Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Hynoca (Hydrogen No Carbon), VitrHydrogène

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
thibr
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 91
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 11

Hynoca (Hydrogen No Carbon), VitrHydrogène

Message non lupar thibr » 20/11/18, 20:38

Avez vous entendu parler de cela
https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/0301967457894-vitry-le-francois-teste-la-production-dhydrogene-a-partir-de-biomasse-2203458.php
Dans la Marne, le consortium VitrHydrogène produira dès 2019 de l'hydrogène à partir d'un procédé innovant de craquage de la biomasse. Retenu dans le cadre du PIA, ce projet représente un investissement global de 5,4 millions d'euros, financé à 50 % par l'Ademe.
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3482
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 214
Contact :

Re: Hynoca (Hydrogen No Carbon), VitrHydrogène

Message non lupar izentrop » 21/11/18, 19:39

En remontant les liens, on arrive à ça https://blogrecherche.wp.imt.fr/2016/03 ... e-dechets/
La chaîne de transformation des déchets en dihydrogène part d’un processus naturel : la méthanisation. Dans un environnement dépourvu de dioxygène, les micro-organismes dégradent en effet nos déchets et rejettent un gaz, mélange de dioxyde de carbone (CO2) et de méthane (CH4). C’est ce mélange qui est appelé « biogaz »...
« Le biogaz est ensuite épuré de ses composés minoritaires polluants tels que l’hydrogène sulfuré et, normalement, il faut éliminer le CO2, mais la particularité du processus de Vabhyogaz est de se dispenser de cette étape couteuse » nous explique Didier Grouset. Le chimiste ajoute : « À la place, nous portons directement le mélange méthane-dioxyde de carbone sous une pression de 15 bar à 900 °C en introduisant de la vapeur d’eau, le tout sur un catalyseur à base de Nickel ». Le méthane et l’eau réagissent ainsi pour former du monoxyde de carbone (CO) et le dihydrogène (H2) convoité. Cette réaction est complétée par la réaction à 200 °C du CO avec la vapeur d’eau restante, pour former à nouveau du dihydrogène et du CO2. L’hydrogène produit provient donc à la fois du déchet et de l’eau qui a réagi...
« Aujourd’hui, les partenaires disposent d’un prototype capable de produire 10 kg de dihydrogène pur par jour » précise le chercheur. De quoi alimenter chaque jour une poignée de véhicules Kangoo électriques à hydrogène qui feraient plus de 200 km quotidiennement. Didier Grouset reconnaît que cela « reste faible par rapport aux besoins futurs », et qu’une unité de production « devient intéressante, c’est à dire économiquement rentable, à partir de 100 kg de dihydrogène par jour ».

Bilan énergétique de tout ça ? Ce sujet a déjà été débattu dans le sujet "train hydrogène" il me semble.

Je sens bien que la différence, c'est le particulier qui va le financer avec les taxes ordures ménagères et les hypothétiques taxes carbone ??
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
yves35
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 27/09/15, 23:22
Localisation : rennes
x 13

Re: Hynoca (Hydrogen No Carbon), VitrHydrogène

Message non lupar yves35 » 22/11/18, 00:28

bonsoir,

Je sens bien que la différence, c'est le particulier qui va le financer avec les taxes ordures ménagères et les hypothétiques taxes carbone ??

ce projet représente un investissement global de 5,4 millions d'euros, financé à 50 % par l'Ademe.

en plus je ne vois pas trop l'intérêt de transformer un gaz "pauvre" mais qui peut sans doute être brulé dans un moteur tel quel en un gaz "plus noble" mais qui pose de gros problème d'utilisation ...


yves
1 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3482
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 214
Contact :

Re: Hynoca (Hydrogen No Carbon), VitrHydrogène

Message non lupar izentrop » 22/11/18, 01:12

Je suis d'accord avec toi c'est l'option la plus logique et la plus simple, mais quand je parle de taxe carbone c'est parce que
La confirmation des performances environnementales est
l’un des objectifs attendus. Le projet permettra notamment
de valider le rendement énergétique global (de 85% entre
l’énergie entrante et les produits issus du procédé
HYNOCA®). La baisse des émissions de gaz à effet de
serre est aussi un élément important des bénéfices
recherchés (objectif inférieures à 0,3 kgeCO2/kgH2 contre
10 kgeCO2/kgH2 actuellement par les procédés de
vaporeformage de méthane). https://www.ademe.fr/sites/default/file ... rogene.pdf
Les objectifs seront-ils atteints ? et au final c'est bien nos impots qui financent l'ADEME.

Le train à l'hydrogène est déjà en service alors qu'on ne sais pas si ce procédé est efficace et rentable ?
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.


Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité