Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...La voiture au Biogaz

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
jonule
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 15/03/05, 12:11

La voiture au Biogaz

Message non lupar jonule » 30/08/13, 14:45

ne voulant polluer le sujet sur "voiture électrique : polluante ?", j'ouvre ici un petit sujet sur la voiture au Biogaz.

La source d’énergie neutre en carbone, moins chère à la pompe que le diesel (classé cancérigène par l’OMS) et qui n’émet pas de particules fines, c’est le biogaz. L'utilité d'utiliser ce bio-méthane ? 1000 fois plus nocif que le CO2 en terme d'effet de serre, au lieu de laisser le gaz partir dans la nature, on l'utilise dans un véhicule à la place de carburant fossile. Sa production, à l'image d'un estomac, produit en outre de l'engrais.

à ne pas confondre avec le GNV distribué par GDF qui est une énergie fossile, certains réseaux incorporent un % de Biogaz issu de la méthanisation des déchets, qui sont produits tous les jours.
à la maison (dont il existe un compresseur à relier pour faire le plein chez soi). on parle alors soit de Gnv, soit de bioGnv, selon.
le GPL est lui issu de la production du pétrole lors du raffinage, c'est aussi un carburant fossile, à effet de serre donc.

je vous poste quelques liens que je trouve intéressant, pour ma part c'est bien un véhicule au GNV qui m'intéresserait, sachant que la part du biogaz dans le GNV sera toujours grandissante. il existe aussi des réseaux 100% biogaz :
"
l y avait au 31/12/2009 23 000 véhicules fonctionnant au gaz naturel en Suède. Ils se ravitaillent auprès de 104 stations, et ils ont consommé l'année dernière, 67 millions de m³ de gaz naturel (GNV). Ce volume est en hausse de 16 % par rapport en 2008, mais un chiffre plus important est qu'à l'intérieur de cette quantité de GNV, la proportion de biogaz soit elle aussi en hausse. De 27 %, pour aboutir à ce que 65 % du GNV consommé en Suède soit d'origine renouvelable. Il s'agit souvent de biogaz issu de la méthanisation des déchets organiques, et quelques stations mettent le fait en avant, en vendant du biogaz pur, non coupé avec du gaz naturel d'origine fossile.
"
http://www.moteurnature.com/actu/uneact ... s_id=25381

on l'aura bien compris, le tout n'est pas de rouler au GNV d'origine fossile mais bien d'utiliser un GNV qui contient du biogaz et ce de + en +. Et c'est encore une fois une volonté politique ...

alors pour quoi le biogaz est il boudé en France ? avec autant de déchets, d'agriculture et de chieurs !=)
http://www.moteurnature.com/actu/uneact ... s_id=26344

le temps de la C3 est un peu passé depuis :
Image
http://www.moteurnature.com/GPL-LPG-GNV ... ssiles.php

les stations de remplissage :
http://www.gnvert-gdfsuez.com/fr/gaz-na ... mplissage/

le salon ExpoBiogaz (en fev2013 à Lyon) :
http://www.afgnv.info/Les-inscriptions- ... _a234.html

d'autres sources d'articles :
http://www.moteurnature.com/biogaz-biom ... elable.php
0 x

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8427
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 131

Message non lupar Remundo » 30/08/13, 15:59

tu as bien fait Jonule :idea:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14720
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5116

Message non lupar Did67 » 30/08/13, 16:31

Je n'ai pas trouvé de données sur le temps pour "comprimer" et remplir un réservoir.

Les "petits compresseurs" livrés avec la C3 prenaient plusieurs heures...

Maintenant, la majorité des stations de méthanisation produisent de l'électricité et de la chaleur (cogénération).

Donc cela va poser le même problème d' "arbitrage" entre les usages : on ne pourra pas et produire l'électricité pour réduire la part du nucléaire, et alimenter voitures, camoins, bus ... !!! Il n'y aura pas assez de "biomasse" [qui sert d'abord à nous nourrir... le bois sert au bois d'ouevre et au chauffage... donc la capacité d ela nature à convertir rapidement l'énergie solaire en énergie chimique a quelques limites physiques ! Même si elle est bine plus efficace que les cpateurs solaires !]

( Attention, je n'ai rien contre le biométhane ! Voir : https://www.econologie.com/forums/bio-methan ... 12512.html )
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Message non lupar chatelot16 » 30/08/13, 18:36

le petit compresseur fourni par gdf il y a longtemps etait lent

il est possible de faire plus rapide avec un gros reservoir tampon deja remplis a la bonne pression : il n'y a qu'a ouvrir un robinet et c'est aussi rapide que de faire le plein d'essence

le probleme , c'est la securité des reservoir a 2 bar la moindre corrosion est catastrophique

il est facile de donner le gaz du metahniseur a un moteur de gogeneration : pour comprimer le gaz et remplir des reservoir sans corrosion il faut une epuration beaucoup plus serieuse

je pense qu'il vaut mieux comprimer le methane propre de gdf pour mettre dans les vehicule , et utiliser le gaz de methanisation dans des groupe electrogene qui aceptent facilement ce gaz grossierement epuré

une fois de plus les reglement en vigueur ne favorisent pas les bonne solution : comprimer le methane de gdf est reglementairement compliqué

un paysant qui voudrait comprimer le methane de son methaniseur peut avoir envie de le faire sans rien demander a personne

le danger de corrosion des reservoir en acier est grave ! a 200 bar c'est des vraie bombe

avec des reservoir en fibre de carbone ça pourait etre un soucis en moins , et en plus c'est moins lourd ... helas c'est plus cher ,
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14720
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5116

Message non lupar Did67 » 31/08/13, 09:18

chatelot16 a écrit :
des reservoir a 2 bar


Je suppose que tu voulais dire : 200 bars ???
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Message non lupar chatelot16 » 31/08/13, 11:22

tu suppose bien ! c'est dommage de ne plus pouvoir editer ses message ... c'est toujours le lendemain que je vois ce genre d'erreur
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14720
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5116

Message non lupar Did67 » 31/08/13, 12:49

D'accord avec ton post d'avant.

La difficulté : jouer perso ou jouer colectif !

"Je suis neutre en ceci ou cela" - une tentation forte [la meilleure prueve ce que 'jai dévbdelopé ailleurs sur le PV, appliqué à moi-même !]

OU

un "smart grid" dans lequel chacun "injecte" à moindrte coût et récupère ce qui est le plus approprié, le bilan global étant nul...

Donc oui, le biométhane est corrosif et "pollué" (notamment par le H2S, très corrossiif, y compris pour l'inox !!!!). Et très compliqué à dépolluer avant injection en réseau. D'où des normes draconniennes. Techniquement justifiées si on ne veut pas corroder réseau, vannes, etc...

Et donc oui, il n'est pas simple à stocker / transporter en véhicule individuel...

Et le mieux est encore de le valoriser par cogénération, dans une installations fixe "contrôlée"... Cette énergie va se susbtituer à une consommation de gaz naturelle quelque part - dans le cas de l'exemple que je décris ailleurs, la chaleur vendue permet de ne pas consommer du gaz naturel. Donc cette énergie, indirectement, est disponible sous forme de gaz naturel propre ! A condition donc de "jouer collectif" et raisonner "globalement"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
jonule
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 15/03/05, 12:11

Message non lupar jonule » 09/09/13, 09:59

chacun a le droit d'avoir son avis sur la question de l'utilisation du biogaz, pour ma part elle est obligatoire en suède comme biocarburant, elle est étendue en allemagne, et quasi inexistante en France !
s'il faut donner son avis, alors je serai pour 1000 fois plus d'installations de ce type !
effectivement, les réseaux de chaleurs créés par ces regroupements (sans compter l'électricité réinjectée) permettent de se passer des radiateurs électriques (nucléaires), etc ...
le biogaz est corrosif, les autres aussi, mais la filtration existe de nos jours, il faut le savoir !=)

il faut savoir que la biomasse que ce gaz utilise est principalement des déchets ! on ne se nourrit donc pas avec, il participe même à l'alimentation puisque on peut épandre l'engrais fourni par la suite !
sauf que là cet engrais naturel (encore une fois, organique et non chimique) n'a pas laissé son méthane 1000 fois pire que le CO2 partir réchauffer l'atmosphère.

quand je vois en ce moment tous les camions qui livrent leur cargaison de mélange bouse/paille, que les agriculteurs avaient sagement disposés en forme de colline immonde qui gache le paysage et qui pue, car elles sont pleines de gaz, et qui attirent les mouches ... mmmh ça sent bon le progrès !

on peut se demander : ça coute quoi de les amener dans un méthaniseur ? de l'investissement pour la planète ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14720
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5116

Message non lupar Did67 » 09/09/13, 12:36

Ne te fatigue pas à précher un convaincu [voir : https://www.econologie.com/forums/bio-methan ... 12-30.html

Il reste que si on part d'un gisement (qui est tout sauf illimité !!!) donné, se pose la question du mode d'utilisation :

a) voie 1 : je produis mon biogaz, je fais tourner un cogénérateur ; la chaleur est utilisée - dans le cas décrit pour les besoins d'eau chaude d'une usine ; l'électricité est injectée dans le réseau ; où elle peut servir, notamment à faire avancer des véhicules électrique

b) voie 2 : je produis mon biogaz ; je le compresse (non sasn difficulté et une consommation d'énergie appréciable !) ; je le brule dans ma voiture thermique ; qui mis à part les occupants en hiver, ne chauffe que l'atmopshère ; pour la société entière, la valorisation sera moins bonne...

Voilà juste ma réflexion. Voilà ce que veut dire dans mon esrit : "jouer collectif" (c'est-à-dire considérer l'ensemble des besoins sur un térritoire donné et optimiser ; le mot "collectif", que je prenais en référence au foot, est malheureux car il fait penser au communisme...). [Au foot, le défensuer central qui marque rrarement contribue à la victoire !]
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Message non lupar chatelot16 » 09/09/13, 13:22

tant qu'il y a encore en france du chauffage au fioul il vaudrait mieux remplacer des chaudiere a fioul par des chaudiere a methane , et laisser le fioul aux vehicule

l'utilisation du methane dans des vehicule demande des reservoir lourd est couteux ; ce n'est vraiment rentable que pour les bus qui font un circuit assez court et peuvent remplir souvent pour se contenter d'un reservoir pas trop gros

inversement envoyer le biomethane dans le reseau gdf , n'a pas de gros inconvenient

il n'y a qu'un probleme : le controle de la qualité : une bonne epuration du gaz est possible : a l'epoque des usine a gaz qui faisait du gaz en distillant du charbon on savait faire du gaz propre alors que sans bonne epuration ç'etait aussi corrosif que le biogaz ... mais c'etait des usine a gaz ! avec beaucoup de personnel pour tout faire marcher
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités