[Résolu] Excitation d'un alternateur de voiture

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
abaddon
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 15
Inscription : 09/05/10, 23:02




par abaddon » 12/05/10, 11:07

Hello
Alain G a écrit :Habituellement le boitier est la masse, une tige fileté pour recevoir une grosse cosse est le positif et les 2 autres sont l'excitation et l'alimentation du voltmètre du tableau de bord!
:D
Oui mais ça c'est typiquement le genre de réponse qui ne m'aide pas.. Je ne vais pas le brancher dans une voiture mon alternateur. Pour la connection sur la batterie, ça je n'ai pas de problèmes, mais je vais devoir fournir le même signal que fournit le contrôle de la voiture au signal d'excitation. Il n'est pas branché directement sur le 12V de la batterie dans une voiture. Dans certains cas il y a une lampe ou dans d'autres systèmes c'est piloté différemment...

En gros j'aimerai bien qu'on me dise : le signal d'excitation à fournir à l'alternateur est piloté en tension continue (ou en courant) et il faut lui fournir une valeur de tant de volts (ou d'ampères respectivement).

C'est juste ça que j'attends, aucun autre discours..

mais merci poru vos réponses. Dans le doute je m'en tiendrai à la réponse en #4 de zorglub.
0 x

Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12




par zorglub » 12/05/10, 11:30

en gros , si tu as compris :
fourni une source de tension 12 volt et une capacité de 10 A
le reste se fera suivant la charge de ton alternateur .
plus tu charges plus il faudra d'intensité A sous 12 v
car : 12 v = necessaire pour l'excitation
et à mesure que la charge de l'alternateur augmente l'excitation ( les A) vont augmenter car la U de l'alternateur va baisser et le A excitation va compenser jusqu'à ce que tu ne puisse plus augmenter l'intensité d'excitation et a ce moment la tension de l'alternateur va baisser et tu sera en limite de capacité de puissance de l'alternateur
la P de ton excitation est donnée par 12 volts x I ecx ( soit par la section de ton fil)
c'est pour cela que je t'ai expliqué que cette section determine l'intensité maxi de l'excitation
0 x
chaque matin regardez vous , nu , dans une grande glace , au bout de 3 minutes vous verrez que votre intérieur et pire que votre image ......
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 67




par dirk pitt » 12/05/10, 12:01

A part les aspects de branchement evoqués au long de ce fil, je remarque que personne n'a signalé qu'il etait illusoire de vouloir faire de l'electricité sur une eolienne en utilisant un alternateur de voiture NON modifié.
0 x
Image
cliquez ma signature
Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12




par zorglub » 12/05/10, 12:17

voir les contraintes données par le requerant ........
le reste est une autre histoire ,car hormis le fait d'etre entrainé par le vent , l'eau , ou le thermique le problème est identique sauf pour les pertes de P de l'excitation et la regulation
0 x
chaque matin regardez vous , nu , dans une grande glace , au bout de 3 minutes vous verrez que votre intérieur et pire que votre image ......
abaddon
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 15
Inscription : 09/05/10, 23:02




par abaddon » 12/05/10, 17:23

merci bien pour tout zorglub. Je fais installer le tout sur mon banc de test et ça devrait aller. En tous cas c'est beaucoup plus clair maintenant.

Sinon dirk pitt pourquoi est-ce illusoire d'utiliser un alternateur non modifié??? Je n'ai jamais dit que je connecterai mon alternateur en direct sur la turbine... Comme dit zorglub, il faut lire mes contraintes. Si mon montage fonctionne correctement, je prévois de produire quelques éolienne pour fournir des foyers en afrique où il n'y a pas beaucoup de matériel sous la main.

Ma démultiplication sera faite avec une chaîne et des pignons de vélo. Car même s'il eût été préférable de le faire avec une courroie crantée genre synchroflex, et ben certes j'aurais un moins bon rendement, mais en cas de casse, c'est facile à remplacer. Un alternateur non modifié se remplace lui aussi sans difficultés. Refaire un bobinage est exclu s'il n'y a rien à disposition pour le faire.

Alors oui, j'ose espérer que mon système ne cassera pas et tiendra le plus longtemps possible, mais je prévois le pire des cas et résonne avec ça. Peut-être n'est-ce pas la meilleure solution, mais c'est celle qui me parait être le meilleur compromis.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 242




par chatelot16 » 24/05/10, 18:47

le regulateur incorporé d'un alternateur de voiture ne vaut rien pour une eolienne

c'est un regulateur de tension qui espere que le moteur est largement assez puissant pour fournir la puissance qu'il faut

si le regulateur est reglé a 14v il envera le courant qu'il faut pour avoir 14v

plus la vitesse de l'alternateur est basse plus il exitera fort pour arriver quand meme a la tension prevue

conclusion pour une elolienne plus la vitesse baisse plus le couple demandé a l'alternateur augmente , donc ca cale

pour une elolienne il faut suprimer le regulateur incorporé et se contenter d'envoyer un courant constant dans les charbon : avantage sur l'aimant , on peut rgler ce courant pour chercher avec quelle exitation le courant produit est le meilleur

probleme si pas de vent on continue a gaspiller ce courant d'exitation : solution utiliser le petit redresseur auxilliaire qui alimente le regulateur integré que l'on voit dans le schema precedent , meme si ce schema est malheureusement inversé pour voiture avec + a la masse

donc remplacer le regulateur par une resistance variable entre le petit redresseur et le charbon , et brancher une lampe ( pas forcement sur le tableau de bord ) entre le + batterie et l'exitation pour assurer l'amorcage : sans vent la consomation est limité au courant de cette lampe
0 x
Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 1




par Alain G » 25/05/10, 02:04

Salut Chatelot!

Le régulateur n'y est pour rien mais plutôt la capacité de l'alternateur qui est souvent trop puissant pour la petite hélice qu'on utilise, la puissance trop élevé de l'alternateur fait qu'il y a bloquage!
:D
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.
La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.
Alain
Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12




par zorglub » 25/05/10, 08:46

la puissance trop élevé de l'alternateur


je suis tout à fait d'accord sur ce qui est dit .......
la regulation ne consomme que la valeur de la bobine d'induction
prevoir surtout les pales de l'éolienne en fonction de la puissance de l'alternateur ... qui ne débitera que le courant destiné à la charge du recepteur - ce qui veut dire que seule la charge joue sur la puissance débitée - a quelques w prèts qui correspondent à la puissance à vide qu'il faut pour faire tourner et exciter l'alternateur ...
0 x
chaque matin regardez vous , nu , dans une grande glace , au bout de 3 minutes vous verrez que votre intérieur et pire que votre image ......
abaddon
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 15
Inscription : 09/05/10, 23:02




par abaddon » 26/05/10, 21:38

hello,

arriveriez-vous à avancer quelques équations pour préciser/justifier vos propos ?

Je suis tout à fait intéressé.. Mon but reste évidemment de faire le plus simple.. Chaque pièce de l'éolienne doit pouvoir être remplacée par du matériel "banal" qui ne nécessite pas de modification.

Zorglub propose une sorte d'excitation shunt, si je fais l'analogie avec une machine à courant-continu; c'est à mon sens la solution la plus simple.

J'ai dimensionné une transmission à chaîne avec 2 étages de pignons pour avoir un rapport de multiplication de 16 (4·4), ce qui me permet d'avoir une hélice qui tourne à 100 rpm pour assurer la puissance minimale requise. Si cette vitesse est trop élevée j'augmenterai ce rapport, mais plus il est grand, plus le couple nécessaire sera important.

Pél = Ω·T - P(frot+vent) - Pcu - Pth

La solution que propose chatelot16 dégrade méchamment le rendement... On ne fait pas de la régulation avec une résistance... De toutes façon, si le vent n'est pas assez fort, alors l'éolienne ne tournera plus et c'est le comportement que j'attends.[/quote]
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 242




par chatelot16 » 26/05/10, 21:51

il faut savoir ce que tu veux reguler

le regulateur d'origine est fait pour s'adapter a un moteur qui tourne a vitesse variable est a une puissance largement superieure

quand le moteur ralentis le regulateur augmente le couple pour reussir a prendre la puissance qu'il veut

avec une eolienne c'est completement instable : la moindre baisse de vitesse fait une augmentation de couple : impossible que ca tourne a la vitesse donnant le maximum de puissance

c'est pour cela que beaucoup prefere les aimant : exitation constante

une resistance , est une facon de choisir un courant d'exitation : bien sur une alim a decoupage serait encore mieux

le regulateur d'origine fait bien un decoupage mais sa fonction de regulation ne convient pas
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités