Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12612
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/03/18, 15:18

green68 a écrit :... je vais de ce pas mettre tout cela près de mes framboisiers :)


Une excellente idée : on n'a guère de raison de se vautrer sous des framboisiers ! Et cela doit leur convenir parfaitement - ce sont un peu des cousins, même si les ronces "dépassent" très vite les framboisiers !
1 x

Avatar de l’utilisateur
bernard19
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 13/12/17, 19:15
Localisation : Corrèze

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar bernard19 » 13/03/18, 16:52

Merci à tous pour les conseils concernant les semis.
Cet après midi j'ai repiqué de la batavia rouge grenobloise acheté en mottes, sous le foin c'est très humide et la terre est vraiment grasse est-ce normal ?
Mon terrain c'est 2.40m de remblai et terre caillouteuse et entre 30 et 50cm de terre végétale en surface, pourtant l'eau s'infiltre bien.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12612
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/03/18, 17:36

Oui, cela est normal. Avec les pluies, sous le foin, la terre est gorgée d'eau...

C'est un des facteurs qui "ralentit" son réchauffement : en plus de réchauffer la terre, la même quantité de soleil doit aussi réchauffer la quantité d'eau...

Cet excès d'eau peut temporairement limiter les échanges gazeux, et donc ralentir les organismes anaérobie.

Le tout (basse température, anaérobiose plus ou moins partielle) peut conduire à des légumes qui végètent ou se développent lentement, en étant jaune pâle...
1 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 881
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 13/03/18, 17:56

Did67 a écrit :Oui, cela est normal. Avec les pluies, sous le foin, la terre est gorgée d'eau...

C'est un des facteurs qui "ralentit" son réchauffement : en plus de réchauffer la terre, la même quantité de soleil doit aussi réchauffer la quantité d'eau...

Cet excès d'eau peut temporairement limiter les échanges gazeux, et donc ralentir les organismes anaérobie.

Le tout (basse température, anaérobiose plus ou moins partielle) peut conduire à des légumes qui végètent ou se développent lentement, en étant jaune pâle...

je pense que dans le guide partico-pratique tu devras aborder ce sujet car c'est récurant

ensuite, après la culture de la paresse il va falloir semer de la patience car beaucoup trop de nos jardiniers en manquent

aujourd'hui reportage sur RTL et promotion d'un livre 100 jours sans supermarché et l'apologie du circuit court, la journaliste a redécouvert qu'l y a une saison pour chaque légume, les épiceries paysannes, après sur faire sa lessive soit même, là on glisse vers le grand n'importe quoi ce qui noie le bon dans une marre de conneries bien dommage
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 60

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar guibnd » 13/03/18, 20:00

Did67 a écrit : on n'a guère de raison de se vautrer sous des framboisiers !

bah si ! voyons Didier ! pour les manger... paresse oblige :mrgreen:
2 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...

Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Carl » 13/03/18, 20:06

guibnd a écrit :
bernard19 a écrit : J'ai une question concernant les semis en godets, aubergine, tomates, poivrons, est-ce le moment à la mi-mars pour mise en terre mi-mai sous un tunnel ouvert ou attendre fin mai?
Sur le paquet de graine de tomate il est écrit semer 5 semaines avant la mise en terre, ce délai me parait un peu court.


à titre indicatif, je sème tomates et compagnie fin mars et même 1ère semaine ( voire quinzaine ) d'avril pour ne pas être coincé mi - mai avec des plants qui s'étiolent si conditions météo défavorables pour repiquer au jardin.

à noter ; je sème dans une serre ( non chauffée ) dans des bacs à poissons en polystyrène avec un câble chauffant (dans le terreau de semis ), qui passe d'une caisse à l'autre par un petit trou ( 4 caisses en alignement ) . j'ai un thermostat avec une sonde pour régler la température du terreau au degré près.

sur mes bacs à poissons, je mets des rehausses que j'ai fabriqué en plexiglass quand les tomates grandissent. je ferme en haut avec un morceau de plexi la nuit et j'ouvre dans la journée.
je règle la température à 20° jour et nuit ( 17-18° si je veux ralentir la croissance selon les conditions météo dehors quand je vois que ça va pas âtre possible de repiquer mi-mai )

en 5-6 semaines, j'ai des plants de tomates bien robustes et trapus de 30 - 35 cm de haut.
ah j'oubliais, je sème dans mes caisses à poisson ( en ligne une graine tous les 2-3 cm en quinconce ) et quand les plants fonts 6-7 cm de haut environ ( quand ils commencent à se gêner ) , je repique en godets que je remets dans mes caisse de polystyrène ; j'enterre une bonne partie de la tige à chaque repiquage ( en godet et ensuite en pleine terre )



Serait-il possible d'avoir quelques photos stp ?
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Carl » 13/03/18, 20:18

phil53 a écrit :
guibnd a écrit :Pensez - vous que ce soit une bonne idée d'avoir semé des petits pois et pois mangetout hier en godets ? (5-6 graines / godets ) )

Didier conseille 2 graines par godet
Espace un peu plus tes godets à la plantation


Je pense que l'origine de la technique consistant à démultiplier le nombre de graine provient de cette vidéo :


Et que pour la culture sous paillis de foin, elle a été confirmé sur cette vidéo :
1 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 60

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar guibnd » 13/03/18, 20:21

Carl a écrit : Serait-il possible d'avoir quelques photos stp ?

oui, je vous ferai un petit reportage photos de mes plants de tomates, de la graine au plant à repiquer.
sans me vanter, je maîtrise bien la chose maintenant après des années de tâtonnements.

depuis 2 ans, je m'acharne à faire des semis de cerfeuil tubéreux, ce délicieux légume oublié !
c'est un semis très délicat et capricieux qui se répercute sur le prix de ce légume ( de 12 à 15 € le kg ! )
j'en trouve rarement et hors de prix mais bon, je fume pas, je bois pas, je joue pas .... c'est mon p'tit péché mignon

il faut mettre les graines à stratifier à l'automne, ou semer en novembre, il faut des graines de l'année...
est-ce que l'un d'entre vous cultive ce légume ?
1 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Carl » 13/03/18, 20:25

Moindreffor a écrit :
Did67 a écrit :Oui, cela est normal. Avec les pluies, sous le foin, la terre est gorgée d'eau...

C'est un des facteurs qui "ralentit" son réchauffement : en plus de réchauffer la terre, la même quantité de soleil doit aussi réchauffer la quantité d'eau...

Cet excès d'eau peut temporairement limiter les échanges gazeux, et donc ralentir les organismes anaérobie.

Le tout (basse température, anaérobiose plus ou moins partielle) peut conduire à des légumes qui végètent ou se développent lentement, en étant jaune pâle...

je pense que dans le guide partico-pratique tu devras aborder ce sujet car c'est récurant


Ne faudrait-il pas s'imposer une période en FEVRIER ou MARS ? ou on enlève tout le foin restant afin de laisser la terre se sécher et se réchauffer ???
Ou bien, c'est inenvisageable pour un jardinier de ne strictement rien faire ^pendant un mois ? (ouai je suis taquin là !) :lol:
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Carl » 13/03/18, 20:29

guibnd a écrit :oui, je vous ferai un petit reportage photos de mes plants de tomates, de la graine au plant à repiquer.
sans me vanter, je maîtrise bien la chose maintenant après des années de tâtonnements


YES !!! Avec grand plaisir !

De plus, avoir la chance d'avoir un feedback du début du cycle à sa fin (le but cherché) est vraiment super enrichissant et intéressant... en comparaison de plusieurs vidéos montrant différents tests, différentes espèces, qu'il faut mettre en perspective après coup.

Merci par avance
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités