Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Paramètres de réglage TEM Paradigma Ökofen

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 25/03/09, 11:47

tant pis pour le hors-sujet,
je trouve quand même etrange qu'il n'applique pas les schémas hydrauliques préconisés par le fabricant du ballon!

dejà premier point si je suis ton schema:
la regle dans un echangeur est de faire arriver l'eau en bas si c'est un puisage de chaleur et en haut si c'est un apport de chaleur( mais peut-etre t'es tu trompé dans la representation des echangeurs)

dans ton cas, le rotex est utilisé comme ballon tampon de chauffage plus que comme ballon solaire. Avec le retour radiateur qui va jusqu'en bas du ballon, j'ai bien peur que tes capteurs solaires ne servent a rien car les moments ou la temperature de l'eau des capteurs solaires sera superieure à la temperature en bas du ballon rechauffée par le retour radiateur, ces moments là seront rares.
un retour de piscine (pour lequel est prévu cet echangeur) est plus froid qu'un retour radiateur qui rappellons-le est mélangé par la V3V à l'eau de départ.
le bas du ballon doit rester une zone assez froide pour que le faible appport solaire serve a quelque chose. c'est pas pour rien que solaris a prevu que le retour radiateur se fasse dans le tube central. (non utilisé dans ton schema)
Dans ton cas, même le bas du ballon sera plus chaud que ce qui vient des capteurs solaires qui ne serviront donc a rien. la stratification sera quasi inexistante.

mon autre crainte avec deux circuits separés est le manque de reactivité lors des variations de demande du circuit radiateur. par exemple lorsque en fin de nuit en mode réduit, la vanne 3 voies des radiateurs va demander plus d'eau chaude à un ballon dejà pas mal refroidi. la remontée en température rique d'etre trèèèèès longue.

la question qui tue a demander a ton chauffagiste, c'est : chez qui avez vous déjà installer un circuit similaire? si c'est la premiere fois qu'il le fait, qu'il s'en tienne aux schema hydraulique du constructeur. si par contre c'est le 10eme qu'il monte de cette façon par ce qu'il a constaté chez les clients tel ou tel avantage (verifiable chez les clients) pourquoi pas. je ne pretends pas avoir la science infaillible.
0 x
Image
cliquez ma signature

Avatar de l’utilisateur
manet42
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 631
Inscription : 22/11/08, 17:40
Localisation : Lorraine

Message non lupar manet42 » 25/03/09, 13:18

Sur le schéma, l'apport de chaleur se fait bien par l'échangeur le plus court, 2/3 haut, et le puisage par le capteur le plus profond.
Ceci dit je suis tout à fait d'accord avec tes remarques logiques (en particulier le manque de réactivité et le risque de réchauffage du bas ballon par le retour radiateurs).
C'est la raison pour laquelle j'ai émis des réserves.
Pour la question qui tue, je vais la poser au technicien à l'origine du schéma.
Je compte bien faire un compte-rendu d'utilisation sur ce forum, titre éventuel:"Un système granulés/solaire non académique avec ses déboires ( ou ses réussites..)
A suivre donc.
Merci encore de tes conseils, ce n'est peut-être pas fini...

JC
0 x
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 25/03/09, 14:30

manet42 a écrit :Sur le schéma, l'apport de chaleur se fait bien par l'échangeur le plus court, 2/3 haut, et le puisage par le capteur le plus profond.


je me suis mal exprimé, je voulais dire que sur ton schema, pour l'echangeur d'apport, on voit le tuyau d'arrivée chaud aller direct en bas de l'echangeur et remonter en zig-zag, et inversement sur l'echangeur de puisage alors que c'est le contraire mais c'etait un detail.

tiens nous au courant
0 x
Image

cliquez ma signature
Avatar de l’utilisateur
manet42
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 631
Inscription : 22/11/08, 17:40
Localisation : Lorraine

Message non lupar manet42 » 06/04/09, 09:34

bonjour,
Depuis quelques jours, l'installation tourne. Grâce à ces forums, je commence à dompter la bête (T.limite confort 18°C, T. limite REDUIT +13°C). J'avais noté les données de mon ancienne chaudière (T de départ à 15°C: 28°C, pente 0,66). Ce que j'ai pris pour l'Okofen: point fixe 30°, pente 0,7.
Ca marche, sauf que la T.ambiante varie entre 20,2 et 18,8, normal fermeture de la vanne à 20 et réouverture à 19. Une soirée fraiche: petite sensation d'inconfort.
Anciennement, je réglais manuellement la température de départ pour que mon ancienne sonde d'ambiance n'intervienne quasiment pas. Je vais donc "fignoler" mes consignes: compensation, point fixe, pente pour essayer obtenir le même résultat.
Par contre, je ne comprends pas à quoi sert l'hystérésis de consigne (p14) sauf à accroitre l'oscillation de la T.ambiante (fermeture à T+hystérésis et ouverture à T-1°C), ce qui n'est pas très bon. Chez moi, c'est à 0°C.

Restera à ajuster les paramètres protégés avec le technicien qui revient le 21 avril.

C'est la deuxième installation qu'il réalise, la stratification est par exemple 76°C accum. Rotex, 47°C bas Rotex. A suivre.

Cordialement.

JC
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Pierre Rpn et 1 invité