Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités...Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6453
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 489

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar sen-no-sen » 29/08/18, 16:15

Ahmed a écrit :À propos de NDDL, je ne parlerais pas de "nonos à ronger", car cela supposerait que N. Hulot avait initialement bien l'intention de changer profondément les choses (et donc de mordre!), ce dont la preuve n'est pas établie et, si elle devait l'être, ne ferait que révéler une naïveté dont je l'exonère volontiers. Il conviendrait mieux de décrire cette pseudo concession comme un simple outil de propagande destiné à accréditer la fiction d'une prise en compte de la dimension écologique.


Comme expliquer plus en amont NDDL est avant tout une histoire politique(PS) auquel la cour des comptes à mis fin.Hors comme en politique il est bon s'attribuer des événements dont on n'est pas l'auteur il était facile pour le gouvernement de mettre en avant la dimension écologique et démocratique de l’arrêt du projet.
En fait il y a trois fois trop d’aéroports en France,la plupart ne sont pas rentables,de plus l'abandon du projet permettait de discréditer encore une fois le PS,c'était tout bon pour Macron!

Did tu écrit
Autrement dit, ma conviction (qui n'est donc pas une preuve) est que l'homme est, dans son âme, "capitaliste" - on peut rapprocher cela de ses peurs : mourir, donc manquer...

L'homme n'est pas plus capitaliste qu'une fourmis ou que les espèces peuplant la barrière de corail,c'est au boom de l'innovation technologique apparu avec la révolution industrielle que l'on dois la mise en marche d'une fantastique course en avant des échanges économiques qui ne peut s’arrêter( par elle même).
Il s'agit en fait d'un processus à l’œuvre dans tout l'Univers.Passé un seuil,la multiplicité des interactions finit par générer un phénomène de retro-action accélérant (effet boule de neige1).
On retrouve aussi bien le phénomène dans la mise a feu d'une étoile que dans l'apparition des cyclones ou de la vie sur terre.
Le principe est toujours le même,évolution linéaire suivit d'une disruption(boom).

C'est plus parlant avec des graphiques:
Image
Évolution de la conso d'énergie.
Image
Évolution de la population mondiale...la courbe se superpose à celle de l'énergie.
Image
Et bien entendu l'évolution du PIB mondiale,la encore les courbes sont quasi parallèle.

le capitalisme(2) est donc d'un point vu scientifique un processus de transformation, un métabolisme technologique.

(1) On parle d'effet de la Reine rouge.
(2)Le terme d'économisme exponentiel me parait plus objectif.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

J-Pierre
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 13/02/17, 17:53
x 5

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar J-Pierre » 29/08/18, 16:54

Pour sen-no-sen, et d'autres, ce blog:
https://lejustenecessaire.wordpress.com/
Il explique que la dictature financière empêche une vraie mise en route vers un autre modèle économique, vraiment écologique.
Vous pouvez le faire suivre, merci.
0 x
L'économie dévore la terre et nous avec : https://lejustenecessaire.wordpress.com/
Indignons-nous !
perseus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 268
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 64

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar perseus » 29/08/18, 18:03

Bonjour,

Hé ben, beaucoup de choses intéressantes ont été dites.

Did67 a écrit :OK. Je suis assez d'accord, même si je ne sais pas si d'emblée, il n'y a pas eu des "roublards" qui ont essayé de gruger...Si le ramasseur de truites malins n'a pas essayé de "mieux les échanger" que le "gros naïf de tueur de sanglier". Ou l'inverse. Ce n'est en rien "fondé", je n'ai aucune connaissance en la matière mais même si j'avais lu Marx ou je ne sais qui en long et en travers, je crois qu'il aurait un peu de mal à me faire admettre que l'homme primitif était égalitaire et que l'homme est devenu injuste avec le capitalisme. Dans ma vision, le capitalisme est né inégalitaire parce que les hommes le sont. Mais j'admets que c'est purement intuitif. Autrement dit, ma conviction (qui n'est donc pas une preuve) est que l'homme est, dans son âme, "capitaliste" - on peut rapprocher cela de ses peurs : mourir, donc manquer...


Je partage plutôt cette vision, ou plutôt cette perception, même si cela ne me satisfait point. :D

Ahmed a écrit :N. Hulot est un homme de spectacle, comme je l'ai déjà mentionné, donc rien d'étonnant à ce comportement. C'est quelqu'un qui maîtrise parfaitement les médias et qui sait ce qu'il fait et à quel moment le faire. L'écologie politique (et non politicienne), si tant est qu'elle arrive à faire entendre un jour sa voix, ne peut venir que d'en bas et n'a rien à espérer de quelque saltimbanque que ce soit..


J'avoue que je ne partage pas tout à fait ces points de vue mais je pense les comprendre.
Je me suis peut être mal exprimé auparavant. Je ne suis pas un admirateur du bonhomme mais, à tord peut-être, je lui reconnais à la fois le mérite d'avoir voulu se mouiller et celui d'avoir reconnu son échec. Et, même si cela relève plus du ressenti que de la certitude, je le pense sincère. Mais je peux me tromper, peut-être suis-je naïf aussi.

