Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar chatelot16 » 11/03/16, 22:28

la chaux coute une certaine energie mais est ce beaucoup d'energie ? ça ne me parait pas si pire que ça

la chaux au prix ecolo bobo n'est peut etre pas rentable ... mais le calcaire passé dans un foyer a bois ne coute pas bien cher ... 800° suffit pour faire de la chaux

le charbon actif ne convient pas en premiere etape pour trier methane et CO2 , il sert en 2 eme etape pour recupérer le methane que perd l'absorbsion a l'eau

dans le cas d'une absorbtion par la chaux il n'y a pas besoin de charbon actif car la chaux fait une absorbsion totale du co2 sans besoin de debit d'eau ... les filtres a chaux sodé permettent d'absorber le CO2 pour faire de l'air respirable dans les vieux sous marin ou dans les appareil de plongé dit "recycleur" qui ne sont pas alimenté en air comprimé mais en oxygene pur ... on recycle le gaz expiré dans un filtre a chaux sodé et on introduit juste ce qu'il faut d'oxygene ... la chaux sodé est un melange de chaux avec très peu de soude qui fait un melange restant toujours sec pratique pour faire des filtre

pour l'epuration du bio methane la chaux pure suffit

dans un prochain message je donnerai des chiffre sur la chaux ... mais c'est un certain travail car c'est de chiffre assez heteroclyte ... il faut un certain travail pour en tirer quelque chose de serieux
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar chatelot16 » 12/03/16, 22:59

autre remarque : il est dit dans ce livre que le H2S sent mauvais et qu'il faut se sauver quand on le sent : ça ne precise pas le principal danger : quand le taux de H2S est trop fort il bloque completement l'odorat et on ne sent plus rien , donc le H2S est particulièrement viscieux ! quand il y en a trop on ne le sent plus ! ça merite de le dire car trop souvent on croit que parce qu'il sent mauvais on s'en eloignera avant d'etre en danger
0 x
mandrieu
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 32
Inscription : 22/02/16, 23:46
x 2

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar mandrieu » 13/03/16, 17:21

Si tu trouves le moyen de le faire avec une bonne description, ça m'intéresse bien avant que je me lance dans la fabrication de l'épurateur par lavage à l'eau décrit dans le bouquin. Il y a quelques détails à régler avant cette étape ... ;) L'auteur utilise l'eau filtrée d'un petit étang pour son lavage, ça lui coûte rien en eau.
Sinon le bouquin parle d'un analyseur H2S pas trop cher, 145e quand même mais ça me parait important dans un projet biogaz : http://www.accessoiresgaz.com/detecteur ... e-t40.html
Et t'as raison, si on le sent puis qu'on le sent plus, c'est le début de la fin ...
Je vous ai scanné les 2 pages qui parlent de l'épuration H2S, l'auteur ne m'en voudra pas surtout que cette partie était accessible gratuitement sur le site de l'atelier paysan.
h2s2-2.jpg
Epuration H2S - page 2

h2s2-1.jpg
Epuration H2S - page 1


Chatelot, si tu nous trouves le moyen de faire l'épuration à la chaux à moins de 1500 euros t'es le roi ! Faudra calculer le coût de la chaux , ou la trouver et comment la faire, coût de la construction du four dont tu parles à moins qu'on puisse faire plus simple (directement dans ma la terre ?)
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar chatelot16 » 13/03/16, 21:14

je me chauffe avec du bois broyé en plaquette forestiere , que je stocke un peu n'importe comment , quand je les ramasse a la pelle sur un sol en terre battue ou il y a des cailloux en calcaire , je retrouve les cailloux plus blanc que blanc dans la cendre ... et une fois la cendre vidé au fond du jardin , avec la pluie les cailloux blanc foisonnent comme de la chaux vive !

donc il suffit bien de passer le calcaire dans un foyer a bois pour faire de la chaux

si le but principal est de chauffer au bois la production de chaux est presque gratuite ... si on veut fabriquer de la chaux en été quand on n'a pas besoin de chaleur c'est ruineux ... mais comme la chaux n'est pas un produit perissable il suffit de la faire quand on a besoin de chauffage

epurateur a chaux a moins de 1500 euro ? tout dependant du debit ... pour un petit debit l'epurateur a chaux ne coute que quelques bocaux et quelques tuyaux soudé sur les couvercles

le probleme de la chaux vive , c'est qu'elle double de volume en absorbant l'humidité , bon a faire exploser le contenant si il n'y a pas la place : il faut donc plusieur reservoir avec des cailloux de chaux vive poser sur des grillages pour que le gaz passe autour

il faut plusieur reservoirs , le dernier contient de la chaux vive neuve bonne pour absorber l'eau ... le premier contient de la chaud deja eteinte par l'humidité qui capte le CO2
0 x
mandrieu
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 32
Inscription : 22/02/16, 23:46
x 2

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar mandrieu » 14/03/16, 20:01

