La Fable de la Bière sur la répartition des impôts

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3678
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 276

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par Exnihiloest » 06/06/21, 20:38

GuyGadeboisLeRetour a écrit :...Un ramassis d'ordure sans fondement, droitiste, bourge, bête, sans idée, éculé, nul et en plus écrit dans un langage pompeux qui devait plaire en 1950... :roll:

C'est cela oui, Mr le bobo. Et incapable de la moindre argumentation.

Qu'a-t-il à dire sur la création de richesse ?
Rien.
Qu'a-t-il à dire sur le partage des richesses ?
Rien.
Qu'a-t-il à dire sur ceux qui les créent ?
Rien.
Qu'a-t-il à dire sur la répartition des impôts ?
Rien.
Qu'a-t-il à dire sur tous les points qui ont été évoqués ?
Rien

Rien ou à côté de la plaque : des accusations gratuites, des condamnations pour délit de faciès, de l'argumentum ad personam, des affirmations gratuites de sa science infuse, des insultes, les réponses de GuyGadebois, c'est ce qu'il attribue aux autres : un ramassis d'ordure sans fondement, gauchiste, bourge, bête, sans idée, éculé, nul et en plus écrit dans un langage vulgaire et agressif qui n'a jamais dû plaire qu'aux butors.
0 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1201

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par GuyGadeboisLeRetour » 06/06/21, 20:40

(Et le pire dans tout ça c'est qu'en écrivant son "pamphlet", il s'imagine avoir dit quelque chose... c'est pathétique)
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 85
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 35

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par Sylvestre spiritus » 06/06/21, 20:46

Exnihiloest a écrit :
thibr a écrit :certainement, mais je pense que certains :mrgreen: n'ont pas conscience de la chance qu'ils ont d'être dans un système de protection social qui offre certaines garanties.

Il y a effectivement ceux qui n'ont pas conscience.


A l'inverse, la fable du lapin et du héron

Voilà comment finissent les lapins de 6 semaines bercés de belles promesses par les industriels de la santé, de l'alimentation, de l'énergie ou encore des télécommunications...
Ils rêvent à des champs de carottes bien juteuses relayés les grands médias et leur conscience s'est endormie...


Ils ont juste oubliés une chose: ceux qui aujourd'hui les nourrissent, les soignent ou les dirigent sont là avant tout pour se remplir le ventre (pardon, les poches)
Attention les Bisounours, certaines images peuvent choquer !

0 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3678
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 276

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par Exnihiloest » 06/06/21, 20:54

GuyGadeboisLeRetour a écrit :(Et le pire dans tout ça c'est qu'en écrivant son "pamphlet", il s'imagine avoir dit quelque chose... c'est pathétique)


Oui, j'ai dit quelque chose contrairement à GuyGadebois.

Sa prestation dans ce fil :

"Comme l'humour ultra-libéral est drôle !!!" [ironie ou boutade, pas de justification]
"c'est encore de la propagande déguisée" [affirmation gratuite]
"Toujours aussi franc du collier" [attaque personnelle mode ironique]
"Parce que c'est une bite" [propos vulgaire et insultant]
"Je m'assois sur ton ban." [numéro de Laurel et Hardi]
"Mister Cliché a parlé... :roll:" [argumentum ad personam, en plus non étayé]

Comme on le voit, et pour utiliser son langage, ces propos de GuyGadebois, c'est de la merde.



En comparaison, voici ce que j'ai écrit. On peut ne pas être d'accord, et alors on peut aussi exprimer son point de vue autrement qu'en se comportant en macaque agressif.
-----------------------------------------------------------------------------------------
Il y a effectivement ceux qui n'ont pas conscience.
Et il y a aussi les jaloux et les complexés ; ces prolétaires sont des bourgeois qui ont échoué. Et ceux-là font de ceux qu'ils envient les boucs émissaires et les responsables de tous leurs maux.

Pourtant on sait bien que dans les sociétés sans riches, il n'y a pas de classe moyenne, il n'y a que des pauvres. On doit donc faire avec les inégalités de revenus tant que la vie reste décente, puisque à l'évidence c'est la condition de la création de richesses. A quoi servirait la solidarité, si aucune richesse n'est créée ? Et pourquoi des gens créeraient de la richesse s'ils n'en profitent pas eux-mêmes ? Que ceux qui croient à la philanthropie montrent l'exemple et produisent de la richesse pour tout le monde.

Moi qui n'ait pas le sens du fric, je ne vais pourtant pas reprocher leurs milliards à Bill Gates ou Zuckerberg (du moment que leurs sociétés payent leurs impôts), car je n'aurais pu développer un tel business qui profite à tout le monde. Mais beaucoup, si, notamment les bobos comme on en voit ici. Se plaindre de la société dont ils profitent, calomnier la grande industrie et scier la branche qui les porte est leur passe-temps favori.

Peu importe le système de protection sociale du pays, ils sont dans le déni, tout serait "pourri" selon leur terme favori, ce que je vois comme conséquence de leur inadaptation et de leur jalousie des puissants. Ils vitupèrent pour qu'on pompe la richesse des autres. Pour la générer, il n'y a plus personne. Ils voudraient être califes à la place des califes, sauf qu'ils n'ont pas le niveau. Ils veulent qu'on partage, ce qui appartient aux autres, mais eux n'ont jamais rien à partager sauf leurs leçons de morale. Ils relèvent de la psychiatrie et deviennent toujours dangereux quand ils prennent le pouvoir, ce qui est en fait leur rêve d'aigri.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1201

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par GuyGadeboisLeRetour » 06/06/21, 20:59

En effet, tu écris de la merde dans un carré Hermès. Mais de la merde, même pas, de la chiasse brune sanguinolente de facho malade. Au passage tu infliges "ça" deux fois. Spam.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3678
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 276

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par Exnihiloest » 06/06/21, 21:32

Sylvestre spiritus a écrit :...
Voilà comment finissent les lapins de 6 semaines bercés de belles promesses par les industriels de la santé, de l'alimentation, de l'énergie ou encore des télécommunications...
Ils rêvent à des champs de carottes bien juteuses relayés les grands médias et leur conscience s'est endormie...


Ils ont juste oubliés une chose: ceux qui aujourd'hui les nourrissent, les soignent ou les dirigent sont là avant tout pour se remplir le ventre (pardon, les poches)
Attention les Bisounours, certaines images peuvent choquer !



"Se remplir le ventre" est la motivation de tout le monde. Je n'ai pas encore vu un seul salarié qui renonce à son salaire. Et j'en vois pleins qui cherchent à améliorer leur sort en gagnant plus. L'action humaine obéit à des motivations. Personne ne fait quoique ce soit pour rien, c'est à dire sans en tirer un profit de quelque nature qu'il soit.

Ce qu'il est intéressant de savoir, c'est si les actions des uns profitent aussi aux autres, quelque soit les motivations. Si je dois acheter une paire de chaussure, je me fiche bien de savoir si celui qui les fournit, c'est pour se remplir les poches ou par oeuvre philanthropique. Si elles me vont et sont à un prix abordable, elle feront mon affaire. Ceci dit, si tu as une adresse où se procurer des chaussures de philanthrope, je suis preneur.
Pour le moment les "industriels de la santé" sont en passe de régler son compte au COVID par la vaccination, "les industriels de l'alimentation" nourrissent plus de 7 milliards d'humain sur terre, et 'les industriels de l'énergie" nous fournissent toujours du courant et du carburant. L'ensemble fonctionne de concert et peu importe les procès d'intention ou de motivation qu'on peut leur faire, les résultats sont là.

Quant à l'histoire du lapin, moi je vois autre chose : l'horreur du monde "naturel", celui sans Culture, et pourtant magnifié par l'écologisme. On y voit que celui qui a un petit creux peut manger qui il veut. Un lapin même jeune n'est pas épargné par un prédateur. Il est où, le droit du lapin, dans la nature ? Elle est où, dans la nature, la notion de justice ? Elle est où, la solidarité entre les lapins ? Elle est où, l'égalité entre le lapin et le renard ? Toutes ces notions sont purement humaines. Voulons-nous y renoncer pour la nature ? Les écologistes comptent-ils cracher encore longtemps sur leur propre espèce au nom d'une nature dont la seule loi est celle de la jungle et du marche ou crève ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1201

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par GuyGadeboisLeRetour » 06/06/21, 21:34

LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL !!!! Tisane.... tisane..... 8)
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1201

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par GuyGadeboisLeRetour » 06/06/21, 21:42

Quant à l'histoire du Tiers-Monde, moi je vois autre chose : l'horreur du monde "des hommes", celui sans Culture, et pourtant magnifié par l'économie. On y voit que celui qui a un petit creux peut manger qui il veut. Un état même jeune n'est pas épargné par un prédateur. Il est où, le droit étatique, dans l'économie mondialisée ? Elle est où, dans la mondialisation, la notion de justice ? Elle est où, la solidarité entre les hommes ? Elle est où, l'égalité entre les hommes et le trust? Toutes ces notions sont purement humaines. Voulons-nous y renoncer pour le libéralisme ? Les ultra-libéraux comptent-ils cracher encore longtemps sur leur propre espèce au nom d'une économie dont la seule loi est celle de la jungle et du marche ou crève ?

TDG
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 60677
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2734

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par Christophe » 07/06/21, 12:01

Tant qu'on parle d'impôs quelques nouvelles sur l'impôt mondial sur les grande sociétés numériques...ça c'est pas une fable...mais cela risque de rester un myhte encore quelques années ! :cheesy:

M'enfin avant de parler d'impôt mondial si on faisait déjà une harmonisation fiscale pour l'EU cela serait bien ! La Suisse et le Luxembourg sont déjà des pass droits fiscaux reconnus !! Et ils en sont fiers !

Impôt mondial sur les sociétés et transparence sur le climat : deux avancées majeures du G7 finances

Imposer aux entreprises un impôt mondial sur les sociétés et les forcer à plus de transparence sur le climat et la biodiversité. Uni, le G7 finances, réuni en amont du G7 global, s’est entendu pour proposer des avancées majeures en matière de fiscalité et de protection de l’environnement. Le retour d’une Amérique ouverte au multilatéralisme aide considérablement.


Les G7 finances se sont souvent égrenés sans grandes annonces et sans grandes prises de position. Il faut dire que le "cavalier seul" de ces dernières années de l’Amérique trumpienne n’a pas favorisé les élans collectifs. Mais ce temps semble révolu. Lors de leur réunion du 4 et 5 juin, les sept puissances (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, États-Unis, Japon, Canada) se sont entendues sur un accord historique. Il s’agit de la mise en place d’un impôt harmonisé pour les grandes entreprises.

Cette réforme de la fiscalité définit les modalités de taxation des bénéfices des entreprises pour une répartition plus juste des recettes fiscales. L'objectif est de taxer les multinationales là où elles réalisent leurs bénéfices et non plus seulement là où elles sont enregistrées, souvent dans des pays à faible pression fiscale. La mesure s'appliquera aux entreprises internationales qui réalisent au moins 10 % de marge bénéficiaire. L'accord prévoit qu'au-dessus de ce seuil, 20 % des bénéfices réalisés soient taxés dans les pays où le groupe opère.

Ce sont évidemment les grandes entreprises américaines de l’économie numérique, les fameuses GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), qui seront les plus concernées. Par ailleurs, le texte prévoit un taux minimum mondial de l'impôt sur les sociétés d'au moins 15 %, ce qui représenterait des recettes globales de 150 milliards de dollars. Reste un bémol important : l’opinion du reste du monde. Dans une interview à d'un entretien avec Europe 1/CNews/Les Echos, le ministre de l’Économie a en point de mire le G20 finances du 10 juillet prochain.

Convaincre la Chine

"Là il va falloir convaincre les autres grandes puissances, notamment asiatiques, je pense en particulier à la Chine. Reconnaissons-le, ça va être un combat difficile. J'ai bon espoir que nous le gagnerons parce que le G7, justement, donne cette impulsion politique extrêmement puissante", explique-t-il. Pour l’heure, un soutien, un peu forcé, est venu de certains Gafam, dont Facebook ou Google. Un porte-parole de ce dernier déclare à Reuters : "Nous espérons que les pays vont continuer à travailler pour garantir qu'un accord équilibré et durable soit finalisé prochainement".

Le G7 finances n’a pas laissé de côté le sujet essentiel du climat, en prévision du G7 avec les chefs d'État et de gouvernement du 11 au 13 juin prochain. Les ministres des finances soutiennent le projet de rendre obligatoire la publication par les entreprises de leurs risques climatiques. Il s'agit d'un outil clé dans la transition énergétique, qui doit permettre aux investisseurs d'y voir plus clair au moment de financer des grands groupes. "Nous sommes favorables à la publication obligatoire des données financières liées au climat, qui apportent des informations fiables et utiles à la décision pour les participants de marché", écrit le G7 Finances dans son communiqué à l'issue de sa réunion

Par ailleurs, ils saluent la mise en place prochaine d'un groupe de travail visant à encourager la publication par les entreprises de leur impact plus seulement sur le climat, mais sur la nature également. Pour WWF France, c'est "un signal important qui devrait permettre de doter cette initiative mondiale d'un mandat lors de la réunion des chefs d'État du G20 en octobre prochain", évoquant la nécessité d'une "finance pro-nature".






Reste à l'appliquer ! :cheesy:

https://www.novethic.fr/actualite/econo ... 49872.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3678
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 276

Re: La Fable de la Bière sur la répartition des impôts




par Exnihiloest » 07/06/21, 22:08

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Quant à l'histoire du Tiers-Monde, moi je vois autre chose : l'horreur du monde "des hommes", celui sans Culture, et pourtant magnifié par l'économie. On y voit que celui qui a un petit creux peut manger qui il veut. Un état même jeune n'est pas épargné par un prédateur. Il est où, le droit étatique, dans l'économie mondialisée ? Elle est où, dans la mondialisation, la notion de justice ? Elle est où, la solidarité entre les hommes ? Elle est où, l'égalité entre les hommes et le trust? Toutes ces notions sont purement humaines...

Admirable ! Notre monde serait donc presque naturel !

Dommage que les chômeurs soit indemnisés, sinon nous serions plus près de la nature, puisque sans bouffe on y meurt.
Dommage qu'on ait la sécu, sinon nous serions plus près de la nature, puisque personne n'y est soigné.
Dommage qu'on ait la justice, qui a rendu raison à Paul François contre Monsanto, au pot de terre contre le pot de fer, sinon nous serions plus près de la nature, où le plus fort impose ses choix.

Ecolos, je vous ai compris ! Vous préférez la nature à la culture, vous préférez la jungle.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités