Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions«Nous produisons largement de quoi nourrir tout le monde»

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6279
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 409

«Nous produisons largement de quoi nourrir tout le monde»

Message non lupar sen-no-sen » 03/03/14, 17:53

«Nous produisons largement de quoi nourrir tout le monde»,un article de Marc Dufumier (non c'est pas une blague!):

Marc Dufumier, agronome engagé et professeur émérite à Agroparistech, vient de publier 50 idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation (Allary Editions). Dans cet ouvrage sous forme de «vrai-faux», il remet en cause des dérives de l’agriculture industrielle, en proposant des solutions plus durables. Son intervention sur France Inter jeudi matin résume bien son propos:

«Plus grave encore que le cheval dans les lasagnes de bœuf, c’est les anti-inflammatoires dans la viande de cheval. Il y a un réel problème aujourd’hui en ce qui concerne notre alimentation, qui provient de notre agriculture, qui s’est, au cours des 20 dernières années, pour faire bref, motorisée, mécanisée, chimisée, spécialisée, standardisée, et qui fournit, dans les grandes et moyennes surfaces, des produits de faible variété, les plus standards, qui ont été sélectionnés pour leur capacité à être transportés, à résister aux chocs, à pouvoir rester longtemps sur les rayons.»

Dans son ouvrage, l’agronome aborde la PAC, les pesticides, les OGM, les abeilles, l’élevage ou encore le goût des tomates, avant d’élargir la perspective en abordant la question de la mauvaise répartition de la nourriture dans le monde:

«La terre ne produit pas assez pour nourrir ses 7,2 milliards d’habitants. Faux. Nous produisons largement de quoi nourrir tout le monde.»

S’en suit la démonstration: pour que tous les humains soient nourris correctement, il faut produire 200 kilos de céréales par habitant et par an, ou leur équivalent en pommes de terre, manioc etc., «quitte à ce qu’une petite partie seulement de cette production soit destinée à l’alimentation animale». Or justement, on produit sur la planète l’équivalent de 320 à 330 kilos de céréales par an et par personne.

Le problème, selon Marc Dufumier, c’est que toute cette nourriture ne va pas aux gens qui ont faim, mais aux «gaspilleurs» (rappelons le chiffre qui tue: un tiers de l’alimentation produite pour les hommes dans le monde qui finit à la poubelle), aux «gloutons» (qui consomment du lait et de la viande en trop grandes quantités, produits à partir de d’animaux qu’il faut nourrir: «Au Brésil, un hectare de terre peut nourrir 50 végétariens, mais 2 carnivores») et enfin aux «agrocarburants», qui sont pour l’auteur une «fausse bonne idée».

Autre problème pointé du doigt, «dans certains pays du sud, des régions entières de terres cultivables sont accaparées par des entreprises privées. Et ce au détriment de paysans qui pourraient produire par eux-mêmes ce dont ils ont besoin».

Selon l'auteur, pour tenter de résoudre ces problèmes, les pays riches ne devraient ni brader ni donner leurs excédents alimentaires, car cela fait grand tord aux agriculteurs faiblement équipés. Pourquoi pas «instaurer des droits de douane aux frontières des pays du Sud, afin de faire monter les prix des produits alimentaires importés sur les marchés intérieurs», pour que les produits locaux soient ainsi avantagés?

L’agronome pense aussi que l’on pourrait aujourd’hui nourrir la planète (et même les 9,5 milliards d’humains de 2050) avec une alimentation 100% bio, en généralisant des techniques inspirées de l’agroécologie et en associant agriculture et élevage... Des techniques qui se heurtent pour le moment à certains obstacles, comme les pressions des entreprises semencières et les difficultés pour accéder à des prêts.

Enfin, les insectes sont aussi envisagés, en suivant les recommandations de la FAO, comme une chance pour certaines populations. Un produit très rentable, puisqu’«à la tonne de nourriture produite, l’élevage de criquets requiert douze fois moins de surface qu’un troupeau de bovins». En plus, l’élevage de criquets émet largement moins de gaz à effets de serre, et nécessite beaucoup moins de matos.


http://www.slate.fr/life/83985/agriculture-production-nourrir-monde
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8197
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Message non lupar janic » 03/03/14, 18:45

Bonne réaction en soulignant tout de même que le problême de la population mondiale ne se résume pas à la nourriture, mais aussi au mode de vie et donc l'industrialisation à outrance, la gabgie énergique,etc... plus le viellissement des populations dans des conditions de survie (car beaucoup de ces vieillards ne sont que des cadavres en sursis et à peine différents.) effrayantes.
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 03/03/14, 19:13

Mauvais argument pour soutenir que la terre n'est pas surpeuplée. Chaque humain en plus augmente la pollution et pompe sur les matières premières.

Il y a 7 milliards d'êtres humains en trop sur cette planète et ce problème doit être enrayé de toute urgence.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8059
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 676

Message non lupar Ahmed » 03/03/14, 21:47

La mauvaise répartition et le gâchis alimentaire ne découlent pas d'une organisation inadéquate ou de "méchants" spéculateurs, mais démontre que la production agricole n'est qu'indirectement conçue pour nourrir la population: sa véritable finalité n'est que de produire de la valeur.
C'est pourquoi les humains non solvables sont laissés pour compte et que les paysans auto-consommateurs (qui ne produise aucune valeur, seulement de l'utilité) sont spoliés pour faire place à des cultures d'exportation.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8197
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Message non lupar janic » 04/03/14, 08:25

tout à fait, thierry! :cheesy: pour nuancer disons que: "que la production agricole "intensive " n'est qu'indirectement conçue pour nourrir la population: sa véritable finalité n'est que de produire de la valeur"
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8059
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 676

Message non lupar Ahmed » 04/03/14, 09:32

"Tout à fait, thierry!", Janic, ne me prends-tu pas pour quelqu'un d'autre? :P
"pour nuancer": ne serait-ce pas plutôt: "pour préciser" (mais le corps de mon message ne laisse planer aucune ambiguïté); merci quand même!.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49836
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 855

Message non lupar Christophe » 04/03/14, 09:38

Jean Ziegler http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ziegler pense même que la capacité actuelle de l'agriculture permettrait de déjà nourrir 12 milliards de bouches!

Une de ses interview: https://www.econologie.com/forums/destructio ... 12239.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8197
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Message non lupar janic » 04/03/14, 10:23

Jean Ziegler http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ziegler pense même que la capacité actuelle de l'agriculture permettrait de déjà nourrir 12 milliards de bouches!
C'est tout à fait possible si chacun d'entre eux vit à poil, creuse la terre avec un bâton, habite une hutte en paille et se nourrit exclusivement de sa production ...et encore!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49836
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 855

Message non lupar Christophe » 04/03/14, 10:59

Pas du tout janic!

Ziegler parle de la capacité de la production agricole actuelle par rapport aux besoin nutritifs de l'humanité...

Seulement environ 50% de l'alimentation est gâchée dans le système actuel au différent niveau de production, distribution, consommation...

Donc le compte est bon!

Prendre en compte aussi le fait qu'on mange bien trop de viande ou d'aliments transformés et trop riches en calories dans les pays riches...Ce qui renvoi à ce sujet: https://www.econologie.com/forums/alimentati ... 10399.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 04/03/14, 11:26

J'ai étudié 3 ans l'agriculture, et voici mon point de vue :
On a beaucoup trop a manger pour tout le monde. Certain chercheur sur le sujet prétendent 2 fois trop, d'autre trois fois. Mais ce qui est sûr c'est qu'on a trop.
Bien sûr que la cause évidente en est la main mise du Capitalisme sur l'agriculture, mais la vrais racine en est l'homme et son égoïsme : prenons l'agriculture bio qui serait vraiment une solution. C'est pas assez capitaliste et trop anti-mondialiste, immaginez que les magazin de pesticides, les centres de recherche en OGM, les énormes flux mondiaux de marchandises agricole entre continents s'arrétent. Par exemple notre viande pas chère est dépendante (pour nourrir nos annimaux) de l'agriculture sur-intensive d'amérique du Sud ! Qui d'entre vous est prêt a payer 3 ou 4 fois le pris actuel de la viande pour se faire une bonne cuisine ? Car si on veux arréter notre monstrueuse agriculture mondialiste, il faudras en payer le prix.
En Europe par exemple on meur souvent de trop manger, on jette environ 30% de notre nourriture (produits perrimées, vieux plats au fond du frigo...), certain même prétendent que cette perte est de 50% en contant les stock jetté des grands magazin, restaurants... La moitié !!
De plus, non suffisant de produire polluant et bon marché, on envoie notre production en Afrique (céréales surtout) « contre la famine », finalement, la vérité est que notre blé bon marché tue l'agriculture locale et paysanne de ces pays qui ne peuvent pas concurencer notre agriculture très mécanisé. Et ils deviennes dépendant de notre Blé ! Encore un bon filon capitaliste pout faire du « Blé » avec notre Blé ! Et les famine continue...
De plus nos agriculteurs dans nos pays soit disant développé sont dépendants des subventions européenne (environ 50% de leur revenue!). Ce qui les frustre et dévalorise leur travail. Ils sont en plus tenue de fournir un rendement et un tout petit peu de protéger l'environnement (hypocrisie monstre des autoritées!). De plus les grosse exploitation devienne plus grande, les petites meures, car pas concurencielle fâce au marché mondial. Ainsi nos agriculteur deviennent des « machine agricoles » qui servent un système très perver, sont frustré, et plus personne ne veux faire ce boulot normalement merveilleux.
Autre petit exemple : Le Cacao est produit a 80% par des enfants ! Et nous on mange volontiers le Chocolat. Petit exemple parmis tant d'autre.
Donc moi je dis bravos les Bretons, bravos Bové ! Continuez ainsi !
L'esclavagisme est très loin d'être finit, au contraire il grandit encore. Même ceux qui font de l'esclavagisme vont bientôt devenir eux même esclaves de leurs abondance matèrielle, si ils ne le sont pas déjà :). Quelle belle humanité !
Ainsi le problème c'est l'homme et son égoïsme. L'homme sans Dieu est mauvais, il l'a toujours êté et le seras toujours. C'est la Bible qui a raison. Seul Jésus est un espoir de vie.
La preuve c'est que les solutions aux problèmes éxistent déjà depuis longtemps (exemple de l'agriculture) et je suis bien placé pour l'avoir étudié, de même que les alternatives a notre système, pourtant elle ne sont pas mise en œuvre.
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!
https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], thibr et 3 invités