Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLa fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 433

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar Moindreffor » 18/06/19, 11:38

izentrop a écrit :
Moindreffor a écrit :juste une question

Laisser sécher suppose une surface pour étaler puis retourner. :shock:

pour ce que je produis, avec ma petite famille quelques heures au soleil, ou dans l'atmosphère surchauffé des habitations des villes ça devrait suffire (je parle pour les déchets ménagers d'alimentation, pas comme toi pour des orties)

izentrop a écrit :Le compostage de surface à condition de trier pour ne pas transmettre de maladie, de graines d'adventices, attirer les rats, ravageurs de cultures ...

franchement je n'ai jamais rien trié et je n'ai jamais eu de problème, bon je ne mets pas de résidus carnés ou de poissons ce que cette méthode permettrait de faire

je n'ai rien contre la méthode, juste que je me posais la question (en autre :mrgreen: ) c'est pour qui cette méthode qui demande tout de même un certain travail et matériel

ce qui m'intéresse dans ce truc, c'est de savoir si on peut se faire du terreau de semis avec ce qu'on récupère dans le bidon, comme par exemple après avoir composter en tas pendant quelques années des tontes de gazon, ou si c'est un truc qu'on doit incorporer à la terre pour finir la dégradation
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1117
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 134

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar phil53 » 18/06/19, 14:23

J utilise cette technique car j habite à 2km du jardin, je n y vais tous les jours. J ai une petite cour où je composait mais cela attire les moucherons, les araignées voir souris ou rats. Sans compter une légère odeur.
Avec ce système, dans le bidon rien de tout ça. Il suffit d emmener le bidon une fois par mois même moins.
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 433

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar Moindreffor » 18/06/19, 20:13

phil53 a écrit :J utilise cette technique car j habite à 2km du jardin, je n y vais tous les jours. J ai une petite cour où je composait mais cela attire les moucherons, les araignées voir souris ou rats. Sans compter une légère odeur.
Avec ce système, dans le bidon rien de tout ça. Il suffit d emmener le bidon une fois par mois même moins.

ok, avec cette problématique je comprends l'utilité
merci
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4350
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 314
Contact :

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar izentrop » 19/06/19, 09:24

Des informations factuelles dans le wikipédia anglais, absentes du wiki français https://en.wikipedia.org/wiki/Bokashi_(horticulture)
Les étapes de base du processus sont les suivantes:

  1. La matière organique est inoculée avec des lactobacilles . Ceux-ci convertiront une fraction des glucides entrant dans l’acide lactique par fermentation homolactique . [3]
  2. Fermentées de manière anaérobie pendant quelques semaines à la température ambiante typique dans un récipient hermétique, les matières organiques sont altérées et préservées, selon un processus étroitement lié à la fabrication de certains aliments fermentés et de l’ ensilage . La matière est normalement appliquée sur le sol lorsqu'elle est prête ou peut être conservée non ouverte pour une utilisation ultérieure.
  3. La matière est mélangée au sol. Cela l'expose à l'air, après quoi l'acide lactique s'oxyde en pyruvate , un vecteur énergétique fondamental dans les processus biologiques.
  4. La matière oxydée est rapidement consommée par la vie indigène du sol et «disparaît» en quelques semaines à des températures normales. L' action des vers de terre est généralement importante, de sorte que le sol modifié acquiert une texture associée au vermicompost .
phil53 a écrit :j ai du gaz qui se fabrique...
Carbone, gaz et énergie
La fermentation homolactique ne rompt pas les liaisons carbone et n'émet aucun gaz; son équation globale est C 6 H 12 O 6 (glucide) → 2 CH 3 CHOHCOOH (acide lactique). C'est une réaction modérément endothermique , n'émettant aucune énergie; la cuve de fermentation reste à la température ambiante.

Celles-ci contrastent nettement avec la décomposition , qui émet la majeure partie de son carbone et de son énergie sous forme de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone et méthane) et - sous forme de décomposition aérobie - sous forme de chaleur. [6] En outre, la décomposition émet de l'azote - un nutriment essentiel - dans l'ammoniac et le puissant oxyde nitreux, un gaz à effet de serre. [7]
Jus de ruissellement
Lorsque la fermentation commence, les structures physiques commencent à se décomposer et libèrent une partie de la teneur en eau des intrants sous forme de ruissellement liquide. Avec le temps, cela représente plus de 10% du poids en entrée. La quantité varie avec l'entrée: par exemple, la chair de concombre et de melon entraîne une augmentation notable.

Le liquide libère une fraction précieuse de protéines , de nutriments et d’acide lactique. Pour les récupérer et éviter de noyer la fermentation, les eaux de ruissellement sont capturées de la cuve de fermentation, soit par un robinet, dans une base de matériau absorbant tel que du biocharbon ou du carton à déchets, ou dans une chambre inférieure. Le ruissellement est parfois appelé "thé Bokashi".

Les utilisations du thé Bokashi ne sont pas les mêmes que celles du « thé de compost ». Il est utilisé plus efficacement lorsqu'il est dilué et aéré (oxydant ainsi l'acide lactique en pyruvate) et est ensuite immédiatement aspergé sur une zone ciblée du sol. Cela garantit que toute la valeur nutritive des intrants est conservée pour nourrir l' écosystème du sol , ainsi que la dernière production solide. Les mythes ont encouragé des utilisations moins efficaces potentiellement dommageables (par exemple, nourrir les plantes avec de l'eau acide) ou peu coûteuses (par exemple, nettoyer les drains avec des nutriments, nourrir les plantes avec des protéines qu'ils ne peuvent absorber).
Clairement, il ne faut pas utiliser le jus immédiatement, mieux vaut l'oxygéner avant.
Plein d'autres infos intéressantes comme
Hygiène:
L'acide lactique est un bactéricide naturel puissant , aux propriétés antimicrobiennes bien connues. [8] C'est un ingrédient actif de certains nettoyants pour toilettes. [9] Plus on produit, plus les lactobacilles résistant aux acides, même ceux qui le fabriquent, sont supprimés, de sorte que la fermentation bokashi finit par ralentir et s’arrêter. Il existe également des preuves que la fermentation mésophile (température ambiante) tue les œufs du ver Ascaris - un parasite de l'homme - en 14 jours. [dix]

Le bac de fermentation ne dégage pas d'odeur lorsqu'il est fermé. Un bac domestique n’est ouvert que pendant une minute environ pour ajouter et ensemencer une entrée via le couvercle ou pour évacuer les eaux de ruissellement via le robinet. À ce moment-là, l'utilisateur rencontre l'odeur aigre de la lacto-fermentation (souvent décrite comme un «cornichon») qui est beaucoup moins offensante que l'odeur de la décomposition. [11]

Un bac de fermentation hermétique ne peut pas attirer les insectes.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 5 invités