Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburantElectrolyse améliorée

Astuces, conseils et trucs pour baisser votre consommation ainsi que des procédés ou inventions comme de moteurs non conventionnels: le moteur Stirling par exemple. Brevets améliorant la combustion: injection d'eau, traitement plasma, ionisation du carburant ou du comburant.
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 28/11/05, 14:46

Sur le principe je suis d'accord avec toi.
Mais je trouve qu'il est plus simple de faire des mises en // qu'en serie.

Et pour les alimentations basse tension fort courant, il n'y a pas plus de perte par effet joule que les alims 15V / 10A.

Regarde les caracteristiques du module ci dessus ! Rendement 90% !
Finalement j'en ai commandé un autre, qui sort 16A, et rendement 92%
Mais sinon je suis d'accord avec toi, c'est moins courant.

Sur le serie ou // :
Admettons une seule cellule, alimentée en 1.5V / 10A
Sa "resistance" est donc de 0.15ohms.

Maintenant je mets une alimentation de 15V / 1A, et 10 cellules.
On est bien d'accord, ca va faire exactement la meme quantité de gaz.
Mais quelle resistance doit faire chaque cellule ?
Les 10 cellules en serie auront une resistance de 15ohm, donc chaque cellule devra faire 1.5 ohms.

Reste a voir ce qui prend le plus de place et ce qui est le plus facile a fabriquer, une seule cellule de 0.15oms, ou 10 cellules de 1.5ohms.

Personnelement, voila comment je vois les choses :
Faire une carte de commande capable de sortir 16A sous 1.5V avec un rendement elevé. Faire le reacteur associé.

Si ca ne fournit pas assez de gaz, ou si plus tard on veut essayer d'en sortir plus, il suffit de rajouter un ensemble carte de commande/ reacteur, et de relier ensemble les sorties gaz.

Disons que ca permet plus facilement d'augmenter les debits.
Un peu comme le truc d'utopia, il sort 30L de gaz par heure, si on veut plus sur un camion, on en met 2 !
0 x

Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 28/11/05, 15:07

Tiens j'ai fais tout a l'heure des essais d'electrolyse, pour essayer de trouver la relation nombre d'ampere / litre de gaz.

Il parait que c'est proportionnel, donc j'ai voulu verifier.

Dans une bouteille de coca retournée (pub!), j'ai fais une electrolyse de 3min a 2.8A.

Le niveau d'eau est descendu de 1.5cm.
Volume de gaz generé = PI x rayon bouteille au carré x hauteur.
Volume = 3.14159 x 4.6² x 1.5 = 99,7, disons 100 cm cube.

Si c'est proportionnel, on doit pouvoir prevoir combien devrait generer une electrolyse de 1A :
Volume theorique = 100 / 2.8 = 35.7 cm cube.

Donc c'est parti, je lance une electrolyse de 1A pour 3 minutes.
Le niveau descend de 5mm.
Donc volume = 3.14159 x 4.6² x 0.5 = 33.2 cm cube.

La difference n'est pas enorme, je pense que c'est bien proportionnel. Surtout vu les precisions de mesures...

Donc c'est genial, on peut predire en fonction du courant le volume de gaz qu'on va generer !
1A et 33.2cm cube en 3min nous donne un debit de 0.66L/h

Donc 1A = 0.66L/h

Pour sortir du 30L/h, il nous faut donc une electrolyse de 45A.
Si cette electrolyse est faite sous 2V, avec une alim rendement 90%, ca nous donne une conso de 7.3A sur l'alternateur. Mieux qu'utopia !! ;)

Donc pour une quinzaine d'ampere on peut sortir 60L/h.

Evidemment tout cela est theorique, encore faut il fabriquer des electrodes capable de tirer tout ce courant sous seulement 2V. Grandes surfaces, ou tres rapprochées, ou electrolyte rendu plus conducteur, etc...

Reste aussi a voir si avec cet ordre de grandeur de gaz (30l/h), on arrive a economiser jusqu'a 50% de carburant comme l'indique Mr Moreau...
0 x
Avatar de l’utilisateur
pluesy
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 291
Inscription : 26/11/04, 22:39
Localisation : saint die 88 vosges

Message non lupar pluesy » 28/11/05, 17:18

il faut 96500 coulombs pour liberer 1g d'hydrogene soit 96500/3600=26.8 Ampereheure
ce gramme d'hydrogene ocupe un volume d'environ 12 litres et contient environ 33wh en energie (120 000 /3600)

on obtient aussi 8g d'oxigene qui ocupent 6 litres

donc avec 27 amperes on obtient 18 litres de melange qui pese 9g et fourni environ 33wh



As tu pensé au diodes de redressement dans ton alim elles font tout de meme 0.6v la formule de l'effet joule c'est R X I2 donc avec une resistance de 0.1 ohm est 100 amperes ca fait 100*100*0.1 soit 1000w de pertes

avec 1 ohm 10 amperes maintenant 10*10*1 soit 100w de pertes

ce n'est pas pour rien qu'edf ce fait chier a monter la tension dans ses lignes
les pertes par effet joule augmentes avec le carré de l'intensité ...
moins on a d'intensité moins on as de pertes...

sans parler des fils et des interrupteurs qui sont capable de passer une telle intensitée en generale tu les trouvent pas au magasin du coin et si t'en trouvent a quel prix ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 28/11/05, 17:56

Diodes de redressements ? Mais je n'en ai pas.

Mon idée c'est de faire une alim 2V / 10A pour alimenter un reacteur qui tire 10A. A ce niveau de courant, avec une section de fil correcte et vu la longueur des fils (faut pas comparer avec EDF et ses km de lignes!), il ne va pas y avoir beaucoup de pertes.

Et ce type d'alim ca existe tout fait avec un rendement de 92%.
On branche l'entrée du module sur la batterie voiture (pas de redressement), et sa sortie sur le reacteur. C'est tout.

10A coté reacteur tireront 1.8A sur la batterie.

D'apres tes calculs, 1H a 27 amperes donnent 18L. Donc 1 ampere pendant une heure nous donne bien 0.66L.
Cool, ca confirme mes resultats !
0 x
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3556
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 55

Message non lupar gegyx » 28/11/05, 18:11

Bonjour.
Je n’ai pas expérimenté avec des mesures, mais vos électrolyses, vous les faites avec quoi ?
De l’eau distillé ou du robinet ; avec un électrolyte ou sans ; acide ou basique ?
A mon avis, si l’électrolyte est fortement basique (acide, il attaque le métal), la distance entre les électrodes n’est plus un problème.
Je me suis beaucoup intéressé au « gaz de Brown » qui passe pour miraculeux ; tellement de qualités lui sont prêtées. J’avais idée de faire un sujet la dessus, pour une installation domestique afin d’alimenter un chalumeau autogène, plus performant est moins cher que l’acétylène( et paraît-il, adaptatif aux matériaux). Plusieurs types et copies de cet appareil sont en vente dans le monde ; haut de gamme pour l’industrie et très cher pour le particulier.
Son principe : mélange basique, des cellules de 2 volts en séries, pour arriver à 110v ou 220v, sans l’appoint d’un transformateur(source de pertes sup) ; des capteurs et de la gestion électronique(et même simpliste) pour éviter que le système ne s’emballe et n’explose. Gros ampérage domestique, car pas de miracle, il n’y a pas sur-unité…L’intérêt est que le mélange stœchiométrique est idéal dans ses proportions et dans la qualité supérieure de l’énergie dégagée.
Pour revenir au système embarqué, le plus simple, est de grouper en parallèle pour le débit de gaz, des ensembles de 6 cellules en série pour 12v. (Façon Meyer).(Mais là, limité par la puissance des batteries).
Des grilles inox, intermédiaires dans un bac à électrolyte très basique ; la tension de 12v se partageant entre les cellules.
Ce principe, afin de booster, l’explosion du carburant standard du véhicule, à la manière de Moreau…Car très peu de gaz est produit. (La voiture Meyer n’aurait fonctionnée qu’à l’eau, car il aurait trouvé le moyen sur-unitaire de décomposer l’eau).
0 x

Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 28/11/05, 20:27

Dans mes essais j'ai utilisé simplement de l'eau du robinet.
Pour le gaz de brown, c'est ni plus ni moins que le resultat d'une electrolyse normale, puisque le gaz contient forcement la bonne quantité d'oxygene pour se combiner a l'hydrogene.

Mais comme tu dis, ca pompe pas mal de courant. Mais pour une utilisation comme chalumeau, ce n'est pas bien grave ! Ceci dit, une heure de chalumeau a eau coute a mon avis beaucoup moins cher que l'equivalent en bouteille de gaz + bouteille d'oxygene...

J'ai cru voir il y'a quelques jours des appareils 1000L/h qui consommaient dans les 3000W.

3000W ca fait 13.6A sous 220V. Une cellule produit 9L de gaz a l'heure (13.6 x 0.66). Donc 110 cellules (220V/2V) donnent 990L !
Donc ca colle pas mal !

Bon, ben apres avoir testé sur la voiture je fabrique un chalumeau ! ;)
Il me permettra de souder mon reacteur pantone sur mon pot d'echappement ;)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Misterloxo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 480
Inscription : 10/02/03, 15:28
x 1

Message non lupar Misterloxo » 28/11/05, 21:26

tres interessant ce sujet.

Merci nlc, de partager tes reflexions. :wink:


Pour augmenter la surface des électrodes, ne peut-on pas envisager d'avoir toute une série d'électrodes en inox concentriques?
Comme meyer, mais au lieu d'avoir 2 tubes imbriqués representant |-|.|+|, on aurait plusieurs tubes imbriqués représentant |-|.|+|.|-|.|+| .......

enfin je ne sais pas si marcherait...
0 x
L’apprentissage de la désobéissance est un long cheminement. Il faut toute une vie pour atteindre la perfection. » Maurice Rajsfus
Penser, c’est dire non. » Alain, philosophe
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 29/11/05, 09:48

Oui c'est une idée. Je pense qu'il doit y avoir plusieurs moyen de faire.

Sinon je suis en train de revoir mon point de vue sur le serie / parallele.
Dans ma tete c'etait plus simple de faire du parallele, mais c'est a voir, puisqu'avec le parallele il faut faire des electrodes avec encore plus de surface.

Sur du 13.6V, on pourrait effectivement mettre 8 cellules en serie (1.7V par cellule), ces 8 cellules tirant 2A sur la batterie. Une cellule ferait donc 0.85ohms. Un tel montage nous produirait 10.67L/h de gaz pour une consommation de 2A sur la batterie.

Ensuite on peut mettre en parallele 2 autres groupes de 8 cellules en serie, et on aurait 32L/h de gaz, pour 6A consommés sur la batterie.

Au niveau amperage, on fait 2x mieux que Utopia pour la meme quantité de gaz !! 8)

Bon il reste a mettre en pratique tout ca, et l'integrer dans un minimum de place... :?
0 x
Avatar de l’utilisateur
pluesy
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 291
Inscription : 26/11/04, 22:39
Localisation : saint die 88 vosges

Message non lupar pluesy » 29/11/05, 10:30

la resistance interne d'un electrolyseur n'est pas le probleme prioritaire auquel il faut s'attaquer ninporte quel accu pour voiture a 50 euros en posssede une tres faible pour chaque cellule (2v/500 A) de l'ordre de 0.004 ohm ca tout le monde sait faire (on augmente la surface des plaques on les raproches le plus possible et on augmente la concentration en acide ou base)

le probleme a combattre c'est l'effet pile c'est lui qui fait chuter le rendement dans une electolyse ou l'electrolite a une faible resistance interne

pour ma part j'ai fait quelques essais avec deux couvercles inox (source e leclerg eco+) relié en leurs centre par une cheville en plastique expandet (la section et la meme sur toute la longueur et ca se vend meme au metre) avec une rondelle de plastique au centre pour maintenir l'ecartement de 1mm le tout maintenu par deux ecrou inox

la surface utile et de 100 cm2
a l'air libre je l'ai passé au GBF et j'ai deduit un capacité de 160pf

Dans l'eau pure jai fait la meme manip et j'ai rien pu mesurer la capacité etait trop forte et la tension au bornes de ma cellule secroulait lamentablement je suis donc repassé en continu avec une batterie de perceuse sans fil de 18v et la...
4 amperes dans l'eau pure sans acide ni soude caustique et un impressionant debit de bulles et quand je coupe le jus une tension de 2v qui persiste plusieurs dixaines de minutes et qui descend tres lentement
0 x
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 29/11/05, 10:54

Bon je n'y connais rien en chimie, mais l'effet pile qu'il faut combattre, d'ou il vient ?
Ca vient des electrodes non ? Qui reagissent aussi pendant l'electrolyse ?
Il n'existerait pas un metal qui permettrait de ne pas avoir l'effet pile ?

Si tu as fait circuler 4 amperes dans ton montage, tu generais donc 2.6L/h de gaz. Effectivement, ca commence a bien se voir au niveau des bulles !

Par contre, si on calcule la "resistance" de tes electrodes, elle fait donc 4.5ohms.
Si tu avais alimenté le montage en 2V, tu aurais eu une consommation de 0.44A. Enfin c'est theorique car je ne sais pas si on peut considerer l'eau comme une "resistance".

Quoi qu'il en soit, l'ideal est de faire un montage qui permette d'utiliser de l'eau du robinet sans aucun additif.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités