Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxVaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5491
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 582

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar GuyGadebois » 12/05/20, 01:55

Comme pour le glyphosate, le nucléaire et les OGM : "c'est sans conséquence". :mrgreen:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52913
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1307

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar Christophe » 13/05/20, 15:55

Je te cite ici car plus approprié Guy: societe-et-philosophie/la-fin-du-confinement-approche-t16435-80.html#p395865

GuyGadebois a écrit :
Près de 200 mutations du nouveau coronavirus auraient déjà été enregistrées depuis le début de l’épidémie. Malgré ce chiffre impressionnant, celles-ci seraient mineures sur la structure du virus. Toutefois, des recherches récentes amènent de nouveaux éléments : la dangerosité de ces mutations serait variable. En effet, si la plupart d’entre elles n’ont pas d’influence sur la fonction même du virus, des chercheurs chinois ont mis en évidence que certaines mutations aboutiraient à des souches jusqu’à 270 fois plus virulentes que les autres. C’est ce qui expliquerait que d’une région à l’autre, l’incidence de l’épidémie ne soit pas la même.

https://www.ladepeche.fr/2020/05/12/les ... 883873.php


La piste du vaccin s'éloignent durablement ! :roll: :roll: :roll:
1 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52913
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1307

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar Christophe » 13/05/20, 16:27

Dommage que cet article ne cite pas les références de l’étude chinoise !!! :cry: :cry: :cry:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5491
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 582

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar GuyGadebois » 13/05/20, 17:26

Christophe a écrit :Dommage que cet article ne cite pas les références de l’étude chinoise !!! :cry: :cry: :cry:

https://www.medrxiv.org/content/10.1101 ... 20060160v2
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52913
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1307

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar Christophe » 13/05/20, 17:29

Merci chef !! 8)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5491
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 582

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar GuyGadebois » 13/05/20, 17:35

Christophe a écrit :Merci chef !! 8)

De riengue, congue. Té, le lien du .pdf de l'étude complète:
https://www.medrxiv.org/content/10.1101 ... 2.full.pdf
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52913
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1307

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar Christophe » 13/05/20, 17:42

Là ça va, suis pas si congue ! Tu tireus ou tu poingutes ?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52913
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1307

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar Christophe » 13/05/20, 17:49

GuyGadebois a écrit :
Christophe a écrit :Merci chef !! 8)

De riengue, congue. Té, le lien du .pdf de l'étude complète:
https://www.medrxiv.org/content/10.1101 ... 2.full.pdf


Bon j’ai vu j’ai lu j’ai rin compru ! Suis trop congue :cheesy:

Pourquoi ils gribouillent des méduses ? :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5654
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 452
Contact :

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar izentrop » 15/05/20, 00:24

Qu'est-ce que vous racontez là :mrgreen:
bonne nouvelle concernant ce virus, c'est qu'il est très stable génétiquement (à l'inverse du VIH par exemple) et les vaccins actuellement en cours de développement devraient être efficaces plusieurs mois, voire plusieurs années. Le virus va circuler par vague et pour les prochaines, nous disposerons du vaccin qui devrait nous permettre de circonscrire l'épidémie" assure l'expert dans un communiqué du 8 avril.

Les vaccins en cours de test
Vaccin BCG. Plusieurs chercheurs dans le monde, notamment en France, travaillent sur la piste du vaccin BCG anti tuberculose, contre le coronavirus. "Lorsqu'il y a une couverture vaccinale BCG importante dans un pays donné, nous nous apercevons que la gravité de la maladie Covid-19 est moindre", déclare Laurent Lagrost, directeur de recherche à l'Inserm, sur LCI. Les personnes vaccinées contre le BCG ne seraient donc pas immunisées contre le SARS-CoV-2 mais moins à risque de développer une forme grave en stimulant la mémoire de l'immunité innée (première immunité à entrer en jeu face à une infection) et en induisant ainsi une 'immunité innée entraînée' explique l'Inserm dans un communiqué. Les résultats prometteurs sont publiés dans la revue Cell Stem Cell. L'institut Pasteur de Lille va essayer de mettre en place un essai clinique pour vérifier l'hypothèse. Cet essai imposera de suivre les participants pendant 2 à 3 mois pour avoir des données fiables.
Vaccin à ADN. L'institut Pasteur travaille en France sur deux axes : le développement accéléré d'un candidat vaccin à ADN qui est "une technique de protection contre les maladies par injection d'ADN codant pour un antigène d'intérêt. L'ADN injecté entraîne une réponse immunologique protectrice, par exemple par la production d'anticorps contre l'antigène. Les vaccins à ADN présentent des avantages potentiels par rapport aux vaccins classiques, y compris la capacité à induire une plus large gamme de types de réponses immunitaires. Deux antigènes candidats ont déjà été conçus, basés sur la protéine S (spicule) du virus, protéine responsable de la "couronne" observée à la surface des coronavirus à l'origine de leur nom" détaille le communiqué de l'Institut Pasteur, le 4 avril. Le second axe de travail est sur le développement d'un modèle animal (la souris) pour l'infection par SARS-CoV-2. "Il permettra non seulement d'évaluer l'efficacité du vaccin, mais facilitera aussi des études in vivo sur le SARS-CoV-2." Ces recherches s'inscrivent dans les projets de recherches du consortium REACTing (REsearch and ACTion targeting emerging infectious diseases), coordonné par l'Inserm.
Collaboration internationale : les laboratoires Sanofi et GSK annoncent travailler au développement d'un vaccin avec adjuvant contre le COVID-19, en unissant leurs technologies. "La combinaison d'un antigène protéique (apporté par Sanofi) et d'un adjuvant (dont GSK a la maîtrise) est une procédure fiable, utilisée dans plusieurs vaccins déjà commercialisés" annonce leur communiqué au 14 avril. Il consiste en l'ajout d'un adjuvant à certains vaccins pour renforcer la réponse immunitaire, et crée ainsi une immunité plus forte et plus durable contre les infections que le vaccin sans adjuvant. "Les deux entreprises prévoient de lancer des essais cliniques de phase I au deuxième semestre 2020 et, en cas de succès et sous réserve des exigences réglementaires, de mener à leur terme toutes les étapes du développement pour pouvoir mettre ce vaccin à disposition d'ici le deuxième semestre 2021" annonce le communiqué. "Le monde est aujourd'hui confronté à une crise sanitaire sans précédent et il est clair qu'aucune entreprise ne peut y remédier seule", a déclaré Paul Hudson, le directeur général de Sanofi.
Aux Etats-Unis, le laboratoire Johnson&Johnson recherche des candidats vaccins potentiels et prévoit de commencer les études cliniques chez l'homme au plus tard en septembre 2020. Les premiers lots d'un vaccin COVID-19 pourraient être disponibles pour une autorisation d'utilisation d'urgence au début de 2021. Par ailleurs, la société de biotechnologie Moderna teste depuis lundi 16 mars, son premier vaccin contre le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), le ARNm-1273, sur un patient volontaire. L'étude, menée par les Instituts nationaux de la santé américains (NIH), est dans sa première phase. Elle évalue l'innocuité et l'immunogénicité de trois niveaux de dose d'ARNm-1273 (25, 100, 250 μg) administrés selon un schéma de vaccination précis, sur un total de 45 adultes en bonne santé inscrits à l'étude. Les résultats ne seront pas connus avant 12 à 13 mois. L'objectif principal est d'évaluer l'innocuité et la réactogénicité d'un schéma de vaccination à deux doses d'ARNm-1273. L'objectif secondaire est d'évaluer l'immunogénicité de la protéine SARS-CoV-2 S.
En Allemagne, le Centre de recherche sur les infections (DZIF) travaille sur le codage génétique, soit l'utilisation des parties spécifiques du virus SARS-CoV-2 contre lesquelles le corps humain peut développer des anticorps. "Les scientifiques ont identifié un élément constitutif approprié du coronavirus - une protéine de pointe -, à la surface du nouveau coronavirus. Cette protéine est utilisée par le virus pour pénétrer les cellules humaines. La séquence génique correspondante (c'est-à-dire le plan de construction de la protéine de pointe) sera combinée avec les informations génétiques du vecteur MVA (un vecteur inoffensif déjà utilisé dans le vaccin contre la variole il y a plus de 30 ans) pour aboutir à un vecteur viral qui, lorsqu'il est administré en tant que vaccination, est capable de pénétrer les cellules humaines et, par conséquent, de produire des protéines de pointe. En conséquence, le système immunitaire peut identifier ces protéines comme "étrangères", ce qui stimulerait une réponse immunitaire et la production d'anticorps et de cellules T spécifiques contre la protéine de pointe" détaille un communiqué du DZIF le 9 mars. Un autre vaccin est également avec un autre vecteur déjà utilisé dans le vaccin contre la rougeole.
En Chine le premier essai clinique a démarré pour tester un vaccin sur 108 volontaires, tous originaires de la ville de Wuhan où le Covid-19 a fait son apparition. Les volontaires âgés de 18 à 60 ans ont reçu une première injection vendredi 20 mars, ils sont suivis pendant les six prochains mois.
Merci au Dr Mathieu Lafaurie, infectiologue à l'hôpital Saint-Louis à Paris et au porte-parole du service du Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection. https://sante.journaldesfemmes.fr/fiche ... tats-unis/
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52913
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1307

Re: Vaccin Covid-19: et si on en trouvait jamais comme pour le VIH SIDA ?

Message non lupar Christophe » 15/05/20, 01:17

Intéressant mais...

Début 2021, 2ieme semestre 2021, 12 à 13 mois...des délais bien longs et aucune certitude...on aura dépassé les 2 millions de morts probablement d’ici là...

Merci de confirmer qu’ils ne trouvent pas :mrgreen: et quid des futures mutations ?

Le vaccin de la grippe saisonnière ils le font en combien de temps ?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités