Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLes pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53320
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1408

Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar Christophe » 14/10/16, 12:59

0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5854
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 465
Contact :

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar izentrop » 14/10/16, 14:17

Il semblerait qu'ils soient mal informés d'après ce qu'en dit une personne bien renseignée :
semBonnard.jpg
semBonnard.jpg (45.52 Kio) Consulté 1432 fois
cbonnard.jpg
cbonnard.jpg (11.5 Kio) Consulté 1432 fois
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
yves35
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 141
Inscription : 27/09/15, 23:22
Localisation : rennes
x 24

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar yves35 » 15/10/16, 03:27

0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11638
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 279

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar Obamot » 15/10/16, 05:54

Y'en a quelques uns (pas nombreux) à qui il faudrait couper les roubignoles pour les empêcher de procréer... :mrgreen:

Comme ça ils comprendraient vite et mieux le problème des semances et du vivant et que ça ne devrait pas pouvoir être permis d'apartenir à des sociétés privées pour faire du fric dans ces formes de capitalisme sauvage.

Décidément: banques et finances, assurances, médecine, agrobusiness, énergie, élevage, pharma, transports, il y a quantité de domaines ou il va tout falloir raser pour reconstruire...
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 183

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar janic » 15/10/16, 08:13

dans le droit fil de ce sujet! France 5 a passé hier un documentaire sur les semenciers en Inde (et la pléiade de produits phytosanitaires qui les accompagnent nécessairement) et un petit groupe récolte des variétés rustiques dans les lieux les plus reculés et les distribuent aux paysans qui veulent se défaire de ces Bayer, Monsanto et Cie qui leur coute très cher, et le riz qui va pousser de ces semences ne nécessite aucun produit de traitement.
Mais comme dirait qui vous savez: "je préfère ce que disent les scientifiques"...aux ordres évidemment! :cry:
Il a aussi été diffusé dimanche 25-09-2016
http://www.france5.fr/emission/le-riz-t ... 2016-20h45
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53320
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1408

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar Christophe » 15/10/16, 10:38

izentrop a écrit :Il semblerait qu'ils soient mal informés d'après ce qu'en dit une personne bien renseignée


Tu appelles cela "bien renseignée" ? Hé bien...
Évidement ce Corentin est tout à fait "indépendant et impartial" :)

J'ai eu beau relire 2 fois son commentaire je ne le comprends toujours pas: il veut dire quoi? Que les multinationales ne pourraient pas faire pression sur un organisme sous tutelle d'Etat? Elle est bonne! :cheesy:

Puis les fautes d'orthographe (semenciés...hum hum quand on est en formation à Semences de France???) et la mise en avant du "interprofessionnel" en majuscules bin moi je comprends pas...

La page wiki donne:

Le GNIS est critiqué par des mouvements (notamment d'agriculture alternative tel que les semeurs volontaires) qui contestent les choix fait en matière de gouvernance de la biodiversité domestique. Ils considèrent que le mode actuel de gestion de la diversité des semences affaiblit cette dernière au lieu de la préserver
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53320
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1408

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar Christophe » 15/10/16, 10:49

Mais tu as raison: il y a bien une fausse information dans ce témoignage (l'erreur sur le GNIS est largement excusable) car il dit qu'on a tous une part de responsabilité à propos des "légumes moches" qu'on achèterait pas.

Hé bien je suis pas d'accord puisque les légumes moches ont disparus des étales (des grandes surfaces du moins) il y a des années!! C'est donc de la responsabilité des distributeurs essentiellement!

Certaines variétés anciennes commencent néanmoins à revenir dans certaines enseignes (cœur de beauf, noire de Crimée...) ponctuellement et avec moins de classification au "look" et pour cause les variétés "conventionnelles" ont été sélectionné pour leur "uniformité dans leur forme".

Par contre elles ne sont pas très bon marché (de l'ordre de 3 à 4€ le kg...) en comparaison des autres tomates...mais bon c'est un autre débat!
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 183

Re: Les pressions "légales"des semenciers sur l'agriculture

Message non lupar janic » 15/10/16, 12:48

Par contre elles ne sont pas très bon marché (de l'ordre de 3 à 4€ le kg...) en comparaison des autres tomates...mais bon c'est un autre débat!
s'il s'agit des moches:pourquoi devraient-elles être à un prix différent? Du point de vue biologique, organoleptique, elles ne sont pas différentes des bien formées. S'il s'agit de variétés rustiques, la production est moindre, généralement, que les tomates "industrielles", et donc le prix s'en ressent. Mais c'est une question de choix entre des tomates au goût de flotte et d 'autres plus fruitées.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités