Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
ffkpoub
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 09/06/09, 05:48

L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar ffkpoub » 09/06/09, 05:51

La biomasse est depuis des millénaires une source inépuisable. La biomasse est la croissance du végétale grâce à la lumière du soleil. Des plantes connues sous les noms de Miscanthus et Switchgrass sont en train de s'intégrer dans notre vocabulaire. Leur destination d'aujourd'hui et de demain est l'énergie.
Ces deux plantes on la particularité de produire chaque année une grosse quantité de matière, appelé biomasse, sur une faible surface et voir, pour le switchgrass, sur des surfaces peu ou pas productives en cultures vivrières, plutôt que d'y laisser des terres en jachère...

Est-ce que notre gouvernement est prêt à entendre qu'il y à, pas des solutions de remplacement, mais, des solutions alternatives au énergies fossile ou nucléaire, pour faire vivre d'autre secteur d'activité en cette période de crise?...

http://www.champs-energies.com

Soutenir des filières comme le bois c'est bien, mais c'est 40 années de passées et toujours rien de bien organisé. Avec des budgets comme l' ADEME consomme, n'y aurait-il pas quelques €uro significatifs pour promouvoir des filières qui en valent la peine?
0 x
Les plantes travaillent pour nous... www.champs-energies.com

Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 2

Message non lupar bham » 09/06/09, 06:35

Le forum s'est déjà intéressé à cet aspect de la biomasse, je laisse donc répondre les principaux intervenants en la matière.
Juste un bémol, sachant qu'on peut être lu par des milliers d'internautes : l'orthographe ! Avenir est masculin, il aurait fallu titrer "l'avenir passera-t-il par la biomasse ?"
Par ailleurs site sympa. Champs d'énergie c'est un groupement d'agriculteurs ?
Si c'est le cas, vous reste plus qu'à faire du lobbying auprès des nouveaux députés verts, ils sont maintenant plus aptes à se faire entendre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48648
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Message non lupar Christophe » 09/06/09, 09:22

Oui sujet déjà largement évoqué, j'ai du miscanthus dans mon jardin :)

On a pas mal de doc à télécharger dans la section: téléchargements biomasse et biocombustibles
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
bobono
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 355
Inscription : 08/09/07, 16:58
Localisation : bretagne
x 1

L avenir passer t elle par

Message non lupar bobono » 09/06/09, 10:39

200 ha de terre quittent l agriculture vers l hurbanisation route etc par jour en France .Il ne restera pas beaucoup de place pour ce genre de culture bientôt . ( Pas de problème c est la faute à Sarko ) .
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48648
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Message non lupar Christophe » 09/06/09, 10:41

200 ha par jour de perte de terre arables ca me semble beaucoup...de terre tout cours c'est possible mais beaucoup quand meme (enfin quand on voit ce que prend une autoroute ou une LGV...moyennée ca peut être dans ces eaux là!)

T'as vu le complément d'enquete de hier on dirait? J'ai zappé et vu la fin! Faut que j'en fasse 1 sujet.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 09/06/09, 13:46

L'énergie solaire est quand même plus prometteuse en direct.
L'éolien, les énergies hydrauliques, des courants ou des vagues, la biomasse sont des utilisations indirectes de l'énergie solaire.

L'avantage de la biomasse est le stockage de cette énergie solaire ainsi que le captage momentané de CO2 (relargué lors de la récupération d'énergie par combustion).

Le titre est modifié, je corrige en général les titres trop vagues ou comportant des fautes. Par contre je ne corrige pas les posts, ce serait trop de boulot. Nous sommes dans un forum, pas dans une encyclopédie en ligne.
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Message non lupar Ahmed » 09/06/09, 21:58

J'ai déjà donné mon opinion sur cette culture de miscanthus qui me laisse plus que dubitatif: je n'y reviens pas.

ffkpoub dresse un tableau flatteur mais approximatif des potentialités de la biomasse. Lorsqu’il écrit :
La biomasse est depuis des millénaires une source inépuisable.
il s’agit ici d’un simple effet de rhétorique, car si la biomasse était capable d’assurer des besoins modestes tels que ceux des siècles passés, il est impensable d’envisager qu’elle satisfasse, même partiellement, à la frénésie démesurée de la consommation énergétique actuelle.

Ce projet s’inscrit en droite ligne dans une volonté d’exploitation totale de la nature, réduite à une fonction purement utilitaire ; c’est d’ailleurs ce que souligne les propos suivants : "… plutôt que d'y laisser des terres en jachère... ".

Il n’y a dans ces directions, que ce soit le miscanthus ou le solaire, rien qui remette en question l’orientation vers une transformation toujours plus intensives des ressources terrestres pour en faire des marchandises, simplement la volonté de s’assurer l’énergie nécessaire pour y parvenir…

En diminuant ( ?) sensiblement l’impact du processus, cela rend la poursuite de ces chimères possibles et nous éloigne de la question essentielle : pourquoi ?, au profit de la seule admise, comment ?
"Polluer moins, pour polluer plus longtemps", formule lapidaire mais, ô combien, juste de J. Bové.

Le culte de la tecno-science actuel atteindra sa perfection lorsqu’il sera parvenu a éliminer sa tare originelle : l’homme, cet être si imparfait qu’il ne supporte pas la radioactivité ni l’air et l’eau souillée (et qui a le mauvais goût de s’en plaindre, quel ingrat!)…
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
ffkpoub
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 09/06/09, 05:48

Message non lupar ffkpoub » 16/06/09, 04:19

Salut tout le monde,
bham dsl et merci pour le correcteur d'orthographe :? Et pour pour ta question, oui nous sommes un groupe d'agriculteur en recherche de cohérence dans notre secteur d'activité.

bobono a écrit :200 ha de terre quittent l agriculture vers l hurbanisation route etc par jour en France

Je ne sais pas pour la France mais pour ce qui est du mon département, c'est déjà 3000 ha chaque année...qui partent dans les autoroutes, LGV, zones industrielles, etc... :frown:

ex-océano a écrit :L'avantage de la biomasse est le stockage de cette énergie solaire ainsi que le captage momentané de CO2 (relargué lors de la récupération d'énergie par combustion).

Oui, lors de la combustion on remet dans l'atmosphère le CO2 que l'on à capté tout le long de l'année passée. Ce qui faut prendre aussi en compte, c'est tout le CO2 qui est gardé et stocké dans le sol par les rhizomes de ces plantes, que ce soit pour le miscanthus que pour le switchgrass.

ex-océano a écrit :il est impensable d’envisager qu’elle satisfasse, même partiellement, à la frénésie démesurée de la consommation énergétique actuelle.

Ce projet s’inscrit en droite ligne dans une volonté d’exploitation totale de la nature, réduite à une fonction purement utilitaire ; c’est d’ailleurs ce que souligne les propos suivants : "… plutôt que d'y laisser des terres en jachère... ".


Nous n'avons pas l'ambition de vouloir changer toutes les énergies par la biomasse, mais de trouver des solutions à un problème posé sans entrer dans un conflit alimentaire-non alimentaire. Cette culture est implantés sur une parcelle pour 20 ans. Sans engrais, sans pesticides, ni travail du sol, juste la récolte. On limite donc un maximum les dépenses énergétiques pour la produire. Sont rendement en biomasse est 2 à 3 fois supérieur à des cultures traditionnelles (type blé).
Petit rappel entre parenthèse :? , pour que tu es 1 litre de carburant dans le réservoir de ta voiture à la pompe, il a déjà fallu en dépenser 1 pour l'affréter. 50 litres dans ton réservoir c'est 100 litres à la production :|
A produire du miscanthus ou du switchgrass on est loin de ce compte là. Pour environ 100 litres/hectares de fuel dépensé chaque année, en biomasse, 12 à 17 tonnes de matières sèche à l'hectare et l'équivalent fuel est de 2500 à 3000 litres produit !!! Les jachères n'auraient même pas dû exister...
0 x
Les plantes travaillent pour nous... www.champs-energies.com
Avatar de l’utilisateur
ffkpoub
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 09/06/09, 05:48

Message non lupar ffkpoub » 16/06/09, 04:29

Christophe, si je puis me permettre, pourrais tu nous dire et faire voire se qu'à donné ton fameux pied de miscanthus dans le fond de ton jardin.
Combien de litre de fuel...?
0 x
Les plantes travaillent pour nous... www.champs-energies.com
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 340

Message non lupar moinsdewatt » 12/02/12, 12:51

La première centrale biomasse CRE3 en service à Limoges

Filiale de Veolia Environnement et d'EDF, Dalkia vient d'achever la réalisation de la première centrale de cogénération de chaleur et d'électricité à partir de biomasse autorisée en France dans le cadre de l'appel à projets du ministère de l'Ecologie lancé en janvier 2009 par le biais de la Commission de régulation de l'énergie (CRE3).
Cet équipement développant 25 MW situé dans le quartier du Val de l'Aurence à Limoges (Haute-Vienne) est chiffré à 45 millions d'euros hors taxes avec un financement à 20 % par Dalkia et 80 % par la Caisse des Dépôts et Consignations et la Crédit Agricole du Centre Ouest.
Cette centrale alimente un réseau de chaleur qui a bénéficié pour l'occasion d'une extension et d'un passage à basse température. Il dessert désormais 12 000 équivalents logements et couvre plus de 60 % des besoins en énergie thermique, soit 7 000 équivalents logements chauffés au bois. La production de chaleur atteindra 93 GWh/an et la production électrique 40 GWh/an.

Cette centrale réduira de 45 000 tonnes par an les émissions de CO2. Elle consommera 90 000 tonnes annuelles de bois (76 500 tonnes de plaquettes forestières, 6 000 tonnes de plaquettes de scieries, 4 000 tonnes d'écorces et 3 500 tonnes de broyats issus de centres de tri). « L'approvisionnement s'effectue dans un rayon inférieur à 100 km autour de la centrale, précise Fabienne Martin, porte-parole de Dalkia Atlantique.

Après cette première installation CR3, six autres centrales seront réalisées à Tours, Orléans, Angers, Rennes, Strasbourg et Lens. Notre principale référence reste la centrale cogénération biomasse Smurfit Kappa de Biganos (Gironde), la plus importante d'Europe de l’Ouest avec 124 MW thermique pour une consommation de 500 000 tonnes de bois par an. Au total nos réalisations représentent plus de 174 MW et plus de 606 000 tonnes de biomasse valorisées par an. » Cette centrale est la deuxième exploitée par Dalkia en Limousin après celle du CHU de Limoges construite en 2008.

http://www.usinenouvelle.com/article/la ... es.N168306
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités