Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités...L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar sen-no-sen » 22/07/18, 19:46

Un article intéressant parue dans les échos mettant en lien modèle économique et obésité:

L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Aujourd'hui, 40 % de la population américaine est considérée comme obèse. En diffusant leur culture alimentaire au Mexique ou au Canada, via leurs accords commerciaux, les Etats-Unis ont une responsabilité considérable dans la progression de cette épidémie dans le monde. Il faut agir pour renverser la tendance

A l'heure où l'administration du président américain, Donald Trump, s'obstine à détricoter les lois introduites par le président Barack Obama, les perspectives risquent de s'assombrir dans la lutte contre l'épidémie mondiale d'obésité. Sans contrôle, les taux d'obésité pourraient croître rapidement et donner un coup d'arrêt aux améliorations majeures observées à travers le monde ces dernières années en termes de santé et d'espérance de vie. En propageant sa culture alimentaire à des pays comme le Mexique et le Canada, l'Amérique aggrave encore le problème.

Paradoxe du capitalisme moderne planétaire, alors même que 800 millions de personnes à travers le monde ne mangent pas à leur faim, on estime à 700 millions le nombre d'individus obèses (dont 100 millions d'enfants). Bien entendu, ces deux tendances ne sont pas nécessairement directement corrélées. Une part considérable de la famine mondiale frappe en effet des pays concernés par des conflits intérieurs et des dysfonctionnements gouvernementaux.
Coûts exorbitants

L'épidémie d'obésité est en revanche beaucoup plus étendue, touchant économies développées et marchés émergents dans leur majorité. Bien qu'il existe un certain lien entre obésité et pauvreté, il convient de souligner que les taux d'obésité de pays riches comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou le Canada sont parmi les plus élevés de la planète.

Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont récemment communiqué un chiffre étourdissant, estimant à 40 % le nombre d'Américains obèses (c'est-à-dire présentant un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30), dont 20,6 % d'adolescents (de 12 à 19 ans). D'après les CDC, le poids moyen d'une femme américaine d'aujourd'hui est supérieur au poids moyen d'un homme américain en 1960 (75 kg).

En 1960, le poids moyen d'une femme américaine s'élevait à 63 kg, tandis que le poids moyen d'un homme américain atteint aujourd'hui 88 kg (sur la même période, la taille moyenne des Américains n'a augmenté que de 2,5 cm). On retrouve cette même tendance à travers le monde, les taux d'obésité grimpant en flèche en Europe, en Amérique latine et même en Chine.

Bien qu'il soit difficile d'en jauger les conséquences sanitaires à long terme, de nombreuses données révèlent que l'obésité contribue significativement à l'augmentation du diabète de type II, des crises cardiaques et de certains types de cancer. Cela représente des coûts de santé exorbitants, estimés à près de 200 milliards de dollars chaque année rien qu'aux Etats-Unis.


https://www.lesechos.fr/06/12/2017/lesechos.fr/030983305524_l-obesite--cette-epidemie-que-les-etats-unis-propagent.htm
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7714
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 628

Re: L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar Ahmed » 22/07/18, 21:48

C'est une conséquence inattendue de l'accumulation de la valeur abstraite qui trouve une certaine contrepartie très concrète dans l'accumulation pondérale des individus... Elle traduit une inversion des conditions habituelles de l'humanité qui a longtemps lutté pour maintenir un ratio satisfaisant entre dépense d'énergie et gain calorique: désormais ce lien est rompu du fait de l'externalisation de l'énergie dépensée.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Re: L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar sen-no-sen » 22/07/18, 22:54

Dans la même veine...

Comment dit-on « eau potable » en mexicain ? Réponse : Coca-cola... Cette blague est malheureusement loin d’être une boutade : dans tout le pays, il est plus facile — et souvent moins cher — d’acheter une bouteille de boisson gazeuse que de se procurer de l’eau. Pollution, réseau vétuste, surexploitation des nappes... Etat des lieux.


(...)Corollaire de ce manque d’eau, ou phénomène indépendant, la consommation de boissons gazeuses a explosé au Mexique. Ce pays est ainsi le premier consommateur au monde de cette boisson sucrée avec l’équivalent de 728 bouteilles de 25 cl par an et par habitant, contre 406 pour les Etats-Unis ou 149 pour la France (chiffres Coca-Cola 2012). Le Mexique consomme a lui seul 42 % de tout le Coca-Cola bu en Amérique Latine...

Il faut dire que la compagnie pratique une politique commerciale très agressive. Outre les publicités omniprésentes, la compagnie propose des demi canettes ou des minis bouteilles à des prix ridicules, pour s’assurer que les populations les plus pauvres ou les enfants avec trois pesos en poche consomment la boisson gazeuse.

Bien sûr cette consommation de Coca-Cola est l’un des facteurs de l’épidémie de surpoids et d’obésité qui frappe le Mexique : 70 % de la population sont en surpoids, dont 33 % d’obèses et 13 % de diabétiques.


https://reporterre.net/Au-Mexique-la-population-manque-d
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Re: L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar sen-no-sen » 22/07/18, 23:13

Ahmed a écrit :C'est une conséquence inattendue de l'accumulation de la valeur abstraite qui trouve une certaine contrepartie très concrète dans l'accumulation pondérale des individus... Elle traduit une inversion des conditions habituelles de l'humanité qui a longtemps lutté pour maintenir un ratio satisfaisant entre dépense d'énergie et gain calorique: désormais ce lien est rompu du fait de l'externalisation de l'énergie dépensée.


Très bon! Et c'est en raison du caractère fractale de l'économisme.
Le système économique actuel est fondé sur la croissance économique exponentielle,il fonctionne depuis des décennies sous dopants(dettes,quantitativ easing,CDS etc...),il est ainsi assez logique de retrouver à plus petites échelles le même type de phénomènes touchant cette fois l'alimentation.
Les déséquilibres sont donc à la fois écologique,mais également sociaux,sociétaux,géopolitique etc...
A échelle nutritionnelle cela se manifeste par une alimentation volontairement trop grasse,trop sucrée,trop salée,bourrée d’édulcorants et d'additifs douteux.
L'alimentation au sein du système relève donc du spectacle,c'est une sorte de subterfuge gustatif visant à tromper le consommateurs en le rendant addict et en le dépossédant par la même occasion de sa santé...le secteur pharmaco-chimique n'a qu'a prendre le relais!$$$

Cela rejoint la très pertinente relation établit par F.Roddier entre cancer et libéralisme,l'article ci dessus confirme très bien la comparaison.
Croissance,dérégulation et cancer:http://www.francois-roddier.fr/?p=43
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar janic » 23/07/18, 09:03

Dans la même veine...
Comment dit-on « eau potable » en mexicain ? Réponse : Coca-cola... Cette blague est malheureusement loin d’être une boutade : dans tout le pays, IL EST PLUS FACILE — et souvent moins cher — d’acheter une bouteille de boisson gazeuse que de se procurer de l’eau. Pollution, réseau vétuste, surexploitation des nappes... Etat des lieux.


Un documentaire, fait sur coca, montrait qu’une région entière, autour des usines de production de cette boisson, était privée d’eau potable et la seule solution, pour adultes et même bébés, était de consommer ce produit pour pouvoir s’hydrater. Il ne s’agit donc pas d’un choix, mais d’une contrainte et les consommateurs français qui sont scandalisés par les enfants travaillant en Asie pour leur fournir des produits à bas prix, devraient aussi penser à cette situation avant d’acheter cette drogue.
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7714
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 628

Re: L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar Ahmed » 23/07/18, 12:08

Sen-no-sen, tu écris:
...il (le système économique) fonctionne depuis des décennies sous dopants (dettes, quantitative easing, CDS etc...)

Oui, c'est vrai pour les dernières décennies puisque les conditions de réalisation du métabolisme de l'argent sont devenues plus difficiles, mais fondamentalement, c'est la nécessité de convertir une somme initiale en une somme finale plus élevée via la vente de marchandise qui est cause de l'exponentialité et ce de façon strictement mathématique. Ceci est contraire à l'opinion très répandue qui impute ce phénomène au seul intérêt de la dette: c'est ne voir qu'un aspect dérivé et mineur d'une réalité générale et massive.
Le billet de F. Roddier que tu cites est effectivement tout à fait pertinent. Dans l'alimentation, on retrouve les éléments de dopage qui fonctionnent en économie, outre ceux mentionnés, l'apport massif de protéines animales* (viande, lait...) sont des facteurs de croissance qui ne peuvent s'exprimer chez des adultes que par la formation de cancers, seules structures perpétuellement jeunes... :roll: On peut également considérer qu'il s'agit d'une structure dissipative qui utilise l'énergie qui ne peut s'évacuer sous forme musculaire (du fait de l'autre face de l'externalisation).

*Coucou, Janic! :wink:
Tu fais bien de citer les conséquences absurdes de ce breuvage pharmaceutique.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Re: L'obésité, cette épidémie que les Etats-Unis propagent

Message non lupar sen-no-sen » 23/07/18, 14:26

janic a écrit :Un documentaire, fait sur coca, montrait qu’une région entière, autour des usines de production de cette boisson, était privée d’eau potable et la seule solution, pour adultes et même bébés, était de consommer ce produit pour pouvoir s’hydrater. Il ne s’agit donc pas d’un choix, mais d’une contrainte et les consommateurs français qui sont scandalisés par les enfants travaillant en Asie pour leur fournir des produits à bas prix, devraient aussi penser à cette situation avant d’acheter cette drogue.


Effectivement,le prix au litre du célèbre soda est très proche de celui de l'eau minérale au Mexique,de l'ordre de 0,83 euros pour 1,5l de coca contre 0,44 pour la même quantité en eau minérale,toutefois dans la région très pauvre du Chiapas le prix du Coca est le même que celui de l'eau minérale!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités