Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Lolounette
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 254
Inscription : 29/06/17, 12:17
Localisation : Puy-de-Dôme, 350m d’alt.
x 71
Contact :

Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar Lolounette » 27/09/17, 10:29

Salut tout le monde ! :cheesy:

Cela fait quelques temps maintenant que je farfouille sur le forum en sous-marin et j'ai longtemps hésité à m'inscrire pour partager mon expérience de jardinière ultra-paresseuse avec vous. Mais finalement puisque vos propres compte-rendus m'ont beaucoup interessée et inspirée je me dit qu'il était normal que je partage aussi ma petite expérience avec vous pour qu'on puisse faire avancer le schmilblick ! :)


Donc pour re-situer, en septembre 2016 j'ai déménagé dans l’ancienne maison de mes grands-parents: une vieille maison de bourg datant de 1806 que nous avons entrepris d’entièrement rénover. Il s'agit de l'ancienne ferme de mes arrière grands-parents puis grands-parents qui étaient petits céréaliers, petits éleveurs de quelques poules et quelques cochons, petits cultivateurs de patates et autres betteraves sucrières, etc, dans la région de Riom au pied du Puy-de-dome. Une petite ferme à l'ancienne qui abritait encore une paire de bœufs à l’attelage dans les années 50 et qui est peu à peu passée ensuite au petit tracteur, à subi le remembrement, etc... histoire passionnante de la paysannerie en france... Bref ! autres temps autre dossier !

N'étant pas agricultrice, je n'ai pas conservé les - pourtant magnifiques - terres à blé de l'exploitation (j’ai nettement entendu ma grand-mère se retourner dans sa tombe le jour de la vente mais bon!) mais j'ai gardé à environ 300m de la maison, en plein centre bourg à coté de la mairie, le petit terrain de 750 m2 où se situait autrefois le poulailler de la ferme. Ce terrain en friche - sans eau ni électricité - était resté à l'abandon depuis plus de 25 ans (mis à part la présence sporadique de quelques moutons) et je l’ai récupéré en juin 2016 envahit de ronces, orties, sureaux, etc : en gros machette obligatoire pour se rendre jusqu'au fond et lettres insistantes de la mairie pour qu'on défriche !

En juillet 2016 nous avons donc passé la débroussailleuse partout, coupé les arbres les plus gênants, tout empilé en énormes tas et re-découvert la présence de l'ancien poulailler. Comme en parallèle nous étions en pleine rénovation de la maison d'habitation et que nous devions avoir deménagé début septembre pas le temps pour plus d'intervention à ce moment la. Par contre en parallèle nous avons vidé l'ancien fenil de la ferme qui contenait du très vieux foin agrémenté d’un peu de vieille paille, bouts de branches, poussières de bois issues des fagots que le pépé utilisait pour allumer le four à pain (à réhabiliter : autre dossier !), poussière d'enduis à la chaux et autres trucs non identifiés.

Au lieu d'apporter tout ça à la déchèterie j'ai tout étalé en fond de parcelle en couche épaisse sur les 50 m2 ou je planifiais de mettre un futur potager (à la place de l'ancien roncier et du champ d’orties) dans l'espoir de limiter la repousse jusqu'à ce que j'ai le temps de m'en occuper « plus tard » et j'ai rajouté par dessus nos déchets de cuisine au fur et à mesure de l’hiver...

Assez tardivement ce printemps (début mai je pense, sais pu précisément et bien sur j'ai rien noté) vu que mes semis de tomates commençaient à déborder de partout à la maison, j'ai repointé mon nez sur le terrain la bouche en coeur (oui on hiverne jusque tard en Auvergne :mrgreen: ) pour me rendre compte que l'herbe et autres orties faisait plus d'1 m de haut sur le devant de la parcelle (non mulché)...

Par contre sur l'arrière, à l'emplacement de l'ancien roncier mulché, pas une herbe et sous le mulch une magnifique terre noire étonnamment meuble. Moment de petit bonheur ! Quelle chance d'avoir à disposition une terre aussi fabuleuse et peuplées de vers de terre de la taille d'un orvet (non non j'exagère pas je suis pas de Marseille ! zetaient énoooooormes je vous dis ! :shock: Des anéciques donc visiblement !)

La morale de cette histoire c'est que visiblement le mulch a l'automne dernier a été une excellente solution pour juguler les ronces sans aucun effort. Les souches sont encore en dessous mais quand on tire un peu dessus elles viennent sans difficulté vu le sol exceptionnellement meuble en ce début de printemps.

Mais donc avant de penser au potager il a donc fallut commencer par faucher la prairie de devant et les orties pour y accéder : tout à la faux et à la faucille s'il vous plait! (la débroussailleuse est décédée après 1h de travail pour la 2eme fois en 2 saisons donc ras le bol, c'est cher, c’est lourd, ça fait du bruit et ça pue, j'ai décidé que je m'en passerais et que je ferais à l'ancienne comme mon Pépé, NA ! 8) )

Bon la faux ca m'a bien amusé pendant 2 h mais elle était pas super affûtée :roll: (parce mon geste à moi était parfait, vu que j'avais super bien regardé mon Pépé au moins 2 fois étant petite et que de toutes façons je viens d'une longue lignee de grands faucheurs donc c'est dans mes gènes. :cheesy: En conséquence si l'herbe se coupait n'importe comment à 20 cm du sol et par touffes c'est forcément que la faux n'était pas affûtée, CQFD ! hé non c'est même pas vrai que le gars à qui je l'ai achetée à la brocante m'a dit que je la tenais à l'envers et que j'allais me faucher les chevilles! pffff :oops: bref encore un dossier à reprendre plus tard, je lache pas hein, je priorise les tâches, nuance! :lol: ).

De toute façon la faucille (affûtée elle!) c'est mieux parce que du coup on coupe et on ramasse l'herbe en même temps: donc tout benef vu que le foin récupéré (quasiment sec sur pied) je l'ai étalé directement sur la parcelle du futur potager (l'ancien roncier mulché plus la partie remplie d'ortie dans le prolongement, vous suivez ??). Et il y en a eu suffisamment pour faire un bon lit douillet de 20-25 cm sur toute la surface du futur potager (mais qui forcément devait être beaucoup moins tassé que si le foin venait d'une meule)...

Ceci fait je me suis enfin retrouvée face à mon futur potager et c’est la que le jeu a pu commencer ! :wink:

La suite au prochain épisode si vous avez le courage de continuer à me lire ! :lol:
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12274
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4036

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar Did67 » 27/09/17, 13:27

Faucher avec une faux, c'est un art !

a) avoir une faux en bon état, bien affutée (martelée et affutée) et bien réglée (oui, cela se règle une faux !)

b) avoir un geste qui permet de couper bien à ras du sol (juste quelques mm au-dessus du sol, sans taper dans le sol ; si tu passes plus haut, l'herbe, non soutenue, se couche) et avec un maximum de vitesse.

Il est plus facile de s'exercer avec des plantes dressées à tiges rigides : orties, luzerne..
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6471
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 420

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar Ahmed » 27/09/17, 15:51

Dans le maniement de la faux, comme le précise Did, le sol joue le rôle de "l'enclume" (pièce que l'on retrouve sur les sécateurs), c'est une sorte de contre-lame essentielle pour une bonne coupe. Faucher "à la rosée" facilite grandement cette opération: les tiges sont alourdies et ramollies par l'humidité.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12274
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4036

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar Did67 » 27/09/17, 16:03

Ahmed a écrit :... les tiges sont alourdies et ramollies par l'humidité.


Entre faucheurs : et bien turgescente (bien rigide, on va dire).
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar sicetaitsimple » 27/09/17, 19:25

Lolounette a écrit :

Ceci fait je me suis enfin retrouvée face à mon futur potager et c’est la que le jeu a pu commencer ! :wink:

La suite au prochain épisode si vous avez le courage de continuer à me lire ! :lol:


Donc si j'ai bien compris en Juillet 2016 750m2 de fauche d'une friche étalés sur 50m2 de futur jardin, et vers Avril ou Mai 2017 rebelote?

Ils ont de l'appétit tes organismes du sol!

Impatient du prochain épisode!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Lolounette
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 254
Inscription : 29/06/17, 12:17
Localisation : Puy-de-Dôme, 350m d’alt.
x 71
Contact :

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar Lolounette » 27/09/17, 21:59

@ sicetaitsimple: Non en 2016 on a passé la débroussailleuse mais je n’ai pas ramassé le foin, il est resté la ou il est tombé : j’etais trop occupée à faire les platres dans la maison, pas de temps pour le reste !

Par contre ce printemps j’ai ramassé le foin maladroitement fauché et je l’ai mis sur les 50 m2 dédiés au potager mais de toutes façons il n’y a pas 700 m2 de surface en herbe sur le terrain car il y a un bâtiment et des arbres sous lesquels rien ne pousse :wink:

je ne pense pas pouvoir être vraiment autosuffisante en foin dans cette configuration, mais j’ai encore quelques réserves de vieux foin sous le coude et en été il y a aussi la fauche des fossés autour du terrain à récupérer... je verrais bien si je dois acheter pour compléter ou pas...

@ Didier et Ahmed: Je sais que je me lance dans un truc compliqué, j’ai regardé pas mal de vidéos Youtube sur le fauchage a la faux, le battage, l’affutage etc et je n’ai qu’une certitude c’est que c’est pas gagné ! :lol: Deja ma faux a un manche en metal avec des poignées fixes que je ne peux donc pas régler à ma taille, l’angle de la lame n’est pas facilement réglable, la lame est beaucoup trop grande pour une débutante, j’ai les outils pour la battre mais pas encore osé me lancer, etc ! Le dossier est ouvert mais bon si je veux vraiment faucher sérieusement un jour il faudra déjà que je commence par me procurer un outil à ma taille et que j’arrive à battre la lame correctement :cheesy:

Mais en effet même avec mon matériel actuel sur la partie peuplée d’ortie ça avait plutôt bien fonctionné.
c’est sur l’herbe sèche qu’il y a marge à beaucoup d’amélioration :lol:
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar sicetaitsimple » 27/09/17, 22:32

Lolounette a écrit :@ sicetaitsimple: Non en 2016 on a passé la débroussailleuse mais je n’ai pas ramassé le foin, il est resté la ou il est tombé : j’etais trop occupée à faire les platres dans la maison, pas de temps pour le reste !

Par contre ce printemps j’ai ramassé le foin maladroitement fauché et je l’ai mis sur les 50 m2 dédiés au potager mais de toutes façons il n’y a pas 700 m2 de surface en herbe sur le terrain car il y a un bâtiment et des arbres sous lesquels rien ne pousse :wink:



OK, c'est plus clair, merci. Mais excuse moi de vouloir comprendre, si tu as juste laissé la fauche sur place, pourquoi ça n'a pas repoussé début 2017 sur l'emplacement du potager et que ça a repoussé ailleurs?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Lolounette
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 254
Inscription : 29/06/17, 12:17
Localisation : Puy-de-Dôme, 350m d’alt.
x 71
Contact :

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar Lolounette » 27/09/17, 22:45

parcequ'à l’automne 2016 j’ai étalé sur l’emplacement du potager un épaisse couche de « résidu de fenil« de l’ancienne ferme que j'étais en train de rénover (essentiellement du très vieux foin mais pas que ! ) :wink:
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar sicetaitsimple » 27/09/17, 23:01

Lolounette a écrit :parcequ'à l’automne 2016 j’ai étalé sur l’emplacement du potager un épaisse couche de « résidu de fenil« de l’ancienne ferme que j'étais en train de rénover (essentiellement du très vieux foin mais pas que ! ) :wink:


OK, c'était écrit dans le post d'origine mais je n'avais pas bien compris.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1304
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 153

Re: Mon jardin de la méga-paresseuse dans le 63!

Message non lupar nico239 » 28/09/17, 12:20

Bienvenue Image

Lolounette a écrit :dans la région de Riom au pied du Puy-de-dome


À quelle altitude se trouve le potager?



Lolounette a écrit :

Mais donc avant de penser au potager il a donc fallut commencer par faucher la prairie de devant et les orties pour y accéder



Ne m'en veux pas mais pour ma part j'aurais envie de dire : faucher la prairie.... quel dommage

Et pour une méga paresseuse que ce soit à la faux ou à la faucille : quel boulot... Image

Quel dommage car avoir une belle prairie sauvage enherbée avec plein de bestioles qui grouillent dedans juste à côté de son potager pour moi cela représente un très grand avantage ... bien supérieur à celui de récupérer un peu d'herbe fauchée pour mon potager....

À la limite si c'est le seul accès au potager faire un chemin d'accès d'une largeur acceptable mais tout faucher pour un peu de d'herbe ma foi [img]https://imgfast.net/users/1514/33/72/11/smiles/doute.gif[img]

Je te dis cela car c'est rigolo en arrivant dans notre nouveau lieu j'avais aussi eu l'idée de faire faucher la grande prairie sauvage qui jouxte le potager puis j'ai laissé tomber en préférant la laisser intacte et au cas où je n'aurais trouvé personne pour me la faucher j'avais aussi eu l'idée de me lancer dans l'apprentissage du fauchage manuel....
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires