Encore un mouvement perpétuel ?

Innovations, idées ou brevets pour le développement durable. Diminution de a consommation d'énergie, réduction de la pollution, amélioration des rendements ou des process...Mythes ou réalité sur les inventions du passé ou du futur : les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...
tao
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 07/07/04, 21:52

Encore un mouvement perpétuel ?

par tao » 07/07/04, 22:09

Je vous propose de visiter ce site.

http://environenergy.co.uk/

Le systeme est etonnant et vaut, je pense, le detour.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 60663
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2724

par Christophe » 07/07/04, 22:47

Bof...je vais peut etre te décevoir mais je ne crois plus vraiment aux systeme mécaniques....et cela semble en etre un.

Ensuite ont-il deja réalisé un prototype ? Je doute que oui....Parce que l'aspect demande de financement et de sponsor ne peut que mettre la puce à l'oreille sur une nouvelle arnaque organisée....comme les RQF/RQM suisse....
0 x
lordm
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 16/02/05, 11:41

par lordm » 26/01/06, 12:35

Salut !

Effectivement ce procédé n'est pas nouveau.

La faille est toute simple : tu remarqueras que les masses qui sont fixées sur les bras de la roue parcourent une plus grande distance pour remonter que pour descendre. Par les lois de la cinétiques, l'énergie dépensée pour faire remonter les masses est donc supérieure à celle qu'elles produisent en descendant, donc au bout d'un moment la machine s'arrête (quand elle a dépensé de cette manière toute l'énergie fournie au démarrage).

Le fait de rajouter des ressorts ne change rien : un ressort ne fait que restituer l'énergie que tu lui fournit. Pour que les ressorts contribuent au mouvement des masses, il faut que les masses aient contribué au repliement des ressorts. Dans le cas d'un ressort parfait (qui ne dissiperait pas d'énergie par frottement, ce qui n'existe pas au passage), on obtient donc une somme des forces nulle.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Mikhail
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 107
Inscription : 21/01/05, 11:55
Localisation : 38

par Mikhail » 26/01/06, 14:28

Econologie a écrit : Bof...je vais peut etre te décevoir mais je ne crois plus vraiment aux systeme mécaniques....et cela semble en etre un...

Il ne faut pas croire mais comprendre et analyser!
Eh oui...
0 x
S.M.
Avatar de l’utilisateur
Lapin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 823
Inscription : 22/07/05, 23:50
x 1

par Lapin » 26/01/06, 15:16

N empeche que malgre que ce truc soit n importe quoi
cela n empeche pas le webmaster de s autofinancer et plus
avec les pub . j ai eu droit a 4 popup rien qu en cliquant sur le lien .
0 x

Avatar de l’utilisateur
Mikhail
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 107
Inscription : 21/01/05, 11:55
Localisation : 38

par Mikhail » 26/01/06, 22:22

Cadeau.

On prend un bol en verre, strictement cylindrique, env. 0.5 l et on remplit à moitié du liquide hautement volatil, par ex. de l'éther.
Après, on fabrique un 'bouchon', c.t.d. - on coupe une fine galette du bois (du poirier, par ex.), en repérant bien le haut et le bas.
On le passe au tour, pour le rendre bien circulaire et on perce un petit trou au centre.
On insère en force le bouchon a l'envers (c.t.d. haut ver en bas) a l'intérieur du bol à 3/4 de la hauteur. Le bouchon doit fermer hermétiquement le bol.
Par le petit trou au centre on enfonce un capillaire jusque au fond en on le recourbe au dessus du bouchon en U à l'envers.
On ferme le bol hermétiquement par dessus et c'est tout. (c)

L'éther, en s'évaporant en dessous de la galette fera augmenter la pression.
La pression fera monter l'éther liquide par le capillaire et il tombera, goutte-par-goutte, sur la galette en bois.
Sous l'effet de la gravite il traversera la galette et va rejoindre le réservoir du bas....
Les gouttes, en tombant peuvent tourner une toute petite roue de moulin, par ex.
Et ça tourne NON STOP. (c)
C'est tout.

P.S. Désolé pour le dessin...

Ciao.
0 x
S.M.
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3972
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 291

par gegyx » 26/01/06, 23:02

Bonjour Mikhail
????? les gouttes ne peuvent retourner en bas d'où elles viennent, vu qu'elles doivent traverser le bouchon en bois.
Si le bois est poreux, que le liquide humidifie le bois, il ne pourra tomber plus bas, si la pression du bas fait remonter du liquide, celle-ci empêchera aussi le retour du liquide via le bouchon.
Et puis, si le liquide peut traverser le bouchon vers le bas, le gaz de l'étage d'en dessous le traversera d'abord puisqu'il est à une pression plus forte.
Et puis, pourquoi l'éther s'évaporerait? C'est qu'il y a un apport de chaleur extérieur…
Si du liquide monte, ce sera de toute façon jusqu'à un équilibre.
Dans ce cadeau, j'y vois plutôt un renouvellement d' interrogations perpétuelles…
0 x
Avatar de l’utilisateur
Mikhail
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 107
Inscription : 21/01/05, 11:55
Localisation : 38

par Mikhail » 27/01/06, 06:07

gegyx a écrit :Bonjour Mikhail
????? les gouttes ne peuvent retourner en bas d'où elles viennent, vu qu'elles doivent traverser le bouchon en bois.
Si le bois est poreux, que le liquide humidifie le bois, il ne pourra tomber plus bas, si la pression du bas fait remonter du liquide, celle-ci empêchera aussi le retour du liquide via le bouchon.
Et puis, si le liquide peut traverser le bouchon vers le bas, le gaz de l'étage d'en dessous le traversera d'abord puisqu'il est à une pression plus forte.
Et puis, pourquoi l'éther s'évaporerait? C'est qu'il y a un apport de chaleur extérieur…
Si du liquide monte, ce sera de toute façon jusqu'à un équilibre.
Dans ce cadeau, j'y vois plutôt un renouvellement d' interrogations perpétuelles…

Tu est sur?
Réfléchie encore, tu a passé à coté des beaucoup des choses.
0 x
S.M.
Rulian
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 686
Inscription : 02/02/04, 19:46
Localisation : Caen

par Rulian » 27/01/06, 11:19

Mikhail a écrit :Cadeau.
L'éther, en s'évaporant en dessous de la galette fera augmenter la pression.
La pression fera monter l'éther liquide par le capillaire et il tombera, goutte-par-goutte, sur la galette en bois.
Sous l'effet de la gravite il traversera la galette et va rejoindre le réservoir du bas....
Les gouttes, en tombant peuvent tourner une toute petite roue de moulin, par ex.
Et ça tourne NON STOP. (c)
C'est tout.

Impossible mon petit Mikhail. Car si ton ether s'évapore à l'intérieur du bol, il s'évaporera aussi à l'extérieur en sortant du du capillaire. Donc il ne redescendra jamais dans le bol. De toute façon le bouchon l'en empècherait.

Même en réfrigérant l'extérieur du bol pour recondenser l'ether et en chauffant l'intérieur du bol pour l'évaporer, ce ne serait pas gagner. Mais dans ce cas on a un moteur comme un autre avec apport de chaleur et donc d'énergie.

Puis il reste que la pression est supérieure dans l'enceinte du bol que dans l'atmosphère. Donc cette même pression qui fait sortir l'éther liquide du bol interdirait totalement et obligatoirement l'éther de re-rentrer après être tombé du capillaire.
Mikhail a écrit :Réfléchie encore, tu a passé à coté des beaucoup des choses.

...toi aussi une fois de plus on dirait ;)

Ton problème en physique, Mikhail, c'est que tu ne voie que ce que tu as envie de voir. Mais ça ne fonctionne pas comme ça. Ton système ne peut pas marcher. Je te parie ce que tu veux là dessus.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 60663
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2724

par Christophe » 27/01/06, 11:38

Mikhail a écrit :Et ça tourne NON STOP. (c)
C'est tout


mais bien sur....met ton verre a -50°C et on vera si ca continue de tourner NON STOP...

Ton ether pompe la chaleur ambiante c'est tout...la recondensation a besoin elle de froid ( meme si ce n'est qu'un léger delta de T° d'ou vient-il dans ton cas ?? ). Tu joue simplement sur les propriétés thermo ou de capilarité de l'ether et il est possible qu'a T° ambiante ton MIRACLE ( avec un faible delta de T° ) se produise...mais jamais il y a création d'énergie...

Arretes avec de tels raisonnements stp....
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Innovations, inventions, brevets et idées pour le développement durable »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités