Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Société et philosophieSommes-nous seuls dans l'Univers?

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46726
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 367
Contact :

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar Christophe » 04/06/17, 10:39

Des nouvelles théories: http://www.iflscience.com/space/hiberna ... -life-yet/

En Français google traduit cela donne:

Les scientifiques ont proposé une raison plutôt intéressante pour la raison pour laquelle nous n'avons pas encore trouvé d'étrangers, un problème connu sous le nom de paradoxe de Fermi (si la vie est si abondante, où est tout le monde?). Ils proposent que les extraterrestres intelligents pourraient être en état d'hibernation, en attendant que l'univers fasse plus froid afin qu'ils puissent être plus productifs.

Cette idée a été proposée dans le Journal of the British Interplanetary Society, avec une pré-impression disponible sur arXiv. Le journal a été rédigé par Anders Sandberg, Stuart Armstrong et Milan Cirkovic de l'Institut du futur de l'humanité à l'Université d'Oxford, et a été repris récemment par Gizmodo.

Certaines personnes pensent qu'une civilisation beaucoup plus avancée que la nôtre pourrait devenir une race numérique. C'est-à-dire qu'ils vivront en intelligence artificielle à l'intérieur des ordinateurs, en supprimant des corps charnables plus limités. Les experts, y compris Elon Musk, ont suggéré que c'est une progression logique dans l'avenir.

Si nous ne sommes pas seuls dans l'univers (ce dont nous n'avons encore aucune preuve), on pourrait donc proposer davantage qu'une race étrangère avancée ait pu descendre dans cette voie. Mais pour tirer le meilleur parti de leurs nouveaux corps numériques, ils pourraient ne pas aimer l'univers en ce moment.

La température de l'univers en ce moment est de 3 degrés Kelvin au-dessus du zéro absolu. C'est assez froid, mais cette température continuera de baisser au fur et à mesure que l'univers se développera. Sandberg et ses collègues affirment que la température à l'avenir pourrait permettre 1030 autres processus informatiques que ce qui est actuellement possible.

"Nous suggérons donc une« hypothèse d'actualité »," les chercheurs écrivent dans leur journal, ajoutant que "la raison pour laquelle nous n'observons pas les manifestations de civilisations extraterrestres, c'est qu'ils sont actuellement (la plupart du temps) inactifs, attendent patiemment les futures époques cosmiques". Est essentiellement l'hibernation pour éviter des températures plus chaudes, et pas les plus fraîches.
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3186
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 224

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar moinsdewatt » 04/06/17, 14:34

Future of Humanity Institute de l' University of Oxford aime le capillotractage à froid
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar Exnihiloest » 06/06/17, 17:45

D'accord avec moinsdewatt sur le capillotractage.

Causes bien plus probables :
- nous sommes les seuls
- l'exploration de l'univers n'impose pas de déplacements physiques (palliés par des moyens d'observation discrets à distance)
- l'évolution des espèces intelligentes aboutit à abandonner l'exploration de l'univers pour des buts plus intéressants ou plus utiles
- l'évolution des espèces intelligentes les fait s'anihiler ou se suicider avant d'atteindre la capacité d'exploration galactique
- théorie du zoo : nous y vivons et ce que nous voyons de l'univers est entièrement contrôlé par une intelligence supérieure
- ...

La première hypothèse est de loin la plus probable. Les théories cosmologiques laissent de plus en plus envisager que notre univers et ses lois physiques n'en est qu'un parmi un nombre incommensurable d'autres univers aux lois différentes. S'il y a une certaine probabilité que dans de tels univers les lois physiques permettent l'apparition d'observateurs, un univers à un seul type d'observateur est plus probable qu'à deux ou plus, et donc nous, terriens observateurs de notre univers, sommes simplement dans le haut de la courbe de Gauss, ce qui était statistiquement le plus probable.
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3186
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 224

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar moinsdewatt » 06/06/17, 20:17

Ou plus simplement :

Nos ''voisins'' ne sont pas venus nous voir parce qu' ils sont bien trop loin.

Et éventuellement si ils ont essayé ils se sont auto détruit en cours de route, route spatiale qui demande des milliers d'année.
Les humains sont un peu cons, ils n' y a pas de raison que ça ne soit pas valable pour les autres civilisation dans d'autres étoiles.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar Exnihiloest » 06/06/17, 22:26

moinsdewatt a écrit :Ou plus simplement :

Nos ''voisins'' ne sont pas venus nous voir parce qu' ils sont bien trop loin.

Et éventuellement si ils ont essayé ils se sont auto détruit en cours de route, route spatiale qui demande des milliers d'année.
Les humains sont un peu cons, ils n' y a pas de raison que ça ne soit pas valable pour les autres civilisation dans d'autres étoiles.


Il n'y a aucune limite de distance pour l'exploration intergalactique, car si l'on s'approche de la vitesse de la lumière, alors le temps du voyageur ralentit, c'est une conséquence de la relativité restreinte.
Exemple :
On veut aller sur Alpha du Centaure qui est à environ 4 années-lumière. A une vitesse proche de la vitesse de la lumière, il nous faudrait donc à peu près 4 ans pour y aller.
Vrai ?
Non, faux ! 4 ans, c'est la durée de notre voyage vu par ceux restés sur terre. Mais pour nous, dans notre vaisseau spatial, le temps t' sera égal à t * √(1-v²/c²) où v est notre vitesse. Si nous allons à la vitesse de la lumière moins 1 millionième, au lieu des 4 ans vu de la terre notre voyage durera 4 * √(1-999999²/1000000²) = 0,0056 année = 2 jours.


Il n'y a aucune limite de principe, on peut théoriquement aller d'un "bout" à l'autre de l'univers en un temps arbitrairement court, enfin presque parce que l'expansion de l'univers contrarie un peu notre projet mais là c'est un autre problème et de toute façon des milliards de galaxies sont quand même accessibles.
Donc bien que loins, très loins, très très loins, si nos voisins ont l'avancée technologique qui permet l'approche de la vitesse de la lumière, ils peuvent venir nous voir.
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5304
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 174

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar sen-no-sen » 06/06/17, 23:47

Le déplacement pourrait même être instantané via un "trou de ver".

Image
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2403
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar izentrop » 07/06/17, 00:18

Un adage gaulois disait : "avec des si, on mettrait Lutèce en amphore."
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46726
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 367
Contact :

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar Christophe » 07/06/17, 10:27

Exnihiloest a écrit :Il n'y a aucune limite de distance pour l'exploration intergalactique, car si l'on s'approche de la vitesse de la lumière, alors le temps du voyageur ralentit, c'est une conséquence de la relativité restreinte.
Exemple :
On veut aller sur Alpha du Centaure qui est à environ 4 années-lumière. A une vitesse proche de la vitesse de la lumière, il nous faudrait donc à peu près 4 ans pour y aller.
Vrai ?
Non, faux ! 4 ans, c'est la durée de notre voyage vu par ceux restés sur terre. Mais pour nous, dans notre vaisseau spatial, le temps t' sera égal à t * √(1-v²/c²) où v est notre vitesse. Si nous allons à la vitesse de la lumière moins 1 millionième, au lieu des 4 ans vu de la terre notre voyage durera 4 * √(1-999999²/1000000²) = 0,0056 année = 2 jours.


Je te fais confiance sur la formule (merci au passage je ne la connaissais pas et je pensais qu'elle était plus compliquée*) mais selon ce que j'avais appris c'est AMHA l'inverse: le temps ralentit bien quand on s'approche de la vitesse de la lumière mais les voyageurs vers Proxima devront bien rester en voyage durant 4 ans "dans leur temps"...sinon cela voudrait dire qu'en "temps vaisseau" on peut largement dépasser la vitesse de la lumière (?!?).

Autrement dit c'est pas le temps du voyageur qui ralentit mais celui de l'observateur qui accélère...

Et en appliquant la formule: chaque "2 jours vaisseau", 4 ans s'écouleront sur terre...quand il seront arrivés (4 ans en temps vaisseau donc) il se sera passé sur Terre: 365*4/2 * 4 = 2920 années...et idem pour tous les points à la même vitesse que la Terre. Ce qui posera d'ailleurs des problèmes de prévision de trajectoires également! :mrgreen:

Me gourè-je ?

Bref pour le moment, on est bloqués sur Terre et bien bloqués !

* cette formule suppose que la vitesse du point "fixe" est négligeable je présume?

ps: il faut subir 1G d'accélération pendant un peu moins d'une année pour arriver à la vitesse de la lumière. Ordre de grandeur à avoir en tête....puis faut pas oublier de freiner :mrgreen: Bref on est mal pour aller se balader dans les étoiles :cheesy: :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46726
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 367
Contact :

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar Christophe » 07/06/17, 10:30

moinsdewatt a écrit :Ou plus simplement :

Nos ''voisins'' ne sont pas venus nous voir parce qu' ils sont bien trop loin.

Et éventuellement si ils ont essayé ils se sont auto détruit en cours de route, route spatiale qui demande des milliers d'année.
Les humains sont un peu cons, ils n' y a pas de raison que ça ne soit pas valable pour les autres civilisation dans d'autres étoiles.


Je plusoye cette théorie :)

A ce propos, le fameux signal "Wow" (que j'ai jamais compris lol), aurait été résolu, c'était une comète...

extra_large-1496765233-cover-image.jpg
extra_large-1496765233-cover-image.jpg (29.61 Kio) Consulté 364 fois


http://www.iflscience.com/space/the-wow ... f-a-comet/
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Message non lupar Exnihiloest » 08/06/17, 00:13

Christophe a écrit :Je te fais confiance sur la formule (merci au passage je ne la connaissais pas et je pensais qu'elle était plus compliquée*)

Oui elle est simple, c'est la "transformée de Lorentz" pour le temps. Mais là on est en relativité restreinte. Si la gravitation intervient, il faut faire appel à la relativité générale, et ce n'est pas coton du tout...

mais selon ce que j'avais appris c'est AMHA l'inverse: le temps ralentit bien quand on s'approche de la vitesse de la lumière mais les voyageurs vers Proxima devront bien rester en voyage durant 4 ans "dans leur temps"...sinon cela voudrait dire qu'en "temps vaisseau" on peut largement dépasser la vitesse de la lumière (?!?).
Autrement dit c'est pas le temps du voyageur qui ralentit mais celui de l'observateur qui accélère...

Et en appliquant la formule: chaque "2 jours vaisseau", 4 ans s'écouleront sur terre...quand il seront arrivés (4 ans en temps vaisseau donc) il se sera passé sur Terre: 365*4/2 * 4 = 2920 années...et idem pour tous les points à la même vitesse que la Terre. Ce qui posera d'ailleurs des problèmes de prévision de trajectoires également! :mrgreen:

Me gourè-je ?


Oui en ce qui concerne le temps passé dans le vaisseau. C'est expliqué là : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dilatation_du_temps.
Le temps dépend du repère où on le mesure. Quand on le mesure dans notre propre repère (la terre pour les terriens, le vaisseau pour les voyageurs), celui où notre vitesse est nulle par rapport à ce repère, on l'appelle le temps propre.

Quand on mesure "à distance" le temps d'événements dans un autre repère, il faut faire des corrections pour retrouver le temps propre dans l'autre repère, à partir du temps qu'on mesure dans notre repère de mesure à nous.
C'est là qu'intervient la transformée de Lorentz du temps Δt=ΔΤ * (1/√(1-v²/c²)) où Δt est le temps mesuré chez nous de quelque chose "à distance" et ΔΤ le temps propre de ce quelque chose. J'ai donc utilisé ΔΤ = Δt * √(1-v²/c²) pour obtenir à partir du temps Δt de 4 années mesuré par les terriens, le temps propre du vaisseau, que le voyageur a vécu, soit 2 jours.

Le principe de relativité, c'est qu'on ne sait pas qui se déplace. Il n'y a pas de vitesse absolue. Les voyageurs voient les terriens s'éloigner d'eux à la même vitesse que les terriens voient les voyageurs s'éloigner. C'est parfaitement symétrique.
Ce qui va créer la dissymétrie, c'est le retour, car alors la vitesse ne pourra pas être constante pour celui qui fait demi-tour. Si les voyageurs font demi-tour, à leur retour ils auront vécu 4 jours depuis leur départ de terre et les terriens eux, auront 8 ans de plus.

On peut quand même traiter le problème dans le cadre de la relativité restreinte bien qu'il y ait les demi-tours donc vitesse non constante, à condition de faire quelques hypothèses (en particulier au top départ, on considère que les voyageurs sont déjà à presque la vitesse c), sinon il faut passer par la relativité générale, des courageux l'ont fait, et ils retrouvent le même résultat qu'avec la relativité restreinte (ouf ! :D ).

A noter que ceci a été vérifié expérimentalement, ce n'est pas du cinéma, je le dis pour ceux qui croiraient qu'on est en science-fiction. On connait la durée de vie de certains atomes radioactifs. En les projetant à grande vitesse dans un accélérateur de particules, on s'aperçoit que leur durée de vie augmente conformément aux prédictions de la relativité d'Einstein.

...
ps: il faut subir 1G d'accélération pendant un peu moins d'une année pour arriver à la vitesse de la lumière. Ordre de grandeur à avoir en tête....puis faut pas oublier de freiner :mrgreen: Bref on est mal pour aller se balader dans les étoiles :cheesy: :cheesy:

ce qui veut dire qu'un voyage réaliste à la vitesse de la lumière devra durer au moins deux ans si l'on ne veut pas subir une accélération pénible de plusieurs g...
Mais bon, on peut aussi espérer trouver le truc pour l'anti-gravité (donc de l'anti-accélération). Il y a du boulot...
1 x


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Recherches populaires