Pour le débit, prenons celui qu'est capable de faire l'épurateur par lavage à l'eau du bouquin.
Je crois que c'est 4m3/h. Avec 50% de CO2 contenu dans le biogaz (au pire).
Il faut donc épurer 2m3/h de CO2. As-tu une idée de la quantité de chaux et le volume nécessaire ? Il faut réfléchir à filtrer la chaux si on la fait en même temps qu'on se chauffe. Es-tu sur de la qualité de la chaux pour épurer, est-elle vraiment vive ? Au bout de combien de temps n'est-elle plus efficace, comment le savoir ?
Il faudrait tester, on peut proposer à l'auteur de la faire, il est dans une démarche d'expérience, d'autoconstruction et de partage, ca peut l'intéresser !
Je cherche si je trouve des essais avec chaux vive déjà faite pour voir les quantités.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar chatelot16 » 14/03/16, 20:46

il est inutile d'utiliser de la chaux vive pour absorber le CO2 ... de la chaux eteinte suffirait

la chaux vive commence par absorber de l'eau pour s'eteindre , et ensuite absorbe du CO2 pour se transformer en calcaire simple

le probleme de la chaux aeriennne du batiment c'est qu'elle absorbe le CO2 dans son sac ! sa durée de vie est assez courte , si on achète ce genre de chaux trop vieille on n'achète pas de la chaux eteinte on achète du calcaire en poudre qui ne vaut plus rien

la chaux vive a un avantage : poid 2 fois plus faible que la chaux eteinte ... la chaux vive doit etre stocké dans des truc etanche ... si ce n'est pas etanche l'humidité de l'air eteind la chaux vive et le volume double ! donc l'embalage craque !

la chaux vive est donc une garantie de qualité ! si l'embalage est intact c'est qu'elle est bonne ... la chaux eteinte est un piege ... suivant sa date de fabrication elle est partiellement transformé en calcaire sans que ça soit visible

dans un prochain message je mettrai un calcul theorique sur la quantité de chaux vive a utiliser ... le calcul n'est pas encore terminé mais de toute façon ça fera un truc beaucoup plus petit que l'absorbtion a eau
0 x
mandrieu
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 32
Inscription : 22/02/16, 23:46
x 2

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar mandrieu » 15/03/16, 20:54

en fait il faut connaitre la quantité de co2 absorbée par la chaux et aussi j'imagine que le gaz doit pouvoir passer partout autour de la chaux sinon le rendement sera mauvais et la quantité de chaux nécessaire sera plus importante
Bref on attend le résultat de tes investigations.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar chatelot16 » 20/03/16, 10:44

avec la chaux , il semble que la meilleur solution pour absorber le CO2 n'est pas de faire passer le gaz autour de la chaux en poudre , mais de faire circuler du lait de chaux : donc même principe que la colone d'absorbtion a eau , sauf qu'au lieu d'y faire couler de l'eau pure on y fait couler du lait de chaux

il faut donc separer completement les 2 utilisation de la chaux
1) chaux vive en morceau pour un absorbeur d'humidité , quand elle a fini d'absorber l'eau elle se trouve en poudre fine

2) chaux dilué dans l'eau pour absorber le CO2

quelle garniture dans la colonne ? Valla utilise des rondelle de tuyaux en plastique : ça imite les anneau de raschig dans les colonne a distiller , ça a l'avantage d'une grande surface pour un faible poids , et surtout une faible inertie thermique qui est utile en distillation ... mais pour une colonne a eau le faible poids ne sert a rien ... on peut donc remplir la colonne avec du simple gravier calcaire

je ne suis pas sur que l'eau va mouiller toute la surface des anneau en plastique ... dans les colonne a distiller il y a un equilibre liquide vapeur et ça condense partout donc toutes les surface sont utile : dans une colonne arrosé d'eau , l'eau risque de couler ou elle veut sans tout mouiller

avec une colonne remplie de gravier calcaire , le calcaire est poreux , absorbe l'eau et sera forcement mouillé sur toute sa surface

avec un arrosage par lait de chaux l'absorbeur sera plus petit qu'avec un arrosage a eau , et le debit d'eau plus faible
0 x
mandrieu
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 32
Inscription : 22/02/16, 23:46
x 2

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar mandrieu » 20/03/16, 21:11

Ok on avance.
Il reste à calculer la quantité de chaux et donc son cout au m3 épuré, j'avoue que chatelot semble mieux informé que moi la dessus ...
Sinon quel est finalement les avantages/inconvénients des 2 procédés ?
chaux : pas besoin de pression mais coût de la chaux
eau : zero cout si on a de l'eau gratuite comme valla ou si on la régénère comme en parle le bouquin mais besoin de pression.
Les 2 procédés utilisent une colonne et une pompe, on verra au final les besoins en matériel pour le procédé à la chaux pour comparer les couts d'investissements.

Y'a autre chose ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Re: Avis sur le livre Biogaz - manuel pratique

Message non lupar chatelot16 » 20/03/16, 21:29

avec l'eau pure le probleme n'est pas le prix de l'eau mais la quantité de methane dissoute dans l'eau et perdue !

avec la chaux l'eau peut servir en circuit fermé donc aucune perte de methane !

avec l'eau pure l'eau ne peut pas servir en circuit fermé puisqu'elle est saturé de CO2 ... et si on la met sous vide pour faire sortir le CO2 elle perd aussi le methane dissous

avec la chaux le CO2 n'est pas dissous mais transformé chimiquement : le CO2 transforme la chaux en calcaire qui se depose au fond du reservoir , et laisse l'eau dissoudre de la chaux nouvelle
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités