Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesSurchauffe solaire avec thermosiphon

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
philbeafrajul
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 26/02/09, 12:49

Surchauffe solaire avec thermosiphon

Message non lupar philbeafrajul » 26/02/09, 13:55

Bonjour,

Je suppose que le problème a déjà été abordé, mais la 'recherche' n'a rien donnée...
Voila, j'étudie le montage d'un ballon d'ECS (300 l) avec double échangeur: un pour le chauffage solaire (6 m² avec circulateur, sonde etc,) un pour une récupération de chaleur sur un insert en thermosiphon (le ballon sera 3 m au dessus, presque à la verticale). L'idée étant de produire l'eau chaude via le soleil le printemp-été-automne et l'insert en hiver.
La stratégie du thermosiphon est, comme je l'ai déjà lu ici, fonctionnement même en cas de coupure de jus en hiver (je parts du principe qu'il y aura du courant à la belle saison).
La question qui me bloque pour l'instant est le risque de surchauffe du ballon. L'utilisation de robinet thermostatique permet de limiter le risque de brûlure à l'usage, mais a priori, la température du ballon peut devenir elle-même problématique (>100°C).
Existe-t-il des systèmes (passif) qui peuvent gérer ce problème?
0 x

Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 26/02/09, 19:31

un ballon réchauffé par des serpentins ne peut quasi pas passer en ébullition.
Pour le circuit du poêle j'utilise une vanne thermostatique de décharge à réintégration. Quand la T° dépasse une certaine T° elle laisse filer de l'eau chaude vers l'égout et injecte de l'eau froide.
Reste à voir ce qui existe pour les panneaux solaires
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 27/02/09, 07:40

Bonjour,
J'ai installé exactement ce système chez moi, à savoir serpentin dans la cheminée, qui préchauffe l'eau, et aussi un capteur solaire.
Une différence de taille, le circuit fonctionne avec deux circulateurs.
Explications:
Quand le poel au bois fonctionne, la priorité est donnée au serpentin qui est aligné vers l'ecs (système automatique)
Et si en plus il y a du soleil, le capteur solaire alimente un radiateur qui chauffe ma chambre.(il faut bien éliminer les calories du capteur, meme en hiver)
Le tout est automatisé, et régis par des vannes à 3 voies.
En été, quand je vais en vacances, je force le capteur solaire vers ce radiateur, afin de ne pas monter trop haut en T° sur l'ecs.
Le système fonctionne, mais ça n'est pas le top:
Complexité de l'automatisation
Mauvais rendement du serpentin dans la cheminée (encrassement rapide du serpentin)
Perte d'énergie quand je suis en vacance...(un drap blanc sur le capteur solaire serait plus écolo :D )
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
philbeafrajul
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 26/02/09, 12:49

Message non lupar philbeafrajul » 27/02/09, 09:22

Merci pour vos informations.
Pour la partie solaire, comme il y a un circulateur avec sonde et contrôle, je ne m'inquiète pas!
Pour la partie cheminée, je pensais placer le serpentin derrière l'insert, quitte à intercaller quelques briques si ça chauffe trop pour optimiser la distance.
Je ne connaissais pas le système de vanne thermostatique à décharge, je vais me renseigner là dessus. C'est monté sur le circuit primaire (serpentin de l'insert) ou secondaire (ballon d'eau chaude)?
C'est vrai que ça revient à gaspiller un peu d'eau mais bon, si ça se limite à quelques litres par an...
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 27/02/09, 17:58

c'est monté au plus près de la source de chaleur, là où c'est le plus chaud. La notice dit à moins d'un mètre.
Si tu ne fais pas de surchauffe, tu ne gaspilles rien du tout. à toi de bien dimensionner tes tuyaux et bien les orienter. à ce sujet, il vaut mieux avoir une configuration à tubes parallèlles verticaux plutôt qu'un serpentin.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 3 invités