Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulière ?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1322
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 577

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par Rajqawee » 23/12/21, 16:46

ABC2019 a écrit :non tu te trompes. Parce que si ceux qui n'avaient pas de comorbidités n'étaient pas protégés par le vaccin, il y en aurait justement bien plus. Si des gens sans comorbidités peuvent etre hospitalisés, ça veut dire qu'ils sont AUSSI protégés par le vaccin.

Bé non. Mes données sont de 2020, puisque ce sont les données agrégées que l'on a, et que personne n'était vacciné. Du coup, même SANS vaccination, les personnes sans comorbidités c'est 18% de 2% d'hospitalisations, donc 0,36%. Quand bien même la vaccination protègerait à 100% cette partie de la population, tu éviterais donc 0,36% de séjours à l'hôpital. C'est donc bel et bien négligeable.

ABC2019 a écrit :La seule façon de justifier de ne pas les vacciner, c'est de montrer que le bénéfice risque est négatif, et j'ai pas vu un poil d'argument dans ce sens dans tout ce que tu as écrit.

Nope. Je n'ai pas besoin de montrer que le bénéfice risque est négatif, c'est bien à toi de montrer qu'il est positif pour ces personnes. C'était une belle tentative pour dévier du sujet original "engorgement hospitalier dû à toute la population".
Quand bien même on part du principe que ce vaccin n'a juste "pas d'intérêt" pour la population non à risque, en dehors du principe de précaution de ne pas l'utiliser (puisque ça ne sert à rien), ça pose la question de l'utilisation de ressources financières, industrielles et humaines énormes pour rien du tout.
ABC2019 a écrit :justement, on ne le fait pas parce que c'est tres clair pour tout le monde que les anticoagulants (qui ont plein d'effets secondaires ) ont un bénéfice risque négatif pour ceux qui n'en ont pas besoin . Ca illustre bien ce que je te dis.

Ca illustre l'inverse. On l'utilise sur des patients qui le nécessitent. Mais peut être l'exemple était mal choisi, je te l'accorde. Du coup, puisque le bénéfice/risque de l'homéopathie n'est pas négatif, je te suggère de t'en gaver tout l'hiver. En plus, tu as déjà un appétence pour le sujet :)
1 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10175
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2883

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par GuyGadeboisLeRetour » 23/12/21, 16:48

Rajqawee a écrit : Du coup, puisque le bénéfice/risque de l'homéopathie n'est pas négatif, je te suggère de t'en gaver tout l'hiver.

Les granules de foin, ça existe pour les bourrins ? :mrgreen:
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16352
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2068

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par janic » 23/12/21, 16:58

abcon
un obstacle qui n'existe pas ? :shock: :shock:
prouve donc son existence!

bon en fait j'en arrive à la seule conclusion possible : Janic et moi vivons dans deux mondes parallèles qui ne s'intersectent que sur ce forum, qui est une sorte de passerelle entre deux univers, d'où la difficulté de se comprendre. C'est pas possible autrement.
erreur! tu te fabriques un univers fantasmatique décalé de la réalité, vérifiable (une nouvelle fois) en consultant les stats officielles de l'Historique vaccinal au lieu de t'inventer un monde inexistant.
Tu n'as, manifestement, aucune compétence médicale et en vaccinologie et tu fais semblant de t'y connaitre avec tes copier coller de pseudos articles biaisés venant des BP..
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12853
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 984

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par ABC2019 » 23/12/21, 17:05

Rajqawee a écrit :
ABC2019 a écrit :non tu te trompes. Parce que si ceux qui n'avaient pas de comorbidités n'étaient pas protégés par le vaccin, il y en aurait justement bien plus. Si des gens sans comorbidités peuvent etre hospitalisés, ça veut dire qu'ils sont AUSSI protégés par le vaccin.

Bé non. Mes données sont de 2020, puisque ce sont les données agrégées que l'on a, et que personne n'était vacciné. Du coup, même SANS vaccination, les personnes sans comorbidités c'est 18% de 2% d'hospitalisations, donc 0,36%. Quand bien même la vaccination protègerait à 100% cette partie de la population, tu éviterais donc 0,36% de séjours à l'hôpital. C'est donc bel et bien négligeable.

non ton raisonnement est incorrect parce que tu pars du principe que le nombre serait constant, alors qu'encore une fois le nombre au pic est fixé par la réaction sociale à la vague, et la société ne réagit que quand les services menacent d'etre saturés.

Il y a bien plus de personnes sans comorbidité susceptibles d'etre hospitalisées que la capacité de saturation des services de réa, donc si tu laissais filer l'épidémie, les services seraient saturés DE TOUTES FACONS. Les services de réa ont tendance à se remplir jusqu'à ce qu'on réagisse. Donc la vaccination ne protège pas "que" ces 0,36 %, elle en protège bien plus.

La vaccination n'est pas suffisante en elle meme pour empecher les gens d'affluer en réa. C'est plus subtil que ça : elle permet de réagir à la vague avec moins de contraintes sociales. Et plus il y a de gens vaccinés, meme sans comorbidité, moins on a besoin de mesures contraignantes pour bloquer l'épidémie.


ABC2019 a écrit :La seule façon de justifier de ne pas les vacciner, c'est de montrer que le bénéfice risque est négatif, et j'ai pas vu un poil d'argument dans ce sens dans tout ce que tu as écrit.

Nope. Je n'ai pas besoin de montrer que le bénéfice risque est négatif, c'est bien à toi de montrer qu'il est positif pour ces personnes.

si elles représentent 18 % des réas et que la vaccination protège 90 % de ces 18 % sans effet négatif décelable, c'est évident que le bénéfice risque est positif.

C'était une belle tentative pour dévier du sujet original "engorgement hospitalier dû à toute la population".
Quand bien même on part du principe que ce vaccin n'a juste "pas d'intérêt" pour la population non à risque, en dehors du principe de précaution de ne pas l'utiliser (puisque ça ne sert à rien), ça pose la question de l'utilisation de ressources financières, industrielles et humaines énormes pour rien du tout.


je t'ai expliqué ci-dessus le bénéfice : outre le fait de protéger directement autour de 90 % des décès potentiels, elle diminue aussi l'ampleur des mesures à prendre pour stopper l'épidémie. Il y a bien moins de contraintes que l'année dernière (pour les vaccinés avec un pass en tout cas).

ABC2019 a écrit :justement, on ne le fait pas parce que c'est tres clair pour tout le monde que les anticoagulants (qui ont plein d'effets secondaires ) ont un bénéfice risque négatif pour ceux qui n'en ont pas besoin . Ca illustre bien ce que je te dis.

Ca illustre l'inverse. On l'utilise sur des patients qui le nécessitent. Mais peut être l'exemple était mal choisi, je te l'accorde. Du coup, puisque le bénéfice/risque de l'homéopathie n'est pas négatif, je te suggère de t'en gaver tout l'hiver. En plus, tu as déjà un appétence pour le sujet :)

si il est négatif, ça fait un apport de sucre rapide inutile et ça coute quelques euros, alors que le bénéfice est strictement nul :). Je préfère encore des bonbons au citron !
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Mééé nie nui allé a des fetes avec 200 personnes et n'iai meme pas été maladee moiiiiiii (Guignol des bois)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16352
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2068

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par janic » 23/12/21, 17:27

abcon
si il est négatif, ça fait un apport de sucre rapide inutile et ça coute quelques euros, :). Je préfère encore des bonbons au citron !
toujours aussi con que d'hab'! je t'ai posé la question: quelle quantité de "sucre" apporte un traitement complet en H?
PS: ce n'est pas du sucre, grand connard..ou! Comment? tu n'en sais rien parce que tu n'y connais rien. et que tu refuses d'étudier comme ta secte te l'interdit. On s'en doutait l'ignare de service!
alors que le bénéfice est strictement nul
preuves inexistantes et mensonges des allopathes anti H aux bottes de BP!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12853
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 984

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par ABC2019 » 23/12/21, 17:41

janic a écrit :abcon
si il est négatif, ça fait un apport de sucre rapide inutile et ça coute quelques euros, :). Je préfère encore des bonbons au citron !
toujours aussi con que d'hab'! je t'ai posé la question: quelle quantité de "sucre" apporte un traitement complet en H?
PS: ce n'est pas du sucre, grand connard..ou!

dans ton monde, je sais pas, mais dans le mien, si !
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Mééé nie nui allé a des fetes avec 200 personnes et n'iai meme pas été maladee moiiiiiii (Guignol des bois)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6981
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1099

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par sicetaitsimple » 23/12/21, 18:04

janic a écrit :
alors que le bénéfice est strictement nul
preuves inexistantes et mensonges des allopathes anti H aux bottes de BP!


Au fait, où en sont les "traitements" ou plutôt les protocoles en H contre le Covid?

PS: les guillemets sont là intentionnellement, on sait bien qu'il n'y a pas de "traitement" en H.....C'est de l'ordre du "fusionnel" entre le patient , le praticien et les laboratoires Boiron.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16352
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2068

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par janic » 23/12/21, 18:08

abcon
dans ton monde, je sais pas, mais dans le mien, si !
enfin tu reconnais que tu es dans ton monde fermé de narcissique qui s'invente sa propre réalité en décalage complet avec la vraie réalité de terrain.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16352
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2068

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par janic » 23/12/21, 18:18

simplet» 23/12/21, 19:04


abcon
alors que le bénéfice est strictement nul
janic a écrit :
preuves inexistantes et mensonges des allopathes anti H aux bottes de BP!
simplet
Au fait, où en sont les "traitements" ou plutôt les protocoles en H contre le Covid?
a) demande aux organismes représentatifs des homéopathes, sans intermédiaire.
b) tu démontres ainsi que tu n'as aucune connaissance en H, d'où toutes les conneries que toi et tes marrants écrivez sur ce sujet que vous ignorez!
PS: les guillemets sont là intentionnellement, on [*]sait bien qu'il n'y a pas de "traitement" en H.....C'est de l'ordre du "fusionnel" entre le patient , le praticien et les laboratoires Boiron.
on sait que TOUT traitement accepté par un malade "C'est de l'ordre du "fusionnel" entre le patient , le praticien et les laboratoires BP" la belle affaire que de raconter cette connerie supplémentaire!

[*]qui c'est le ON en question? :roll: :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6981
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1099

Re: Question ouverte : quand considérer que la pandémie COVID-19 est terminée et ne nécessite plus de mesure particulièr




par sicetaitsimple » 23/12/21, 18:30

janic a écrit : demande aux organismes représentatifs des homéopathes, sans intermédiaire.


Ah, toi le grand manitou de la médecine "H" sur ce forum, tu ne te tiens même pas informé des progrès effectués dans la lutte contre le Covid? J'avoue être déçu.

On en reste donc aux communiqués des laboratoires Boiron du premier trimestre 2020, qui disaient en gros " attention, aucun de nos produits n'est efficace contre le Covid 19"? (je résume un peu mais on pourrait retrouver).
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités