La France contaminée à l'Uranium? Pièces à conviction 11/02

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire (REP, EPR, fusion chaude, ITER), centrales électriques thermiques gaz et charbon, cogénération, tri-génération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques. Prix, pollutions, coûts économiques et sociaux...
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74080
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8752

La France contaminée à l'Uranium? Pièces à conviction 11/02




par Christophe » 05/02/09, 14:06

Une enquête de plus de Pièces à Conviction qui risque de faire grand bruit et qui a déjà fait du bruit avant même sa diffusion: Areva tente de faire pression sur le CSA pour censurer l'enquête!

Edit: emission à re-voir ici http://programmes.france3.fr/pieces-a-c ... 247-fr.php

Les émissions et enquête de PaC sont souvent de très grande qualité et souvent proche du reportage d'investigation!
Deux exemples:
https://www.econologie.com/forums/pieces-a-c ... t6750.html
https://www.econologie.com/forums/pouvoir-d- ... t6311.html

Alors forcément quand on remue la me*rde, ca pue pour certains...

Emission pièces à conviction « le scandale de la France contaminée » Le 11 février à 20h35 sur France 3

Controverse autour de l'émission "Le scandale de la France contaminée" sur France 3
Site internet d'Europe 1

Créé le 29/01/09 - Dernière mise à jour à 12h35

Le 11 février, le nouveau numéro du magazine "Pièces à conviction" sur France 3 évoquera "le scandale de la France contaminée". Pour défendre la thèse que des millions de tonnes d'uranium sont dispersées dans toute la France. Ce sujet fait polémique, le groupe Areva a fait appel au CSA car il juge que l'enquête est "contraire à la déontologie".

Le groupe Areva a annoncé jeudi son intention de saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel à propos de l'émission de France 3, "Picèes à conviction". Dans un communiqué, Areva, qui a eu connaissance par la presse de la teneur des reportages proposés, estime "pour le moins surprenant, voire contraire à la déontologie, que son point de vue soit présupposé et rendu public avant même qu'il ne se soit exprimé". Les producteurs de l'émission ont cependant prévu un entretien avec le porte-parole du groupe, qui doit être enregistré vendredi et inséré dans l'émission. Se référant aux informations de presse, Areva exprime "le sentiment que le magazine est d'ores et déjà bouclé, à charge contre le groupe Areva". Lionel de Coninck, rédacteur en chef de "Pièces à conviction", a assuré qu'il ne s'agissait "en aucun cas de présupposer ce qui va être dit dans l'émission". Selon lui, ce qui a été dit dans le reportage de la position d'Areva est "basé sur ce que dit Areva depuis des dizaines d'années sur le sujet".

Le sujet de la controverse : l'émission qui défend l'idée selon laquelle, en toute discrétion, dans nos campagnes, à proximité des villages ou des villes, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés, ou ensevelis méthodiquement, depuis des dizaines d'années. Pire encore, ils ont parfois servi à construire des routes, des parkings, et même des logements, des écoles ou des aires de jeu pour les enfants, sans aucune mise en garde sur les risques encourus. C'est cette situation que France 3 évoquera dans son magazine "Pièces à conviction" le 11 février prochain. Avec une édition intitulée "Le scandale de la France contaminée".

Le magazine s'ouvrira sur un reportage à Gueugnon, en Saône-et-Loire. Sur le parking d'un stade, le détecteur de radiation d'un spécialiste de la Criirad (Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la Radioactivité) crépite à tout va. Là, sur une superficie de 12 hectares, près de 225.000 tonnes de déchets radioactifs ont été dispersés sur un terrain ouvert à tout venant. Ironie du sort, ce terrain a même accueilli un "parcours de santé". Gueugnon est "la toute dernière ville ayant découvert qu'elle était concernée par ce problème des déchets radioactifs", selon Elise Lucet, présentatrice du magazine.

Au total, selon les enquêteurs du magazine, entre 1945 et 2001 plus de 300 millions de tonnes de déchets radioactifs, résidus des 210 mines exploitées en France, ont été abandonnées sans mesure de protection ou de surveillance particulière. L'enquête fait également état de liens étroits entre ceux qui sont officiellement chargés de mesurer la radioactivité dans la nature et les anciens pollueurs. Négligence ou véritable "omerta" des pouvoirs publics ? Une pierre radioactive à la main en guise d'argument, Elise Lucet se propose de demander des explications à Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, qui sera interrogé séparément.

Malgré le fait que les mines d'uranium françaises ne soient plus en activité depuis plusieurs années, cette pollution qu'il s'agisse de minerais "stériles" (trop pauvre en uranium pour devenir du combustible nucléaire) ou d'autres résidus de l'activité minière, peut s'avérer dangereuse à long terme, assurent les enquêteurs du magazine. Areva (ex-Cogema) soutient le contraire, estimant extrêmement improbable l'hypothèse d'une exposition prolongée évoquée par l'émission. Sa présidente, Anne Lauvergeon, n'a pas souhaité apparaître dans l'émission et a laissé à un porte-parole le soin de répondre à Elise Lucet lors du débat prévu sur le plateau. Anne Lauvergeon, d'autre part, sera récompensée par le trophée des "Créateurs sans frontières" pour son action en faveur du rayonnement de la France à l'étranger. Ironique pour quelqu'un qui participe à l'irradiation intérieure de la France.


Déchets d'uranium : le cri d'alarme de "Pièces à conviction" - PARIS -

Par centaines de millions de tonnes dispersées dans toute la France, les déchets d'uranium contaminent le territoire dans l'indifférence et la négligence générales : c'est la thèse défendue par le magazine télévisé "Pièces à conviction".

Pour son numéro du 11 février, le magazine d'information de France 3 évoque "le scandale de la France contaminée" par les déchets radioactifs, résidus des mines d'uranium.

Un reportage à Gueugnon, localité tranquille de Saône-et-Loire, ouvre le magazine. Sur le parking d'un stade, le détecteur de radiation d'un spécialiste de la Criirad (Commission de recherche et d'information indépendante sur la radioactivité) crépite à tout va. Là, sur une superficie de 12 hectares, près de 225.000 tonnes de déchets radioactifs ont été dispersés sur un terrain ouvert à tout venant, qui a même accueilli un temps un "parcours de santé".
Gueugnon est "la toute dernière ville ayant découvert qu'elle était concernée par ce problème des déchets radioactifs", selon Elise Lucet, présentatrice de ce magazine que France 3 a réalisé en coopération avec la société de production Ligne de Mire. La ville, qui avait abrité une usine de traitement d'uranium, n'a découvert qu'en mars 2007 qu'elle était victime de cette contamination.
Les mines d'uranium françaises ne sont plus en activité depuis plusieurs années. Mais cette pollution, qu'il s'agisse de "stériles" (minerai trop pauvre en uranium pour devenir du combustible nucléaire) ou d'autres résidus de l'activité minière, peut s'avérer dangereuse à long terme, assurent les enquêteurs de "Pièces à conviction".

Areva (ex-Cogema) soutient le contraire, estimant extrêmement improbable l'hypothèse d'une exposition prolongée évoquée par l'émission. Sa présidente, Anne Lauvergeon, n'a pas souhaité apparaître dans l'émission et a laissé à un porte-parole le soin de répondre à Elise Lucet lors du débat prévu sur le plateau.

Au total, selon les enquêteurs du magazine, plus de 300 millions de tonnes de déchets radioactifs, résidus des 210 mines exploitées en France, ont été abandonnées sans mesure de protection ou de surveillance particulière.
L'enquête fait également état de liens étroits entre ceux qui sont officiellement chargés de mesurer la radioactivité dans la nature et les anciens pollueurs.

Négligence ou véritable "omerta" des pouvoirs publics ?
Une pierre radioactive à la main en guise d'argument, Elise Lucet se propose de demander des explications à Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, qui sera interrogé séparément.
(©AFP / 29 janvier 2009 08h23)
Dernière édition par Christophe le 18/06/10, 00:45, édité 4 fois.
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile

Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74080
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8752




par Christophe » 05/02/09, 14:14

Y a pas encore la fiche de l'émission sur http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/

Je n'ai que trouvé ceci:


Depuis plusieurs décennies, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés en toute discrétion dans les campagnes, à proximité de zones habitées. Entre 1945 et 2001, la France a exploité 210 mines d'uranium, produisant 300 millions de tonnes de déchets radioactifs, abandonnés sans mesure de protection particulière. Qui sont les responsables? Pourquoi l'Etat n'a-t-il pas alerté les riverains? Et enfin, les populations concernées sont-elles en danger? Au sommaire: «Gueugnon, alerte à la radioactivité». Un reportage de Romain Icard. - «Nos belles campagnes... des poubelles radioactives?». Un reportage d'Emmanuel Amara. - «L'omerta politique». Un reportage de Romain Icard.


http://guidetv.france3.fr/jsp/prog/fich ... g=27384323
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Avatar de l’utilisateur
minguinhirigue
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 447
Inscription : 01/05/08, 21:30
Localisation : Strasbourg
x 1




par minguinhirigue » 05/02/09, 14:21

ça ne paraitra pas... Qui parie...
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74080
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8752




par Christophe » 05/02/09, 14:29

Hâchage du CSA tu crois?

Pourtant y a des ex de France TV qui y sont maintenant...
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Avatar de l’utilisateur
minguinhirigue
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 447
Inscription : 01/05/08, 21:30
Localisation : Strasbourg
x 1




par minguinhirigue » 05/02/09, 14:36

Il y a des sujets en France dont même le public spécialisé n'a pas le droit de parler : interdiction d'évoquer le nuke au grenelle !?

Alors le grand public va certainement pas avoir le droit d'entendre des voies dissonantes ?! :|
0 x

Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74080
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8752




par Christophe » 10/02/09, 19:35

Apparement ca devrait passer j'ai entendu le teaser aujourd'hui!
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 13518
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 3720




par Remundo » 10/02/09, 19:41

Et ben tant mieux. Mais la montagne [et le montage] peuvent parfois accoucher d'une souris. 8)
Dernière édition par Remundo le 10/02/09, 23:41, édité 1 fois.
0 x
ImageImage
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11271
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1953




par Ahmed » 10/02/09, 22:58

Demain, nous serons fixés sur le premier point: la diffusion.
Maintenant, comme le dit très à propos Remundo, tout dépend du contenu...
Il en est parfois de certains documents comme des vaccins: c'est bien le virus, mais sous une forme inactivée pour le rendre inoffensif.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4559
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 42




par Capt_Maloche » 10/02/09, 23:09

Je croyais qu'il existait déjà un relevé du taux de radioactivité sur tout le territoire ?

Nous verrons demain alors
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 13518
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 3720




par Remundo » 11/02/09, 11:08

Apparemment, il y aura l'ami Borloo et un porte-parole d'AREVA. Faites chauffer les magnétoscopes ! :D
0 x
ImageImage


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon et électricité nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 99 invités