A mon avis s'il pêche, c'est peut être plus par naïveté ou faiblesse que par le cynisme de convictions factices et manœuvrières pour les caméras.

Quant à l’écologie politique que tu évoques, je ne sais pas sur quel pieds danser. Mais, tout de même, je peine à croire que l'écologie puisse avancer significativement et à une échelle suffisante (nationale, internationale voire supranationale) sans une matérialisation voir une incarnation politique.
J'ai le sentiment diffus -et cela risque de faire un peu réagir- que bien que je partage les analyses du capitalisme telle qu'on peut les lires au-dessus et dans beaucoup d'autres cas, cette critique marxiste donc, aussi bonne soit-elle constitue une sorte de quadrature du cercle qui bride l'émergence de solutions tant au niveau de la "base" qu'au niveau de l'action politique.

[édité par Did67 pour corriger une balise de citation, sans rien changer au texte]
0 x
Petrus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 338
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 74

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar Petrus » 29/08/18, 19:42

Quand il a été nommé ministre, je ne lui donnais pas 6 mois avant de démissionner, ça lui a finalement pris 15 mois pour se rendre compte qu'il ne servait que de caution écologique du gouvernement, j'en était venu à penser qu'il se plaisait dans son rôle de ministre du green-washing. Maintenant reste à voir si il va utiliser sa notoriété médiatique pour dénoncer la politique anti-écologique du gouvernement.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 178

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar janic » 29/08/18, 19:54

Maintenant reste à voir si il va utiliser sa notoriété médiatique pour dénoncer la politique anti-écologique du gouvernement.
il n'aura guère le choix, sauf prendre sa retraite et à se retirer hors du monde politico écologique
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9009
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 869

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar Ahmed » 29/08/18, 19:59

@ Sen-no-sen
Ces deux termes, capitalisme et économisme exponentiel, expriment deux nuances d'un même phénomène. Le second le relie à un déterminisme général, tandis que le premier suggère, a minima, une volonté consciente à un moment précis de l'histoire*. Contrairement à une étoile ou à un cyclone, les hommes effectuent parfois des choix; j'en veux la démonstration dans toutes les manifestations de résistance ou de freinage délibéré à cette évolutions, manifestations aujourd'hui qui semblent oubliées et qui ont été effectivement balayées par des forces qui les dépassaient. La gauche pendant quelques décennies a cru pouvoir offrir une alternative, alors qu'il ne s'agissait que d'une variante qui s'est, fort logiquement, dissoute dans la société de consommation.

* Disons que le capitalisme a été inventé, mais que comme beaucoup d'idéologies il aurait disparu sans une adéquation avec les possibilités du temps (ou les déterminismes socio-économiques, c'est selon).

@ Perseus
Je suis étonné que tu te polarises sur une analyse "marxiste", dans le sens où je n'ai fait qu'une citation de Marx, sans que ce cadre ne soit plus contraignant pour moi qu'un autre (ses écrits sont suffisamment vastes pour qu'y cohabitent bien des contradictions, voire des erreurs, sans parler des interprétations qui en découlent... :roll: D'autres grilles d'interprétation existent et doivent être utilisées sans exclusives, tant qu'elles sont cohérentes entre-elles et apportent un éclairage.
Il est vrai que les aspects alternatifs ne sont pas en rapport avec l'acuité des critiques et des analyses politiques. Encore faut-il préciser que nombre de ces tentatives reflètent plus l'enthousiasme de ses initiateurs que la validité de leur analyse conceptuelle (je pense à tout ce qui relève de l'altercapitalisme): l'un ne saurait compenser l'autre.
Je comprends également ton souhait de voir s'incarner ces mouvements à des fins de réorientation des actions gouvernementales. Cependant, l'histoire récente de l'écologie politicienne presque de façon caricaturale la vacuité de cette voie.
D'une façon générale, l'émergence de solutions écologiques se heurte de front à des déterminismes puissants (Cf. Sen-no-sen) qui rendent quasi inaudibles les voix critiques et illusoire la participation éventuelle à des organes de pouvoir orientés de façon diamétralement opposées.
Ceci ne veut pas dire que beaucoup de gens ne soient pas dubitatifs, mais simplement que le système n'a plus besoin de convaincre absolument pour s'imposer.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9009
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 869

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar Ahmed » 29/08/18, 20:05

Petrus, tu écris:
Maintenant reste à voir s'il va utiliser sa notoriété médiatique pour dénoncer la politique anti-écologique du gouvernement.

C'est son seul produit et il va donc s'efforcer de le vendre. Peut-être pas de façon frontale, probablement plutôt se concentrera-t'il sur des produits dérivés, ce qui lui offre plus d'opportunités.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
perseus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 268
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 64

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar perseus » 29/08/18, 21:08

Bonjour,


Ahmed a écrit :@ Sen-no-sen
Ces deux termes, capitalisme et économisme exponentiel, expriment deux nuances d'un même phénomène. Le second le relie à un déterminisme

@ Perseus
Je suis étonné que tu te polarises sur une analyse "marxiste",


Peut-être un vieux travers de ma personne, disons que c'est peut être la meilleurs critique du Capitalisme qui ai été faite, et très tôt finalement.
Mais j'ai l'impression que c'est tout de même cette trame critique qui domine la structuration de la pensée écologiste quand il s'agit d'aborder le cadre du Capitalisme.

Encore faut-il préciser que nombre de ces tentatives reflètent plus l'enthousiasme de ses initiateurs que la validité de leur analyse conceptuelle (je pense à tout ce qui relève de l'altercapitalisme): l'un ne saurait compenser l'autre.


Rien à rajouter, je suis entièrement d'accord. J'adore tes tournures de phrases mais faut être bien réveillé :lol:

Je comprends également ton souhait de voir s'incarner ces mouvements à des fins de réorientation des actions gouvernementales. Cependant, l'histoire récente de l'écologie politicienne presque de façon caricaturale la vacuité de cette voie.
D'une façon générale, l'émergence de solutions écologiques se heurte de front à des déterminismes puissants (Cf. Sen-no-sen) qui rendent quasi inaudibles les voix critiques et illusoire la participation éventuelle à des organes de pouvoir orientés de façon diamétralement opposées.
Ceci ne veut pas dire que beaucoup de gens ne soient pas dubitatifs, mais simplement que le système n'a plus besoin de convaincre absolument pour s'imposer.


C'est vrai même si je suis plus circonspects sur ces déterminismes, je ne dis absolument pas qu'ils n'existent pas, mais que certains, outre ceux que vous évoquez, sont ontologiques au mouvement écologique (ce que j'essaie maladroitement de dire plus haut). Enfin la dilution et la priorisation des causes me laissent dubitatifs.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6453
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 489

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar sen-no-sen » 29/08/18, 21:34

Ahmed a écrit : Contrairement à une étoile ou à un cyclone, les hommes effectuent parfois des choix; j'en veux la démonstration dans toutes les manifestations de résistance ou de freinage délibéré à cette évolutions, manifestations aujourd'hui qui semblent oubliées et qui ont été effectivement balayées par des forces qui les dépassaient.


En est tu si certain?
Il est normal qu'a chaque évolutions des individus se dressent contre des modifications (sociales,sociétale,économique etc...) de part le fait que la société fonctionne au travers d'agents dont le rôle est souvent antagoniste,agent de diversité contre agent de conformité.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9009
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 869

Re: Hulot, Ministre à 100 Litres à l'heure?

Message non lupar Ahmed » 29/08/18, 22:28

Il s'agit d'une constatation formelle: oui, tout changement suscite des oppositions et des résistances, mais ces opinions divergentes s'appuient sur des analyses, qu'elles soient pertinentes ou non.

@ Perseus
Ma remarque sur Marx découlait d'une mauvaise interprétation de ma part, désolé! :oops:
Concernant la pensée écologique, je suis loin d'être convaincu (comme toi, probablement) de son unicité, même si on ne la considère que l'angle de la critique anticapitaliste. Je la trouve bien souvent assez anachronique et plus anticapitalistes, au pluriel, qu'anticapitaliste au singulier... C'est à dire finalement orientée vers une condamnation essentiellement morale et ainsi d'attendre le salut d'un ensemble de vœux pieux parfaitement irréalistes, puisque reposant sur une analyse tronquée*.

* Par exemple en supposant des motivations essentialisantes à des catégories. Ainsi Hervé Kempf, lorsqu'il écrit "Comment les riches détruisent la Planète". Mais quid des armées de pauvres qui rêvent des bienfaits de cette société de consommation dont ils éprouvent l'exclusion au travers de son mensonge spectaculaire partout affiché ? Sans nier d'évidentes conflictualités (oppositions de classe), qui peut croire que d'opposer les catégories sociales du capitalisme dans un projet émancipateur ne puissent, au mieux, aboutir qu'à une modification dans la répartition des privilèges?
Cela comporte un effet très pervers et involontaire de renforcement de l'idéologie combattue: si les riches sont très heureux de l'être et qu'il serait moralement bon que ce bonheur soit mieux réparti, alors la logique des riches est bonne et, finalement, les autres seulement des envieux qui ne méritent pas la félicitée des "premiers de cordée"... Pourtant cet axiome est loin d'être démontré, certes la richesse conforte l'ego, principalement du fait de la rivalité mimétique (donc de la jalousie des pauvres!), mais n'apporte pas le bonheur (notion délicate!), comme en témoigne certains aspects de la vie privée de cette classe.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité