Education, Education pour faire quoi ?

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 14007
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 643

Education, Education pour faire quoi ?




par Flytox » 17/11/11, 21:11

0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59476
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2404




par Christophe » 18/11/11, 09:17

Les 2 premières minutes me plaisent déjà bien ! A mettre aussi dans le sujet https://www.econologie.com/forums/les-lacune ... 10049.html

Vu au JT hier: actuellement en France il y a un test de suppression des notes au primaire...note remplacées par...4 points de couleurs dans une grille d'évaluation (pour chaque devoir) et un suivi de sa progression par l'élève lui même...

Euh dans le genre pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...je demande l'educ nationale !

J'aimerais bien voir à quoi ressemblera les bulletins de notes...non de points...surement plus proches du sapin de noël que du bulletin scolaire...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59476
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2404




par Christophe » 18/11/11, 09:39

A propos des "succès" de l'éducation nationale, voici une enquête (d'auto satisfaction...) sur les ingénieurs en France: http://www.emploi-pro.fr/article/une-gr ... -4200.html

Marrant car derrière ce tableau presque idyllique, dans la réalité cela me semble bien moins rose...beaucoup d'ingés que je connais n'ont pas réussi à se "caser" dans un poste d'ingénieur (ou très difficilement ou en faisant plein de concessions)...

Quelques-uns, comme moi, on dû se reconvertir...

Une grande enquête sur les ingénieurs

Pendant une semaine, Emploi-Pro publie une enquête sur le monde des ingénieurs. Recrutement, salaire, condition de travail, meilleurs cursus en France et à l’étranger, stratégie de carrière. Tout ce qu'il faut savoir sur le monde des ingénieurs sera passé en revue.

Difficile à plaindre les ingénieurs. Ils sont les « préférés » des entreprises et des recruteurs. Homme comme femme, ils plaisent aux belles-familles et aux dirigeants. De plus, dans une société en mal de repères, ils sont les garants d’un savoir-faire à la française. Quoi de mieux qu’un Polytechnicien dans une famille ou un organigramme.

Avec 60 000 recrutements de prévu en 2011, les ingénieurs constituent aussi une caste importante du monde des managers. Cela représente l’embauche de près d’un cadre sur 4. Des recrutements de haut niveau qui sont appelés à grimper dans les hiérarchies des entreprises. On les trouve au plus haut niveau des sociétés du Cac 40. On les paye grassement (52 000 euros de salaire médian en 2011 quand celui des cadres est de 33 037 €) et tout laisse à penser que l’économie française et européenne ne pourra pas se passer de ces spécialistes de la technique qui occupe des positions de management.

« Quand vont-ils tirer la sonnette d’alarme ? »

L’horizon est donc totalement dégagé pour ce personnel. Pourtant, ici ou là, des signaux d’alerte commencent à clignoter. Dans les classements mondiaux des meilleures écoles d’ingénieurs, on s’aperçoit que les cursus français sont à la traine. « Les ingénieurs à la française sont des colosses aux pieds d’argile, persifle, sous anonymat, un dirigeant d’une société… d’ingénierie. Ils sont choyés en France, chouchouté, pouponnés. Alors, au moindre problème ou lors d’une expérience à l’étranger, toute cette organisation allant des classes prépas aux postes réservées dans l’industrie ou dans les hautes sphères étatiques, se lézarde rapidement. Les rois sont alors vite nus ». Il existe donc des problèmes dans le monde très protégés des ingénieurs. Certains se demandent comment développer des carrières d’experts. D’autres, surchargés de travail, entre deux reportings, estiment que tout cela n’a plus beaucoup de sens. « Certains ingénieurs estiment ne plus avoir le temps de travailler correctement, explique Laurent Mahieu, secrétaire général adjoint de la CFDT Cadres et membre de la Commission des titres d’ingénieurs. A partir de quand vont-ils tirer la sonnette d’alarme ? Les anciennes générations taisaient les soucis. Mais les nouvelles s’expriment beaucoup plus ». Ce sont tous ces aspects qui vont être analysés. Bonne lecture.

(...)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4038
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 325




par Macro » 18/11/11, 09:41

Christophe a écrit :J'aimerais bien voir à quoi ressemblera les bulletins de notes...non de points...surement plus proches du sapin de noël que du bulletin scolaire...


Ben, déjà avec des chiffres ce n'est pas triste..Dans le collège des minimacros, les profs ne font plus de contrôle (ça prend du temps à corriger) mais balancent constamment des questionnaires sur 5 points..Bilan des courses, tous les mômes ont 15 sur 20 de moyenne au bout du compte..Quand les 3/4 ne sont pas capables d'aligner 4 mots sans faire 10 fautes, ou lire a voie haute de façon intelligible une page de picsou magazine

Leurs notes ressemblent un peut a une feuille de paie en francs..Bravo monsieur vous avez gagné 6500francs...La vache ça fait beaucoup!!!

Heu qu'est ce que je vais pouvoir m'offrir avec tout ça :cheesy: :cheesy: :cheesy:
0 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59476
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2404




par Christophe » 18/11/11, 10:31

Ah trop bon le test du "point de rupture" (présenté à la fin de la vidéo dont voici le lien utube: http://www.youtube.com/watch?v=e1LRrVYb8IE ) donc plus on va à l'école plus on devient "bête"...(dans le sens "créativité")...ou plutôt "formaté" à la pensée unique...(laquelle? Cela dépend du pays *)

Cela fait un moment que j'avais quelques certitudes à ce propos !
:cheesy:

* à ce propos j'ai parlé récemment avec un albanais trentenaire, qui a donc été éduqué sous l'aire communiste.

Ses connaissances en géographie (données brutes sur les pays dans le monde) sont bien supérieures aux nôtres, "occidentaux"...un bémol tout de même: il exagérait les chiffres concernant l'URSS (on a dû vérifier sur wiki)...surement un poil de propagande soviétique là dedans ! :cheesy:
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6628
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 592




par sen-no-sen » 18/11/11, 13:53

Laszlo Polgar psychologue et père de Susan, Judit et Sofia Polgar toutes trois parmi les meilleures joueuses d’échec au mondes(Judit est la meilleurs joueuse du 21 siècles), à démontré la possibilité de faire de n'importe quel enfant un génie.
Il a notamment écrit le livre Bring Up Genius!, démontrant que le génie serait acquis plutôt qu'inné, moyennant les bonnes méthodes.

L'une des première mesure qu'il pris, fut de retirer ses filles de l'école...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 18/11/11, 14:09

démontré la possibilité de faire de n'importe quel enfant un génie...
le génie serait acquis plutôt qu'inné, moyennant les bonnes méthodes.

est certainement une illusion, car nos capacités varient fortement d'un individu à l'autre au niveau inné, par exemple pour la musique, où sans certaines capacités assez innées, dans les oreilles et le cerveau, on ne deviendra jamais un Mozart !!
Je ne suis pas doué en musique et même avec un père jouant du violon, me donnant un violon, ma bonne volonté, je n'ai fait qu'écorcher le violon, et admirer les violonistes pour leur facilité à mettre vite leurs doigts au bon endroit, vu mon incapacité totale à me rendre compte que la note était un peu fausse !!

Pareil pour l'orthographe avec un dyslexique !!

Aussi, l'inné est aussi essentiel, avec une composante génétique très aléatoire !!
Les autistes super intelligents sur certaines activités précises, sans enseignement correct, le prouvent totalement !!

Sinon, on pourrait rendre génial même un singe !!

Il est certain que nous sommes très différents les uns des autres, et que l'enseignement doit avoir des méthodes adaptées à chacun, favorisant les dons et aidant sur les difficultés, au lieu d'étouffer uniformément !!
C'est extrêmement difficile à réaliser !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6628
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 592




par sen-no-sen » 18/11/11, 14:18

dedeleco a écrit :est certainement une illusion, (...)


:arrow:


Il est certain que nous sommes très différents les uns des autres, et que l'enseignement doit avoir des méthodes adaptées à chacun, favorisant les dons (...).



C'est exactement ce qu'il a voulut démontrer,avec une méthode adapté,et après avoir décelé les dons innés,n'importe quel enfant peu devenir un génie.

Sinon, on pourrait rendre génial même un singe !!

Pas besoin, ils le sont déja!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
manet42
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 631
Inscription : 22/11/08, 17:40
Localisation : Lorraine




par manet42 » 18/11/11, 14:18

Vu au JT hier: actuellement en France il y a un test de suppression des notes au primaire...note remplacées par...4 points de couleurs dans une grille d'évaluation

Mes enfants ont connu ça ou presque, 4 niveaux A,B,C,D. Il y avait même des C+ et des C-, et même des moyennes....Ca venait de l'INRDP (institut national de la recherche pédagogique , je crois).
Système abandonné ensuite comme beaucoup de réformes (ils avaient même connu les maths dites modernes).
Cette fois avec des couleurs les moyennes vont nous faire de l'art nouveau. :P

n'importe quel enfant peu devenir un génie.

Je n'y crois pas, et est-ce vraiment nécessaire qu'un enfant devienne un génie ? Un être vivant heureux ça devrait suffire !

JC
Dernière édition par manet42 le 18/11/11, 14:26, édité 1 fois.
0 x
En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59476
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2404




par Christophe » 18/11/11, 14:20

Moué mais attention car à part des échecs elles savent faire quoi dans la vraie vie ces génies?

L'éducation nationale a aussi (surtout?) un rôle de sociabilisation...

Certains parents qui retirent leurs enfants du milieu scolaire ne leur rendent pas service pour leur future vie sociale...
0 x


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités