Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsDisparition des fleurs et abeilles dans les champs

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar dedeleco » 21/04/10, 01:48

La 6 dimanche soir et mardi présente :
bientôt il faudra aller en jardinerie chercher les graines des vieilles fleurs sauvages disparues des champs en France grâce aux herbicides.
Il ne restera des abeilles et des apiculteurs que dans les villes loin des campagnes bourrées de pesticides et herbicides !
Les herbicides s'arrêtent à la frontière France Allemagne sur 5cm !!!
Sidérant !
Manger bio d'urgence !
0 x

Avatar de l’utilisateur
ecologicreation
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 59
Inscription : 10/03/10, 23:36
Localisation : ardennes

Message non lupar ecologicreation » 21/04/10, 02:11

Bonsoir

Toutes les campagnes ne sont pas" bourrées de pesticides " , heureusement ,certains coins sont encore préservés et chez moi , je trouve que cette année il y a beaucoup plus de butineurs ( abeilles , bourdons ...) que les autres années , idem pour les auxiliaires et les papillons ( je comptes les papillons pour Noé conservation, papillons et jardins) . Il est vrai également qu'il y a beaucoup plus de "friches "par chez nous ainsi que des élevages vaches et moutons que de cultures .

caro
0 x
Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12

Message non lupar zorglub » 25/04/10, 08:17

c'est vrai , cette année , peu d'abeilles et quelques "frelons"

pour ce qui concerne les fleurs des prés , j'ai opté depuis 3 ans pour la tonte avec une petite motofaucheuse et laiisé tombé la tondeuse
ainsi j'attends que l'herbe soit haute et les fleurs ont le temps de s'epanouir et de faire leur graines , les abeilles en profitent aussi d'autant plus que je ne mets pas d'engrais
venez ,venez , petites abeilles .........
0 x
chaque matin regardez vous , nu , dans une grande glace , au bout de 3 minutes vous verrez que votre intérieur et pire que votre image ......
recyclinage
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1596
Inscription : 06/08/07, 19:21
Localisation : artiste land

Message non lupar recyclinage » 25/04/10, 10:51

https://www.econologie.com/forums/apiculture ... t8101.html


certaine plante d'ornement sont tellement sucré que ça attire toute une foison d'insecte pollinisateur

pour mes arbres fruitiers j'ai choisi le tournesol

c'est dingue le nombre de squatteur qui vienne

une vrai pompe à essence d'autoroute



dedeleco a écrit :
bientôt il faudra aller en jardinerie chercher les graines des vieilles fleurs sauvages disparues des champs



http://www.fsagx.ac.be/
les facultés agronomique de Gembloux ( Belgique ) conserve certaine variété sauvage

st kita remet ces salutations à monsanto



je tiens à ajouter que les gaz que nous émettons sont neurotoxique pour certains animaux pas habituer à vivre à l'air gazière
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4387
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 442

Re: Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar moinsdewatt » 19/03/16, 14:11

L'interdiction des néonicotinoïdes redonne un peu d'espoir aux apiculteurs (France)

Les députés ont voté l'interdiction des insecticides néonicotinoïdes, surnommés "tueurs d'abeilles", à partir du 1er septembre 2018. Les apiculteurs sont satisfaits de cette mesure même si elle arrive un peu tard pour eux. La profession a été sinistrée par la mortalité des abeilles.

Par Christine Hinckel le 18/03/2016

Les insecticides de la famille des néonicotinoïdes ont un effet néfaste sur le système nerveux des abeilles qui meurent en très grand nombre. La mortalité est comprise entre 50% et 100% même dans certaines ruches. Conséquence : la production de miel s'est effondrée en France passant en 20 ans de 40 000 tonnes à 13 000.

Une rémanence de trois ans dans le sol

Les apiculteurs se disent aujourd'hui sinistrés et même si cette mesure votée par l'Assemblée Nationale leur redonne espoir, ils restent lucides. Il faudra attendre de nombreuses années avant que les traces de ces insecticides disparaissent vraiment.
"Ces produits ont une rémanence dans le sol de trois années. Il faudra attendre 2021 au mieux pour retrouver un semblant de nature qui soit convenable pour les abeilles. En espérant qu'il n'y aura pas d'autres produits de substitution nocifs d'ici là" estime Christian Giraudet, président du syndicat apicole 17.

S.Royal : "Des effets possibles sur les humains"

Ségolène royal, ministre de l'Ecologie se réjouie également de cette mesure. "Je me réjouis que la France prépare son avenir et protège la santé et les pollinisateurs", écrit-elle dans un communiqué en ajoutant que "la recherche et la fabrication des produits de substitution doit s'accélérer, et notamment les travaux de l'Inra ((Institut national de la recherche agronomique).

"De récentes études scientifiques révèlent un effet possible des néonicotinoïdes sur le développement cérébral des êtres humains", rappelle-t-elle. "Nous connaissons ces effets et il faut avoir le courage d'appliquer le principe de précaution".


http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 55305.html
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8653
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 798

Re: Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar Ahmed » 11/04/16, 18:53

Il y a là une chose extraordinaire et parfaitement manichéenne: d'un côté des agriculteurs industriels inféodés à la chimie et de l'autre des pauvres apiculteurs "écolos", victimes des premiers et défenseurs de la nature et des petits oiseaux!
Arrêtons cette déplorable caricature: les méthodes d'intensification et de crypto-industrialisation sont apparues en apiculture avant que de se répandre dans l'agriculture.
Si l'influence de la chimie agricole n'est pas niable, ce n'est qu'un de ses facteurs et la méthodologie de l'apiculture explique que les mortalités de ruches s'observent également dans des régions peu concernées par les substances incriminées un peu facilement (car il est plus facile de rendre les autres responsables, plutôt que de remettre en cause).
En réalité, apiculture et agriculture fonctionnent actuellement selon un même schéma et trouvent donc leurs limites.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5447
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 419
Contact :

Re: Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar izentrop » 13/04/16, 14:37

Ahmed a écrit :Il y a là une chose extraordinaire et parfaitement manichéenne: d'un côté des agriculteurs industriels inféodés à la chimie et de l'autre des pauvres apiculteurs "écolos", victimes des premiers et défenseurs de la nature et des petits oiseaux!
Arrêtons cette déplorable caricature: les méthodes d'intensification et de crypto-industrialisation sont apparues en apiculture avant que de se répandre dans l'agriculture.
Si l'influence de la chimie agricole n'est pas niable, ce n'est qu'un de ses facteurs et la méthodologie de l'apiculture explique que les mortalités de ruches s'observent également dans des régions peu concernées par les substances incriminées un peu facilement (car il est plus facile de rendre les autres responsables, plutôt que de remettre en cause).
En réalité, apiculture et agriculture fonctionnent actuellement selon un même schéma et trouvent donc leurs limites.
+1
Même l'amateur privilégie la productivité à la sauvegarde de l'abeille noire autochtone de nos régions.
L'apiculture de loisir doit être consciente des dangers qu'elle fait courir dans la survie de l'Abeille mais pas seulement ! L'apiculture professionnelle qui tend à survivre troque ses pratiques ancestrales contre des pratiques non viables sur le long terme, et du reste l'instabilité des "abeilles industrielles" est révélatrice d'un grave problème dont on commence à sentir les premiers effets avec des maladies ou contagions directement importées avec des reines et essaims venant de pays (y compris de la communauté européenne), où les hivers sont quasi absents.
Les apiculteurs amateurs sont trop souvent orientés et priés de débuter leur activité avec des abeilles dites "faciles" mais non adaptées à leur milieu d'origine et, quand l'un d'entre eux pose la question, on lui répond souvent que "l'abeille noire n'existe plus" et qu'il vaut mieux de toutes manières acheter des abeilles de telle ou telle autre sous-espèce car elles piquent moins, produisent plus de miel et autres boniments d'importateurs ou d'affairistes..
http://www.abeille-et-nature.com/index.php?cat=vie-des-abeilles&page=sauvegarde_abeilles
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
sherkanner
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 386
Inscription : 18/02/10, 15:47
Localisation : Autriche
x 1

Re: Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar sherkanner » 14/04/16, 11:24

izentrop a écrit :Même l'amateur privilégie la productivité à la sauvegarde de l'abeille noire autochtone de nos régions.

Mon frêre s'y est mis récemment et est clairement dans cette optique, bien qu'il soit un peu plus conscient des soucis et utilise une approche qui ne vise pas le rendement a tout pris (contrairement a certains dans son association ou c'est pesticide et nourrissage a outrance).

Je ne m'y connais pas tant que ca, mais utiliser les abeilles noire locales au lieu des races habituellement considérées (genre buckfast) me parait intéressante, je vais y jeter un oeil, merci pour le lien ^^
0 x
Quand on travail, il faut toujours se donner à 100%: 12% le lundi; 25% le mardi; 32% le mercredi; 23% le jeudi; et 8% le vendredi
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4387
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 442

Re: Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar moinsdewatt » 12/08/16, 23:06

2016 : une année catastrophique pour le miel

12 Aout 2016

"Ce sera l'une des pires années de l'apiculture française en terme de récolte. Nous sommes très inquiets pour la survie de certaines exploitations" s'alarmait mardi 9 août sur France Info, Henri Clément, porte parole de l'UNAF. "On est sur une perte de moitié à deux tiers de la récolte de miel par rapport à 2015, qui était une année moyenne, pas exceptionnelle" chiffrait le porte parole de l'Union nationale des apiculteurs de France. D'après lui, en 2016, les apiculteurs ne récolteront que 10.000 tonnes de miel en France. C'est presque la moitié de moins qu'en 2015, où la récolte était comprise entre 17.000 et 18.000 tonnes. "Les récoltes de printemps (colza, acacia, thym...) ont été quasiment inexistantes" détaille-t-il. Et les récoltes d'été sur lesquelles les apiculteurs comptaient pour redresser la situation "n'ont pas été à la hauteur de nos espérances". Raison de cette situation ? "Un printemps très froid et très pluvieux" qui a empêché certaines fleurs de s'épanouir, et gêné les insectes dans leur exploration.

La France, qui consomme 40.000 tonnes de miel chaque année va donc devoir faire massivement appel à l'importation depuis les pays européens.


http://www.sciencesetavenir.fr/nature-e ... -miel.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5447
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 419
Contact :

Re: Disparition des fleurs et abeilles dans les champs

Message non lupar izentrop » 14/08/16, 01:04

Le Conseil constitutionnel a entériné, le 4 août 2016, l’article de la loi sur la biodiversité prévoyant l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018. http://www.lafranceagricole.fr/actualit ... 73555.html
https://www.senat.fr/espace_presse/actu ... sages.html
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : jardama et 2 invités