Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Que penser du chauffage au bois?

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17951
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7856

Message non lupar Did67 » 25/10/10, 17:56

dedeleco a écrit :Si le poele à un bon rendement de 80 à 88%, les fumées n'emportent que 100%-rendement= 20 à 12 % de la chaleur dehors dans la cheminée et donc elles ont une température que de ce pourcentage par rapport à celles d'un foyer à 0% de rendement envoyant tout dans la cheminée soit environ 600°C typiquement pour 0% !!



Je ne pense pas : l'énergie dégagée par la combustion se retrouve certes dans les gaz (flammes au départ), mais elle est aussi rayonnée... Par mi ces rayonnements, certains "s'échappent" (si vitre ou feu ouvert) ; d'autres sont captées par les paroies du poêle, puis transmis à l'air...

Je ne pense pas qu'on puisse établir un lien aussi simple qu'une proprotionalité inverse entre rendement et température des gaz.

Mais il est exact que plus le rendement est bon, et moins la température des gaz est élevée. Ma chaudière à pellets à condensation dépasse le 100 % (par rapport au PCI, du fait de la condensation) et les gaz sortent de la chaudière à 30 / 40 ° C (je mets la main sur le tube inox de 80 à la sortie de chaudière n'importe quand, qu'elle soit au ralenti ou à fond).

Se pose une autre question, qui est la norme de mesure de ces rendements (qui me parait pour le moins flou - la norme NF est malheureusement payante et chère, donc je ne la connais pas). Je ne serais pas surpris d'un grand écart entre le rendement théorique d'un poêle et le rendement réel chez l'usager... Du coup, faut peut-être être un peu prudent et garder une marge de sécurité.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 238

Message non lupar chatelot16 » 25/10/10, 18:06

avec une chaudiere a eau , l'eau limite la temperature de fumé , si en plus l'alimentation du bruleur est regulé , la temperature de fumé ne depassera jamais la temperature normale

avec un simple poele , c'est moins sur ! meme si le rendement est bon chez le fabricant le jour de la mesure , il est toujours possible que suivant l'utilisation la temperature monte beaucoup plus haut : une grosse marge de securité sur les materiaux est indispensable !
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 25/10/10, 20:33

Même une chaudière à eau avec un bois finement divisé limite explosif, qui brule très très vite, sera surchauffée dans l'échangeur au point que transitoirement l'eau ne puisse pas chauffer assez vite avant de bouillir , mais les fumées en très grande quantité sortiront à une très haute température qui cramera tout dans la cheminée!!

Il faut être raisonnable et ne pas emballer le chauffage de façon absurde !!!

Autrement les rayonnements qui s'échappent dans la pièce par la vitre comme ceux captés par les parois du poele finissent par chauffer la maison et donc sont comptés dans le rendement du poele qui sert à chauffer la maison !!
Pour mesurer le rendement on doit mesurer les températures des fumées et la proportion de CO2 qui correspond à l'intensité de la combustion et corrige l'ajout d'air après combustion qui refroidit les fumées.
Les courbes sont claires pour le gaz et fonction du bois brulé avec plus ou moins de carbone donnant du CO2 qui fixe la relation entre l'énergie de combustion en fonction du CO2 produit et donc la température des fumées avant échangeur, qui fixe alors le rendement.
Mais en général on ne met pas trop d'air inutile et donc la température des fumées juste après l'échangeur est une bonne indication du rendement (à 10%) qui permet de se rendre compte des mensonges de commerciaux !!
Avec un rendement de plus de 80%, voire proche de 90%, les fumées ne peuvent pas sortir à plus de 150°C, sinon, on utilise le poele de façon aberrante, combustible surpuissant ou poele en panne, déviations oubliées et échangeur court circuité !!
Donc sans suies épaisses goudronneuses dégoulinantes dans la cheminée, il sera impossible d'y mettre le feu !!
Donc avec un minimum de ramonage soigneux, il n'y a pas lieu d'avoir des inquiétudes, pourvu que la cheminée soit ramonée !!! .
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 26/10/10, 06:49

Bonjour,
Pour en revenir au début du post,
j'aimerais avoir un retour d'expérience de ceux qui se chauffe avec du bois.

Voici 15 ans que je me chauffe en partie au bois, avec différents poels.
Le premier était une vieille cuisinière avec four et le foyer était entouré d'eau pour chauffer les radiateurs (combustion très mauvaise car le foyer était froid à cause de l'eau, consommation de bois catastrophique)
Le deuxième, moderne, avec double combustion, et parois intérieures en vermiculite, chauffe très vite, très fort (marque Varde), c'est un13kw.
3000 euros il y a 10 ans.
Inconvénients: quand on ouvre la porte, de la fumée sort, ainsi que des poussières (plafond noirci)
Ce poêle n'accepte que de petites buches (+- 33 cm); 1 cm de plus, et ça ne rentre plus...
Autre défaut, comme la majorité des poels, le circuit de captation des calorie est trop court, donc trop de calories sont évacuées dans la cheminée. C'est pour cela que après le poêle, je fais passer les gaz dans un "absorbeur" de calories en brique réfractaires que j'ai maçonné moi-meme; ça fonctionne très bien, car après deux heures de fonctionnement, les briques sont à+-65 °c, et restent chaudes durant 8 heures.
De plus, ces briques font office de "poêle de masse", et offrent un rayonnement thermique que les chats adorent (ma femme aussi)
:cheesy:
En résumé, le chauffage au bois, pour moi, c'est l'assurance de toujours pouvoir toujours se chauffer, pas de problème d'électricité, pas de risque que Putin ferme les vannes de gaz, pas de surchauffe du prix du mazout, etc..
En résumé, le pour:
Chauffage assuré
Chaleur très agréable
Prix du bois
Possibilité de cuisiner gratuitement.
Possibilité de chauffer l'eau sanitaire, et les radiateurs.
Air ambiant de qualité si c'est un poel de masse (humidité de l'air correcte)
Activité physique et sociale garantie (très bon pour la santé).
Présence d'infra-rouges très agréables pour ma belle mère de 88 ans.
Le contre:
Besoin d'avoir un deuxième système de chauffe de la maison en cas d'absence prolongée.
Présence de poussière et de fumées dans la maison.
Risque énorme de se blesser si on coupe soi-même son bois.
Besoin d'un grand emplacement pour stocker du bois pour 3 ans de chauffage (séchage).
Travaux de manipulation importants.
Obligation de sortir dehors par tout temps pour rentrer du bois.
Surveillance continue du poêle (rechargement) (sauf si poel de masse)
Risque de brulure pour les enfants en bas age.
Obligation de posséder un minimum d'outillage.
Le feu continu est une vaste blague, car mauvaise combustion et encrassement cheminée.
Pour finir, je vote pour le chauffage au bois car il ne tombe jamais en panne, et accepte les conséquences.(la plus grave est le noircissement du plafond).
Mais il doit exister de bons poêle qui n'ont pas ce problème.
Voilà mon expérience du bois
:D
P.S.
En Pologne, quand vous voulez vous chauffer au bois, dans la majorité des cas, vous trouvez une multitude de petites chaudières au bois, que l'on installe dans sa cave ou garage (1500 euros)
Chez nous, ce sont des inserts, ou autres poels sans possibilité de chauffe de l'eau des radiateurs... c'est pour faire beau...
Si c'était à refaire, j'installerai un poêle de masse, ou une chaudière en parallèle de ma chaudière à mazout.
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
Avatar de l’utilisateur
Lietseu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2320
Inscription : 06/04/07, 06:33
Localisation : Anvers Belgique,Skype lietseu1
x 1

Message non lupar Lietseu » 26/10/10, 16:38

:P salut m'sieur
et merci pour tous ces beaux témoignages...

Miaou
0 x
En éloignant l'Homme de La Nature, on l'a éloigné de Sa Nature ! Lietseu
"Le pouvoir de l'amour, doit être plus fort que l'amour du pouvoir" un contemporain de Lie Tseu ?
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible, pour les yeux...

dodo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 353
Inscription : 16/01/10, 22:47

Message non lupar dodo » 01/11/10, 18:31

voilà j'ai fait venir 3 pros, aucun de pose de pose sans tubage.

il y en même un qui est arrivé a me dire que mes boisseaux ne faisaientt que 20cm et qu'il fallait que je casse la cheminée au niveau de la poutre faitière et de refaire le conduit avec une inclinaison, + un tubage.
trop fort :mrgreen:

par contre certains préconise le tubage rigide avec isolation vermiculite et d'autre du souple avec isolation en biafeu.


vu que tous ces pros mon foutue les boules et que je n'ai pas envie de faire prendre de risque a ma famille, si j'opte pour un poele je vais certainement tubé.


c'est quoi la différence entre un tubage souple et un tubage rigide.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 01/11/10, 20:17

Ces "pros" déraillent comme j'ai expliqué !!
Donc installez vous même votre poele sur le conduit de cheminée (trivial) et chauffez vous avec un thermomètre sur le tuyau de poele de sortie qu'il déclenche une sirène d'alarme dés qu'il atteint 130°C !!
Jamais votre cheminée ne sera surchauffée et encore moins votre poutre !! si vous la ramonez souvent.
En effet vous ont ils dit la température des fumées avec un poele à rendement de 88% ????
Elle ne dépasse pas 150°C, sinon leur rendement est pur mensonge!!
Demandez à voir fonctionner ce poele chez quelqu'un depuis des heures et mesurer la température des fumées !!

Vous et vos prédécesseurs avaient utilisé cette cheminée grande ouverte avec un rendement de moins de 20% où les fumées hyperchaudes (500°C) emportent toute la chaleur dehors avec plein de suie !!
Il ne s'est rien passé !!
parce que la cheminée était assez ramonée !!
Le tubage ne protège pas de l'absence de ramonage !!
Il se perce mieux que votre cheminée actuelle en boisseaux qui vous protège mieux (voir aérialcastor) !!

Donc vous êtes victime d'un lobby qui profite que certains ne ramonant jamais leur cheminée ont mis le feu à leu cheminée pour imposer partout des tubages inutiles et même qui ne protègent pas bien mieux, vu qu'ils sont capables d'emprisonner toute la suie ancienne entre le tubage et la cheminée qui alors prend feu à coup sûr !!

Ces normes coincent les installateurs avec leur assurance qui sont tout heureux d'imposer bien plus de dépenses !!

Ce qui me fout en boule est que les normes incohérentes au contraire autorisent de poser des inserts avec circulateur pulseur placé après l'insert de sorte que si la moindre fuite apparaît dans l'échangeur de l'insert, le pulseur aspire les fumées, et vous respirez les fumées et le CO de la cheminée, en plein dans le respect des normes !!
Sidérant pour moi !!
Voyez celui qui a un insert qui ne chauffe pas son séjour sur econologie !!
https://www.econologie.com/forums/post181591.html#181591
https://www.econologie.com/forums/post179963.html#179963
https://www.econologie.com/forums/post180179.html#180179

Ainsi dans les normes d'un lobby, vous avez 300 morts par asphyxie par an.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 01/11/10, 20:57

des connaissances pratiques :
http://www.savoirtoutfaire.com/wiki/ind ... oldid=4724


http://www.poujoulat.fr/faq_voirquestio ... eme_id=200
Si vous avez un conduit existant, il s’agit de vérifier qu’il soit sain et qu’il ne soit pas encrassé, obstrué ou ouvert sur son parcours. ...
Le tubage des conduits traditionnels est nécessaire dans les cas suivants : • problémes d'étanchéité, • incompatibilité avec l'utilisation souhaitée (surdimensionnement, etc.),
bistrage important (lié à une mauvaise isolation…),

Vu que le boiseau double paroi isole bien, bien ramoné et que vous n'avez pas de fuites, il est bon. Le tubage est toujours possible après si fuites ou problèmes.
0 x
dodo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 353
Inscription : 16/01/10, 22:47

Message non lupar dodo » 01/11/10, 21:10

dedeleco a écrit :Ces "pros" déraillent comme j'ai expliqué !!
Donc installez vous même votre poele sur le conduit de cheminée (trivial) et chauffez vous avec un thermomètre sur le tuyau de poele de sortie qu'il déclenche une sirène d'alarme dés qu'il atteint 130°C !!
Jamais votre cheminée ne sera surchauffée et encore moins votre poutre !! si vous la ramonez souvent.


tu veux dire mettre un thermometre alarme sur le tuyau qui se branche sur la cheminée.

c'est quoi comme thermometre ?


dedeleco a écrit :
En effet vous ont ils dit la température des fumées avec un poele à rendement de 88% ????
Elle ne dépasse pas 150°C, sinon leur rendement est pur mensonge!!
Demandez à voir fonctionner ce poele chez quelqu'un depuis des heures et mesurer la température des fumées !!


celui qui me vend le poele à 88 % me demande de cassé la cheminée pour la refaire.

dedeleco a écrit :
Vous et vos prédécesseurs avaient utilisé cette cheminée grande ouverte avec un rendement de moins de 20% où les fumées hyperchaudes (500°C) emportent toute la chaleur dehors avec plein de suie !!
Il ne s'est rien passé !!



c''est ce que j'ai dit a un pro il ma dit qu'il suffit d'une fois.
concernant l'utilisation de la cheminée pour notre part a été occasionnellement vu que cela ne chauffait pas.


dedeleco a écrit :parce que la cheminée était assez ramonée !!

ramonée oui, bien je dirais pas ça vu que le conduit est bistrée, et vu le ramoneur dont je compte plus faire appel a ses services .

dedeleco a écrit :
Le tubage ne protège pas de l'absence de ramonage !!
Il se perce mieux que votre cheminée actuelle en boisseaux qui vous protège mieux (voir aérialcastor) !!



je ne sais même pas si notre conduit est étanche au niveau du rez de chaussée le conduit est placé dans une armoire, ou il ont fixé un porte manteau qui est fixé avec des vis sur le conduit.

dans la chambre du haut il y a une trappe de visite vu qu'a l'époque c'était considérer comme un grenier.


dedeleco a écrit :
Donc vous êtes victime d'un lobby qui profite que certains ne ramonant jamais leur cheminée ont mis le feu à leu cheminée pour imposer partout des tubages inutiles et même qui ne protègent pas bien mieux, vu qu'ils sont capables d'emprisonner toute la suie ancienne entre le tubage et la cheminée qui alors prend feu à coup sûr !!

Ces normes coincent les installateurs avec leur assurance qui sont tout heureux d'imposer bien plus de dépenses !!

je le sais bien, mais je ne peux pas les obliger non plus.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 02/11/10, 02:27

N'importe quel thermostat mettant ou coupant le courant à T réglable jusqu'à 150°C ou130°C fera l'affaire pour enclencher l'alarme.

En changeant la sonde CTN on change la gamme de température.

Ensuite ramoner soi même n'est pas difficile (en raclant alternativement avec le goupillon) et installer soi même un tuyau de poele aussi est facile après l'avoir acheté sans installateur !

!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 8 invités