Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11355
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3403

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 12/02/18, 21:23

Ahmed a écrit :L'extermination des nuisibles par le froid me laisse plus que dubitatif, car les bestioles en question sont adaptées à l'hivernage. Beaucoup d'insectes ne subsistent que sous la forme de larves ou de reproducteurs qui "exploseront" au printemps. Les régions arctiques sont réputées pour leurs moustiques qui ne sont pourtant pas des variétés à fourrure! :lol:


Oui.

Peut-être à nuancer selon la vitesse de multiplication : prolificité (voire parthénogenèse), durée du cycle... Il se trouve que très généralement les "emmerdeurs" ont toutes les qualités qu'il faut de ce coté-là... L'homme a peut-être gardé dans son subconscient le "souvenir" du temps où, pour l'espèce humaine, les hivers très rudes entraînait des hécatombes, dont la population ne se remettait que lentement...
1 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6099
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 368

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 12/02/18, 21:29

L'idée qu'un hiver rude nous débarrasserait efficacement des "gêneurs" est d'autant moins crédible, sur un plan logique, que les prédateurs des gêneurs sont soumis aux mêmes conditions: il s'agit là d'un vœu pieu bien arrangeant! :D
2 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Moindreffor
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 482
Inscription : 27/05/17, 22:20
x 152

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 13/02/18, 18:16

Did67 a écrit :
Ahmed a écrit :L'extermination des nuisibles par le froid me laisse plus que dubitatif, car les bestioles en question sont adaptées à l'hivernage. Beaucoup d'insectes ne subsistent que sous la forme de larves ou de reproducteurs qui "exploseront" au printemps. Les régions arctiques sont réputées pour leurs moustiques qui ne sont pourtant pas des variétés à fourrure! :lol:


Oui.

Peut-être à nuancer selon la vitesse de multiplication : prolificité (voire parthénogenèse), durée du cycle... Il se trouve que très généralement les "emmerdeurs" ont toutes les qualités qu'il faut de ce coté-là... L'homme a peut-être gardé dans son subconscient le "souvenir" du temps où, pour l'espèce humaine, les hivers très rudes entraînait des hécatombes, dont la population ne se remettait que lentement...

l'Homme oublie souvent de préciser que lorsqu'il parle de nuisibles, de survie d'espèces, de protection de la nature, c'est avant tout dans un unique but survivre lui même, si l'Homme venait à disparaître la nature ne s'en porterait que mieux
donc les nuisibles étaient avant tout les hommes faibles, malades, qui ne survivaient pas à l'hiver et donc cette purge était un bien fait pour le groupe qui pouvait donc consacrer plus de ressources aux valides, il faut toujours analyser une période en ce plaçant dans le contexte de la période, et non avec notre regard d'homme du XXIème siècle
3 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
anarchorete
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 20/12/17, 09:45
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar anarchorete » 14/02/18, 12:17

Je vous fais un bref retour sur un outil que j'ai essayé hier : le pic-bine (http://avrilindustrie.com/desherbage-me ... l/picbine/)
Je l'ai expérimenté après avoir ouvert des sillons dans le foin et il s'est révélé très pratique pour retirer la "languette" découpée. Travail debout, manche très long qui évite de se casser le dos. J'ai pu l'utiliser pour racler les quelques adventices encore vivantes (foin étalé début janvier) et plomber après semis. Bref, je le trouve parfaitement adapté à la phénoculture, donc je recommande !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6099
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 368

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 14/02/18, 19:51

Moindreffort, tu écris:
...donc les nuisibles étaient avant tout les hommes faibles, malades, qui ne survivaient pas à l'hiver et donc cette purge était un bienfait pour le groupe qui pouvait donc consacrer plus de ressources aux valides...

Possible, mais ce qui est historiquement attesté, ce sont les conséquences sociales favorables aux plus pauvres résultants des épisodes de peste noire en Europe médiévale. Ces conséquences sont la plus grande disponibilité de terres et donc moins de concurrence pour pouvoir y accéder auprès des détenteurs (qui, du coup, se plaignent!).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Moindreffor
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 482
Inscription : 27/05/17, 22:20
x 152

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 15/02/18, 12:48

Ahmed a écrit :Moindreffort, tu écris:
...donc les nuisibles étaient avant tout les hommes faibles, malades, qui ne survivaient pas à l'hiver et donc cette purge était un bienfait pour le groupe qui pouvait donc consacrer plus de ressources aux valides...

Possible, mais ce qui est historiquement attesté, ce sont les conséquences sociales favorables aux plus pauvres résultants des épisodes de peste noire en Europe médiévale. Ces conséquences sont la plus grande disponibilité de terres et donc moins de concurrence pour pouvoir y accéder auprès des détenteurs (qui, du coup, se plaignent!).

moins de monde sur une même surface de terrain c'est aussi très bénéfique
au moyen âge les villages s'étaient de grandes clairières aux milieu de la forêt ou de marécages, maintenant c'est quelques bosquets au milieu d'immenses espaces ouverts
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
anarchorete
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 20/12/17, 09:45
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar anarchorete » 16/02/18, 14:43

Didier, petite question : les semis directs au fond d'un sillon ne risquent-ils pas de s'étioler en cherchant la lumière à travers 15 cms de foin ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11355
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3403

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 16/02/18, 14:58

Tu ne recouvres pas !!! Ils peuvent s'étioler un peu si le foin est encore très épais et si tu as coupé des sillons serrés... Mais dès que les deux premières feuilles cotylédonaires s'étalent à la surface du foin, les capteurs captent et ton plant sera touffu... Cela s'autorégule en quelque sorte.
1 x
joesab
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 14/02/18, 10:35
Localisation : Oise
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar joesab » 16/02/18, 18:46

bonjour à tous

j'ai commencé à lire le fil, mais je ne suis qu'au début environ 80 pages... mais je suis déjà conquise par ce que fait Did67 !
je lui tire mon chapeau !
du coup je me lance sur mon terrain, un petit jardinet qui était en culture pour la 1ière fois l'an dernier.
pour résumer la situation du terrain, légèrement en pente, argile beaucoup d'argile,
était en pelouse, enfin plutot prairie tondue. mais avant c'était des sapins, donc terrain très acide. (beaucoup de prêle présentes)
mon jardiner fait 15 m² :mrgreen:
j'ai mis de la paille, sur une petite partie il y a jours, je pense que c'est tard, mais j'y vais quand même
une autre partie aura du foin, du très vieux foin, 15 ans.
je suis dans l'Oise, pour vous situer le climat...
qu'en pensez vous did ?

Sabine
1 x
Avatar de l’utilisateur
Stef72
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 201
Inscription : 22/08/16, 15:43
Localisation : Sarthe
x 65

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Stef72 » 16/02/18, 19:04

joesab a écrit :bonjour à tous


pour résumer la situation du terrain, légèrement en pente, argile beaucoup d'argile,
était en pelouse, enfin plutot prairie tondue. mais avant c'était des sapins, donc terrain très acide. (beaucoup de prêle présentes)
Sabine


la prêle j'en ai beaucoup dans mon jardin, il me semble que c'est un signe de présence d'eau pas loin.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires