Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5917

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 02/05/19, 21:33

C'est, en culture mécanisée, sans doute la façon la plus simple pour en avoir de droites et blanches...

Mais ce n'est pas nécessaire.

Comme il n'est pas nécessaire de faire des tranchées de 30 ou 40 cm pour enterrer les griffes...

Après, il faut reconnaître, qu'avec mes pots à l'envers, c'est le bazar !
1 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1093
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 82

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 02/05/19, 22:39

Avec des bâches peut-être ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5917

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/05/19, 08:50

Oui, peut-être en ancrant des bâches opaques noires assez légères.

Ou alors je fais comme nico, mais il est moins paresseux, j'arque des fers à bétons !!!!

J'ai une saison pour réfléchir !
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2835
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 471

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 03/05/19, 09:20

Did67 a écrit :Oui, peut-être en ancrant des bâches opaques noires assez légères.

Ou alors je fais comme nico, mais il est moins paresseux, j'arque des fers à bétons !!!!

J'ai une saison pour réfléchir !

la bonne couche de foin, et basta non? ou tu penses que ça en consommerait trop?
tout ce que tu vas installer qu'elles ne pourront percer les feront se tordre, en plus sous ta bâche noire tu devras ouvrir pour observer, là franchement tu te compliques la vie
car en un coup d’œil en passant tu verras percer en dehors du foin les pointes et si tu as peur que ça ne soit pas assez opaque, de la tonte de gazon sur le foin, ça te fait un meilleur bloc Soleil encore
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
phil12
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 249
Inscription : 05/10/09, 13:58
Localisation : Occitanie
x 43

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil12 » 03/05/19, 10:31

Bonjour les phénos ,

Démarrage deuxième année ( prairie temporaire + paille + tontes la première année )

Tout s’annonce bien, pour l’instant pas de bébêtes trop invasives , peu de limaces ( mais j’ai beaucoup d’oiseaux > pas de chat > refuge LPO et j’ai vu des lézards verts et une grosse couleuvre à collier ) ) le seul truc sera un petit retard à l’allumage a cause du sol froid sous le paillage et un chien d’amis en dog sitting qui danse sur mes planches et creuse de ci delà .
Mise en route de mon forage cette année , foin maison pour mon potager , conduite en mode on plante disséminé pas en bandes.

Pour les asperges pour moi cela a été paille + tonte , l’an prochain ce sera foin , comme pour moi les asperges ne sont pas blanches mis vertes je me régale .

Les Plus de la première année :

- peu d’arrosage
- des tomates tardives mais à tomber sur le c... en saveur ( j’ai fait des tomates séchées au soleil on dirait des cranberries tellement elles sont sweet) tomates conduites sur le sol ( cette année je fais un tutorage bambou type tunnel pour que certaines ne se tachent pas au contact du sol >et pas de mildiou
- asperge , courgettes , piments d’Espelette , blettes , coquerets , patates sous paille , artichauts géants , fèves à gogo ( mon grand plaisir ) potimarons etc ...
- aggradation sensible du sol ( un régal pour planter cette année)
- pas de pucerons

Les moins

- fèves semées en hiver malmenées par les merles
- fraises boullottées par les merles ( on va faire plus attention cette année )
- faim d’azote prolongée sur les framboisiers ( Faux BRF + paill+ Tonte de gazon) + manque d’eau j’étais en voyage au plus fort de la canicule mais je pense que les apports ligneux vont donner des résultats dès cette année .
- plans du commerce je n’ai pas encore le temps de récolter mes graines et faire mes plants ( je vais essayer de faire une serre: pépinière cette année)
- la potentille

De toute façon mon but est d’avoir un super potager du paresseux en 3 ou 4 éme année, je ne suis pas pressé , de plus il y a beaucoup de producteurs bio dans le secteur et mon budget me permet de faire ces achats .
Bon printemps .
A+
0 x
Conseil en énergie durable de la construction
http://www.philippeservices.net/

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5917

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/05/19, 10:52

phil12 a écrit :
Pour les asperges pour moi cela a été paille + tonte , l’an prochain ce sera foin , comme pour moi les asperges ne sont pas blanches mis vertes je me régale .



Pour moi, je ne suis pas un fan du "blanchiment".

Mais j'ai l'impression qu'elles forment plus rapidement des fibres et surtout, que les branches et les feuilles se forment plus vite. On n'a pas, lorsque je ne mets rien, autant de longueur en "un seul fut"...

Je pense que la butte ou la couverture "force" les asperges en longueur, à la recherche de la lumière, tout ne ne développant pas le "bourgeon terminal" (sous terre, cela ne "marcherait pas"). Alors elles montent, elles montent sans déployer le bourgeon terminal. Et avec le déploiement du bourgeon terminal, j'ai l'impression que physiologiquement, cela s'accompagne de la mise ne place des fibres, pour que les tiges résistent au poids des feuilles...

Mais après, peut-être en en coupant plus, plus courtes, cela revient au même ???
0 x
Avatar de l’utilisateur
phil12
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 249
Inscription : 05/10/09, 13:58
Localisation : Occitanie
x 43

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil12 » 03/05/19, 11:30

Je les coupe au fur et à mesure à 25/35 cm et quand j’en ai eu assez sur un pied je laisse les dernières tiges finir leur cycle complet .

Effectivement certaines trouvent les fibres longues difficiles à percer et zigzaguent d’autres trouvent le bon passage et poussent bien droites avec la force nécessaire .

Je pense qu’il faut un mix paillage à pailles courtes et sable ou terre ( inertie pour garder effectivement les turions un peu sous pression )

Le seul endroit où j’ai quelques limaces c’est sur les asperges , mais elles s’attaquent plutôt aux reste de tiges coupées en plus perchées  sur les tu elles sont une proie facile pour les merles .
0 x
Conseil en énergie durable de la construction
http://www.philippeservices.net/
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3981
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 399

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 03/05/19, 11:51

Did67 a écrit :Oui, peut-être en ancrant des bâches opaques noires assez légères.

Ou alors je fais comme nico, mais il est moins paresseux, j'arque des fers à bétons !!!!

J'ai une saison pour réfléchir !


Tout dépend du matos que tu possèdes.

Il faut avoir une cintreuse (50€) et là en 10 secondes tu as ton arceau
Pour couper le fer à béton de 6mm une simple scie à métaux suffit : là aussi en moins de 30 secondes c'est coupé

Mais bon dieu que les fers à béton sont utiles pour des tas d'usages dans une maison... et pas qu'au potager
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5917

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/05/19, 15:00

phil12 a écrit :
je laisse les dernières tiges finir leur cycle complet .



Oui, très important d'en laisser assez pour recharger les griffes pour l'année prochaine !
1 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 313
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar VetusLignum » 03/05/19, 17:19

VetusLignum a écrit :
être chafoin a écrit :
VetusLignum a écrit :Un ration de 1/1, ou un peu moins, semble être considéré comme étant optimal pour la majorité de nos plantes.
Bucaille évoque, comme ordre de grandeur, ratio d'une forêt = 90% de champignons 10% de bactéries ; ratio d'une prairie = 10% de champignons / 90% de bactéries. Et il dit qu'il faudrait rééquilibrer le sol de culture "idéal" à 40% champ / 60% bact (ou l'inverse c'est à vérifier mais en gros cela correspond, il donne un calcul plus détaillé en fonction du type de champi : actinomycète, levure...).

OK, donc
forêt : ratio = 9
prairie : ratio = 1/9
idéal : ratio = 4/6 = 2/3

Mais tout ceci est empirique et discutable.

Pour ma part, j'insiste le fait que c'est le ratio optimal absolu (sans compétition) qui nous intéresse, alors que quand on considère la succession écologique, c'est un ratio relatif qu'on observe.


Il serait sans doute utile de s’intéresser aux travaux de David C. Johnson.
Il a un doctorat en microbiologie.
Il pense avoir inventé une méthode de compostage très performante. Son compostage se fait en conditions aérobies, et il permet aux champignons de s’installer, avec à l’arrivée un ratio F/B supérieur à 3.
Dans ses tests, plus le ratio F/B est élevé, et mieux les plantes poussent. La ratio F/B est l’indicateur le mieux corrélé avec la croissance des plantes.
Dans un sol dominé par les bactéries, 96% du carbone photosynthétisé part dans le sol, alors que cette part devrait être de 46%. Ainsi, les plantes soignent (rééquilibrent) le sol au lieu de pousser.
il considère que la question du ratio F/B optimal doit être revue.
Il ne prête pas énormément attention au ratio C/N, il a constaté que quand l’azote manquait, il y avait des bactéries fixatrices libres qui venaient faire le travail.
Il nous parle d’autre communautés intéressantes, comme les bactéries solubilisatrices de phosphore (le rendant accessible aux plantes), et les bactéries produisant des hormones de croissance.
Il considère son compost comme un inoculant, pas un amendement.
A noter aussi qu’il constate que les différentes espèces de microbes ne sont pas aussi mobiles et omniprésentes que nous pourrions le penser, d’où l’intérêt d’inoculer. Dans la nature (ou dans les parcelles cultivées), l’inoculation est sans doute faire par les herbivores (qui mangent des microbes, puis les défèquent).
Le niveau de séquestration du carbone dans le sol dépend aussi grandement de quels microbes sont présents.

http://compost.org/English/PDF/WRW_2017 ... Munroe.pdf
http://www.ecofarmingdaily.com/compost- ... -microbes/
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : bernard13 et 1 invité