La décroissance par Timothée Parrique

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10055
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 508

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par ABC2019 » 14/07/21, 11:38

Ahmed a écrit :On peut apprécier la littérature produite par Céline sans souscrire à ses délires antisémites...

pour le coup, il s'agit bien de savoir si on adhère à ses idées ou pas, pas de ses qualités littéraires. Apparemment même lui n'y adhère pas vraiment ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10096
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1311

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par Ahmed » 14/07/21, 15:24

C'était une réponse métaphorique qui demandait une certaine dose d'imagination pour être comprise. J'avais oublié que le mode binaire prévalait aujourd'hui... :oops:

Pour être parfaitement cohérent à l'intérieur d'un système, il faut nécessairement y adhérer entièrement, ce qui implique de se limiter à son apologie; dès que l'on se montre un poil critique, on est déjà plus vraiment "dans les clous" et les contradictions apparaissent...
Il n'y a cependant pas lieu de s'en affliger outre mesure puisque des contradictions existent aussi à l'intérieur du système: A. Smith, un de ses meilleurs théoriciens, s'y est confronté au travers de ses deux livres. Le premier traitait des "sentiments moraux", l'autre, plus connu, célébrait (entre autres) la "main invisible" du marché et, réfléchissant à la compatibilité entre ces deux thèmes, il ne parvint qu'à la plate (mais intéressante!) conclusion que les critères moraux s'appliquaient seulement au cadre privé, alors que l'inverse prévalait dans la sphère publique...
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3981
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 288

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par Exnihiloest » 14/07/21, 16:37

dede2002 a écrit :
Exnihiloest a écrit :... Et si quasiment personne ne montre l'exemple en sabotant son propre niveau de vie, c'est évidemment que chacun préfère garder ses avantages, parce que les avantages de la croissance, il y en a plein...

Tu as parfaitement raison! Le avantages du "niveau de vie" ont le même effet qu'une drogue. On ne peut plus s'en passer, et on occulte les externalités négatives... Comme par exemple la destruction des conditions nécessaires à la vie des animaux, dont nous faisons partie.


C'est raisonner à l'envers. Pourquoi l'homme a-t-il amélioré son niveau de vie ?

Tout simplement parce qu'il n'était pas satisfait de sa condition : travail trop long, trop dur, enfants morts en bas âge, quête journalière pour la nourriture, douleurs de l'accouchement, froid et humide dans les logements, maladies diverses dont on n'entend même plus parler pour certaines aujourd'hui (bossus, becs de lièvre...), exploration du monde interdite sauf à quelques privilégiés, divertissement/culture hors de portée...

Les avantages du niveau de vie ne sont pas une drogue, mais le résultat de l'aspiration des gens. Je trouve insultant pour toutes les générations qui nous ont précédés, de prétendre que leurs luttes, leur labeur, leur inventivité, n'auraient pour résultat qu'une drogue, et que les peuples moins bien lotis que les Occidentaux devraient être contents de leur sort !

Cette façon des nantis aujourd'hui de ne regarder que leurs petits soucis écolos bien mineurs par rapport à la condition humaine passée est d'un nombrilisme pitoyable alliée à une totale inculture en histoire.
L'écologie n'est qu'une science parmi d'autres, et même si elle représentait toutes les sciences, ce qui n'est pas le cas, ce serait tout à fait insuffisant comme principe de fondation d'une société. Il n'y a pas que l'écologie dans la vie, sauf pour ceux qui voit un idéal dans la vie du lombric parfaitement immergé dans son environnement.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14244
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1289

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par janic » 14/07/21, 17:07

exnul
discours complètement débile une fois de plus comme ça:
Tout simplement parce qu'il n'était pas satisfait de sa condition : travail trop long, trop dur, enfants morts en bas âge, quête journalière pour la nourriture, douleurs de l'accouchement, froid et humide dans les logements, maladies diverses dont on n'entend même plus parler pour certaines aujourd'hui (bossus, becs de lièvre...), exploration du monde interdite sauf à quelques privilégiés, divertissement/culture hors de portée...
Il y a dans la nature une loi d'équilibre que veut que ce que l'on gagne d'un côté c'est pour perdre autre chose ailleurs. Le tout est de savoir si le jeu en vaut la chandelle.
Cette augmentation du niveau de vie, si attirant pour certains, s'est traduit par des pertes importantes dans la société comme le lien et la cohésion familiale surtout vis à vis des jeunes enfants.
Il y a quelques année un groupe d'enfants avait été emmené chez un artisan, je ne me rappelle plus de quoi, cet artisan s'"attendait à ce que ces gamins le questionnent sur son boulot, mais les seules questions qui lui furent posées furent:
Ca gagne combien votre job? Je n'en sais rien ! et combien d'heure vous travaillez par semaine? Je n'en sais rien, c'est mon travail qui en décide! Vous avez tous vos WE de libre? etc...
quel gâchis! :cry:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10096
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1311

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par Ahmed » 14/07/21, 17:52

Il n'y a pas que les externalités négatives (dont tu parles très justement, Dédé, et il faut aussi considérer les internalités négatives: ce sont ces dernières qui nous font surévaluer les progrès objectifs et ignorer les régrès subjectifs. La technologie suppose une modification psychique compatible avec son existence (homme-machinique, pure objectivation de la raison comptable), de sorte qu'elle devienne acceptable; modification d'ailleurs imparfaite, mais que vient compléter la panoplie chimique des différentes déclinaisons du soma...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6360
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1701

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par GuyGadeboisLeRetour » 16/07/21, 13:27

Tiens, "la décroissance":
ViveLeFric!.JPG
ViveLeFric!.JPG (180.02 Kio) Consulté 284 fois

(LCE 14/07/2021)
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3981
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 288

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par Exnihiloest » 16/07/21, 18:33

"- Le capitalisme est en train de pourrir camarade. Il pourrit, il pourrit...
- Peut-être répliquait l'autre, mais qu'est-ce que ça sent bon !
".
:lol:
1 x
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1019
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 146

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par dede2002 » 18/07/21, 07:27

Exnihiloest a écrit :...
C'est raisonner à l'envers. Pourquoi l'homme a-t-il amélioré son niveau de vie ?

Tout simplement parce qu'il n'était pas satisfait de sa condition : travail trop long, trop dur, enfants morts en bas âge, quête journalière pour la nourriture, douleurs de l'accouchement, froid et humide dans les logements, maladies diverses dont on n'entend même plus parler pour certaines aujourd'hui (bossus, becs de lièvre...), exploration du monde interdite sauf à quelques privilégiés, divertissement/culture hors de portée...

...


Entre les maux que tu cites, et la vie connectée en 5G, dans des voitures qui conduisent toute seules, avec des petits week-end dans l'espace pour les "rois", il y a de la marge, et peut-être même un effet de seuil...

Comment envisagerais-tu la généralisation de ce mode de vie à tous les habitants de la planète?
0 x
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10055
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 508

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par ABC2019 » 18/07/21, 07:52

dede2002 a écrit :Entre les maux que tu cites, et la vie connectée en 5G, dans des voitures qui conduisent toute seules, avec des petits week-end dans l'espace pour les "rois", il y a de la marge, et peut-être même un effet de seuil...

Comment envisagerais-tu la généralisation de ce mode de vie à tous les habitants de la planète?


personnellement, ça m'attire pas du tout, mais ça m'attire pas du tout non plus de visionner des heures de videos IHU, donc manifestement tout le monde n'a pas les mêmes gouts ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2001
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 267

Re: La décroissance par Timothée Parrique




par grelinette » 18/07/21, 13:02

J'ai lu en diagonale mais ce sujet (la "Décroissance") est intéressant bien qu'il s'apparente maintenant à un marronnier, donc un sujet récurrent qui revient avec de nouvelles réflexions, des visions sous d'autres prismes ... (encore que, sur le fond il n'y a finalement rien de bien nouveau sous le soleil car les idées et les antagonismes semblent s'être solidement enkystées dans des positions immuables selon le camp dans lequel se trouvent leurs défenseurs).

Les déclarations sur la décroissance, sa nécessité, son inéluctabilité selon certains, me fait penser aux déclarations unanimes des dirigeants politiques, économiques et financiers quand l'épidémie de la Covid19 a démarré : "Le monde d'après ne sera plus le même !", une autre forme de "La décroissance est inévitable").

Et puis finalement le monde d'après ressemble furieusement au monde d'avant, en plus pire, car les activités humaines qui caractérisent le Monde d'Avant vont finalement plutôt bien, voire mieux que du temps du monde d'avant. "En même temps", comme dirait notre Manu national, pourquoi un beau matin en ouvrant leurs volets sur le nouveau monde, les puissants et riches de ce monde se diraient : "Tiens, aujourd'hui je vais réduire mon confort, partager ma richesse et mon pouvoir !...".'

Quelle conclusion peut-on faire de ce constat ?

Tout simplement qu'il y a un décalage entre les idées, les analyses, les réflexions, les discours, la théorie, etc, et les comportements, les agissements, la réalité des activités humaines qui sont fondamentalement très terre à terre et reposent très banalement sur le profit tout azimut et à court terme.

Ce constat est une illustration fidèle de l'aphorisme philosophique de Blaise Pascal issu de ses Pensées : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point » ; c'est aussi simple que cela !

Les comportements de l'homme répondent davantage à l'objectif du plaisir immédiat que celui de la réflexion anticipatrice, et nous savons maintenant que le striatum est à l'origine de ce comportement irréfléchi de glouton, un simple réflexe en somme.

L'homme répond, selon moi, à cet adage : "Je sais que ça ne pourra pas continuer raisonnablement, mais c'est tellement bon que tant que je peux en profiter, je continue et je verrai plus tard", ou simplement : "C'est déjà ça de pris !".

Bref, à moins triturer notre striatum, l'humanité va continuer sa croissance jusqu'à atteindre un infini abstrait et lointain ...

"Mais jusqu'où s'arrêteront-ils", disait Coluche !
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités