La voiture du futur

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
AD 44
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 356
Inscription : 15/04/15, 15:32
Localisation : limite 44 et 49
x 39

Re: La voiture du futur




par AD 44 » 04/12/20, 23:52

Erratum : la dernière version ne serait vendue que 63000...ouf. :wink:
0 x

Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3708
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 229

Re: La voiture du futur




par Macro » 05/12/20, 07:19

Ben quoi...Si ca peut etre la voiture de tout le monde...Endété a 30% sur un revenu universel de 1000€ mensuel...Tu la payes en 21ans...l
1 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2136
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 145

Re: La voiture du futur




par Forhorse » 05/12/20, 08:30

Alimentée à l'hydrogène produit à base d'hydrocarbure, vendu au moins à 10€ le Kg... ni écologique, ni économique, le top quoi !
1 x
Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2112
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 94

Re: La voiture du futur




par Maximus Leo » 05/12/20, 15:50

80000 €, je ne crois pas. Ce serait aux alentours de 65000 $.

Avec le bonus écologique, on n'est pas loin du prix des hybrides rechargeables haut de gamme.
0 x
Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2112
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 94

Re: La voiture du futur




par Maximus Leo » 05/12/20, 15:57

Forhorse a écrit :Alimentée à l'hydrogène produit à base d'hydrocarbure, vendu au moins à 10€ le Kg... ni écologique, ni économique, le top quoi !

Hé oui...

45 millions de tonnes d'hydrogène sont consommés chaque année dans les raffineries pour la désulfuration des carburants, principalement du GO. Quand on roule Diesel ou essence on roule déjà à l'hydrogène... Cet hydrogène est produit avec du gaz naturel. Là, ça ne gène personne... :cheesy:

Avec ces 45 millions de tonnes d'hydrogène, on pourrait faire rouler plusieurs centaines de millions de voitures comme cette Toyota Mirai. (1 kg d'H2 pour 100 km, le calcul est facile à faire).
0 x

Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2112
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 94

Re: La voiture du futur




par Maximus Leo » 05/12/20, 16:04

Forhorse a écrit :Alimentée à l'hydrogène produit à base d'hydrocarbure, vendu au moins à 10€ le Kg... ni écologique, ni économique, le top quoi !

Produire de l'hydrogène avec du gaz naturel, ça pollue énormément. Alors pour éviter ça, le gaz naturel, on le brûle :



Je caricature, mais c'est une réalité, hélas.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2136
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 145

Re: La voiture du futur




par Forhorse » 07/12/20, 14:58

Maximus Leo a écrit :80000 €, je ne crois pas. Ce serait aux alentours de 65000 $.

Avec le bonus écologique, on n'est pas loin du prix des hybrides rechargeables haut de gamme.


Même avec une parité de 1 et même avec un bonus à 10.000€ (mais je crois qu'en réalité c'est 7000 comme pour les BEV), ça reste une voiture à 55.000 € qui n'a ni la marque, ni les performances, ni les prestations d'une voiture "haut du gamme" à tarif équivalent. (et encore moins d'un hybride rechargeable qui lui aussi à droit à son bonus)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 9642
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 627

Re: La voiture du futur




par Remundo » 07/12/20, 22:28

Teslouille, des voitures qui valent la peau des c....... :P
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2087

Re:




par Christophe » 09/12/20, 16:29

citro a écrit :
Michel Kieffer a écrit :L’Aptera a un Cx de 0,11 (?), et prenons une surface frontale de 1,6 m2 (?). Si on rajoute sa faible masse (600 kg en charge pour la version thermique ?), l’énergie utile devient très faible :Eu (MJ) sur cycle Européen EC15-OA = S.Cx.19,2 + Cr.m.0,82 + m.0,011

Application numérique :
Eu (MJ) = 1,6 x 0,11 x 19,2 + 0,012 x 600 x 0,82 + 600 x 0,011 = 15,9 MJ

Pour comparer :
Eu d’une voiture compacte actuelle (page 28) : 46 MJ
Eu de la RENAULT VESTA (page 31) : 19,8 MJ

Conclusion, si l’APTERA est excellente pour une biplace, la RENAULT VESTA est « sublime » pour une 4 places !
:shock: :cry: :| :x AUX 100KM. :shock:
Mes 106 électriques consomment un peu moins de 20kWh/100km (18,5 et 19,2kWh/100km) :shock:
Cela donne respectivement: 66,53MJ et 69,15MJ pour 100km :shock: C'est ENORME. :cry: Sans compter l'essence du chauffage, l'hiver! :|
Mon scoot'elec est encore plus affligeant: 28,95MJ/100km :cry:


Aptera existe encore ! J'en ai rêvé ils l'ont fait...je vous présente la voiture post Covid Aptera !

Voiture électrique solaire autonome sans recharge !
(pas en hiver dans le Nord de la France je présume !)



Les précommandes sont ouvertes. Le constructeur Aptera Motors propose un véhicule qui, dans le cadre d’un usage quotidien, n’aurait jamais besoin d’être connecté à une borne de rechargement. Comment ? Grâce à une batterie alimentée à l’énergie solaire. Pour son modèle haut de gamme, le constructeur annonce une autonomie pouvant atteindre les 1600 kilomètres.

Depuis l’apparition des premiers véhicules électriques, d’aucuns ont pu se demander pourquoi ceux-ci n’étaient pas équipés d’un panneau solaire sur le toit permettant une recharge permanente de la batterie. En réalité, les panneaux solaires ne génèrent pas assez d’énergie pour ce type de véhicule. Pour les solar cars, en revanche, le défi est différent : ces véhicules ultralégers aux formes aérodynamiques peuvent aisément se satisfaire de cette source d’énergie. Face à ce constat, Aptera Motors a conçu un véhicule inspiré de ces voitures de course, dédié à un usage quotidien.

Ledit véhicule, baptisé Paradigm, est donc une voiture d’apparence très futuriste, équipée d’une batterie de 25 à 100 kWh selon les modèles, et recouverte de 180 cellules solaires sur plus de 3 m2. Monté sur trois roues, tout en courbes, le véhicule affiche un coefficient de traînée extrêmement bas : 0,13 (à comparer à un 0,23 pour une Tesla Model 3 ou au 0,22 de la Porsche Taycan), ce qui signifie qu’il offre peu de résistance à l’air. Ce qui explique en grande partie pourquoi il requiert moins d’énergie.
De 0 à 96 km/h en 3,5 secondes

Il s’agit du premier véhicule électrique solaire conçu pour le grand public. Son très faible coefficient de traînée lui confère l’autonomie la plus longue de tous les véhicules de série jamais créés. Selon ses concepteurs, les capteurs solaires intégrés à sa structure permettent de parcourir jusqu’à 64 km par jour dans des conditions idéales — soit lors de journées particulièrement ensoleillées. Ce qui correspond aux besoins de conduite de la plupart des consommateurs. Pour des déplacements plus conséquents, une seule charge à partir d’une prise secteur de 110V conférera au véhicule une autonomie de 1600 kilomètres !

La technologie « Never Charge » brevetée par Aptera est conçue pour récolter suffisamment de lumière solaire pour parcourir plus de 17’700 kilomètres par an dans la plupart des régions. La voiture profitera de n’importe quelle aire de stationnement en extérieur pour recharger sa batterie, de façon complètement transparente pour l’utilisateur.

Cette voiture deux places, aux courbes très aérodynamiques, mesure environ 4,3 mètres de long sur 2,2 mètres de large. Elle est construite à partir de composites légers (carbone, kevlar et chanvre), dits composites sandwich — constitués de deux couches minces et rigides entre lesquelles se trouve un noyau léger et épais — qui le rendent très léger, mais aussi très résistant (plus que l’acier selon le constructeur). Un ordinateur de bord, doté d’un écran 15 pouces, permet au conducteur d’être informé en temps réel de sa consommation d’énergie et par la même occasion, fournit des conseils pour réaliser des économies afin d’étendre la portée du véhicule.

L’Aptera est équipée de moteurs électriques à refroidissement liquide, capables de propulser le véhicule de 0 à 96 km/h en 3,5 secondes dans le cas du modèle à trois roues motrices ; le constructeur annonce 5,5 secondes pour le modèle standard, à traction. La vitesse maximale est d’environ 177 km/h selon les spécifications. La puissance de la batterie peut varier de 25 à 100 kWh selon les besoins du consommateur en matière d’autonomie : 400, 644, 965 ou 1770 kilomètres. Pour l’autonomie la plus longue, le véhicule sera vraisemblablement livré avec une batterie de 100 kWh. Par comparaison, le modèle S P100D de Tesla peut fournir 647 kilomètres d’autonomie avec une batterie de même puissance.
design véhicule électrique solaire aptera

(...)


https://trustmyscience.com/aptera-motor ... e-branche/

1 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 9642
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 627

Re: La voiture du futur




par Remundo » 09/12/20, 20:14

voué sur l'Aptera je suis partagé...

très aérodynamique performante, certes.

mais au quotidien, ce n'est pas une voiture pratique.

Les panneaux PV sur le toit, en Europe ça marchera moyennement, de plus on n'a pas vocation à traverser le désert en plein Soleil. En Australie pourquoi pas...
.
Quid du prix ? je crains le pire... ça me rappelle un peu la VW 1L/100km ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Volkswagen_XL1

des véhicules plus proches de prototypes hors de prix que de "vraies" voitures polyvalentes.
1 x
ImageImageImage


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités