Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 262
Contact :

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar izentrop » 16/03/18, 00:38

Antoche a écrit :L'un des buts initiales en permaculture est bien d'avoir un système de cultures très productifs. Et certains ils arrivent très bien.
Avec de la formation, de la main d'oeuvre gratuite et de la vente au panier à une clientèle conquise et relativement aisée.
Ce n'est pas pour critiquer, mais force est de constater qu'il est difficile de lutter contre les lois du marché mondial qui impose d'optimiser les frais de production.
Travailler sans machine aujourd'hui est difficilement réalisable, sauf niche exceptionnelle.
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar Ahmed » 16/03/18, 13:46

Izentrop, tu écris:
Travailler sans machine aujourd'hui est difficilement réalisable, sauf niche exceptionnelle.

Tout à fait! La quantité de travail qui est produite en se passant de machine n'est payée que sur la part de travail qui aurait était nécessaire avec la machine, le reste est fourni sans rétribution. Certes, une autre source que le travail existe, c'est la rente et il existe une petite rente résultant de la préférence des consommateurs pour des produits bio, mais cette rente est aujourd'hui captée par de plus gros acteurs que sont les supermarchés et les producteurs "industriels bio" (oxymore!) exotiques, ces derniers ayant souvent du bio une conception très minimaliste.
Une autre rente serait une culture très spécialisée de niche qui ne se mesurerait pas à d'autres formes de production, avec le risque de lancer un marché pour s'en voir déposséder dès qu'il serait fonctionnel... :roll:
Une autre forme de rétribution, comme déjà mentionné, c'est l'exploitation "ubérisée" du travail gratuit ou avec rétribution inverse, de stagiaires: une nouvelle manifestation de plus-value absolue.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4869

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar Did67 » 16/03/18, 14:17

Ou sauf "façon de faire" réduisant considérablement le travail. En clair : construite à partir de l'idée d'en faire le moins possible, tout en cherchant des rendements élevés.

Ce que ne permet pas la forme de permaculture basée a priori sur l'idée de buttes ! Donc sur un a priori d'un gros travail à fournir.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar Ahmed » 16/03/18, 20:24

Oui, le raisonnement valait "à travail constant". Le fait de supprimer nombre d'interventions permet un report sur d'autres postes incompressibles, sans que le facteur mécanisation soit déterminant. Dans la phénoculture, un poste important est mécanisé en externe, c'est la récolte et le transport du foin.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 262
Contact :

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar izentrop » 17/03/18, 09:01

Pas sur qu'un professionnel souhaite sacrifier 300 % de ses terres au paillage fertilisant de la partie cultivée. D'autant plus que l'export de biomasse nécessite une compensation pour la pérenniser http://www.agriculture-durable.org/wp-c ... iesBAT.pdf
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar Ahmed » 17/03/18, 09:23

C'est ce que je dis: l'apport de foin est une externalité; dès lors, tout dépend si l'on raisonne localement (au niveau du jardin), ou globalement. Culturalement parlant, ce n'est pas forcément une impasse à condition de diminuer la consommation de viande.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 262
Contact :

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar izentrop » 17/03/18, 09:43

Ahmed a écrit : Culturalement parlant, ce n'est pas forcément une impasse à condition de diminuer la consommation de viande.
Les pays nantis diminuent leur consommation pendant que les émergents en consomment de plus en plus.

L'agroforesterie est une des solutions d'apport de BRF de branches jeunes dont les racines sont allé chercher les éléments nutritifs profondément, sans oublier l’amélioration du recyclage de tous les déchets organiques non souillés par des métaux lourds.

Nonobstant les peurs et les refus, une autre voie est la consommation d'insectes, d'algues, de cyanobactéries (spiruline qu'on distribue aux enfants dénutris )
Il y a encore un large potentiel pour nourrir l'humanité grandissante.
Dernière édition par izentrop le 17/03/18, 09:56, édité 1 fois.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar Ahmed » 17/03/18, 09:49

Sur la question de la viande, la consommation diminue bien dans les pays du centre, mais il s'agit déjà d'une consommation très élevée, celle qui croît dans les pays de la périphérie part de très bas. Rien ne permet d'affirmer que ces deux évolutions en ciseaux se compenseront.
Je ne doute pas du potentiel global agricole...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 262
Contact :

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar izentrop » 17/03/18, 10:05

Le potentiel des pays émergents est très haut.
Image
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
gébé
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 255
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 21

Re: LES FONDEMENTS D'UNE BONNE CULTURE DE PLANTES

Message non lupar gébé » 17/03/18, 13:36

Je me méfie beaucoup de ce type de projection et je n'ai pas pour habitude de les faire miennes mais c'est l'évolution actuelle.

le débat très occidental "Faut-il ou non consommer moins de viande ?" aura assez peu d'incidence sur l'évolution de la production et de la consommation au niveau mondial »

http://www.web-agri.fr/observatoire_marches/article/la-chine-acteur-de-poids-du-marche-de-la-viande-au-coeur-des-debats-1929-130170.html
2 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités