Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLa fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4324
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 313
Contact :

La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar izentrop » 12/06/19, 11:07

Bonjour,
Le principe de ce compostage des matières organiques étant de favoriser la fermentation lactique, conservatrice de l'énergie et non la fermentation alcoolique (levures) productrice de CO2, ni la production de méthane (anaérobie stricte).
De plus, graines et pathogènes doivent être détruits, aussi bien que par la phase thermique d'un compost en tas ? ... idéal pour faire ses semis du coups :?:

Il se fait en 2 temps : fermentation lactique qui déstructure la matière sans perte d'énergie, puis incorporation au sol en évitant la phase thermique, soit en enterrant assez profond, soit en mélangeant avec la terre de surface pour que ça profite un maximum à la vie du sol en émettant le moins possible de gaz à effet de serre...
Le but étant aussi d'accélérer le cycle du carbone dans les meilleures conditions, sans pollution ni GES, restaurer les sols cultivé, diminuer notre dépendance au engrais à base de pétrole... Enfin que du bon à mon avis ?

Il me reste à expérimenter. Certains l'ont fait avec d'excellents résultats https://www.aujardin.org/viewtopic.php? ... 1&start=30

Ce qui plombe la méthode est le fait de devoir racheter ces ME mystérieux, mais il n'y a pas de mystère...

La méthode est simple :
Fractionner les déchets.
Les mélanger avec de la matière carbonée, genre son de céréales, feuille séchées, copeaux, de manière à ne pas faire de bouchon susceptibles de pourrir, pour que l'air et l'eau puissent circuler et assurer un C/N favorable.
Il est souvent préconisé de la mélasse, qu'on ne trouve pas facilement, mais peut-être un peu de sucre pour aider à démarrer la fermentation ?
Eviter les parties pourries et moisies qui pourraient faire évoluer vers la putréfaction.
Tasser pour enlever toute poche d'air.
S'assurer de l'humidité idéale de l'éponge pressée, sinon ajouter de l'eau.
Ajout d'un ferment lactique genre lactosérum de yaourt avec de l'eau pour bien imprégner l'ensemble (enfin c'est ce que je ferait et c'est ce qui a été fait ici https://newspaperbokashi.wordpress.com/ ... r-culture/)
Enfin recouvrir d'une feuille de journal ou autre, les dernier déchets pour qu'ils ne soient pas en contact avec l'air contenu dans le récipient. https://newspaperbokashi.wordpress.com/ ... i-secrets/

Etude qui montre l'avantage de la fermentation lactique des déchets https://www.semanticscholar.org/paper/N ... 8020b85115

Etude qui montre que le lixiviat est meilleur que celui du lombri-compost https://www.semanticscholar.org/paper/E ... fd50a46904

Quand le récipient est plein, je pense qu'il ne devrait pas avoir d'incidence à enterrer le contenu assez profondément pour que que la fermentation bien entamée se poursuive dans le sol ? et du coups, un seul seau suffirait. :wink:
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4324
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 313
Contact :

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar izentrop » 16/06/19, 18:45

Ben voilà, j'ai fabriqué mon composteur à fermentation lactique de 200 litres.

Les framboisiers arrivant à maturité étaient envahis de grandes orties, alors plutôt que de faire la cueillette en tenue d'apiculteur. :mrgreen:
J'ai tout arraché ... les orties, mais pas question de les mettre au compost, ni en paillage, à cause des graines.
Du coups, j'ai pensé à la lactofermentation.

J'avais déjà le fut avec robinet qui m'avait servi de réserve d'eau. J'ai découpé 2 disques dans du plastique de 4 mm d'épaisseur. Des briques dans le fond. un disque percé de trous par dessus. Le deuxième disque avec un bouton central comme couvercle pour assurer l'étanchéité à l'air. Un couvercle supérieur pour l'étanchéité à la pluie ... et le tour est joué...
Rien que de la récup. :wink:

J'ai tout passé dans mon broyeur à couteaux, puis tassé tout ça dans le fut... Environ 120 litres de hachis d'orties. :D
Auparavant j'avait préparé un rafraîchi de 100 g de mon levain naturel avec du blé moulu et de l'eau.

Hier soir, j'ai mélangé ce levain bien fermenté avec 20 litres d'eau de pluie, puis arrosé pour bien inoculer de lactobacilles.
Ce matin j'ai déjà récupéré une dizaine de litres d'un jus foncé avec une très bonne odeur parfumés, mais pas encore acide. je m'en suis servi, dilué pour arroser tomates, courges et fleurs.

La suite au prochain numéro. :P
Pièces jointes
HachisOrtie.jpg
HachisOrtie.jpg (232.85 Kio) Consulté 810 fois
futPret.jpg
futPret.jpg (182.99 Kio) Consulté 810 fois
futEntier.jpg
futEntier.jpg (386.87 Kio) Consulté 810 fois
broyeur.jpg
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2613
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 392

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar sicetaitsimple » 16/06/19, 19:31

izentrop a écrit :Ce matin j'ai déjà récupéré une dizaine de litres d'un jus foncé avec une très bonne odeur parfumés, mais pas encore acide. je m'en suis servi, dilué pour arroser tomates, courges et fleurs.La suite au prochain numéro. :P


Je pense avoir bien compris ton explication très claire avec le support des photos.
La question est "c'est quoi la suite" telle que tu l'envisages?
Tu arroses de temps en temps pour récolter un percolat? Tu complètes éventuellement par d'autre biomasse? Ou tu laisses comme ça, combien de temps, et que fais tu du résidu?
1 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4324
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 313
Contact :

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar izentrop » 16/06/19, 20:31

Merci, j'avais l'impression de discuter dans le vide. :lol:
sicetaitsimple a écrit :La question est "c'est quoi la suite" telle que tu l'envisages?
D'abord j'aime bien faire des expériences.
Du percolat, pourquoi pas, les plantes aiment ça.
Dans le meilleur des cas, le taux d'humidité doit être idéal pour que la fermentation évolue vers plus d'acidité, au point d'éliminer les pathogènes, même les oeufs d'insectes seraient éliminés.
Au bout d'un certains temps le stade conservation comme un ensilage devrait intervenir, mais faut pas monter trop haut en température. le fut est sous les arbres, ça devrait aller.

En fait j'espère la destruction de la germination des graines par le travail des bactéries gloutonnent. cela se passe en 6 heures avec le pain au levain, mais dans ce cas, le grain est moulu. :)

Comme j'ai broyé fin, en 2 mois je devrait pouvoir mélanger ce hachis à la terre superficielle avant un semis, pour booster la vie du sol... sans trop concentrer, parce que sinon ça chauffe et balance plus de CO2 sans profiter à la pédofaune ?

Je pourrait aussi en faire goutter à mes poules pour voir leur réaction, vu que ça restera un produit sain, l'odeur le confirmera. :idea:

J'ai aussi penser continuer la fermentation mélanger à de la terre, pour faire un terreau assaini sans passer par la phase thermique d'un compostage traditionnel ?
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2613
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 392

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar sicetaitsimple » 16/06/19, 21:20

izentrop a écrit :D'abord j'aime bien faire des expériences.


C'est tout à ton honneur! En attente de la suite, qu'elle soit bonne ou décevante,ce sera intéressant.
0 x

phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1113
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 134

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar phil53 » 17/06/19, 08:59

Depuis 1 an j ai un récipient étanche de 50l dans lequel le je mets les déchets organique. J ai acheté du son bokashi. Je récupère un peu de leçons, ca a sent assez bon mais j ai du gaz qui se fabrique et les graines de potimarron passent sans dommage au travers.
Du coup éliminer les agents pathogènes, j ai un doute qu'and on fait ça de façon artisanale.
Concernant les orties, les graines ne m inquiètent pas, avec assez de foin elles ne survivent pas plus que les autres. Mais les poules vont adorer.. Jeune on mixait les orties avec une machine à bras et on mélangeant ça avec de la farine. Les canards en étaient voraces.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4324
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 313
Contact :

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar izentrop » 17/06/19, 15:06

phil53 a écrit :a a sent assez bon mais j ai du gaz qui se fabrique et les graines de potimarron passent sans dommage au travers.
Merci, c'est bon à savoir.
Est-ce qu'il y a un couvercle intermédiaire qui assure bien l'absence d'air dans la matière ? parce que les seaux bokashi n'entrent réellement en fermentation lactique que quand ils sont pleins.
Et est-ce que tu fais attention à ce que la matière soit bien hydratée et sans air ?

Avec suffisamment d'humidité, j'espère que les graines, en tentant de germer soit détruites par l'acidité et l'attaque des bactéries.
Je vois souvent des témoignage d'apparition de moisissure blanche. Je pense que ça ne devrait pas arriver avec une hydratation suffisante.

Pour la question du son, c'est un truc commercial, si on provoque les conditions favorables pour une fermentation lactique(humidité et absence d'air), les bactéries lactiques sont déjà partout et se multiplient rapidement au détriment des levures et champignons qui ont besoin d'air pour se multiplier. On peut juste accélérer le démarrage en inoculant avec un ferment lactique ou du jus d'un précédent "compost".

Ce matin j'ai encore extrait environ 5 litres de jus. J'ai rajouté un peu d'eau de pluie. Une odeur aigrelette toujours aussi agréable.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1113
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 134

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar phil53 » 17/06/19, 16:45

Je n ai pas acheté le récipient vendu sur internet, je trouve ca hors de prix. J ai acheté un bidon avec couvercle étanche. Je vais faire une rondelle pour tasser à chaque dépôt, c est peut être ce qui manque. C est humide mais je n ai pas beaucoup de jus à sortir.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2639
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 427

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar Moindreffor » 18/06/19, 09:34

juste une question
à qui s'adresse ce type de compostage?
car si on possède un jardin, le compostage de surface reste tout de même la solution la plus simple, non?
si on ne possède pas de jardin pourquoi composter?

si c'est pour réduire le poids des déchets, je pense que l'assèchement des déchets organiques avant de les mettre à la poubelle serait une méthode encore plus simple, un légume étant composé de plus de 90% d'eau, laisser sécher ses épluchures serait tout de même plus simple, non?

car effectivement là on récupère un liquide, en autre, et si j'ai bien compris on peut y incorporer les restes de MO non végétale
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4324
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 313
Contact :

Re: La fermentation lactique des déchets, une voie de recyclage des déchets organiques d'avenir ?

Message non lupar izentrop » 18/06/19, 10:38

Moindreffor a écrit :juste une question
Tout le monde n'est pas phénoculteur et puis t'en a fait plusieurs :mrgreen:

Laisser sécher suppose une surface pour étaler puis retourner. :shock:

Le compostage de surface à condition de trier pour ne pas transmettre de maladie, de graines d'adventices, attirer les rats, ravageurs de cultures ...

Et puis ça assaini pas mal de choses, la fermentation lactique bien menée. Une étude en accès libre sur Bactéries d'acide lactique produites localement pour l'inactivation des agents pathogènes et le contrôle des odeurs dans les boues de vidange

Normalement, une fois un Ph de 3-4 obtenu, les pathogènes sont éliminées et les bactérie lactiques se calment. Je suppose que c'est prêt quand tous les sucres ont été transformés. Faudrait peut-être un PH mètre pour bien contrôler tout ça ?
Après ça entre en mode conservation ?

J'ai enfouie quelques graines de courge pour voir si elles vont résister un mois. Je vais continuer à arroser tous les jours, 5 litres environ, en fonction de ce que je récupère comme jus, le lendemain.
Après ça je compte mélanger à la terre, l’intérêt étant l'énergie conservée pour la vie du sol.
En enterrer une partie en bloc, pour vérifier si elle passe par une phase thermique, auquel cas les graines résiduelles ne surviraient pas.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités