pas..

Pour moi, ce sont des chasseurs de notoriété ou des enculeurs de mouches, comme tu voudras !
0 x
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 09/02/10, 18:42

Did67 a écrit :chasseurs de notoriété


Chasseurs de subventions ?
0 x
A bientôt !

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48686
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 661

Message non lupar Christophe » 09/02/10, 19:06

Hého les Gros Kritikeurs...avez vous lu (et analysé) cette page: http://www.carbonsciences.com/01/technology.html et visionner cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=mYZ9I_aYYb4 avant de parler?

Je suis entrain de traduire les passage les plus importants en français.

Ca n'a rien à voir avec les microalgues pour ce que j'ai compris c'est une action enzymatique "dopée" sur le CO2 et l'H2O.

Une enzyme est "encapsulée" pour augmenter sa durée de vie et son efficacité énergétique. Réaction endothermique, c'est celle qui cracke le CO2.

Une autre enzyme "encapsulée" lui fournit l'énergie nécessaire. C'est celle qui cracke l'H2O. Réaction exothermique.

C'est pourquoi le terme de bio-catalyse est je pense approprié car même si les enzymes sont consommées à terme, elle ne sont pas des réactifs à proprement parlé!

Par contre, j'ai pas encore bien compris d'où venait "l'énergie primaire" nécessaire à la réaction car les 2 réactifs (H2O et CO2) étant des molécules très stables, il faut forcément fournir une énergie équivalente (au moins) à leur enthalpie de formation...pour les cracker! Energie chimique des enzymes? Lumière? Chaleur?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14435
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4906

Message non lupar Did67 » 10/02/10, 21:13

Ah ben voilà, la bonne question vient à la fin !

Si c'est des enzymes / catalyseurs, ils n'apportent pas d'énergie !

Donc pas de réduction du C et de l'H en longues chaines hydro-carbonées. Le "miracle" de la chlorophylle, c'est qu'elle capte la lumière, et stocke l'énergie, utilisée ensuite dans le

Encapsulé, oui, pourquoi pas, mais qu'est-ce ça change ?

Je reste très très sceptique... ce qui n'exclut pas que je puisse me tromper.

Mais on saura très vite... si on reparle de cette affaire ou si c'est une arnaque de plus, sous couvert de verbiage pseudo-scientifique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Message non lupar chatelot16 » 10/02/10, 23:17

H2O energie = 0
CO2 energie =0
catalyseur energie = 0

resultat = 0 que le catalyseur soit bio ou pas

pour faire de l'energie avec le CO2 il faut de l'energie solaire : ce que fait la photosynthese dans les vegetaux ou les algues

rien de nouveau sous le soleil

bien sur en se torturant un peu l'esprit on peut considerer la chlorophyle comme un catalyseur : elle n'aporte pas d'energie , elle permet juste la reaction :
produit chimique sans energie + soleil = produit chimique energetique
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 11/02/10, 08:41

Christophe a cité:

il faut "déstabiliser" le dioxyde de carbone en le mélangeant avec de l'eau


On va pouvoir rouler au Perrier ? :D

C'est encore plus cher que l'essence ! :cry:
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48686
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 661

Message non lupar Christophe » 11/02/10, 09:53

chatelot16 a écrit :catalyseur energie = 0


Faux, une enzyme peut apporter de l'énergie...biochimique. C'est pour cela qu'elle se dégrade durant les réactions. Et les enzymes c'est super cher, c'est LE probleme majeur des biocarburants de 2ieme génération (lignocellulosique = il faut beaucoup d'énergie pour transformer la cellulose ou lignite en sucres).

L'astuce de carbon science serait d'employer des "super enzymes" dopées...qui s'usent beaucoup moins vite.

Bon si tu ne lis pas l'anglais je vais traduire le passage de la page le plus important...mais ca reste assez light!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités