Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsComment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4692
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 674

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar sicetaitsimple » 07/02/20, 18:17

Moindreffor a écrit :
Julienmos a écrit :question bête, cette juglone, elle reste dans le sol, ou elle finit par "disparaître" avec le temps (se décomposer) ?

regarde sous un noyer s'il y a de l'herbe ou pas et tu auras ta réponse, pas la peine de chercher bien loin la nature a souvent la réponse...


Tu devrais quand même lire un peu ce qui précède ou suit avant de faire une réponse "définitive" à coté de la plaque. L'information "nouvelle"", c'est que certaines plantes seraient sensibles et d'autres pas.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1076
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 235

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Julienmos » 07/02/20, 22:02

OK certaines plantes ne poussent pas, ou mal, because présence de juglone, mais que sous un noyer il y en ait en permanence, d'accord, par contre si je paille le potager avec des feuilles de noyer (assez peu de juglone dans ce cas si j'ai bien lu) une seule fois, après décomposition de ces feuilles, cette juglone disparaîtra sans doute si elle est lessivée (est-elle lessivable ?) mais est-ce un poison qui ne peut absolument pas être "décomposé", "transformé..." dans le sol, pour que ce ne soit plus un poison ?
oui c'est très flou ce que je dis :lol:
0 x
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 799
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 167

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar VetusLignum » 07/02/20, 22:39

Julienmos a écrit :OK certaines plantes ne poussent pas, ou mal, because présence de juglone, mais que sous un noyer il y en ait en permanence, d'accord, par contre si je paille le potager avec des feuilles de noyer (assez peu de juglone dans ce cas si j'ai bien lu) une seule fois, après décomposition de ces feuilles, cette juglone disparaîtra sans doute si elle est lessivée (est-elle lessivable ?) mais est-ce un poison qui ne peut absolument pas être "décomposé", "transformé..." dans le sol, pour que ce ne soit plus un poison ?
oui c'est très flou ce que je dis :lol:


Oui, il y a de la juglone dans les feuilles. La juglone des feuilles se décompose en 1 mois. Par contre, pour les copeaux de bois, ça met plus de temps.
https://www.extension.iastate.edu/news/ ... 070701.htm
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4376
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 737

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Moindreffor » 07/02/20, 22:48

sicetaitsimple a écrit :
Moindreffor a écrit :
Julienmos a écrit :question bête, cette juglone, elle reste dans le sol, ou elle finit par "disparaître" avec le temps (se décomposer) ?

regarde sous un noyer s'il y a de l'herbe ou pas et tu auras ta réponse, pas la peine de chercher bien loin la nature a souvent la réponse...


Tu devrais quand même lire un peu ce qui précède ou suit avant de faire une réponse "définitive" à coté de la plaque. L'information "nouvelle"", c'est que certaines plantes seraient sensibles et d'autres pas.


ok, je veux bien tout ce que vous voulez, qu'il y ait des infos nouvelles, ok
je dis juste que sous un noyer il y pousse de l'herbe, que sous un noyer il y a pas mal d'ombre car c'est un arbre qui a des branches basses, donc disons que ce n'est peut-être pas le meilleur endroit pour implanter son potager, mais après chacun fait son choix, donc peut-être trop définitive comme réponse ok, mais j'y trouve du bon sens

donc à moins de n'avoir que cet endroit pour faire son potager, ben déplacer le potager réglerait beaucoup plus facilement le problème
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1076
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 235

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Julienmos » 07/02/20, 22:56

une autre question serait de savoir si ce poison peut se retrouver dans le légume puis dans l'assiette et nuire à la santé ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1076
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 235

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Julienmos » 07/02/20, 22:58

VetusLignum a écrit :La juglone des feuilles se décompose en 1 mois.
https://www.extension.iastate.edu/news/ ... 070701.htm


étonnant puisque les feuilles de noyer mettent quand même plus d'un mois pour se décomposer ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2410
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 37

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar plasmanu » 08/02/20, 16:00

Chez mon voisin mitoyen au nord. Sous son noyer pousse un moteur Bernard, un tas de bois et un rejet de sa haie.
Les sangliers ont défoncé la clôture et passent sous ma fenêtre du salon et devant la fenêtre de la véranda. Visible aussi de la terrasse et du jardin.
Jardin et sangliers sont très copains. Il faudra trouver une solution
Pièces jointes
IMG_20200208_154331.jpg
IMG_20200208_095459.jpg
IMG_20200208_095529.jpg
IMG_20200208_095646.jpg
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17967
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 09/02/20, 11:20

Julienmos a écrit :
étonnant puisque les feuilles de noyer mettent quand même plus d'un mois pour se décomposer ?


Il y a deux choses : le temps que met la juglone a être "libérée" et le temps qu'elle met à se décomposer... En sachant que beaucoup de "molécules" solubles (je pense que c'est le cas de la juglone) diffuse comme l’arôme d'un thé ou d'une tisane ou le café...

J'ai très nettement "senti" l'odeur typique de "feuilles de noix" lorsqu'on met les feuilles fraiches (après leur chute, tu sens le tas à 1 mètre !), et quelques temps plus tard, on ne sent presque plus rien (il faut mettre le nez dans une poignée de feuilles) ! Je ne sais pas si c'est la juglone qui a cette odeur, mais j'en déduis que les feuilles de noyer sont "délavées" avant même de se décomposer...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17967
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 09/02/20, 11:26

plasmanu a écrit :Chez mon voisin mitoyen au nord. Sous son noyer pousse un moteur Bernard, un tas de bois et un rejet de sa haie.


Et tu as oublié la cagette en plastique rouge ! Quel remarquable jardinier, ton voisin !

Toujours les sangliers, comme chez moi. Ils adorent se vautrer sous des ronces comme ça, où on ne les embête pas beaucoup. Pour venir grattouiller dans le potager, avec une certaine maladresse.

Je n'ai pas essayé tous les "trucs" genre cheveux humains, naphtaline, urine...

Je suis passé direct à l'étape définitive et radicale : "clôture électrique spécial sanglier". 100 % efficace ; plus une seule incursion depuis sa mise en place (en réalité une, l'été dernier, après 6 mois de non-branchement), même si les 3/4 du temps, en raison de divers travaux, elle n'est même pas branchée en continu. Ils prennent une châtaigne et a priori ils mémorisent - comme les chevaux et les vaches !
0 x
jft78
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 31
Inscription : 16/04/19, 21:10
Localisation : Yvelines
x 4

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar jft78 » 25/05/20, 17:54

Je déterre ce fil suite à mes derniers messages de l'automne dernier concernant la mise en place du foin pour la première fois au potager et semis d'engrais vert.
Pendant l'hiver, l'engrais vert a bien poussé et j'ai obtenu un beau "champ" jaune et bleu (moutarde blanche + phacélie) en mars /avril. Par contre, très peu de trace du seigle que j'avais semé en même temps (fin septembre).
Donc belle production de matière sauf sur une bande d'environ 1,5m de large. J'avais tout d'abord incriminé les oiseaux (corneilles /merles / pies) très actifs par ici. Le semis a levé, puis, plus rien, tout a été recouvert sur cette bande. Cela ne m'avait pas inquiété plus que ça, mais aujourd'hui je doute de cette conclusion hâtive.
Cette bande est restée très propre, alors qu'ailleurs, quelques pissenlits ont réussi à passer au travers du foin + la potentille qui commence à prendre un sérieux ascendant depuis le fauchage de l'engrais vert, mais j'en avais déjà avant de dérouler le foin. Je la retire juste quand je plante.
Et sur cette surface "propre" j'ai planté des pieds de tomates cerises, qui restent "scotchés" depuis (ils n'ont quasiment pas bougés depuis 10 jours). Ailleurs, les pdt sont superbes dans le foin, les salades et choux aussi.
Avant de dérouler le foin, j'avais à cet endroit des fraisiers cultivés depuis plusieurs années sur une bâche opaque. Donc jamais d'apport durant plusieurs années.
Est-ce possible que les fraisiers aient "épuisés" la surface et que l'épaisseur de foin appliquée (une seule fois) n'ait pas été suffisante pour que ça redémarre ? Et donc, nourrir "très sérieusement" en chargeant en foin avant de retrouver un fonctionnement "correct" ?
En fait, j'ai maintenant l'impression que si l'engrais vert a été recouvert, c'est qu'il a simplement poussé moins vite qu'ailleurs ! Les oiseaux ont juste fait leur boulot de "nettoyage" pour trouver de la nourriture.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : martray37 et 16 invités